Narcisse vous présente :

 

 

 


Genre : Seinen (aventure, science-fiction, humour)
Année : 1980-2003
Pays : Japon
Auteur : Hideo Azuma
Nombre de Tomes : 5




Résumé de l’histoire :

Dotée de superpouvoirs étonnants, la jolie Nanako est une jeune fille un peu empotée, très obéissante et réservée mais qui possède tant de bonne volonté pour aider son prochain.
Dans ce manga, Hideo Azuma met en scène les aventures loufoques de cette supergirl, accompagnée du génialissime scientifique Yotsuya Eiichiro et de l’aspirant mangaka Hiroshi Iidabashi, tout en parodiant certaines séries, s’inspirant de nombreuses œuvres de science-fiction et adressant des clins d’œil à toutes sortes de fictions.

Les aventures de Nanako dans la série animée ne sont absolument pas les mêmes que dans le manga.
Quant aux personnages : Nanako, Yotsuya et Hiroshi ont la même personnalité que dans le dessin animé mais le docteur Ishikawa et le docteur O-Tomo sont profondément différents (vous le comprendrez en lisant ma présentation du manga ainsi que mon sujet consacré à la série animée).

Le manga est tellement différent du dessin animé que je préfère le présenter de façon distincte, d’autant plus que cette œuvre n’existe nulle part en France.
Vous trouverez sur mon site la présentation complète de la série en cliquant sur le lien suivant : Supernana.


Afin d’égayer et de rendre plus attractive ma présentation de ce manga, j’ai volontairement retouché le fond de certaines images en les colorisant.



                                                         LES PERSONNAGES

 


Acte 1 : L’éveil de Nanako

Hiroshi Iidabashi rêve de devenir un célèbre mangaka.
Au début du manga, Hiroshi pense que le protagoniste de son manga sera une superhéroïne, elle sera une belle et gracieuse jeune-fille aux pouvoirs invincibles et à l’esprit de justice qui lutte le jour et la nuit pour la paix et le bonheur de l’humanité.
À cet instant, Nanako qui est en train de voler fait tomber sur la tête d’Hiroshi toutes ses affaires d’école.
On peut dire qu’Hiroshi a eu une véritable prémonition.

Nanako s’excuse, elle lui demande s’il va bien et s’il ne s’est pas fait mal.
C’est la toute première fois qu’ils se rencontrent.
Hiroshi est choqué et abasourdi de l’avoir vu voler. Il devient rapidement survolté : une supergirl existe vraiment, c’est l’aube d’un nouvel avenir pour l’humanité !

Nanako lui avoue qu’elle n’est pas très bonne à l’école. Elle est aussi maladroite, elle lui raconte qu’elle est partie se baigner dans la salle de bain en laissant la porte ouverte.
Hiroshi lui crie qu’elle est fantastique !
C’est la première fois que quelqu’un dit une chose pareille à Nanako.
Ils se présentent ensuite l’un à l’autre.

Hiroshi est surexcité d’avoir trouvé le super genre du 20ème siècle, la légendaire supergirl, et il ne veut pas qu’elle lui échappe.
Il la suit à son école et décide d’opérer son transfert dans le lycée de Nanako.
Nanako est étonnée de le revoir, Hiroshi lui chuchote de ne pas s’en faire, il ne dira à personne qu’elle est une supergirl.
Ce qu’il ne sait pas, c’est que tout le monde sait qu’elle en est une.

Le principal appelle Nanako alors qu’elle est en classe pour qu’elle lui retrouve les 10 yens qu’il a fait tomber sous son bureau.
Elle entend son appel grâce à ses superpouvoirs et le rejoint. Elle soulève le bureau pour qu’il puisse les récupérer.

Comme dans l’animé, les élèves profitent d’elle pour toutes sortes de tâches et se plaignent qu’elle n’ait pas rapporté le bon livre, le bon sandwich commandé etc.
Ils traitent Nanako comme une esclave, ils ne la respectent pas.
Hiroshi est indigné, il prend sa défense en leur hurlant que Nanako n’est pas leur esclave ! Il leur crie que c’est une supergirl, une héroïne qui lutte pour la paix et la justice !
Il les sermonne et dit à Nanako qu’elle est également coupable de cette situation, elle ne doit pas se mettre à leurs ordres, un autre travail l’attend, elle doit combattre et anéantir les méchants.
Nanako s’écroule au sol, elle se demande comment pourrait-elle y arriver, elle a trop peur.
Yotsuya Eiichiro arrive et annonce à Hiroshi que c’est lui qui a découvert et développé les superpouvoirs de Nanako.
C’est la première fois que les deux jeunes hommes se rencontrent.

Yotsuya est l’étudiant le plus brillant de l’école et le président du club de science.
Au départ, Nanako pouvait voler à seulement 10 cm du sol mais c’est grâce aux superpuissances de l’amplificateur de son invention si elle a atteint ce niveau. Il ne veut pas perdre son temps avec cette histoire de paix et de justice.
Hiroshi objecte que ces superpouvoirs sont ceux de Nanako, elle est libre de les utiliser comme elle l’entend !
Il demande l’avis de Nanako, elle se met à pleurer.

Soudain, le principal appelle Nanako, il est en train de se faire agresser par un voleur, Nanako le sauve.
Hiroshi lui dit que c’est le moment d’utiliser ses pouvoirs pour faire triompher la justice !
Il lui donne du courage en lui criant qu’elle ne doit pas avoir peur, elle est une supergirl !
Nanako défonce tous les murs mais elle ne veut pas frapper le voleur, elle dit qu’elle est incapable de frapper quelqu’un ; elle n’aura pas besoin de le faire pour l’effrayer, il est déjà terrorisé par ce qu’elle vient de faire.


Acte 2 : Nanako se fâche

Nanako vole tout en prenant son petit-déjeuner, elle se rappelle que son père lui a toujours dit que si elle ne mange pas, elle ne grandira pas.
Elle s’excuse auprès d’Hiroshi et Yotsuya pour son retard. Nanako se qualifie de bonne à rien.
Hiroshi essaie de lui faire prendre confiance en elle, il lui dit qu’elle doit se comporter en supergirl.
Yotsuya lui fait attraper les papillons, et lui dit que maintenant qu’elle réussit à prendre les papillons elle est une vraie superhéroïne.
Nanako remercie Yotsuya et Hiroshi, grâce à eux, elle a pris confiance en ses superpouvoirs.
Elle avoue qu’elle s’entrainait secrètement chez elle.

Hiroshi est content qu’elle se soit décidée à se comporter en superhéroïne, il veut qu’elle lui montre les résultats de ses entrainements, c’est pourquoi il se jette sous les roues d’une voiture en marche.
Nanako vole à son secours et lui dit qu’il vient de commettre une bêtise, il est assez mal en point.
Par contre, lorsque Nanako voit qu’une fourmi est sur le point d’être écrasée par la voiture, elle se met en action, et la soulève dans les airs.

Yotsuya décide d’aller en magasin pour acheter des vêtements pour Nanako, une vraie superhéroïne doit avant tout avoir un costume comme il se doit dit-il.
Hiroshi se rue sur un soutien-gorge ; ils revêtent la pauvre Nanako, gênée, d’une tenue bien osée avec une légère cape.
Hiroshi se ressaisit et arrache cette tenue : elle ne pourra pas voler ainsi vêtue.

Tout à coup, Nanako repère deux filles louches au magasin : elle remarque qu’elles ont volé des vêtements dans leur sac, mais Nanako ne sait pas comment s’y prendre : doit-elle reprendre ces vêtements ? Elle a peur de passer pour une fouineuse aux yeux de ces filles.
Nanako se dit qu’elle ne doit pas hésiter, c’est une défenseuse de la justice, elle doit les arrêter. Au moment où elle s’apprête à agir, l’une des voleuses met les vêtements volés sous la jupe de Nanako et s’écrie que c’est une voleuse à l’étalage, elle crie au voleur !
Un vigile fêlé la pousse dans une salle, Nanako se retrouve piégée et maitrisée par des objets mécaniques.
Ce vigile ne pardonne pas aux voleurs et veut la punir. Il jubile de la voir en punition.

Ce vigile fêlé du manga devient Snow dans la série animée (le pilote et l’homme à tout faire du professeur Yakamové) :

 


Nanako n’a pas le choix, elle utilise ses pouvoirs pour se sortir de cette folie dangereuse.
Yotsuya et Hiroshi arrivent dans la salle.
Hiroshi lui dit qu’elle est trop bonne : comment peut-elle être une justicière si elle reste toujours aussi timide !
Il lui présente la devise de tout superhéros : un cœur juste au service des faibles.
Nanako répond qu’elle a compris, elle va essayer de faire de son mieux.
Le vigile fou veut récupérer sa proie. Mais Nanako s’est déjà envolée, elle veut retrouver les deux voleuses afin que les soupçons qui pèsent sur sa personne soient dissipés.
Elle est choquée de voir que plusieurs personnes sont des voleurs, l’un d’eux vole un jouet reptilien dans son sac : c’est Godzilla (c’est un clin d’œil du mangaka à ce monstre).
Le personnage du facteur de la série animée endosse ici le rôle d’un simple voleur que l’on voit dans cet acte 2 du tome 1 :

 


Le jeune chef d’une petite bande de voleurs les traite d’incapables, il leur demande d’être attentifs, et s’ils échouent, il les passera à tabac.
Leur prochain objectif est de dévaliser un magasin.
Les deux voleuses qui ont nui à Nanako travaillent pour lui.
Nanako les retrouve, elle est en colère, et fonce droit sur le chef qui est en train de dévaliser un autre magasin de vêtements.
Nanako lui demande s’il est le chef des voleurs.
L’une des voleuses informe son chef que c’est Nanako qui a ruiné leur plan au magasin.
Nanako attrape le chef par le bras et s’envole avec lui. Elle le fait asseoir, elle emploie la manière douce pour tenter de le raisonner afin qu’il cesse de voler.
Soudain, le chef des voleurs lui donne un baiser, Nanako est prise par surprise :

 


Il s’excuse, il lui dit qu’il est désolé mais il ne pouvait pas résister à son envie de l’embrasser car il la trouve trop mignonne prétend-il.
En réalité, le chef voulait l’amadouer pour qu’elle travaille pour lui, et qu’elle vole pour lui, elle aurait été d’une excellente aide.
Au final, le chef des voleurs ainsi que les deux voleuses se font arrêter. Ils se retrouvent maitrisés par les engins mécaniques du vigile fêlé, heureux d’avoir des prisonniers à punir.


Acte 3 : Chroniques de tête de chat

Un Empereur chat extraterrestre se trouve dans son vaisseau spatial, il est l’empereur de la nébuleuse tête de chat.
Son serviteur/pilote le prévient qu’il vient de découvrir une planète civilisée, il lui demande s’il faut la coloniser.
L’Empereur, allongé dans son lit en train de se curer les dents avec une arrête de poisson, lui ordonne de ne pas le déranger.
Il lui rappelle qu’il fait un voyage en incognito pour évacuer et rester un peu en paix.
Mais en voyant la planète en question, l’Empereur est étonné de voir ces nuages blancs, sa mer bleue et sa superficie. Il est étonné qu’on puisse dire que la Terre est belle.
Son serviteur plussoie, il ajoute que ses habitants sont tout simplement mauvais, ils se ressemblent tous et il lui montre une image des terriens : des lycéens qui sortent de l’école.
L’Empereur repère Nanako et zoome sur son image : il voit en elle un joli petit marin, il flashe sur ses trois jolies rayures sur le col, son ruban blanc flottant, sa jupe se balançant dans le vent (alors qu’il ne s’agit que de sa tenue de lycéenne), ses cheveux autour de ses joues roses, la pureté de Nanako stimule ses instincts les plus bas.
Il ordonne à son serviteur d’envoyer le robot géant afin de la kidnapper.
Lui qui trouvait que l’esthétique de la Terre laissait à désirer la trouve subitement très belle grâce à Nanako.

Le robot atterrit devant l’école de Nanako et fait peur aux élèves, il est doté de la parole et s’exclame : « Je suis très fort hourra ! »
Nanako se sent incapable de lutter contre ce robot.
Hiroshi lui dit que c’est l’occasion pour elle d’entrer en action ! Il lui dit qu’elle doit intervenir pour protéger leur planète contre ce robot-alien.
Il l’encourage : « Montre-lui que nous avons Super Nanako ! »

Les références à Star Wars sont aussi bien présentes dans la série que dans le manga : alors que Nanako va aller combattre cet alien, Yotsuya dit qu’il va aller voir Star Wars.

Nanako fonce droit sur le robot qui se trouve au-dessus du sol, il tient entre ses tenailles des lycéennes.
Elle s’écrie qu’elle ne lui permettra pas de troubler la paix de la Terre.
Le robot se lamente de n’être qu’une simple machine de fer mais il précise qu’il sait aussi ce que c’est que d’aimer, de souffrir, son cœur est comme celui d’un homme. Il lit des mangas, il boit, il joue, il aime les femmes et le karaoké.
Nanako s’excuse de l’avoir qualifié de robot, elle ajoute qu’elle fera tout ce qu’il voudra.
Le robot la saisit et lui ordonne de lui donner son sang, pour devenir un être humain, il a besoin du sang d’une jeune fille.
Yotsuya intervient, transformé en géant grâce à son invention, et arrache la tête du robot.

L’Empereur observe le tout dans son vaisseau, il ne pensait pas que les terriens puissent être aussi forts.
Il décide de devenir l’ami de Nanako et ordonne à son serviteur d’envoyer un être doté de superpouvoirs pour la capturer vivante.
Sur ordre de sa majesté, l’homme chat avec une corne sur la tête se présente sur Terre.
Il saisit Nanako, il lui demande de se comporter en brave fille et de le suivre sur le vaisseau sans lui opposer de résistance, puis il l’emporte dans les airs.
Hiroshi crie à Nanako de ne pas perdre le combat.

Alors qu’elle est dotée de superpouvoirs, Nanako gémit et le supplie de la laisser.
Elle se décide enfin à combattre, ils utilisent leurs pouvoirs, Nanako : télékinésie et télétransportation, et le chat : préconnaissance et ouragan spécial.
Yotsuya lui demande de sonder son esprit, le chat en perd connaissance, sonder l’esprit de Yotsuya rend fou !
L’Empereur veut donc se débarrasser de Yotsuya, il veut qu’il soit dépouillé de sa chair et pour ce faire, il lui envoie le monstre-porno : c’est un monstre avec une tête de femme et au corps composé de seins géants et de tentacules.

Hiroshi n’est pas insensible à ce monstre, il déclare même qu’il ne sait pas si elle lui plait ou si elle le dégoute.
Tous les garçons sautent sur les seins du monstre.
Le monstre se vante qu’aucun homme ne puisse résister à son charme, elle menace Nanako de se rendre auprès de l’Empereur immédiatement si elle ne veut pas qu’il arrive malheur aux garçons qui se trouvent sur son corps.
Mais Nanako décide de faire ramener les garçons et les sauver avec son propre charme.
De ses pouvoirs, elle les écarte des seins du monstre, les garçons en veulent à Nanako.
Elle fait mine de se déshabiller intégralement (le lecteur et les garçons ne voient rien) et tous les garçons se jettent à ses pieds mais ils sont éblouis. Son estime d’elle-même l’a empêchée de se déshabiller.
Elle s’attaque ensuite au monstre et l’éjecte dans l’espace, elle le renvoie à l’Empereur.

L’Empereur, dans son vaisseau, referme un piège sur le pied de Nanako et la tire dans son vaisseau en s’écriant qu’elle ne lui échappera plus, elle est à lui !
Nanako le gifle et lui dit qu’il est laid, l’Empereur fond en larmes et Nanako revient sur Terre en sous-vêtements ; gênée, elle demande aux garçons de ne pas la regarder.
Nanako est dans cette tenue car l’Empereur lui a piqué ses vêtements pour en revêtir son serviteur.


 

Acte 4 : La société supergirl

Nanako livre des paquets. En chemin, elle demande à une corneille de la laisser passer, elle doit livrer un produit.
Mais lorsqu’elle passe, la méchante corneille lui soulève sa jupe, Nanako en fait tomber tous les paquets qu’elle porte sur son dos.

Les paquets tombent sur la tête d’Hiroshi. Il lui demande pourquoi une supergirl comme elle fait-elle des livraisons pour un grand magasin.
Nanako lui répond que Yotsuya lui a dit qu’il est pour la paix et l’amour.
Hiroshi devine que Yotsuya complote quelque chose.

Yotsuya a fondé la société supergirl : il la dirige dans une cabane située en haut des arbres.
Il dit que les pouvoirs de Nanako sont stupéfiants mais gaspillés inutilement. Il commence à dire que la vraie valeur de sa force réside dans le fait de servir le bonheur de l’humanité, l’amour et la justice.
Hiroshi est heureux : il dit que Yotsuya le remarque enfin, Hiroshi pensait qu’il ne s’intéressait qu’à la chasse aux libellules.
Mais il s’aperçoit vite que Yotsuya ne renonce pas à cette chasse et surtout, les pancartes qu’il a installées dans la cabane en disent long sur son projet :
La première pancarte : Amour et Justice
La seconde pancarte : Argent

Yotsuya pose les mains sur le bureau [lequel contient un clin d’œil au mangaka dont la marque de fabrique (un visage avec un monocle et une cigarette) est dessinée dessus].
Il dit que comme pour faire un manga on a besoin de papier, stylo, gomme, copieur, d’alcool et de femmes. De même, pour défendre l’amour et la justice, on a besoin d’un financement adéquat.
Son projet : pendant un certain temps, il affectera Nanako à des travaux légers pour mettre de l’argent de côté.
Ensuite, il agrandira son personnel et leur entreprise. Démesurément ambitieux, il compte anéantir les grandes entreprises qui monopolisent le marché, se monnayer l’appui du gouvernement, développer son entreprise à l’étranger.
Enfin, ils conquerront le monde où la paix régnera pour toujours. Yotsuya vante le génie japonais.
Hiroshi se demande ce qui est en train de lui passer par la tête.
Yotsuya dit à Hiroshi que lorsque le monde lui appartiendra, il fera de lui son vice-président. Hiroshi est séduit par cette idée. Il pense tout de suite à son projet de manga qui serait peut-être publié.
Les trois amis et collègues joignent leurs mains en s’écriant qu’ils sont tous unis pour l’amour et la justice.

Le mangaka pénètre dans l’histoire. Hiroshi lui demande qui est-il. Hideo Azuma leur dit qu’Agnès n’a pas de fiancé.
Le mangaka adresse un petit clin d’œil à la chanteuse Agnès Chan, très populaire durant ces années.

Nanako et Hiroshi mettent en action les débuts de la société supergirl : ils se rendent chez des personnes pour assurer une livraison de soba (pâtes de sarrasin).
L’homme livré se plaint que le plat soit trop cuit. Hiroshi lui dit qu’ils ont dû s’arrêter à de nombreux feux de circulation en venant.

Nanako et Hiroshi se rendent ensuite chez un homme, toujours en qualité de la société supergirl, pour la désinfestation des cafards.
Nanako s’adresse poliment à un cafard, elle le sermonne gentiment en lui disant que certaines choses ne se font pas. Mais Hiroshi s’écrie qu’il faut les écraser. Il dit à Nanako de ne pas se laisser charmer par un cafard.

La société supergirl se rend ensuite pour nettoyer les égouts. Nanako et Hiroshi rencontrent un petit rat. Nanako voit la maman du rat, la salue, et lui dit qu’elle a un très beau bébé.
Hiroshi s’écrie qu’il faut les tuer ; effrayé, le bébé rat s’envole. Hiroshi n’en revient pas de voir un ‘‘super rat’’.
Nanako est heureuse de trouver un être qui lui est similaire. Elle le sert dans ses bras, elle est si soulagée de ne plus se sentir seule, elle en a la larme à l’œil.

Yotsuya reste au bureau de la société pendant qu’Hiroshi accompagne Nanako pour ses diverses tâches.
Hiroshi se plaint auprès de Yotsuya des besognes qu’ils effectuent.
Yotsuya leur trouve un travail : ramasseur de balles dans un stade où se déroule une partie de baseball amateur, il affirme que c’est un lieu de travail sain et situé en plein air.
Yotsuya, qui est fumeur, trouve dans l’herbe un beau mégot ; Nanako s’effraie de voir un ver de terre.

Tout d’un coup, une balle de baseball arrive et Nanako l’attrape en même temps que le bébé rat aux superpouvoirs. Les joueurs sont impressionnés de voir cette fille et ce bébé rat voler.
Nanako place poliment la balle dans la main du batteur.
Un joueur propose à Nanako de s’essayer à la batte car elle a un sens développé pour la défense, elle pourrait devenir une championne assure-t-il.
Nanako réussit à renvoyer la balle lancée mais elle s’envole immédiatement pour aller la récupérer. Durant son vol, des animaux qui étaient à sa recherche s’accrochent à elle.
Alors qu’on revêt Nanako d’un uniforme de baseball, les joueurs l’entourent et l’acclament : ils la supplient d’intégrer l’équipe, certains s’exclament qu’elle est bien jolie, d’autres voudraient qu’elle devienne leur manager.
Nanako est la chance de l’équipe, revêtue de son uniforme, elle s’apprête à jouer.
Le lanceur est persuadé qu’une fille est incapable de frapper sa balle.
Nanako s’exclame automatiquement qu’il la regarde de travers, son regard ne lui a pas échappé.
Le lanceur lance et Nanako frappe la balle :

 


Les joueurs acclament sa performance, mais Yotsuya l’emmène : elle s’envole avec lui sur son dos, il l’informe qu’il l’a vendue à une autre équipe d’une ville voisine.
Nanako y remplace le batteur. Mais aussitôt arrivée, Yotsuya l’emmène en la tirant par le poignet car il a reçu l’offre d’une autre équipe.

Arrivée dans la nouvelle équipe, elle doit encore repartir, elle ne sait plus où donner de la tête, on fait appel à elle en défense, en attaque, et pour ramasser les balles.
Yotsuya, qui prend des notes, dit que c’est un vrai tracas de devoir tout faire à la fois.

Dans le manga, le personnage du facteur de la série animée qui endossait précédemment le rôle d’un voleur est ici présent en tant que joueur de baseball.

Hiroshi se demande où est Nanako : elle se trouve dans une forêt, en train de pleurer parce qu’elle ne réussit pas à trouver une balle manquante (le bébé rat est à ses côtés en train de porter le panier des balles qu’elle a ramassées).


Acte 5 : Nanako tombe amoureuse

Les filles sont folles du dessinateur Ajima. Ce dernier est flatté, il en joue et fait le joli-cœur en passant près d’elles sur son vélo. Il s’excuse, il est pressé car c’est la date limite de Popcorn (il s’agit d’un clin d’œil à la revue popcorn dans laquelle ce manga a été publié). Il leur dit qu’il leur signera un autographe la prochaine fois.
Il dit à une lycéenne de se contenter d’un baiser et s’approche pour le lui donner, mais elle lui assène une gifle qui le propulse au sol. Elle le traite de pervers. Une autre fille le traite de cochon. Une autre, choquée, lui rappelle qu’il a des enfants ! Une autre lui reproche d’avoir un faible pour les étudiantes.
Ajima s’enfuit en vélo en roulant à toute vitesse et s’écriant que ses fans le maltraitent.
Nanako est sur son chemin, il freine brusquement et en tombe de son vélo.
Elle s’excuse à plusieurs reprises, elle dit que tout est de sa faute, elle lui demande s’il va bien et s’il n’est pas blessé.
Ajima se dit intérieurement que cette fille a le type d’une victime. Il s’approche immédiatement de Nanako et l’embrasse sur la bouche :

 


Décidément, dans ce manga, de nombreux garçons prennent Nanako pour ce qu’elle est : une fille naïve et facilement manipulable, et ils l’embrassent afin de la faire succomber.
Ajima a réussi son coup, Nanako en tombe sur les genoux mais la femme d’Ajima vient le chercher et lui ordonne d’aller dessiner en le poursuivant.

De retour à la société supergirl, Nanako a toujours cet air absent. Elle n’entend donc pas le discours énergique de Yotsuya qui leur dit que la paix mondiale étant toujours plus proche, il veut qu’ils continuent à s’engager pour la gloire de leur société.
Yotsuya et Hiroshi remarquent que Nanako a cet air étrangement absent. Hiroshi se dit que ce n’est pas normal qu’elle soit aussi distraite, Yotsuya se dit que cela cache quelque chose et lui arrache un cheveu. Il enflamme le cheveu avec son briquet, le respire et en conclut brillamment que Nanako est tombée amoureuse.
Yotsuya n’est pas content du tout, il lui crie qu’il lui avait déjà dit qu’il est interdit de tomber amoureuse d’un client. Il remet en cause son professionnalisme et lui crie que cela va affecter son travail.
Nanako ne se sent pas bien, elle affirme qu’elle n’est pas amoureuse, que tout va bien et qu’elle va travailler ; elle part immédiatement en s’envolant.
Mais elle a menti car elle est toujours sous l’effet du baiser d’Ajima, et en casse tout sur son passage, elle creuse même un trou dans lequel elle s’engouffre, elle y reste assise, soupirante, l’air rêveur et amoureux.
Yotsuya la retrouve rapidement et l’extirpe de ce trou via une corde, il n’y va pas de main morte. Il la sermonne : pour commencer, elle n’a pas gagné un centime, et donc il a construit le ‘‘contrôleur de Nanako’’.
Yotsuya place l’appareil sur la tête de Nanako et la télécommande via l’autre appareil qu’il tient en main.
Nanako ne peut plus contrôler son corps par elle-même, Yotsuya le dirige à sa guise : Nanako commence à se déshabiller contre sa volonté et se retrouve en soutien gorge (elle conserve le reste de ses vêtements).
Hiroshi s’énerve, assène un coup de pied à Yotsuya et lui crie d’arrêter car il n’a pas le droit d’agir de la sorte, Nanako n’est pas son esclave !
Yotsuya se dit que ce contrôleur peut-être encore amélioré car en entreprenant de faire déshabiller Nanako, ce sont tous les gens aux alentours qui se sont dévêtus.

Yotsuya a amélioré le contrôleur de Nanako, il l’a parfaitement mis au point pour bien la contrôler. Il dit à Nanako qu’une supergirl n’a pas besoin d’amour.
C’est lui qui va la manœuvrer et il compte aussi manœuvrer ensuite Hiroshi. Ce dernier a bien compris ses intentions.

Ils voient tout d’un coup un chat perché sur un arbre et le poursuivent avec des poissons qu’ils ont volés en route pour l’amadouer.
Yotsuya évoque Shotaro : le mangaka adresse un clin d’œil au célèbre manga de Mitsuteru Yokoyama, adapté en série animée : Super Robot 28 (Tetsujin 28 Go) dont le héros, Shotaro Kaneda, contrôle un gigantesque robot via une télécommande.
Ainsi, ces passages du manga où Yotsuya contrôle Nanako via ce contrôleur constituent un clin d’œil à Super Robot 28.

Nanako réussit à attraper le chat et se demande d’où vient-il.
Yotsuya comprend que ce chat est contrôlé par quelqu’un : soudain, le chat échappe des mains de Nanako et rejoint celui qui le contrôle à savoir le docteur Ishikawa (Professeur Yakamové en VF). C’est la première fois que Nanako, Yotsuya et Hiroshi le voient : à l’instar de Yotsuya, c’est un homme ambitieux qui veut conquérir le monde, il se qualifie de plus grand scientifique du Japon.
Dans le manga, le docteur Ishikawa est japonais mais il est américain dans la série animée.

Le docteur Ishikawa leur demande s’ils n’ont pas par hasard une omelette (comme dans la série, il raffole des œufs).
Il ajoute que s’ils n’en ont pas, cela ne fait rien, seulement il raffole des omelettes.
Yotsuya lui répond qu’en manger trop ruine le foie.
Le docteur Ishikawa réfute ses dires et utilise sa machine pour arracher le contrôleur qui se trouve dans les mains de Yotsuya.
Hiroshi supplie Yotsuya de faire quelque chose, Yotsuya lui répond qu’il n’a qu’à le faire, ils prennent tous deux la fuite.

Le docteur Ishikawa contrôle Nanako : elle se souvient avoir été embrassée par Ajima et se dit qu’elle est devenue une mauvaise fille, puis elle réalise que c’est l’heure du diner, et se dit que si elle ne se dépêche pas, sa mère va la gronder    .
Elle est désolée mais elle se sent obligée de tout détruire.
Le docteur Ishikawa se réjouit de ce succès. Il fait grandir Nanako via la machine de Yotsuya et lui ordonne de tout détruire, de punir les méchants pour de bon.
Nanako se met à détruire un immeuble ; affolée, la foule prend la fuite.
Tout en détruisant, Nanako s’excuse en larmes en disant qu’elle ne veut pas faire cela, elle est manœuvrée par un homme mauvais.
En marchant, elle demande à la foule de ne pas venir sous sa jupe et de ne pas regarder en-dessous.

Toujours sous le contrôle du docteur Ishikawa, Nanako crie à sa mère qu’elle va être en retard pour le diner et détruit des immeubles.

Yotsuya et Hiroshi voient à la télévision le présentateur du journal télévisé annoncer que la géante sème la destruction tel un démon.
Le présentateur ajoute qu’elle est très jolie, elle fait certes peur, mais elle est jolie dit-il.

Yotsuya remarque que le docteur Ishikawa est un sérieux concurrent en terme de génie scientifique.

Hiroshi crie à Yotsuya que tout est de sa faute : c’est lui qui a construit le contrôleur de Nanako, il lui demande de faire quelque chose !
Yotsuya a de suite l’idée de se servir d’Hiroshi pour résoudre ce problème. Il l’agrandit afin qu’il rejoigne Nanako et accomplisse sa mission…

De son côté, Nanako est toujours en phase de destruction massive, elle remarque tout d’un coup qu’Ajima est en train d’appeler à l’aide, il est coincé sous une toiture.
Soudain, il reconnait Nanako ; en larmes et apeuré, il la supplie de ne pas l’écraser, il a une femme et des enfants, ainsi que trois fans de ses mangas.
Ajima a une femme et des enfants, mais cela ne l’empêchait pas de faire le joli-cœur et d’embrasser des jeunes filles sur la bouche !

En apprenant qu’Ajima est marié, Nanako s’effondre en larmes.
Soudain, Hiroshi (devenu géant grâce à Yotsuya) arrive, Nanako est heureuse qu’il soit aussi géant qu’elle.
Obéissant aux consignes de Yotsuya, Hiroshi débouche le mécanisme qui rendait Nanako si géante et elle reprend sa forme originelle.

Yotsuya rejoint le docteur Ishikawa, lequel est impressionné par le génie du jeune Yotsuya qui est capable d’agrandir les êtres humains avec une méthode qui lui est inconnue.
Yotsuya lui renvoie le compliment, il n’était pas facile de détecter quel était le point faible de son invention et le docteur Ishikawa a réussi à le faire.
Le docteur Ishikawa lui offre une omelette.

Quant à Nanako, elle est encore toute chamboulée par ce qu’elle vient de vivre, et noie son chagrin dans la nourriture : c’était son premier (petit) ‘‘chagrin d’amour’’.


 


Acte 6 : Nanako dans le viseur

Par une journée enneigée, Nanako sort du lycée, elle marche non loin de Yotsuya et Hiroshi qui la devancent. Nanako est enchantée par ce temps enneigé.
Yotsuya et Hiroshi se retournent pour la regarder, Hiroshi l’appelle, il lui crie de se dépêcher sinon elle sera en retard.
Nanako s’élance joyeusement pour rejoindre ses amis, sans savoir qu’un appareil photo est pointé sur elle par un homme louche qui se trouve devant un restaurant, il la prend en photo.
À noter qu’Hideo Azuma apparait près du restaurant.

Un homme en manteau noir et dissimulant son visage s’approche de Nanako avec un appareil photo en main. Il lui dit qu’elle est tellement belle qu’il a fini par prendre une photo.
Voyant l’air effrayé de Nanako, il lui demande de ne pas avoir peur et lui assure qu’il n’est pas fou. Il commence à dire qu’il utilise son appareil photo pour…et ne termine pas sa phrase car il se rue au sol pour prendre une sorte de petite pierre en photo. Il se relève et Nanako pense qu’il est photographe. L’homme confirme immédiatement, il répète qu’il n’est pas fou et lui tend un jouet (une étrange bestiole) pour la lui offrir.
Nanako la trouve très mignonne. L’homme précise que c’est lui qui l’a construite, c’est un homme seul, il passe des nuits à coudre dit-il mais il lui assure qu’il est normal.
Cet homme a l’air très louche et dérangé.
Il lui demande s’il peut prendre une autre photo d’elle ; il la trouve pure, naturelle, il n’y a rien de meilleur. Nanako lui répond qu’elle doit aller à l’école.
Il prétend qu’il n’a pas l’intention de la prendre en sous-vêtements, ou en maillot de bain, ou seulement en chaussettes, ou avec des écailles de poisson dessinées sur le corps, ou la tête en bas, car ce serait pervers (et c’est justement ce qu’il est).
Nanako s’excuse et lui dit qu’elle doit y aller.

L’homme brandit un chou et l’écrase sur le visage de Nanako qui s’évanouit. Il l’emporte immédiatement dans sa voiture.
Lorsque Nanako se réveille, elle est seule sur un fauteuil, nue, et sa tenue d’écolière placée tout près d’elle.
Nanako s’habille et se demande ce qu’elle fait dans cet endroit.

L’auteur des méfaits entre dans l’appartement et tend à Nanako les photos qu’il a prises d’elle. Il ose lui dire qu’un fou ne ferait pas des photos pareilles.
Nanako a l’immense choc de découvrir qu’il a fait des photos dénudées d’elle.
Le pervers lui dit que pour l’en remercier, il lui offre un cadeau : une grande peluche.
Toujours aussi crédule, Nanako se laisse avoir, elle est sous le charme de cette peluche qu’elle trouve très mignonne. Mais soudain, Nanako est plaquée au mur par des cartes tranchantes lancées par un inconnu qui s’empare des photos de Nanako pour en sélectionner quelques-unes. Cet inconnu est le dirigeant d’une organisation criminelle.
Nanako bondit pour les lui arracher en lui criant de ne pas les regarder. Elle lui dit qu’elle a honte, d’autant plus qu’elle n’a pas confiance en elle, et surtout son père la gronderait s’il l’apprenait.
Mais les deux (le photographe et le dirigeant criminel) sont en train de regarder des photos de Nanako. Celle-ci leur bondit dessus en criant qu’elle les hait, elle en vient aux mains puis déchire les photos.

De retour à la société, Nanako raconte tout ce qui lui est arrivé à Yotsuya et Hiroshi.
Yotsuya comprend tout, le problème est parti de la première photo qui a été prise de Nanako.
Nanako comprend qu’ils ne voulaient pas que ses photos, cette organisation criminelle se sert des photos pour asservir des innocents.

Tout d’un coup, Yotsuya signale qu’il manque les négatifs. Nanako avait certes déchiré les photos mais malheureusement, les négatifs demeurent.
Nanako se dit que le photographe est en danger car c’est lui qui détient les négatifs, l’organisation criminelle va donc chercher après lui.
Nanako ne semble pas lui en vouloir, elle dit même en touchant la peluche, qu’il fait de jolies peluches.
Soudain, le photographe se montre à la fenêtre de la société. Il la remercie en lui disant qu’elle est bien la seule à le penser. Il ajoute qu’il est venu pour lui apporter une autre peluche, et il la lui donne.

Brusquement, la société subit une attaque de lapins enneigés lancés par les membres de l’organisation criminelle. Ils veulent tuer les membres de la société car ils ont découvert leur secret.
Nanako doit se lancer à l’attaque mais l’organisation lui envoie trois petites femmes de neige qui soufflent sur elle et la glacent.
Le photographe prend Nanako en photo, les trois petites femmes le glacent à son tour.
En tombant sur Nanako, le photographe brise la glace qui entoure Nanako, ce qui la sauve. Nanako attire un nuage de pluie qui se déverse sur les trois petites femmes de neige qui disparaissent.


Acte 7 : La supergirl n°2 arrive

Nanako court, elle est en retard, alors elle décide de s’envoler pour aller plus vite en disant qu’il est très pratique d’être une supergirl. Un garçon qui assiste à cette scène est très étonné.
Elle s’aperçoit qu’en s’envolant, elle y a laissé ses chaussures, elle redescend pour les enfiler et s’envole.
Hiroshi court et lui crie de le porter, Nanako l’emporte sur son dos et il remercie Dieu en étant sur elle, c’est si pratique de se déplacer aussi facilement !

Un groupe d’élèves aperçoit Nanako et lui crie de les porter eux aussi, ils s’accrochent à elle sans aucun égard pour elle. Ils sont trop nombreux et la mettent en difficulté, Hiroshi leur crie de descendre mais ils n’écoutent pas. Nanako reçoit même un coup de pied sur la tête.
Ses camarades ne la respectent pas, ils profitent d’elle et la traitent comme une esclave.
Nanako les supplie de rester tranquilles et de ne pas lui toucher des parties intimes.
Les élèves finissent par tomber, ils s’accrochent à Nanako pour éviter de tomber mais ce faisant, ils lui arrachent tous ses habits et Nanako se retrouve en sous-vêtements.
Les élèves la traitent d’incapable, ils la tiennent injustement responsable de leur retard au lycée.
Nanako se met à pleurer, Hiroshi vient à elle avec un uniforme tout neuf et tente de la consoler.
Cette petite séquence a été adaptée dans l’épisode 3 de la série animée, sauf que Nanako se retrouve non pas en sous-vêtements mais seulement avec son haut déchiré.

Nanako interpelle un passant pour lui signaler qu’il a fait tomber son portefeuille. Nanako ne s’est même pas rhabillée qu’elle pense déjà à aider son prochain, même Hiroshi lui dit que ce n’est pas le moment de penser aux autres, elle doit aussi penser à elle, et commencer par se vêtir.

Rhabillée, Nanako s’envole avec Hiroshi installé sur son dos. Elle s’arrête sur le toit d’une maison pour mettre un terme à la dispute entre deux chatons.
Puis, elle surprend un voleur : il est en train de chiper des sous-vêtements.
Excessivement naïve, Nanako n’a pas compris que c’est un pervers-voleur, elle croit qu’il est en train de faire la lessive.
Elle comprend ce qu’il est en train de faire lorsqu’Hiroshi s’écrie : « Un voleur de sous-vêtements ! »
Le voleur menace Nanako avec son couteau, mais celle-ci en arrache facilement la lame.
Elle lui dit qu’elle est une supergirl. Le voleur se rend compte qu’il est en face de la fameuse supergirl, c’est la première fois qu’il la rencontre. Il dit qu’il avait raison de s’imaginer qu’elle était bien jolie. Il lui demande un autographe en souvenir.
Nanako lui dit qu’elle a une très mauvaise écriture, Hiroshi l’encourage à signer cet autographe.
Mais tout ceci n’était qu’un leurre : pendant que Nanako signe l’autographe, le pervers soulève sa jupe et lui retire sa culotte pour s’enfuir avec.

Hiroshi crie à Nanako que le voleur s’enfuit, il faut le poursuivre ! Mais Nanako crie que personne ne doit l’approcher, elle a bien trop peur qu’on voit en dessous de sa jupe.
Yotsuya intervient et lui assène une gifle en lui disant qu’elle est stupide. Il lui dit que tant que les femmes seront esclaves de la culotte, elles ne deviendront jamais indépendantes.
Pour effrayer Nanako et la faire réagir, il lui dit qu’elle est licenciée et il prétend qu’il a trouvé un nouveau personnel qui ne dépend pas d’une culotte.
Soudainement, une femme en nuisette apparait au grand étonnement de tous, elle prétend être la supergirl n°2.
Yotsuya lui ordonne de poursuivre le voleur de culottes, la fille s’envole avec Yotsuya assis sur son dos.
Yotsuya se dit qu’il peut gagner un tas d’argent en revendant la collection du voleur.

Hiroshi est sous l’effet de cette femme, Nanako est choquée qu’il puisse aimer ce genre de femme vulgaire et sans retenue. Hiroshi se reprend et lui assure qu’il ne s’intéresse qu’à la défense de l’amour et de la justice.
Nanako décide d’agir et de ne pas être en reste…

La supergirl n°2 retrouve le voleur. Elle le trouve bel homme mais le voleur la repousse car il n’aime pas les femmes en chair et en os, seuls les sous-vêtements lui plaisent.
La femme est blessée, personne ne l’avait jamais repoussée.
Yotsuya ne s’attendait pas à cette réaction venant du voleur. Yotsuya baisse son pantalon et demande au voleur ce qu’il pense de son slip de couleur.

Pendant ce temps, Nanako arrive, elle aussi revêtue d’une nuisette pour garder les faveurs de Yotsuya. Elle croit que c’est en s’habillant de la sorte qu’elle deviendra indépendante.
Par ces scènes, Hideo Azuma fait la critique sévère de certaines femmes qui se croient indépendantes sous prétexte qu’elles exhibent leur corps et leur nudité sans pudeur ; en réalité, c’est tout le contraire car elles sont instrumentalisées et soumises au pouvoir de certains hommes qui ne les respectent pas.

Nanako arrive près de Yotsuya : le voleur lui a pris son slip, il court après Hiroshi en s’écriant que ce slip est l’ère de la culotte colorée.
Désormais, le voleur s’intéresse aux sous-vêtements masculins.
Quant à la supergirl n°2, traumatisée d’avoir été repoussée pour la première fois de sa vie par un homme, elle décide de s’intéresser aux femmes et saute sur Nanako.
Yotsuya, qui observe ces scènes, désespère de ne pas avoir gagné d’argent (mais il va en gagner par la suite, énormément !).


Acte 8 : Nous achetons le billet pour l’espace !

La foule est en délire : tout le monde veut acheter un billet pour s’envoler dans l’espace à bord d’une navette spatiale. Mais les agents de sécurité préviennent la foule que tous les billets ont été vendus.
Tout le monde envie ceux qui ont eu la chance d’y monter, ils admirent le génie américain.
Hideo Azuma se représente dans la foule demandant à un lycéen si les américains ne mangent-ils pas les gens.

Nanako arrive pour vendre des billets, elle dit que si elle ne les vend pas tous, Yotsuya va la gronder.
Yotsuya a créé une navette spatiale, Hiroshi est fier de lui, il savait que Yotsuya est un génie capable de créer de grandes choses.
Les lycéens se ruent pour acheter des billets, ils veulent tous monter dans la navette pour faire un tour dans l’espace.

Yotsuya crie sur Nanako, il est furieux car il manque dix yens, il la traite de fille stupide. Au sol, tête baissée, Nanako s’excuse.
Hiroshi la plaint en se disant intérieurement : « Pauvre Cendrillon. »

Une fois que les passagers ont tous enfilé leur combinaison spatiale et mis leur ceinture, c’est Nanako qui tire la navette via une corde pour l’emmener dans l’espace (Yotsuya ne fait pas partie du voyage).
Les passagers sortent de la navette pour visiter l’espace, sécurisés dans leur ballon protecteur.
Nanako communique avec Yotsuya via une sorte de talkie walkie, elle lui dit que tout se passe à merveille. Yotsuya lui répond que c’est parfait, il lui ordonne de faire un tour et de venir ensuite prendre les autres clients qui attendent.

Mais soudain, un lycéen appelle à l’aide : le ballon qui lui sert de protection (sa combinaison spatiale) éclate. Hiroshi crie à Nanako que puisqu’ils se trouvent dans l’espace, les ballons de protection se dilatent jusqu’à éclater.
Nanako trouve une navette spatiale et décide d’emmener les passagers s’y réfugier.
A l’intérieur, ils découvrent que la navette est pleine d’Indiens. Ils veulent mettre à mort ‘‘les blancs’’ ; d’ailleurs, lorsque Nanako a atterri dans la navette, elle a trouvé un homme blanc le corps criblé de flèches.
Nanako trouve cela très triste que le genre humain pense toujours à faire la guerre.
Un chef Indien s’exclame que l’espace leur appartient, ils tueront tous ceux qui se mettront sur leur chemin.

Les lycéens ont été ligotés par les Indiens. Nanako est certaine que la cause de toute cette haine n’est autre que la navette.
Nanako met tous les passagers dans un ballon géant, elle les relie les uns aux autres par une corde, et elle jette au loin la navette pour éteindre toute pulsion belliqueuse.
Mais en pénétrant dans une atmosphère, tous les passagers se retrouvent nus, la petite Nanako est très gênée.


 


Acte 9 : Chasse au trésor

Nanako s’amuse à la mer. Elle appelle Yotsuya pour lui dire que l’eau est bonne, mais celui-ci a d’autres préoccupations en tête : il s’est rendu en ces lieux pour chercher un trésor.
Nanako, Yotsuya et Hiroshi ont fait l’école buissonnière pour se rendre là-bas afin d’y trouver la statue d’or massif représentant un faucon qui se trouve à présent dans les profondeurs de cette mer.
Yotsuya veut absolument la récupérer pour devenir riche et que sa société devienne une multinationale de niveau mondial.

Yotsuya, Nanako et Hiroshi plongent dans la mer dans laquelle ils communiquent entre eux à l’aide de pancartes lettrées.
Nanako informe Yotsuya qu’elle a trouvé la statue du faucon. Yotsuya la félicite.
Nanako emmène ses deux amis à l’endroit recherché mais Yotsuya a la déception de découvrir que seul ce qui recouvrait le faucon pouvait laisser penser qu’il s’agissait d’or, mais ce n’était pas le cas. Le faucon n’est pas du tout en or.
Yotsuya damne le vendeur de cette carte au trésor, il se rend ensuite dans une boutique de cartes au trésor qui certifie être digne de la plus grande confiance, et il y achète une carte, elle est censée le mener jusqu’à une statue en or.

Yotsuya, Hiroshi et Nanako sont dans une barque. Revêtue d’un maillot de bain, Nanako va s’apprêter à plonger. Hiroshi la trouve superbe, mais Yotsuya lui dit qu’elle n’a pas un très beau physique. Hiroshi s’énerve après Yotsuya, ce dernier en rajoute une couche en disant que Nanako a de grosses jambes. Nanako fond en larmes.
Yotsuya dit que pour lui, il n’y a rien de plus beau que les proportions des statues d’or.
Hiroshi console Nanako en lui disant que Yotsuya ne pense qu’à l’or, c’est pourquoi ce qu’il lui a dit n’avait finalement rien de foncièrement méchant.

Relativement consolée, Nanako plonge dans la mer. Elle n’est pas vraiment remise des dires de Yotsuya puisqu’elle demande à un poisson s’il trouve qu’elle a un physique disgracieux.
Le poisson fait non de la tête, Nanako pleurniche et lui demande de ne pas la consoler, elle a été stupide de lui demander cela.
Nanako demande ensuite à un requin si ses jambes sont grosses.
Soudain, Nanako repère l’or et s’y dirige mais elle se fait brusquement attraper par une pieuvre.
Nanako se défend, mais voyant la pieuvre un peu sonnée, elle s’excuse et lui demande si elle lui a fait mal.
Nanako se dit que cette pieuvre est la gardienne du trésor, elle s’excuse et lui assure qu’elle n’essaiera plus de le prendre.

De retour auprès de Yotsuya, Nanako lui apporte un tentacule de pieuvre en lui demandant de se contenter de cela à la place du trésor. Yotsuya n’arrive pas à respirer, étouffé par le tentacule de pieuvre enroulé autour de sa tête.


Acte 10 : Superfilm

Voici un petit film de la société supergirl. Yotsuya le qualifie de chef d’œuvre de la science-fiction.
Il s’agit d’un film promotionnel, réalisé par Yotsuya, destiné à étendre la renommée de Nanako dans tout le Japon pour faire connaitre ses pouvoirs et sa force.

Personnage principal : Nanako.
Réalisateur : Yotsuya.
Photographie : Hiroshi.
Et avec la participation de nombreux monstres.

Nanako doit sauver la Terre de la menace d’un monstre géant. Nanako ne se sent pas de taille pour endosser le rôle du personnage principal. Yotsuya lui répond qu’il ne compte pas sur ses talents d’actrice mais il mise tout sur le costume qu’elle devra mettre : un costume complètement transparent.
Nanako s’enfuit pour ne pas l’enfiler et en sortant, elle tombe sur deux vaisseaux spatiaux dont sortent des monstres immenses.
Les trois amis sont étonnés que des monstres soient vraiment là. Nanako se jette sur eux.

Des extraterrestres accompagnent les monstres. L’un d’eux reproche à la société supergirl de les avoir faits venir jusqu’ici pour recevoir un tel accueil ! On reproche à Nanako d’avoir blessé un monstre.
Hiroshi comprend que ce sont les acteurs embauchés par Yotsuya. Ce dernier lui assène un coup de coude sur la tête en lui disant qu’il devra faire très attention, ils lui ont coûté une fortune.
L’un des extraterrestres, qui est en train de lire le script, remarque qu’il ne parle pas une seule fois.
Yotsuya reprend le script, et lui répond que bien qu’il doive interpréter le rôle du méchant, il reste une star de la planète Gugaga, il décide de le mettre un peu plus en avant.

C’est Hiroshi qui filme : le monstre fait son apparition en écrasant une maison du quartier.
Mais Nanako n’est pas d’accord avec le scénario, elle demande à Yotsuya s’il est vraiment nécessaire de détruire des maisons pour réaliser le film. Yotsuya lui assure qu’il n’y a aucun problème et que tout va bien.

Un extraterrestre qui vient de Gedodo se plaint que l’extraterrestre de la planète Gugaga soit plus mis en avant. Il dit à Yotsuya qu’il est célèbre pour le rôle de séducteur dans des films tirés de romans. Yotsuya décide donc d’intégrer des chrysanthèmes sauvages sous forme d’une blague que Nanako lancera au monstre qui la soulève.
Mais un extraterrestre qui vient de slurp-slurp lui dit que ce qui lui plait c’est le porno.
Yotsuya passe donc à la suite : la rencontre amoureuse entre Nanako et l’extraterrestre de Gedodo. Un monstre tient une vitre, fait passer sa langue à travers elle et propose à Nanako de l’embrasser. Nanako recule. Mais l’extraterrestre de Gugaga arrive pour les séparer.
Finalement, Nanako se réfugie sur le toit d’un gratte-ciel sur lequel tout le monde l’attaque.
Nanako en a assez !

Un extraterrestre de Tout-Rond demande à faire une apparition spéciale. D’autres extraterrestres veulent aussi apparaitre : un d’Agaga, un venant d’Ikuku et un autre issu d’Uhoho.

Au final, le gratte-ciel s’effondre sous le poids des monstres et c’est Yotsuya qui a pris la place de l’héroïne, revêtu de l’uniforme de lycéenne de Nanako.


Acte 11 : La contre-attaque du docteur Ishikawa

Le docteur Ishikawa observe Nanako via ses inventions. Il a ainsi pu enregistrer dans ses données ses mensurations, la couleur de sa peau, ses habitudes, et ses superpouvoirs cachés.
Avec toutes ces informations, le docteur Ishikawa a créé un robot Nanako pour conquérir le monde. Dès qu’il met le robot en éveil, celui-ci s’envole.

Le robot Nanako devient la nouvelle championne de lutte :
Elle obtient sa dixième victoire d’affilée, il lui manque seulement de battre la détentrice du titre (Mariko Kurata) et elle sera consacrée championne.
Hideo Azuma adresse un clin d’œil à Mariko Kurata, une ancienne chanteuse de la fin des années 70 et du début des années 80.
Le robot Nanako réussit à la battre et obtient le titre de championne de lutte.
Mais la vraie Nanako arrive et dit qu’il fallait attendre qu’elle se batte face à elle avant de lui remettre le titre.

Le docteur Ishikawa leur demande de se battre, l’issue du match dévoilera laquelle des deux est la plus forte.
Nanako arrache la tête du robot, le docteur Ishikawa envoie un autre robot mais Nanako ne veut plus combattre avec des robots qui ont son apparence.
Nanako se met à pleurnicher ainsi que tous les autres robots Nanako créés par le docteur Ishikawa. Elles pleurnichent à l’instar de Nanako puisque le docteur leur a conféré les caractéristiques de Nanako (et sachant qu’elle est pleurnicheuse…).


Acte 12 : Un cavalier pour Nanako

Un chat géant avec un cache-œil de pirate et assez bagarreur se ballade en rue.
Pendant ce temps, Nanako lit un livre et se dit qu’il est vrai que la meilleure façon de tomber amoureuse d’un garçon c’est de le heurter à l’angle d’une ruelle.
Nanako se demande si cela va lui arriver un jour, puis elle se demande à quoi est-elle en train de penser.
Elle tourne à l’angle d’une ruelle et se retrouve face à une bande de garçons. Nanako fait demi-tour en partant en courant, les garçons la poursuivent, et Nanako heurte le chat géant.
Voyant qu’il a l’air grognon et surtout qu’il se masse l’épaule, Nanako s’excuse et lui demande s’il n’a pas mal.
En s’apercevant qu’il saigne, Nanako se blottit contre lui.

Les garçons qui poursuivaient Nanako arrivent mais s’enfuient à toutes jambes en voyant le chat. Ce dernier tient Nanako contre lui puis il s’en va mais Nanako lui demande d’attendre. Elle lui dit qu’il ne doit pas bouger avec une blessure aussi grave, elle va prendre quelque chose pour la soigner.
Cependant, Nanako s’évanouit. Le chat la porte sur son épaule et l’amène jusqu’en classe.
Le professeur le somme de sortir ; le chat s’en va mais Hiroshi lui crie que diable a-t-il fait à Nanako !
D’un regard lancé par le chat, tous les élèves ainsi que le professeur se mettent au sol et gesticulent comme des bébés puis tout redevient à la normale : le chat s’en va, Nanako se réveille mais sous l’effet du sort du chat, les filles demandent à Nanako quelles sont ses relations avec cet homme, elles aimeraient qu’elle le lui présente. Hiroshi ne comprend pas leur réaction, ce n’est qu’un chat ! Nanako s’y met aussi, elle le trouve fascinant.

Soudain, c’est un chien parlant qui entre en classe, semant la panique parmi les élèves.
Mais il ne s’agit que de Yotsuya qui porte un déguisement. Il leur demande de se calmer, ce n’est que lui.
Nanako lui demande pourquoi s’est-il déguisé ainsi. Yotsuya lui avoue qu’il est poursuivi. Justement, les hommes qui le poursuivent pénètrent dans la salle de classe. Yotsuya s’accroche aux jambes de Nanako et lui demande de voler, ils doivent s’enfuir.
Mais les trois poursuivants se jettent sur Yotsuya et Nanako, les empêchant ainsi de fuir.

Yotsuya explique que la société supergirl est en faillite et que ces trois hommes sont venus pour recouvrer les dettes en opérant des saisies.
Nanako ne comprend pas, qu’a-t-il fait de tout l’argent ? Yotsuya lui montre où l’argent est parti : pour l’acquisition d’une machine qui coûte dix millions de yens.

Les trois hommes opèrent des saisies, Yotsuya étant incapable de rembourser pareille somme.
Yotsuya place une étiquette sur lui : « Saisi »
L’un des hommes se dit que Yotsuya n’est pas mal physiquement et qu’il pourrait être vendu à un bar gay.

Un homme, en saisissant la jupe de Nanako, propose de faire d’elle un phénomène de baraque foraine.
Un autre homme dit qu’Hiroshi n’a rien de spécial à part sa tête amusante.
Yotsuya leur dit que même s’ils le vendent à un bar gay, il viendra récupérer Nanako et Hiroshi.
Nanako lui souhaite de faire de son mieux en tant que travesti.

Le docteur Ishikawa passe près d’un zoo qui lui appartient, il est très intéressé par cette annonce : une supergirl qui peut voler et qui a la force de cent mille chevaux. Il décide de l’acheter.
Il entre dans son zoo particulier : Nanako et Hiroshi sont donnés comme nourriture à un lion.
Le docteur Ishikawa est en train de créer le fauve le plus puissant au monde en y mêlant diverses espèces animales.
Hiroshi remarque qu’il ressemble beaucoup à Yotsuya dans ses façons de faire.

Nanako combat le fauve créé par le docteur Ishikawa et le met hors d’état de nuire.
Le docteur admire sa force, il se dit que s’il la faisait combattre avec les animaux de sa création, le zoo affichera complet, il sera plein à craquer.
Nanako le trouve cruel de traiter les animaux comme s’ils étaient des jouets.

De ses pouvoirs, Nanako renvoie les animaux dans leur pays.
Pour se venger, le docteur Ishikawa a transformé le corps d’Hiroshi en serpent. Il menace Nanako : si elle veut qu’il retrouve sa forme normale, elle devra combattre face à l’imbattable chat-samouraï prénommée Dayan.
Nanako découvre avec choc et surprise qu’il s’agit du chat qu’elle a rencontré.

Dans cet acte, Hideo Azuma adresse un clin d’œil au personnage du chat Dayan, créé par Akiko Ikeda.

Le docteur Ishikawa anime le match : le chat Dayan et Nanako sont dans l’arène, entourés d’une foule en délire.
Nanako réalise que Dayan a été créé par le docteur Ishikawa. Elle n’a aucune envie de combattre Dayan, mais elle veut que le docteur Ishikawa redevienne comme avant. C’est pourquoi, elle envoie Dayan au loin.
Le docteur Ishikawa insulte Dayan d’idiot.

Tout d’un coup, Yotsuya est de retour à la tête de sa machine, et il met le docteur Ishikawa en fuite.



 


Acte 13 : Nous gagnons de l’argent à la fête du sport

Yotsuya est en train de manger le plat que lui a préparé Nanako. Remarquant l’air sévère de Yotsuya, Nanako lui demande si le plat est mauvais.
Yotsuya balance le plat en s’écriant que c’est trop bon ! Il lui reproche d’avoir préparé un bento, c’était inutile.
Nanako lui répond qu’elle lui a soigneusement préparé la veille car il disait qu’il avait l’intention d’ouvrir un magasin de bento.
Ce sont justement les soins qu’elle y apporte qui ne vont pas pour Yotsuya.

Yotsuya mange le plat en citant tous les ingrédients qu’il contient, Nanako en a trop mis, c’est trop riche et varié, si elle continue ainsi, il ne gagnerait rien en ouvrant un magasin de bento. Il faudra opter pour des plats contenant le strict nécessaire et surtout, il faudra éviter l’assaisonnement pour ne pas gaspiller d’argent.
Pendant qu’il donne ses instructions, Nanako s’attèle aux préparations de bento.

Hiroshi arrive à la société et appelle ses deux amis. Il se demande ce qu’ils sont en train de faire, ils sont en retard pour aller à l’école. Yotsuya lui répond qu’il commence une nouvelle vie en tant que vendeur de bento ; bien sûr, il compte sur sa collaboration. Puis, il ordonne de travailler ! Hiroshi se dit qu’il n’appelle pas cela de la collaboration.

Hiroshi rappelle à Yotsuya que c’est aujourd’hui que se déroule la fête du sport, ils auront des ennuis s’ils n’y participent pas.
Emerge immédiatement une idée dans l’esprit ambitieux de Yotsuya : il va profiter de cette fête pour vendre tous ses bento et devenir riche !
Sur ce, ils partent immédiatement : Yotsuya s’installe dans la roulette tirée par Nanako, pendant qu’Hiroshi court à l’arrière.

À la fête du sport, Hiroshi et Nanako déambulent parmi les élèves, bento en mains, en disant : « Bento ! Qui veut un bento ? »
Yotsuya surgit et frappe Hiroshi en lui reprochant de ne pas élever la voix, s’il ne le fait pas il ne vendra rien.

Une mère de famille refuse les bento de Nanako, elle a déjà apporté tout ce qu’il faut.
Yotsuya est déchainé : il hurle qu’il faut vendre tous les bento ! Faut-il en arriver à tuer ceux qui s’y opposent !
Nanako lui demande de se calmer, elle va faire de son mieux.

Nanako a une idée : ce sont ceux qui ont fait des efforts qui ont le plus faim. Elle se dirige vers des garçons qui viennent de disputer la course du deux-cent mètres.
Elle a eu une bonne idée, elle a vendu tous ses bento.

Un homme s’approche de Nanako et lui demande s’il peut vraiment manger un bento. Ses amis et lui sautent sur Nanako mais celle-ci s’envole sur un panier de basket pour se mettre hors de leur portée.
Puis, elle s’envole vers des garçons pour leur demander s’ils veulent un bento mais en renverse un sur la tête d’un garçon, sans le faire exprès.

Nanako est très satisfaite, elle a énormément vendu mais Hiroshi lui demande de ne pas penser qu’à la vente car leur classe est en train de connaitre une défaite cuisante à la fête du sport, elle est la dernière pour l’instant au classement.
Un camarade de classe lui demande d’y participer, d’autant plus qu’il parait que le prix à gagner est fabuleux.
Nanako pense à une prime, elle se dit que Yotsuya serait très content. Sur ce, elle participe au jeu du tir à la corde.
Grâce à elle, sa classe remporte l’épreuve. Tous ses camarades l’ovationnent en la soulevant dans les airs.

Nanako reçoit le prix réservé au vainqueur : un approvisionnement en bento pour une année entière. Il s’agit de toute la réserve que le proviseur du lycée avait été contraint d’acheter à cause de Yotsuya.


Acte 14 : Le fou et la crise

Par une journée d’automne, Nanako prend le bus. À ses côtés, se trouve un pervers qui, la trouvant très belle, pose sa main sur son fessier. Nanako est à la fois honteuse et apeurée mais elle ne lui dit rien, pire encore, elle s’excuse.
L’homme fait comme si de rien n’était, il lui demande ce qu’il y a. Nanako lui demande s’il ne peut pas cesser de faire certaines choses. Il lui répond qu’il n’y pense même pas (à ces certaines choses).
Croyant ses dires, Nanako pense qu’il ne l’a pas touchée mais soudain, ce sont tous les passagers qui l’entourent et qui posent la main sur elle.
Nanako crie à ces pervers : ‘‘Ça suffit !’’ et provoque un accident de bus : il se retourne et le nombre de blessés s’élève à cinquante.

Nanako s’en veut, elle trouve qu’elle est une super héroïne catastrophique, elle se dit que c’est à cause de son caractère faible et réservé. Elle se dénigre en disant qu’elle a le visage rond et de grosses jambes. Elle se met à pleurnicher et va jusqu’à dire qu’elle veut mourir.
Soudain, elle aperçoit un garçon en train de jouer, elle lui demande si elle peut jouer avec lui, il accepte avec plaisir et lui propose un crabe qu’il sort de son seau. Nanako lui répond : « Non merci »

Hiroshi et Yotsuya sont à la recherche de Nanako car il y a une mission à accomplir.
Ils la retrouvent, Yotsuya annonce qu’il y a une série d’enlèvement d’enfants et une prime sera reversée à celui qui trouvera les coupables.
Hiroshi tire Nanako pour qu’elle les suive mais Nanako ne veut pas, elle n’a pas confiance en elle.
Yotsuya est persuadé que le docteur Ishikawa est en train de tramer quelque chose, mais il est sûr de lui car Nanako est des leurs.
Justement, le docteur Ishikawa arrive et annonce qu’il n’y est pour rien dans cette affaire d’enlèvements. Il affirme à Nanako que dernièrement, aucun complot intéressant ne lui est venu à l’esprit.
Yotsuya se demande qui peut bien être le coupable.

Sur idée de Yotsuya, ils se rendent à la fête foraine robotique car presque tous les enfants y ont été enlevés, c’est donc un lieu suspect.

Nanako écrase le pied d’une jeune fille et s’excuse, celle-ci lui dit qu’il n’y a pas de mal, elle est un robot-guide.
En regardant ce robot, Nanako se dit que cette fille est belle et qu’elle a un caractère bien plus affirmé que le sien.
Yotsuya affirme que ce robot n’est qu’un jouet. Très intelligent, Yotsuya a tout compris : il demande à cette jeune-fille robot où a-t-elle caché les enfants ? Le robot fait mine de ne pas comprendre ce qu’il raconte.
Yotsuya emploie la manière forte, il la saisit violemment par le bras en le tordant. Il lui crie de ne pas faire comme si de rien n’était, il n’est pas dupe, il a tout deviné même s’il ne possède aucune preuve.
Choqué par sa brutalité, Hiroshi crie à Yotsuya de ne pas maltraiter cette jolie fille robot.

Yotsuya, étant un génie de la science, opère quelques modifications dans les fonctions du robot et la rend amoureuse de lui afin qu’elle coopère. Ainsi fait, la jeune-fille robot lui avoue que les enfants sont détenus en captivité par un cafard dans le sous-sol. Elle le conduit au sous-sol.

Brusquement, la jeune-fille robot se fait exploser par le docteur Cafard qui est aux commandes du cafard géant robotisé.
Yotsuya savait qu’il s’agissait du docteur Cafard. Ce dernier rencontre enfin le génie Yotsuya.
Yotsuya observe le docteur et dit à haute voix qu’il a un drôle de visage. Le docteur le prend très mal et envoie ses robots cafards pour l’attaquer.
Yotsuya appelle immédiatement Nanako à l’aide mais celle-ci n’arrive pas à voler.
Un cafard saisit Nanako, Hiroshi et Yotsuya. Le docteur Cafard nargue Yotsuya.

Yotsuya remarque que Nanako traverse une crise et qu’il est préférable de se retirer pour l’instant. Sur ce, il s’envole.

Une jeune-fille robot demande au docteur ce qu’il faut faire de Nanako et Hiroshi. Il lui répond qu’il faut les transformer de la manière habituelle. Sur ce, Nanako et Hiroshi sont jetés au sous-sol, rejoignant ainsi tous les enfants qui ont été enlevés. Les enfants sont contraints de porter des antennes.
Une petite-fille explique à Nanako et Hiroshi que le docteur veut les transformer en cafards.
Un petit-garçon ajoute qu’il les fait courir dans le noir tous les jours et qu’il leur fait manger uniquement des produits périmés. Nanako est horrifiée. Elle l’est d’autant plus lorsque le petit-garçon lui révèle que le docteur était réellement un cafard.

L’affaire est grave, Hiroshi dit à Nanako que ce n’est pas le moment pour qu’elle soit en période de crise.
Soudain, un cafard robot se fait exploser par un robot créé par Yotsuya : il s’agit d’un robot géant à l’image de Yotsuya et vêtu comme au temps de l’antiquité romaine.
Nanako reprend du poil de la bête et s’envole pour exterminer le docteur malfaisant.

Finalement, tout ceci n’était qu’une histoire inventée par Hiroshi, qui rêve de devenir mangaka ; il en a fait le récit à Nanako, Yotsuya, au docteur Ishikawa et au garçon qui jouait avec un crabe.


Acte 15 : Histoire de la machine pour produire un expert

Yotsuya vient de mettre au point une machine pour produire un expert.
Il explique que grâce à cette machine, tout le monde pourrait devenir un expert, la race humaine toute entière pourrait obtenir les mêmes pouvoirs que Nanako.
Mais il n’est pas du tout dans ses intentions d’utiliser la machine pour conférer à l’humanité de tels pouvoirs, Yotsuya compte se servir de cette machine uniquement pour lui.

Yotsuya teste la machine sur lui mais l’expérience tourne mal. Nanako se jette sur Yotsuya pour le sauver et reçoit une décharge qui la miniaturise.
Nanako cache sa nudité avec des feuilles.
Hiroshi fait des reproches à Yotsuya, il lui crie que tout ceci est arrivé à cause de sa stupide invention. Il lui rappelle que c’est en les sauvant que Nanako s’est retrouvée dans cet état, il le somme de faire quelque chose !
Yotsuya analyse le fait que la machine a eu un effet anormal sur Nanako qui est déjà investie de superpouvoirs.

Nanako est revêtue d’un petit costume et Yotsuya lui demande d’essayer de voler mais elle part se cacher dans l’oreille de Yotsuya. Cela lui donne une idée : se faire de l’argent en se servant de cette petite beauté qui nettoiera les oreilles des gens.
On peut noter que Yotsuya qualifie Nanako de petite beauté, ce qui contribue à la réconforter et à lui prouver qu’il la trouve très belle (comme dit plus haut, Yotsuya s’était montré maladroit en lui parlant de ses jambes trop grosses).
Même s’il pense qu’elle est très belle, il n’en demeure pas moins que Yotsuya a parlé de cette idée de se faire de l’argent pour faire sortir Nanako de son oreille. Elle en est sortie en volant et Yotsuya l’a insultée. Hiroshi leur demande de ne pas se battre.

Expulsée par un éternuement d’Hiroshi, Nanako se retrouve entourée de fourmis. Elles sont étonnées de voir Nanako, elles la qualifient d’étrange chenille.
Les fourmis emmènent Nanako, l’une d’elles propose d’en faire du sashimi.
Nanako leur crie qu’elle n’est pas une chenille ! Jusqu’ici, on lui a dit qu’elle ressemblait à un tronc d’arbre et qu’elle avait des jambes trop grosses, mais la traiter de chenille c’est trop !

Nanako les traite de vers, alors les fourmis veulent dévorer cette effrontée. Elles se ruent sur Nanako qui les pousse avec ses superpouvoirs. Les fourmis sont surprises par cette force.

La reine des fourmis, qui a assisté à toute la scène, manifeste sa présence (dans la série animée, ce personnage de la reine occupe le rôle de la princesse).
Elle dit à ses soldats qu’elles ne peuvent pas lutter contre Nanako et leur demande de la laisser faire.
La reine a bien compris que Nanako est un être humain, même si elle est trop petite.
Nanako se dit intérieurement que la reine des fourmis est très belle. Elle se présente à la reine et lui dit qu’elle est un peu étrange pour une fourmi.
La reine est différente des autres fourmis : elle a une chevelure blonde, une robe, des traits féminins et elle est très savante.
La reine confirme à Nanako sa supériorité sur les autres fourmis : elle sait parler le langage des humains, elle est aussi cultivée qu’eux et douée de superpouvoirs.
Nanako se demande si la fourmilière n’a pas été frappée par l’un des rayons de la machine de Yotsuya (et elle a raison).
La reine lui dit que même ses enfants sont très douées, elles ont été dotées d’un cerveau surdéveloppé.
Le projet de la reine est de tuer tous les humains et de dominer la planète Terre.
Nanako lui propose plutôt de venir chez elle déguster des biscuits.
La reine lui laisse le choix : soit elle se bat avec elles, soit les fourmis feront d’elle leur collation.
Nanako refuse, la reine veut la combattre et l’assomme de ses superpouvoirs.
La reine demande ensuite aux fourmis de la suivre, elle déclare la guerre aux humains.

Lorsque Nanako se réveille, elle est auprès d’un médecin fourmi. Tout d’abord un peu sonnée, Nanako se rappelle rapidement qu’elle doit arrêter la reine des fourmis.
Le médecin lui dit qu’elle a de beaux seins, et il les lui touche, Nanako se demande ce que cette fourmi est en train de faire.

Pendant ce temps, Hiroshi appelle à l’aide. Yotsuya et lui ont été ligotés par les fourmis qui les ont capturés.
La reine est satisfaite de cette victoire et ordonne à ses troupes de rentrer à la base.
Hiroshi ne comprend rien à ce qui se passe. Yotsuya se dit qu’il le savait : il aurait dû rentrer à la maison pour diner.
Soudainement, la terre tremble, les fourmis sont éjectées et Nanako sort de la terre : elle a retrouvé sa taille normale car l’effet des rayons a cessé. Il n’y a que sa tête, son cou et ses bras qui sortent de la terre car elle est nue, elle fait bien attention à ne pas trop sortir pour éviter que ses seins ne soient vus.
Elle détache les liens de Yotsuya et Hiroshi et balaie d’un revers de main toutes les fourmis, dont la reine, qui ont perdu tous leurs pouvoirs.
Nanako sort de la terre et crie aux fourmis que cette fois-ci elle a gagné ! Mais elle a oublié qu’elle était nue et se retrouve fortement gênée que Yotsuya et Hiroshi la voient, elle retourne en terre pour se cacher.

Nanako est tout de même triste pour la reine des fourmis qui a perdu tous ses pouvoirs, elle décide de rendre une petite visite aux fourmis pour leur apporter des biscuits.

Cet acte du manga a été adapté dans l’épisode 7 de la série animée mais de façon très différente : dans cet épisode, Nanako a été miniaturisée et s’est retrouvée dans le monde des fourmis mais l’histoire n’est pas la même (vous la trouverez dans ma présentation de la série, sous le personnage de Nana).


 


Le fait que Nanako ait les cheveux de couleur verte sur cette couverture est un clin d’œil à la série animée (dans le manga, Nanako a les cheveux de couleur marron).


Acte 16 : Une vagabonde qui s’habille en marin (partie 1)

Le titre de cet acte ainsi que le suivant sont une parodie de Sailor Moon.

Plusieurs personnes sont réunies au théâtre pour le Nanako Show.
Le premier acte met en scène La Supergirl Nanako contre le Monstre :

Yotsuya entre en scène déguisé en petit garçon qui se fait surprendre par un monstre (il s’agit d’Hiroshi déguisé).
Yotsuya appelle à l’aide, le monstre est en train de lui enlever son pantalon (Ce monstre représente un pédophile mais c’est au lecteur de le comprendre).
Soudain, une voix féminine se fait entendre, elle reproche au vilain monstre de maltraiter un joli garçon.
C’est Nanako qui intervient : elle se présente en tant que vagabonde qui s’habille en marin, qui punit les méchants pour défendre la justice (c’est une parodie de Sailor Moon).
Elle décline son identité : elle est la supergirl Nanako !

La foule acclame Nanako, en particulier les hommes qui la trouvent bien jolie. Ils viennent trop près de la scène ; l’un d’eux attrape le bras de Nanako. Yotsuya demande aux spectateurs de ne pas monter sur scène.

Nanako combat le monstre sous les encouragements du public.

Yotsuya remercie le public et annonce qu’ainsi s’achève le premier acte.

À présent, place au second acte : Le spectacle de chansons folkloriques associé au changement rapide de tenues de Nanako.

Nanako chante puis commence à changer de costume mais elle a un petit accident : elle laisse dévoiler sans le faire exprès son soutien-gorge. Elle réussit à rebondir en chantant en jupe et soutien-gorge tout en agitant sa chemise en dansant, faisant ainsi croire au public que cette scène était prévue.

Yotsuya est très satisfait du résultat. Il se dit que c’était une bonne idée de profiter des vacances d’hiver pour faire une tournée avec la compagnie du Nanako Show, ils vont se faire beaucoup d’argent !

Nanako revient rapidement en coulisses, très gênée d’avoir dû danser en soutien-gorge. Hiroshi la félicite alors qu’elle vient de remettre sa tenue de lycéenne.
Enervé, Yotsuya lui reproche d’avoir commis un manquement lors du premier acte et il lui assène un violent coup de fouet. Nanako s’excuse et lui assure qu’elle sera plus attentive.
Yotsuya lui demande en criant si elle ne se sent pas coupable devant tous ces spectateurs qui ont payé pour venir la voir ! Et tout en la réprimandant, il ouvre le rideau pour lui montrer les spectateurs.
Nanako, toujours au sol, lui demande pardon.

Ce soir-là, Nanako prend un bain chaud, elle se dit que c’est amusant de faire l’artiste ambulante. Mais elle est attristée en repensant à Yotsuya qui se fâche si vite. Puis elle se reprend, elle se dit qu’elle ne doit pas pleurer, elle est la seule fautive. Elle décide qu’à partir de demain, elle s’exercera davantage pour devenir une bonne actrice.

La pauvre Nanako ne sait pas que Yotsuya, qui ne recule devant rien pour l’argent, a amené des spectateurs derrière la vitre qui sont en train de la regarder prendre son bain. Il veut empocher 10000 yens pour ce spectacle.
Hiroshi surprend cette horreur, il en veut à Yotsuya, il lui crie jusqu’où est-il prêt à aller en exploitant Nanako.
Yotsuya lui rappelle que sa devise est « jusqu’à la mort ».

Hiroshi hurle à Nanako qu’il y a des voyeurs. Sous l’effet de l’émotion, au lieu de se rhabiller, Nanako se précipite en haut de la vitre et en soulève le bâtiment, soulevant ainsi tous les voyeurs dans les airs.

La compagnie de Nanako se rend à la compagnie voisine de bêtes étranges :
Revêtu d’un costume reptilien, un garçon qui ressemble à Yotsuya (c’est un acteur de cette compagnie de bêtes) propose au directeur d’engager Nanako.
Le directeur ne sait pas comment la payer, d’autant plus qu’il sait que le directeur de la compagnie du Nanako Show est un véritable glouton financier.
Puisque le directeur ne peut pas s’offrir le luxe de se la payer, le garçon qui ressemble à Yotsuya propose d’enlever Nanako. Le directeur lui rappelle que Nanako possède une force herculéenne et qu’elle sait voler. Son employé lui répond qu’il n’y a pas d’autre choix, il affirme qu’il va la charmer.

Le directeur et ses deux employés s’approchent doucement de la chambre de Nanako et y pénètrent. Ils trouvent Nanako en train de dormir.
Un employé a apporté un cadeau pour Nanako, l’employé qui ressemble à Yotsuya le pousse.
Ils font trop de bruit, cela réveille Nanako qui leur souhaite la bienvenue et leur demande ce qu’ils veulent.
L’employé qui ressemble physiquement à Yotsuya sait s’y prendre, il lui dit qu’ils aimeraient qu’elle intègre leur compagnie mais c’est impossible, n’est-ce pas ? Il n’y a personne qui vient voir leur spectacle.
Il a réussi à prendre Nanako par les sentiments puis il fait mine de s’en aller mais Nanako leur demande d’attendre…elle intègre leur compagnie.

Le lendemain, Yotsuya ouvre la porte de la chambre de Nanako en lui criant qu’elle est encore en train de paresser, il lui ordonne de se mettre au travail !
En entrant dans la chambre, il s’aperçoit que Nanako n’est pas là, Hiroshi découvre une lettre au sol. Nanako a laissé une lettre à l’attention de Yotsuya dans laquelle elle lui explique qu’elle a décidé d’intégrer la compagnie de bêtes étranges pour perfectionner son art. Elle lui demande pardon et assure que lorsqu’elle reviendra, elle sera devenue une véritable artiste.
Hiroshi se dit que Nanako prend vraiment tout très au sérieux.

Yotsuya décide de présenter non plus le Nanako Show mais le Yotsuya Show et il assure seul le spectacle.

Pendant ce temps, Nanako s’est envolée avec sa nouvelle compagnie. Ils n’en reviennent toujours pas que Nanako soit venue de son plein gré à part bien sûr l’employé qui ressemble physiquement à Yotsuya. Ils sont heureux, ils se disent qu’ils vont désormais gagner beaucoup d’argent.
Soudain, ils sont surpris par une tempête de neige, ils doivent donc atterrir et trouvent une cabane pour s’y abriter. Mais en y entrant, Nanako y découvre des extraterrestres qui leur souhaitent la bienvenue.

Le directeur leur dit qu’ils sont de la compagnie de bêtes étranges, qu’ils n’ont pas d’argent et ne sont pas bons à manger.
Le fait qu’ils soient artistes intéresse les extraterrestres, ils s’ennuient et aimeraient voir un spectacle.
Les trois garçons sont effrayés et s’exécutent : l’un d’eux allume une bougie et la tient avec son fessier, un autre mange une larve et celui qui ressemble à Yotsuya fait mine de manger la queue de son costume reptilien.


Acte 17 : Une vagabonde qui s’habille en marin (partie 2)

La prestation des trois garçons ne plait pas du tout aux extraterrestres. Nanako leur demande de regarder sa performance. Elle se met à chanter tout en changeant de costume.
L’extraterrestre le plus grincheux lui dit qu’elle a du talent et tous les autres sont émerveillés par Nanako.
Les extraterrestres lui demandent de venir avec eux, Nanako se retrouve embauchée par les monstres.

Sur la chaine Monster TV : le monstre journaliste annonce aux téléspectateurs qu’il va leur présenter une nouvelle étoile : Nanako !
Yotsuya et Hiroshi sont justement devant leur écran en train de visionner cette chaine.
Nanako se met à rire, elle se fait immédiatement fouetter, tout comme Yotsuya le faisait, on lui reproche de ne pas rire de façon plus inquiétante (n’oublions pas que c’est une chaine destinée aux monstres), elle devrait avoir des égards pour les spectateurs qui paient pour la voir.

Nanako est affublée d’une queue et d’oreilles de félin. Un extraterrestre, l’air réjouit, lui dit que finalement elle commence à ressembler à un monstre.
Nanako va commencer l’Horror Hit Parade. Cette semaine elle est montée à la sixième place, un extraterrestre la félicite, si elle continue ainsi elle va bientôt atteindre le sommet du classement.

Avant de se changer, Nanako n’en revient toujours pas d’être aussi populaire dans le monde des monstres. Au moment de se changer, elle remarque qu’il y a un trou dans son costume.
Des filles monstres en rient. Nanako ne sait pas quoi faire, elle commence à pleurer lorsque soudain, elle entend une voix la consoler en lui disant de ne pas pleurer. Elle voit quelqu’un entièrement revêtu d’un drap (il s’agit de Yotsuya) lui tendre un costume neuf. Il lui demande de le mettre, c’est un cadeau qu’il lui fait.

L’émission du classement de l’horreur commence : Yuko Kappa chante ‘‘Adieu vengeance !’’
C’est un clin d’œil au Kappa, créature (Yôkai) du folklore japonais qui habite les rivières et les lacs.

Mizue Rokuro est à la neuvième place.
C’est un clin d’œil au rokurokubi, une créature (Yôkai) au cou très allongé.

Nahoko Mitsume est à la huitième place.
C’est un clin d’œil au mitsume-kozo, une créature (Yôkai) dotée de trois yeux.

Seiko Karasu est à la septième place.
C’est un clin d’œil au karasu-tengu, une créature (Yôkai) à l’apparence à la fois humaine et animale (corbeau).

Et à la sixième place, se situe Nanako mais lorsqu’elle laisse apparaitre sa robe, les monstres se sentent mal, certains lui demandent d’enlever cette robe.
La raison de leur mal-être s’explique par le fait que Nanako porte une robe contenant des incantations visant à chasser les monstres.
Yotsuya et Hiroshi font leur apparition. Nanako comprend que c’est Yotsuya qui est à l’origine de tout lorsqu’il avoue que son vêtement-talisman a parfaitement fonctionné.
Hiroshi saisit le bras de Nanako et la tire en lui disant qu’ils doivent fuir d’ici.
Avant de partir, Nanako remercie les monstres pour tout et leur dit au revoir.
Les trois amis partent dans les airs, Hiroshi et Yotsuya s’accrochent à Nanako qui les transporte.

Yotsuya n’est pas parti les mains vides, il a transporté trois filles monstres dans un paquet.
Il les présente à un directeur de télévision lui assurant qu’elles feront un succès si elles apparaissent à l’écran.
C’est ainsi que le trio de monstres chante à la télévision : ‘‘La danse de la vengeance’’

Yotsuya se montre très autoritaire envers les trois filles monstres. Il leur ordonne de ‘‘se bouger’’, elles ont une séance photo pour un magazine, puis elles doivent se rendre à la Buji TV.
Hideo Azuma fait la parodie de la chaine de télévision Fuji TV.

C’est Nanako qui transporte les trois filles monstres à leur rendez-vous.
Pendant ce temps, Yotsuya nage en plein bonheur dans l’argent.
Nanako le rejoint pour lui dire que les filles monstres sont très fatiguées, elle lui suggère de les laisser retourner au pays des monstres.
Yotsuya se met en colère, il commence juste à se faire beaucoup d’argent, il lui ordonne de se taire et d’être l’assistante des trois filles monstres.

Yotsuya enrage : Nanako s’est enfuie emportant avec elle les trois filles monstres pour les ramener dans leur pays.
En route, elles sont surprises par une tempête de neige. Nanako tire les trois filles jusqu’à une cabane. En y entrant, elle y découvre des yétis.

Nanako devient la nouvelle étoile du monde Yéti, elle passe ainsi à Yéti TV.
Yotsuya et Hiroshi sont en train de la regarder à la télévision, Yotsuya dit qu’elle a enfin trouvé sa voie.



 


Acte 18 : Le mauvais roi des mers Poséidon

Nanako sauve une femme qui se trouve dans un lac mais en la secourant, elle découvre qu’il s’agit d’une sirène.
La sirène supplie Nanako de la cacher car elle est poursuivie par le mauvais roi des mers Poséidon.

Pendant ce temps, Yotsuya s’entretient avec un poissonnier et un boucher pour tenter de leur vendre la sirène.
Soudain, deux bulles englobent Nanako et la sirène, elles sont transportées dans l’eau.

En se réveillant, Nanako se retrouve face à un immense bocal plein de sirènes.
Vous pouvez y voir deux caméos, une sirène ressemble à la petite Olympe et une autre ressemble à Lamu :

 


Nanako retrouve la sirène qu’elle a sauvée. Un boulet est attaché à sa queue. Nanako se demande qui a bien pu faire une chose aussi terrible.
Soudain, une voix masculine se fait entendre et répond à sa question : Poséidon, le mauvais roi des mers, lui dit qu’il lui a donné une petite leçon puisqu’elle a tenté de s’échapper.
Poséidon a une apparence humaine. Il dit à Nanako qu’il aime les sirènes plus que tout au monde, elles représentent à ses yeux le summum de la beauté féminine.
Il demande à Nanako si elle n’aimerait pas devenir comme elles. Nanako lui répond qu’il serait bien de savoir nager comme une sirène.
Sur ce, Poséidon fait saisir Nanako par son mécanisme opératoire. Son rêve est de transformer toutes les belles femmes en sirènes et de les garder à ses côtés dans cette ville sous-marine.
Poséidon appelle le docteur pour qu’il procède à l’opération.
On notera que le personnage du facteur de la série animée fait ici une nouvelle apparition, cette fois-ci il joue le rôle du docteur :

 


Le docteur appelle Poséidon ‘‘maman’’. Poséidon lui crie qu’il n’est pas sa mère ! Combien de fois doit-il le lui répéter ! Il lui ordonne de se mettre au travail.
Le docteur demande à Nanako si elle est certaine de vouloir devenir une sirène. Nanako lui répond qu’elle ferait mieux de ne pas le devenir, son père la gronderait.
Le docteur voulait juste connaitre sa réponse, mais cela ne change pas son programme : il va l’opérer. Il entreprend de la déshabiller mais Nanako ne se laisse pas faire, elle détache ses liens et s’envole. Elle dit à Poséidon qu’il est tard, elle s’en va. Elle prévient Poséidon qu’elle parlera des sirènes à la police et puis, elle décide d’emmener les sirènes avec elle.
Poséidon lui crie qu’il ne le lui permettra pas.
De sa force, Nanako brise l’immense bocal, toute l’eau se déverse, Poséidon et le docteur fuient.

Nanako dit aux sirènes qu’elles vont revenir ensemble sur la terre mais les gardes de Poséidon arrivent : il s’agit de trois monstres.
Poséidon jubile, Nanako est aux prises des trois monstres mais Yotsuya et Hiroshi arrivent dans une navette à la rescousse. Ils sont impressionnés de voir autant de sirènes ainsi que cette ville sous-marine.
Yotsuya dit qu’il sent l’odeur de l’argent et propose un marché à Poséidon : admirer toutes ces sirènes n’est qu’un loisir, il lui propose de les vendre dans le monde entier à travers ses réseaux illégaux, ils feraient fortune. Poséidon accepte, mais Hiroshi demande à être libéré (il est ligoté).

Poséidon dit qu’il compte transformer Nanako en sirène. Yotsuya accepte, il chuchote à Nanako qu’elle n’a pas besoin de s’en faire, il vendra sa culotte à un prix fort élevé, elle n’en aura plus besoin.
Nanako veut rentrer à la maison, mais tout d’un coup, une secousse se fait sentir : les sirènes viennent sauver Nanako ; à l’aide d’un tronc d’arbre, elles brisent la vitre.
Nanako, Yotsuya et Hiroshi sont englobés dans des bulles afin qu’ils puissent respirer. Nanako remercie les sirènes mais le docteur l’attaque au couteau. Il veut absolument l’opérer, Hiroshi intervient et c’est lui qui se retrouve cisaillé. Résultat : il obtient une queue de sirène.

Finalement, Yotsuya a opéré toutes les sirènes pour leur faire retrouver apparence humaine mais il a fait payer chacune d’entre elles 500 yens.
Seule l’opération d’Hiroshi fut un échec : au lieu de retrouver ses jambes humaines, il se retrouve avec un corps de cochon.


Acte 19 : Un diable de bébé

La société Supergirl part en excursion avec des enfants. Yotsuya se plaint que sa société soit tombée bien bas en devenant une crèche.
Hiroshi lui rappelle qu’il disait que faire de Nanako une baby-sitter serait rentable.
Yotsuya réalise que les profits sont trop faibles par rapport à la quantité de travail.

Yotsuya et Hiroshi découvrent que le docteur Ishikawa s’est infiltré parmi les enfants, il a tenté de voler des omelettes aux petits. Le docteur dit qu’il est tombé bien bas.
Soudain, un bébé géant atterrit au sol et pleure en hurlant. Nanako le console et lui donne à manger. Mais le bébé se met à dévorer tous les repas des enfants. Tout le monde se met à pleurer : le bébé géant qui réclame son papa et du bento, et tous les enfants qui n’ont plus rien à manger.

Hiroshi donne de l’argent à Nanako pour qu’elle aille acheter de quoi manger et ils partent ensemble faire les courses. Ils apportent tout pleins de provisions dont du riz sasanishiki (idéal pour les enfants de cet âge car il descend facilement dans la gorge).
Nanako a préparé un festin, tous les enfants se régalent, même le bébé géant. Ce dernier a soif, il se dirige vers l’eau de la rivière et la boit entièrement. Ensuite, il fait pipi, il y en a tellement qu’il remplace l’eau de la rivière et tout le monde se retrouve inondé.

Le bébé géant dort près de la société supergirl, allongé sur l’herbe.
Yotsuya a trouvé un homme qui est d’accord pour adopter ce bébé. Nanako ne veut pas le laisser faire, elle ne le laissera à personne, elle élèvera cet enfant.
Yotsuya lui crie que leur société fera faillite ! Mais Nanako persiste dans son refus de donner ce bébé. Yotsuya se dit que l’instinct maternel s’est éveillé en elle.
Hiroshi dit qu’il n’y a pas d’autre choix : il faudra prétendre que ce bébé est à Nanako. Yotsuya a une idée : obtenir de l’argent de la maternité.

Nanako s’occupe du bébé et dort près de lui (le bébé l’appelle ‘‘maman’’) mais le docteur Ishikawa kidnappe Nanako en profitant de son état de fatigue.
Nanako est attachée au mur, le docteur Ishikawa la regarde en buvant un verre de vin, il est heureux de se dire que Nanako est enfin à lui.

Pendant ce temps, le bébé se réveille et ne trouvant pas sa ‘‘maman’’, il part à sa recherche, semant la panique en ville.
Yotsuya se demande ce qui a bien pu arriver à Nanako !

Le bébé géant a réussi à retrouver Nanako et la prend dans ses bras. Tout à coup, il commence à rétrécir jusqu’à obtenir la taille d’un bébé normal.
Une navette spatiale arrive, ce sont les parents du bébé, ils remercient Nanako d’avoir pris soin de leur enfant.
Ils sont originaires de la planète Coucou. Ils ont pour habitude de laisser leurs enfants sur des planètes adaptées afin qu’ils y soient élevés jusqu’à ce qu’ils ne deviennent pas assez grands (le processus est inversé chez eux : quand le bébé devient plus petit, ils viennent le chercher).
La famille repart dans sa navette. Nanako dit au revoir à son petit.

Hiroshi se demande où est Yotsuya. Ce dernier a rejoint la navette spatiale pour leur donner la facture des coûts engendrés pour l’entretien du bébé.


Acte 20 : Nanako fait la conseillère !

Devant le lycée, Yotsuya trouve un étudiant recroquevillé sur lui-même, l’air abattu. Il lui demande quel est son problème, il est en première année, il devrait être en cours à cette heure-ci.
Le garçon lui répond qu’il ne veut pas étudier. Il a étudié comme un forcené pour réussir l’examen d’entrée, mais il est abattu et l’école l’ennuie, il se demande à quoi lui servent tous ses efforts.
Yotsuya qualifie son état de ‘‘dépression de mai’’ et lui demande 500 yens en échange de conseils. Le tarif s’élèvera à 600 yens si la consultation se prolonge.
Pour information, la dépression de mai est une expression indiquant le sens de la paresse et de l’insatisfaction qui affecte souvent des étudiants de première année ou les nouveaux employés à la fin des fêtes du mois de mai.

Yotsuya emmène le garçon avec lui, il va lui présenter un consultant pour régler ses problèmes.
Nanako est sa consultante, elle a revêtu une robe pour cette occasion.
Face à cette jolie fille, le garçon s’exclame qu’il a trouvé une raison de vivre.
Yotsuya en profite, il lui dit qu’il lui doit 200 yens pour la présentation.

Le garçon demande à Nanako d’écouter ses problèmes et il lui attrape le bras.
Yotsuya en profite encore pour inventer qu’il devra payer une somme pour toutes les fois où il touchera une partie du corps de Nanako, et le montant varie en fonction de la zone qui sera touchée.

Nanako dit à Yotsuya qu’elle ne se sent pas capable de faire ce travail. Il lui répond que l’important, c’est de gagner de l’argent ; pour le reste, il lui suffit de rentrer dans le jeu du garçon.

Nanako retourne auprès du garçon qui lui confie qu’il n’en peut plus d’étudier à ce point, il y sacrifie sa jeunesse.
Il pleure contre Nanako qui le serre contre elle tout en pleurant pour lui.
Mais Nanako est appelée à une autre table (puisqu’en plus de jouer le rôle de la conseillère psychologique pour ce garçon, elle doit également gérer d’autres clients dont le mangaka lui-même qui s’est dessiné parmi les clients).
À la fin des consultations, tous les clients sortent de la tente pendant que Yotsuya fait le compte des gains de la journée.

Hiroshi fait le ménage dans la salle pendant que Nanako pleure. Il lui demande ce qui ne va pas. Elle répond qu’elle n’est pas à la hauteur pour être une conseillère, elle ne fait que pleurer avec les clients, elle n’a pas le droit d’écouter leurs problèmes.
Hiroshi lui rappelle que les clients semblaient tous heureux
Yotsuya lui dit qu’elle ne sait pas y faire autrement, cela va très bien comme cela.

Nanako affirme qu’elle en a assez de son caractère faible et pleurnicheur, elle veut s’endurcir, avoir un caractère décidé pour être en mesure de conseiller les gens.
Hiroshi la félicite et veut l’aider dans cette nouvelle voie, mais Yotsuya demande à Nanako d’attendre une minute : il jette au sol des baguettes et Nanako fond en larmes.
C’est un test qu’opère Yotsuya : Nanako a dit qu’elle voulait être plus ferme et s’endurcir, Yotsuya lui a alors jeté les baguettes au sol pour la tester, le fait qu’elle ait pleuré lui a permis de voir qu’elle n’avait pas changé et qu’elle ne pourrait jamais s’endurcir.
Ce test des baguettes a été adapté dans la série animée, au début de l’épisode 5.

Hiroshi fait commencer une formation spéciale à Nanako : placée sous une petite chute d’eau qui se déverse sur sa tête, Nanako ne doit pleurer sous aucun prétexte pendant qu’Hiroshi lui lit des histoires tristes. Nanako doit apprendre à contrôler ses émotions.
Hiroshi n’a eu le temps de rien lire que Yotsuya arrive et fait pleurer Nanako. Hiroshi dit à celle-ci que la prochaine fois il lui réservera un test difficile.

Prochain test : Hiroshi a attaché un chat au mur, il va le chatouiller et Nanako devra rester les bras croisés sans rien dire. Nanako trouve cela trop cruel.
Hiroshi n’aura pas le temps de chatouiller le chat, celui-ci bondit sur lui et le griffe.

Hiroshi décide de jeter l’éponge, il fait le récit de cette mésaventure à Yotsuya.
Yotsuya sert un café à Nanako qui le remercie. Yotsuya la prévient que son café contient un préparatif qui endurcit le caractère, quand elle le boira, elle deviendra une femme au cœur de glace.

Nanako boit le café et devient impitoyable : dans la salle où elle exerce la fonction de conseillère psychologique, un élève se plaint qu’un voyou lui ait volé son argent de poche.
Nanako lui répond que s’il se plie aux mauvais traitements qu’il subit, son bourreau deviendra de plus en plus arrogant et continuera sur cette mauvaise voie. Elle s’envole pour punir le voleur et emmène la victime avec elle.
Nanako assène un coup de poing au voleur et pend son corps à un arbre. La victime trouve que Nanako exagère. Puisqu’il a osé lui faire ce reproche, Nanako le pend aussi à l’arbre.

Un élève se plaint auprès de Nanako que le professeur lui a donné trop de devoirs. Nanako part immédiatement frapper ce professeur.
Profitant de la terreur semée par cette nouvelle Nanako qui répond à n’importe quelle requête, les élèves se plaignent de tout et n’importe quoi : l’un lui dit qu’il ne supporte plus le délégué de classe, un autre ne supporte pas le prof de gym et un autre lui dit que la forme de l’école ne lui plait pas. Sur ce, Nanako soulève le lycée et le détruit.

Yotsuya se dit qu’elle ne s’arrêtera pas tant qu’elle n’aura pas détruit le monde, mais la faute revient aux élèves et il leur reproche leur attitude.

Yotsuya fait appel aux médias. Filmé, on lui demande ce qu’il faut faire pour arrêter Nanako.
Yotsuya demande au gouvernement la somme de 100 millions de yens.
Le journaliste prévient Yotsuya qu’on lui demande un compromis : 35000 yens.
Yotsuya empoche l’argent ; on lui demande ensuite ce qu’il faut faire, il répond simplement qu’il faut attendre que l’effet de sa préparation (qui était contenue dans le café) disparaisse.
L’effet de la préparation a ensuite disparu, Nanako est redevenue comme avant et Yotsuya a empoché une somme d’argent.


 


Acte 21 : L’experte Yuki arrive !

Une jeune fille prénommée Yuki est prisonnière, attachée à un mur et observée par le docteur Ishikawa. Elle réussit à s’échapper, elle est dotée de superpouvoirs, le docteur Ishikawa veut s’en servir dans le but de vaincre Nanako.

Yuki veut rentrer chez elle ; épuisée, elle s’endort sur la route. C’est Nanako qui la découvre sur son chemin, elle se précipite pour aller à son secours. Nanako lui demande que lui est-il arrivé ? Elle l’aide à se relever et l’invite à s’abriter sous son parapluie, cependant Yuki lui demande de la laisser tranquille. Mais trop fatiguée, elle s’effondre. Nanako se dit qu’elle est malade et s’envole avec elle mais à sa grande surprise, Yuki sait elle aussi voler.
Lorsque Nanako lui a dit qu’elle est une supergirl, Yuki s’est stoppée net et lui a demandé de décliner son identité.
Nanako devine que cette fille est aussi une supergirl, elle se présente : elle s’appelle Nanako.
Yuki se présente à son tour, elle est sur le point de lui révéler qu’elle compte la vaincre mais elle n’a pas le temps de le dire que Nanako lui saute dans les bras, elle est très heureuse qu’une autre fille ait des pouvoirs comme elle. Nanako est certaine qu’elles vont devenir de bonnes amies.

Nanako a honte car un passant a vu sa culotte et ne se cache pas pour le lui faire savoir.
Yuki lui donne un conseil : si elle ne veut pas qu’on voit sa culotte, il lui suffit d’utiliser la force de la pensée. Nanako la trouve si intelligente.
Soudain, Yuki tombe, Nanako la rattrape. Yuki a perdu connaissance, elle a une forte fièvre. Nanako la conduit à la société supergirl.

Nanako dit à Yotsuya que son amie est malade, elle lui demande de l’examiner. Mais Yotsuya, très occupé par la machine qu’il construit, lui répond qu’il a à faire. Il jette tout de même un coup d’œil en direction de Yuki, il dit à Nanako qu’elle a un rhume, il lui conseille de lui donner quelque chose de bon à manger et de la mettre au chaud.
Nanako s’exécute mais s’aperçoit que Yuki tremble, elle a encore froid. Nanako décide donc d’ôter ses vêtements et de réchauffer Yuki de son corps dans le lit.

En sortant de cours, Nanako doit rejoindre Yuki mais les élèves profitent encore d’elle. Un camarade de classe lui demande de l’emmener au restaurant de ramen. Nanako lui répond qu’elle ne peut pas aujourd’hui mais il l’y force et lui ordonne même d’aller plus vite.
De plus, des filles qui jouent au baseball l’envoient chercher la balle qu’elles ont fait atterrir en haut d’un arbre.
Nanako rejoint ensuite Yuki et s’excuse de l’avoir fait attendre. Yuki lui dit qu’il ne faut pas le faire, elle était en train de l’observer, elle est impressionnée par la façon dont elle s’entend si bien avec tout le monde, une harmonie règne entre les élèves.
Yuki lui confie qu’elle n’a jamais réussi à faire cela, elle se demande si elle n’était pas trop centrée sur ses superpouvoirs. Elle se sentait tellement différente des autres, alors elle était toujours seule. Elle n’utilisait jamais ses pouvoirs car elle voulait seulement les employer pour faire régner la justice au point qu’elle ne savait plus ce qui était bon ou mauvais.
Elle lui confie aussi qu’une fille lui a même volé son amoureux.
Un jour, alors qu’elle désespérait de ne pas être née comme une personne normale, elle rencontra le docteur Ishikawa qui lui fit une offre : elle pourra devenir une jeune fille comme les autres grâce à une machine qu’il a conçue qui transforme une supergirl en une simple jeune fille, mais il y a une condition.
Yuki n’a pas le temps de l’énoncer à Nanako, le docteur Ishikawa fait son apparition et rappelle à Yuki la condition qu’il avait émise : elle doit vaincre la supergirl Nanako.
Pour l’inciter à la vaincre, il demande à Yuki si elle ne veut plus devenir une fille normale.

Yotsuya arrive sur sa machine, il regarde le robot du docteur, il lui plait bien.

Pendant ce temps, Yuki s’apprête à combattre Nanako, elle s’excuse mais elle veut devenir une jeune fille normale. Nanako lui assure qu’elles sont tout à fait normales.
Nanako s’envole et soulève un tronc d’arbre envoyé par Yuki ; celle-ci profite de son point faible et lui rappelle sa jupe (car Nanako a toujours peur qu’on voit sa culotte lorsqu’elle vole).
Yuki lui lance une attaque. Le docteur Ishikawa l’encourage à lui donner le coup de grâce mais Yuki refuse, elle ne peut pas, Nanako est son amie.
Pour l’inciter à obtempérer, le docteur Ishikawa lui montre ses parents qu’il détient en otage mais il les a sous-estimés car il reçoit un violent coup de poing de la mère de Yuki qui le propulse au sol. Le docteur Ishikawa n’avait pas pensé que Yuki avait hérité ses pouvoirs de ses parents.


Acte 22 : Est-ce la naissance d’un supermannequin ?!

C’est le défilé de maillot de bain de l’année 1983 :
Le présentateur décrit les maillots de bain portés par les mannequins qui défilent.

Nanako et Hiroshi arrivent en coulisses avec des bagages contenant les garde-robes des mannequins. Ils sont arrivés en retard, les mannequins doivent se dépêcher. L’une d’elles, prénommée Jun, fait un malaise. Le présentateur du défilé prévient son manager qui panique et ordonne qu’on mette le maillot de bain à la première venue.
Le présentateur du défilé se jette sur Nanako, Hiroshi tente de la défendre mais le manager se joint à son employé pour revêtir Nanako d’un maillot de bain une pièce. Le manager jette Nanako sur la scène du défilé. Il crie que le spectacle doit continuer !

Nanako se retrouve sur scène : elle ne sait que faire, elle commence à paniquer puis elle se met à imiter un mannequin du défilé et tente de tournoyer sur elle-même. Mais comme elle est dotée de superpouvoirs, elle brise le sol et un puissant jet d’eau la propulse dans les airs.
Les spectateurs sont enchantés par cette mise en scène qu’ils trouvent très élégante.
Le manager est ravi, il se dit qu’il a trouvé la clé de la réussite avec cette combinaison : une jolie jeune fille et des effets spéciaux.

Tous les garçons réclament des autographes à Nanako.
Des journalistes veulent l’interviewer dont un journaliste de ‘‘JJ Sister’’ (Hideo Azuma fait la parodie du magazine de mode japonais ‘‘JJ’’), un autre travaille pour ‘‘Poppoon’’ (Hideo Azuma fait la parodie du magazine de mode pour adolescentes ‘‘Popteen’’).

Yotsuya surgit parmi les journalistes et se présente en tant que manager de Nanako.
On propose à Yotsuya de faire poser Nanako dans un magazine, Yotsuya répond que Nanako coûte un peu cher.
On lui propose de faire tourner Nanako dans un spot publicitaire, Yotsuya exige qu’il soit d’un haut-niveau.
On lui propose de faire sortir un disque à Nanako, Yotsuya exige alors que les paroles et la musiques soient écrites et composées par Masayuki Yamamoto.
Hideo Azuma adresse un clin d’œil à Masayuki Yamamoto, compositeur des musiques de la série animée Nanako SOS (Supernana).

Mika, un mannequin, assiste à cette scène, elle enrage d’avoir été éclipsée par Nanako.
Elle dénigre Nanako auprès de ses camarades en disant qu’elle se demande ce qu’elle a de spécial, cette mijaurée aux grosses jambes !
Un mannequin ajoute que Nanako ressemble à un cochon, une autre dit que Mika est bien plus jolie.
Mika est contente que ses collègues prennent son parti, mais l’une d’elles remarque que si cela continue ainsi avec Nanako, elle deviendra le numéro 1 de leur club.
Mika a une idée pour que cela n’arrive pas : elle fait appel à un journaliste corrompu.
Mais un imprévu survient : la tenue de Mika a été sabotée, elle est réduite en lambeaux.
Nanako arrive et se dénonce, c’est elle qui a fait cela !
Elle dit qu’elle est une mauvaise fille, elle voulait devenir n°1 à la place de Mika.
Tous les mannequins, dont Mika, courent à elle pour la serrer et la flatter.

Nanako est une véritable star, elle fait la une de tous les magazines, elle tourne des spots publicitaires, elle a même sorti un disque.

Lors d’une séance photo, Nanako ne se sent pas bien. Mika vient à son aide. Nanako est surmenée, elle a beaucoup trop travaillé.
Yotsuya ordonne à Nanako de ne pas perdre de temps, elle doit faire une interview ; mais Nanako est trop malade.
Hiroshi n’est pas d’accord avec les méthodes de Yotsuya.

Des organisateurs et des chefs d’entreprise réclament la présence de Nanako dans leurs locaux.
Yotsuya a accepté trop de travail en même temps, il actionne une télécommande, une mallette s’ouvre et plusieurs poupées Nanako en sortent. Yotsuya les balance aux organisateurs en leur criant que ce sont des poupées Nanako qu’il avait préparées au cas où un imprévu surgirait.

Pendant ce temps, le père de Mika arrive et gifle sa fille parce qu’elle gagne peu d’argent et qu’elle s’est fait détrôner par Nanako. Il lui arrache les cheveux.
Mika demande pardon à son père mais il refuse de lui pardonner. Il lui rappelle qu’il y aura bientôt le concours de nouveaux talents qui élira le top model n°1 de l’année, elle doit absolument reconquérir sa place de top model.

Trois autres pères de mannequins arrivent et se comportent comme le père de Mika : ils exploitent leur fille. Ils frappent chacun leur fille, l’un la gifle, l’autre la fouette et le dernier la plaque au mur.
Ils reprochent à leur fille de gagner trop peu d’argent, ils leur ordonnent de gagner le concours de nouveaux talents.

Hideo Azuma dénonce les parents qui exploitent leurs enfants, qui exercent une pression intense et démesurée sur eux afin qu’ils excellent dans une discipline.

Le jour du concours de nouveaux talents : tous les mannequins qui ont fait leurs débuts cette année défilent, excepté Nanako qui ne participera pas.
Le présentateur appelle la concurrente n°36, la supergirl Nanako.
Hiroshi, qui s’est déguisé en Nanako, compte la remplacer mais Yotsuya l’intercepte, il lui demande qu’est-il arrivé à Nanako ! Hiroshi lui répond qu’elle a un rhume.
Yotsuya décide de se déguiser en Nanako et de défiler mais contre toute attente, c’est Yotsuya qui remporte le premier prix. Hiroshi demande à devenir son manager.


 


Acte 23 : Les superpouvoirs ont disparu

Cet été, la société supergirl travaille à la plage, c’est une bonne occasion pour se faire de l’argent.
Sur ordre de Yotsuya, Hiroshi part vendre de la crème glacée et des épis de maïs ; quant à Nanako, elle sert de plongeoir aux nageurs, elle tire les pratiquants de ski nautique, elle provoque des vagues pour les surfeurs, elle transporte des seaux de sable, elle assure les livraisons, elle doit imiter le requin, le crabe et le pagure.
Yotsuya se repose pendant que Nanako et Hiroshi travaillent, il dit même qu’il trouve cela fatiguant de donner des ordres à des incompétents.

Le docteur O-Tomo (Gotanda en VF) repère Nanako la supergirl et lui tend un piège : il envoie celui qu’il prétend être son fils faire semblant de se noyer. Nanako se précipite pour le sauver mais se retrouve, sans le savoir, prise au piège du docteur O-Tomo qui lui retire ses superpouvoirs (grâce à une technique expliquée un peu plus bas).

De retour à la plage, Nanako a compris qu’elle a perdu ses superpouvoirs mais elle ne sait pas encore qui en est le responsable.
Yotsuya procède à des vérifications et lui affirme qu’elle n’a plus aucun pouvoir.
Nanako est effrayée, Hiroshi lui conseille de ne pas perdre courage, il est là pour elle.
Yotsuya décide de s’en aller, Hiroshi lui reproche son attitude : il a passé son temps à exploiter Nanako pour se faire de l’argent, voilà une singulière façon d’exprimer sa gratitude !
Yotsuya fait mine de partir à la recherche d’une autre personne dotée de superpouvoirs, lorsque brusquement surgit un robot-crabe.
Le docteur O-Tomo est à sa tête, son ‘‘fils ‘’le rejoint. Il se présente, c’est un savant spécialisé en superpouvoirs. Il remercie Nanako d’avoir aidé son ‘‘fils’’.
Il demande à Yotsuya de lui confier Nanako pour ses recherches, il lui offrira une récompense en échange.
Yotsuya est intéressé à condition que le docteur O-Tomo y mette le prix.
Finalement, Yotsuya décide de vendre Nanako mais aussi Hiroshi au docteur. Hiroshi est indigné !
Le docteur O-Tomo s’en va avec son ‘‘fils’’, Nanako et Hiroshi.

Nanako et Hiroshi passent de bons moments dans la maison du docteur où ils sont à l’aise et bien nourris.
Le ‘‘fils’’ du docteur O-Tomo leur propose de venir nager mais Nanako ne se sent pas bien, elle pense à Yotsuya. Elle se demande s’il a réussi à trouver une autre experte et à se faire de l’argent.
Nanako, Hiroshi et le ‘‘fils’’ du docteur se baignent à la mer, Hiroshi dit à Nanako qu’elle est bien trop bonne, elle doit laisser cet insensible de Yotsuya. (Hiroshi n’a pas idée que Yotsuya n’est pas un être si insensible qu’il veut bien le laisser paraitre).
Le docteur O-Tomo interrompt cette conversation, il appelle Nanako pour qu’elle vienne le voir un moment.
Il lui tend un uniforme : ce sera son costume.
Personnellement, je le trouve très réussi :

 

Nanako lui rappelle qu’elle n’a plus ses superpouvoirs. Le docteur O-Tomo lui demande de le laisser faire : il lui dit que ses pouvoirs sont revenus.
Nanako réussit à voler mais il lui ôte ses pouvoirs et elle tombe dans l’eau.
Le docteur O-Tomo peut à sa guise faire apparaitre et disparaitre les pouvoirs de Nanako.
Il lui dit qu’elle ne peut plus s’opposer à ses ordres, elle est sa marionnette.

Le docteur O-Tomo décide de faire un film : une organisation criminelle attaque les personnes qui se trouvent à la plage. Surgit alors Nanako, le défenseur de la justice.
Elle tient cette organisation criminelle en échec.

Le docteur O-Tomo félicite Nanako pour sa performance, il se dit qu’il avait raison, elle deviendra bientôt une grande actrice.
Il s’attend à de grandes choses pour le tournage de la scène suivante. Nanako lui dit qu’elle ne se sent pas à la hauteur. Le docteur O-Tomo lui ôte ses pouvoirs et le tournage de la scène débute : les membres de l’organisation criminelle se jettent sur Nanako qui hurle.
Impuissant pour aider Nanako car il est ligoté, Hiroshi leur crie d’arrêter.
Le ‘‘fils’’ du docteur O-Tomo lui dit qu’il va trop loin mais son père lui répond qu’il s’amuse.

Yotsuya arrive au secours de Nanako. Il dit au docteur O-Tomo qu’il a compris son petit jeu, il sait qu’il est le responsable de la disparition des pouvoirs de Nanako.
Tout ce temps, Yotsuya les avait observés attentivement et a tout analysé : lorsque le ‘‘fils’’ du docteur O-Tomo approche Nanako, ses pouvoirs disparaissent, s’il s’éloigne d’elle ses pouvoirs réapparaissent.
Ce garçon n’est pas le fils du docteur O-Tomo, c’est un neutralisant qui peut priver un expert de ses superpouvoirs.

Le docteur O-Tomo félicite Yotsuya pour les avoir démasqués mais il prétend que c’est inutile car il pourra toujours neutraliser n’importe quelle personne qu’il lui enverra possédant des superpouvoirs.
Mais Yotsuya est bien plus malin qu’il ne le croit : Yotsuya n’a pas cherché de personne possédant des superpouvoirs, il a trouvé une petite-fille neutralisante capable de neutraliser le neutralisateur de superpouvoirs.

Nanako retrouve pleinement ses superpouvoirs. Elle regarde Yotsuya avec des yeux pleins d’amour et de reconnaissance, elle est tellement heureuse de le retrouver et surtout de savoir qu’il ne l’a jamais laissée et oubliée, qu’il tient à elle et qu’il ne voudrait jamais la remplacer par aucune autre fille possédant des superpouvoirs.
Mais avec Yotsuya, rien n’est de tout repos : puisqu’il trouve ce film amusant, il a décidé de le poursuivre. Nanako doit se mettre en action avec le reste de l’équipe !

Cet acte a été adapté de manière très différente à l’épisode 34 de la série : Gotanda (le docteur O-Tomo en VO) a kidnappé le petit Sunny car il possédait des ondes télépathiques qui annulaient les pouvoirs de Nana (Nanako en VO).
Grâce à la machine créée par Ludovic (Yotsuya en VO), les pouvoirs de Sunny ont été neutralisés.


Acte 24 : Le typhon voleur

Un typhon qui s’abat soudainement sur la région du Kantô est à l’origine de nombreux dégâts.
Il arrive sur Tokyo mais il s’avère que c’est un véritable typhon-voleur : il a dérobé à des passants un portefeuille, une montre, un sac à main, une bague en diamant.
Il a même pris tout ce qu’il y avait dans le portefeuille d’Hiroshi.
À présent, le typhon s’attaque à la banque.

En partant, le typhon perd un billet, Nanako le rejoint pour le lui rendre. Hiroshi qui se tient à elle lui dit qu’ils se retrouvent dans l’œil du cyclone. En effet, un immense œil féminin se trouve en face d’eux. Nanako le trouve très joli et l’exprime à haute voix.
Nanako lui demande ensuite poliment pourquoi a-t-elle volé tout cet argent ?
Le typhon montre sa véritable apparence : il s’agit d’une femme nue.
Elle se met à genoux en pleurs et leur dit que son chef l’y a contrainte. Si elle n’obéit pas, il la fouette et la prive de la basse pression dont elle se nourrit.
Nanako est horrifiée par cette histoire.

Nanako se dit qu’elle doit quitter cette entreprise si terrible, ils partent ainsi tous les trois à la rencontre du chef du typhon que Nanako veut rencontrer.
Nanako et Hiroshi tombent des nues de découvrir que le chef du typhon est Yotsuya en personne !

Yotsuya est insatisfait du montant apporté par son employée et la traite d’incapable. Pour la punir, elle n’aura qu’un morceau de basse pression.

Yotsuya explique qu’il est en mesure de contrôler les typhons, et il conduit son équipe dans son laboratoire souterrain où s’y trouvent tous les typhons qu’il contrôle.
Yotsuya a créé dans ce laboratoire des typhons artificiels puis il a forgé un caractère spécifique à chaque typhon, il en a fait des subordonnés fidèles et il a mis une annonce dans le journal : des typhons sont à louer et il y en a pour tous les goûts.
Cependant, personne n’a répondu à son annonce. Nanako le plaint.

Yotsuya dit qu’il est tellement déçu qu’il est sur le point de commettre un crime. Hiroshi lui dit que c’est déjà un criminel. D’un air révolté, Yotsuya demande à l’assemblée combien d’entre eux pense qu’il est criminel ? Tout le monde lève la main, y compris Nanako.

Nanako lui dit que ce n’est pas juste de voler de l’argent à la banque, et le typhon lui fait de la peine.
Yotsuya n’en revient pas que même Nanako se mette à l’accuser.
Il décide de réagir : il met ses typhons en action mais il reste insatisfait du résultat, ces typhons sont trop comiques.
Yotsuya décide de mettre sa carte maitresse en action : Le Typhon Yotsuya !
Il s’agit d’un typhon à l’image de Yotsuya.
Ce typhon est très puissant mais malheureusement pour Yotsuya, il a exactement la même personnalité que lui. En conséquence, il est prétentieux et trop sûr de lui et il refuse d’obéir aux ordres de Yotsuya parce qu’il se sent trop beau et bien trop fort.
Le typhon Yotsuya éjecte Yotsuya qui pense que sa dernière heure est arrivée, mais Nanako est là pour venir le sauver.

Nanako dit à Yotsuya qu’elle a l’impression que le Typhon Yotsuya s’apprête à accomplir quelque chose de terrible.
Yotsuya le lui confirme, ce typhon a la même personnalité que lui, alors il voudra conquérir le monde !

Même s’il est trop fort pour elle, Nanako va essayer de l’arrêter.
Yotsuya lui demande d’attendre, il lui donne quelque chose à manger qui la rend géantissime, qui lui confère de la haute pression, afin qu’elle puisse affronter le Typhon Yotsuya à égalité.

Nanako et le Typhon Yotsuya combattent.
Le présentateur météo annonce que la haute pression Nanako est en train de balayer le Typhon Yotsuya.
Demain, il est prévu que le ciel sera bleu dans tout le Japon. Les probabilités qu’il y ait de la pluie sont de 10% (ce qui correspond à la sueur de Nanako).


Acte 25 : Super Yoga

Hiroshi découvre que Nanako fait partie d’un club de yoga fondé par Yotsuya.

Nanako enfile sa tenue. Elle consulte son livre : le yoga de la justice.
Elle fait du yoga en disant ‘‘Minky Minky’’ (c’est un clin d’œil à la magical girl Gigi : Mahô no Princess Minky Momo en VO).

Nanako effectue plusieurs positions mais elle se fait mal, elle n’arrive pas à suivre les cours de son professeur. Comme elle ne réussit pas, le professeur s’en va, Nanako est en larmes, elle qui voulait tant maigrir (elle se trouve trop grosse).
Yotsuya arrive déguisé en armure spatiale, il se présente en tant que détective spatial de la justice du pays du Yoga. Nanako ne remarque même pas qu’il s’agit de Yotsuya.
Il lui dit qu’elle n’est qu’une idiote, elle ne peut pas maigrir comme cela ; pour une supergirl, il faut un yoga de supergirl.
Sur ce, un cours intensif et très éprouvant de yoga va commencer pour Nanako et Hiroshi sous les directives de Yotsuya qui ne les ménage pas, c’est une vraie séance de torture.

Nanako se pèse et elle est ravie, elle remercie son professeur : grâce à lui elle a perdu deux kilos. Le pauvre Hiroshi a perdu dix kilos.
Yotsuya dit que c’est le moment de lui révéler son identité, ce n’est que lorsqu’il ôte son costume que Nanako découvre que c’était lui.
Nanako est émue, elle se dit que comme elle l’avait toujours pensé, Yotsuya est bel et bien une bonne personne, elle croit naïvement qu’il a dépensé toute cette énergie rien que pour elle.
Yotsuya dévoile rapidement ses intentions : il était en train de prendre Nanako en photo durant la séance. Il compte faire un livre sur le super yoga en mettant Nanako en vedette, les exemplaires se vendront comme des petits pains et les clients afflueront dans son club de yoga.

Le livre de Yotsuya rencontre le succès escompté, les clients sont au rendez-vous mais il y en a beaucoup trop : Yotsuya veut faire entrer un autre groupe dans la salle qui est pourtant déjà pleine.
Nanako est épuisée, sa télékinésie a atteint ses limites.
Yotsuya se transforme en détective spatial pour l’encourager, il lui dit qu’elle peut le faire, elle doit respecter ses enseignements en travaillant jusqu’à la mort !

Tout d’un coup, Hiroshi crie de regarder le bâtiment d’en face : le docteur O-Tomo est de retour, il donne lui aussi des cours de super yoga.
Il flotte dans les airs grâce au pouvoir de la télékinésie.
Il annonce que si l’on pratique le yoga qu’il a inventé, non seulement on obtient le pouvoir de la télékinésie mais aussi, on grossit comme lui. Il trouve que le yoga qui fait perdre du poids est une aberration, il n’y a aucun mal à être gros.

Les clients se demandent quoi faire car ils sont séduits à l’idée d’acquérir le pouvoir de la télékinésie.

Yotsuya accepte le défi et lance la guerre du yoga entre Nanako et le docteur O-Tomo qui doivent combattre.
Nanako et le docteur O-Tomo s’affrontent dans des positions de yoga, les unes plus dures que les autres.
Mais à force de pratiquer des positions trop extrêmes, ils finissent par provoquer l’ouverture d’une dimension de yoga.
En résultat, Nanako a repris ses deux kilos et le docteur O-Tomo qui était déjà bien gros est devenu immensément obèse.

Quant aux clients, ils décident de partir. L’une d’elles propose d’aller écouter un peu All Night Nippon avant d’aller dormir.
L’auteur adresse un petit clin d’œil à All Night Nippon, un programme radio qui était présenté par Hiroko Taniyama à cette époque.


 


Acte 26 : Le complot de Yotsuya

À la société supergirl, Hiroshi est en train de faire la comptabilité de la société ; avec toutes les dépenses effectuées, ils sont dans le rouge.
Nanako dit que tout est de sa faute, Hiroshi lui assure que ce n’est pas le cas.

Yotsuya fait son entrée, il apporte des cadeaux pour Nanako et Hiroshi, ce qui est très inhabituel venant de lui.
Il a offert une robe à Nanako ; il lui dit qu’elle lui va très bien et la complimente en lui disant qu’elle est vraiment très mignonne.
Nanako est si heureuse ! C’est la première fois que Yotsuya lui offre un cadeau.
Quant à Hiroshi, il a également reçu une robe en cadeau, il se demande à quoi elle va bien lui servir !

Yotsuya leur annonce qu’ils partent dès demain pour travailler à Ginza.
Ginza est un quartier chic de Tokyo qui regorge de bars et de night club de luxe.

Le lendemain, Nanako, Yotsuya et Hiroshi font leur entrée au club Sunrise.
Les femmes reconnaissent Yotsuya puisqu’ils ont déjà fait connaissance et lui souhaitent la bienvenue.
L’une d’elles dit à Yotsuya qu’il est venu tôt aujourd’hui.
Yotsuya demande à voir la gérante, il a amené avec lui les deux hôtesses qu’il lui a promis.
La gérante du club est satisfaite, elle trouve Nanako bien mignonne, mais elle trouve l’autre (Hiroshi) inutile.

Yotsuya a conclu une affaire avec la gérante : Nanako et Hiroshi travailleront pour elle pour rembourser l’argent qu’il lui doit.
Hiroshi est révolté : il comprend pourquoi la société était constamment dans le rouge, Yotsuya fréquentait un tel endroit !
Nanako n’arrive pas à y croire, Yotsuya n’est pas du genre à s’intéresser aux femmes et à l’alcool.
Elle dit à Yotsuya qu’il n’a pas besoin de venir ici, elle est là pour lui à la maison, elle peut faire tout ce qu’il veut.
Effectivement, elle le connait bien : Yotsuya venait ici ni pour les femmes ni pour l’alcool mais uniquement pour le karaoké ! Il en est devenu accro.

Et c’est ainsi que Nanako est devenue un papillon de Ginza.
La gérante présente Nanako au président du club puis elle explique que le président est aussi un client du club et qu’il faut se comporter comme il se doit.
Le président s’approche de Nanako, les filles la préviennent qu’il aime saigner. Nanako a compris : elle le saisit par le visage et l’expulse contre le plafond.

Le président félicite Nanako, il y avait longtemps qu’il ne s’était pas autant amusé.
Il lui offre plusieurs liasses de billets en guise de pourboire.
Les collègues de Nanako la félicitent, elle a gagné l’estime du président.

Un autre client fait son entrée : il s’agit d’un écrivain célèbre.
Les filles lui présentent Nanako, la nouvelle. Il se jette immédiatement sur elle sans aucune retenue.
Nanako lui demande de la laisser tranquille. Ses collègues lui reprochent de s’opposer à lui et la mettent en garde de ne pas le mettre en colère.
Le client revient à la charge, Nanako lui demande d’ouvrir la bouche et elle lui en sort un énorme poisson.
Il remercie Nanako, il peut enfin parler !
La gérante félicite Nanako, elle a encore conquis un autre client.

Pendant ce temps, Yotsuya est encore en train de chanter au karaoké, et Hiroshi a été affecté au lavage des toilettes.

Nanako a révolutionné le night club : toutes les filles maltraitent les clients et sont fières de leur travail.
Le sponsor du night club vient à Nanako pour la féliciter et il compte ouvrir pour elle un night club.
Yotsuya intervient : pour un tel contrat, il faut s’adresser au manager de Nanako c'est-à-dire lui.
C’est une occasion pour Yotsuya de se faire beaucoup d’argent et de renflouer les caisses de sa société.

Le club Nanako ouvre ses portes : les premiers clients arrivent.
Avec Yotsuya, il n’y a pas de femmes dans son night club, les hôtesses sont des robots.
Yotsuya envoie tous ses robots géants pour distribuer les apéritifs, boissons et lingettes, mais tous les clients fuient, effrayés par ces robots imposants.
Yotsuya s’apprête à donner un spectacle de karaoké mais Nanako le prévient que tous les clients sont déjà partis.



 


Acte 27 : Le mystère de la piste de ski

Cet acte se déroule près d’un chalet, au ski : tout est vide, un homme et une femme ne comprennent pas pourquoi il n’y a personne, ils sont seuls, l’auberge n’est qu’une ruine et ils n’ont rien à manger.

Soudain, Yotsuya qui les observait les appelle. Il leur parle d’une très belle femme des neiges qui se trouve sur cette piste de ski (c'est-à-dire Nanako).
L’homme est très intéressé ; quant à la fille, elle aurait préféré que ce soit un très bel homme des neiges. Yotsuya lui assure qu’il y en a un avec une drôle de tête (c'est-à-dire Hiroshi).
La fille espère qu’il ressemble à Kimutaku (il s’agit de Takuya Kimura, un chanteur et acteur japonais).

Pendant ce temps, Nanako revêtue d’un kimono est avec Hiroshi déguisé en petite créature ; ils attendent la venue de clients pour exécuter les ordres de Yotsuya.
Ils entendent enfin que quelqu’un arrive et se précipitent à sa rencontre pour se mettre au travail.

Yotsuya arrive accompagné de l’homme et de la femme. Celle-ci reconnait que la créature a une drôle de tête mais il ne s’agit clairement pas d’un sosie de Kimutaku.
Ils sont en pleine tempête de neige, l’homme dit à Nanako qu’il est en train de congeler. Nanako s’excuse, il lui hurle dessus et lui demande combien veux-t-elle. Il veut l’acheter.
Quant à la femme, elle veut prendre le visage d’Hiroshi.

Soudainement, une femme revêtue d’un costume spatial fait son apparition sur son vaisseau en forme de flocon de neige.
L’homme s’apprête à lui lancer des boules de neige pour la faire tomber de son flocon. Il aimerait la vendre ainsi que Nanako.
Mais la femme de l’espace le menace avec son arme et le congèle d’un tir.
Ils croient que c’est une vraie femme des neiges, alors qu’il s’agit d’une pirate du temps.

Yotsuya ordonne à Hiroshi d’aller voir cette femme pour lui demander si elle est prête à conclure un contrat avec lui et de partager les bénéfices : 40% pour elle et 60% pour lui.
Hiroshi refuse catégoriquement d’aller la voir, il dit à Yotsuya qu’il n’a qu’à y aller.

C’est au tour de la femme d’être congelée par la pirate du temps.
Nanako comprend qu’on ne peut pas discuter avec cette femme, elle demande à ses amis de fuir.
Mais la femme congèle Hiroshi puis elle attaque Nanako. Celle-ci résiste tout d’abord à la congélation avant d’être prise au piège.
La machine de la femme emporte Nanako et la voyageuse, laissant le voyageur et Hiroshi sur place.
Yotsuya aurait aimé gagner de l’argent en consacrant une publication sur la dame des neiges ; finalement, il s’en retourne avec le voyageur et Hiroshi.

De son côté, Nanako se réveille dans un vaisseau spatial en compagnie de la voyageuse. Elles sont enfermées dans une salle.
La pirate du temps vient à elle accompagnée de sa collègue. Cette dernière leur annonce qu’elles ne pourront plus jamais revenir dans leur monde, elles resteront ici toute leur vie et seront des esclaves.
La voyageuse est effrayée, elle appelle à l’aide, elle veut contacter la police !
Nanako accepte d’être une esclave. La pirate conclut que Nanako est obéissante, elle va s’en servir immédiatement, elle ordonne à sa collègue d’emmener l’autre fille faire un lavage de cerveau.
La pirate emmène la voyageuse mais Nanako lui saisit le bras en lui demandant de ne pas lui faire de mal.
La pirate lui ordonne de la lâcher mais Nanako n’en a pas l’intention.

L’autre pirate du temps veut fouetter Nanako pour avoir osé se rebeller mais Nanako rattrape le coup de fouet.
La pirate lui demande qui est-elle !? Nanako leur explique qu’elle est une supergirl dotée de superpouvoirs.
La pirate insulte sa collègue en lui reprochant d’avoir apporté une fille pareille !

Nanako lui demande que doit faire une esclave ? Et c’est ainsi que Nanako et la voyageuse se retrouvent revêtues d’une tenue de danseuse orientale.
Nanako est très heureuse de porter une telle tenue ! La voyageuse ne comprend pas du tout les réactions de Nanako.
La pirate les fait entrer dans une pièce dans laquelle les y attend un robot…


Acte 28 : Voyage dans le temps

Cet acte est la suite directe de l’histoire précédente :

Nanako et la voyageuse sont livrées au robot pour être ses esclaves.
La voyageuse appelle à l’aide ! Elle appelle ses parents, elle n’arrive pas à croire que c’est la réalité.
Le robot ne comprend pas qu’elle puisse avoir peur d’un robot, il maudit la race humaine et jette les deux filles au sol.
Il explique que les robots ont toujours été exploités par les êtres humains, ils ont toujours été obligés de leur obéir mais aujourd’hui tout est différent, il les a achetées toutes les deux et il est leur patron.

Nanako lui dit qu’elle est à ses ordres. Le robot est immédiatement touché, c’est tout ce qu’il voulait entendre et il se met à pleurer.
Nanako plaint ce pauvre robot. Ils pleurent l’un contre l’autre, le robot serre Nanako dans ses bras sous le regard étonné de la voyageuse.
Nanako s’est endormie en pleurant .Le robot la met tendrement au lit en disant que c’est une si brave fille, si pure, il aurait aimé avoir un patron comme elle.

Un envoyé de Yotsuya fait surface sur le vaisseau, il fait partie de la patrouille du temps et se déplace sur un véhicule volant.
Il lance une explosion qui arrache la tête du robot. Celle-ci tombe sur Nanako qui se réveille à son contact.
Le garçon de la patrouille du temps tire Nanako à lui et l’emporte sur son véhicule.
Ils sont poursuivis par les deux pirates de l’espace. La voyageuse appelle qu’on vienne aussi à son aide !

Nanako dit au garçon qu’il lui semblait être en voyage. Il lui rappelle qu’elle était obligée de passer le reste de sa vie comme une esclave du 22ème siècle.
Ce n’est qu’à cet instant que Nanako comprend qu’elle venait d’être transportée dans le futur.
Il lui explique qu’elle s’est fait kidnapper par des pirates qui enlèvent des personnes du passé avec la machine du temps et ils se font beaucoup d’argent en les vendant à des robots.
Les patrouilleurs du temps ne peuvent pas permettre une telle chose, ils tendent à faire régner la justice.

Tout d’un coup, les deux pirates de l’espace attaquent et explosent le véhicule du patrouilleur du temps qui regrette de s’être engagé dans ce métier.
Nanako et le patrouilleur sont dans un vortex du temps, Nanako lui dit qu’ils n’ont qu’à sortir mais le patrouilleur lui explique qu’ils ne peuvent pas en sortir sans machine du temps. Il n’y a plus rien à faire sauf si l’on est un voyageur du temps.
Nanako a compris : elle va essayer de devenir une voyageuse du temps.
Elle se concentre et grâce à ses pouvoirs, elle réussit à en devenir une. C’est ainsi qu’elle parvient à trouver la sortie la menant à son monde.
Elle s’est un peu trompée puisqu’elle est certes revenue dans son monde mais un petit peu trop dans le passé : elle voit Yotsuya enfant avec sa bande d’amis. Il dit à une camarade qu’elle ne jouera pas avec eux tant qu’elle ne lui aura pas apporté plus de bonbons.
Puis il emporte sa petite équipe pour aller jouer aux voleurs. Tout le monde le suit.
Nanako le regarde avec tendresse en disant que Yotsuya a toujours été un leader, depuis son enfance.

Nanako et le patrouilleur reviennent dans le présent auprès de Yotsuya et lui racontent tout ce qui s’est passé.
Le patrouilleur est impressionné par les pouvoirs de Nanako, il dit qu’il a une dette envers elle. Yotsuya en profite, il veut mettre ce patrouilleur à son service et ouvrir une agence de voyages dans le futur pour se faire énormément d’argent. Nanako sera le guide pour mener les clients au 22ème siècle.
Yotsuya fouette Hiroshi et le patrouilleur pour qu’ils se mettent immédiatement au travail.

Les pirates de l’espace surgissent sur leur machine volante.
Yotsuya ordonne à Nanako de les capturer, il veut les exposer pour se faire de l’argent et amplifier le succès de son agence.
Nanako s’envole pour attraper leur vaisseau et le fait exploser. Les deux femmes pirates se retrouvent prisonnières de Yotsuya.

Yotsuya les exhibe au public ainsi que le patrouilleur qu’il a enfermé dans une cage.
Le patrouilleur du temps crie qu’il veut rentrer chez lui !

Quant à la pauvre voyageuse, elle est toujours prisonnière du 22ème siècle.



 


Acte 29 : Le vieil homme et les animaux

Il fait froid, Nanako revient de l’école et voit une pancarte signalant la présence du zoo Yamashita.
Nanako s’y rend, se disant que ce sera amusant, elle ne s’attendait pas à ce qu’il y ait un zoo dans le coin.
Elle entre dans le zoo et s’étonne qu’il n’y ait aucun visiteur car tout est vide, il n’y a pas du tout d’animaux.
Il y a seulement un vieil homme, il dit à Nanako que son zoo est pauvre, il n’a plus rien. Il ne lui reste qu’un lapin. Dès demain, le vieil homme devra interpréter à tour de rôle l’éléphant, le lion, l’ours blanc, le python et l’autruche.
Nanako se prend de peine pour lui et lui demande si elle peut faire quelque chose pour l’aider. Le vieil homme prend ses mains dans les siennes et lui dit que dès qu’il l’a vue, il a tout de suite pensé qu’elle serait parfaite pour faire le canard.

Nanako a l’idée de lui amener des animaux et s’enfonce dans les profondeurs de la terre pour en trouver.
Elle va à la rencontre d’un serpent et lui propose de travailler avec elle au zoo.
Accompagné de ses petits, le serpent lui répond qu’il dort. Nanako le réveille en cognant une casserole et hausse la voix en disant qu’il est l’heure de se lever sinon ils vont être en retard au travail.

Nanako va ensuite à la rencontre d’une taupe et lui propose de venir au zoo. La taupe lui répond que tout dépend de la paie, il a besoin de cinquante vers par jour.
Nanako lui propose à la place des ramen instantanées et l’affaire est conclue.

Nanako vole à la rencontre d’un corbeau, elle lui dit qu’elle recrute des animaux pour un zoo.
Le corbeau acceptera d’y travailler seulement si Nanako réussit à le battre : si elle résiste plus longtemps que lui en tombant en piqué, il travaillera au zoo.
Nanako réussit à le battre qui plus est, les yeux fermés.

Nanako retourne au zoo avec tous les animaux qu’elle a recrutés. Elle annonce au vieil homme qu’ils seraient tous très heureux de travailler ici.
Le vieil homme lui en est reconnaissant mais il n’est pas certain qu’un serpent ou une taupe va attirer des visiteurs.

Nanako a une idée : les animaux vont entamer une formation spéciale pour développer des superpouvoirs.
Après tous ces efforts, le zoo accueille enfin des visiteurs et c’est Nanako qui anime la visite et le spectacle.
Le public est sous le charme du spectacle de Nanako : les serpents effectuent des sauts à la perche, la taupe fait des imitations, le corbeau creuse des trous, le chat fait du kung-fu.
Pour clore le spectacle, Nanako se déguise en Blanche-Neige et parade avec les animaux.

Yotsuya se rend auprès du directeur du zoo pour lui dire que ce fut une réussite.
Le directeur lui demande qui est-il ? Yotsuya se présente en tant que comptable.
Il lui propose de faire diffuser son spectacle et ses animaux à la Fuji TV.

Les animaux du zoo sont désormais devenus célèbres grâce à Nanako et à l’idée de Yotsuya de les faire passer à la télévision.
Le directeur se plaint car ses animaux sont partis faire une carrière mais en retour, son zoo est vide.

De leur côté, les animaux se retrouvent. Le serpent raconte que désormais, il ne peut plus voler, il n’a plus de quoi payer à manger à ses enfants, et son manager s’est enfui avec l’argent.
Le chat a subi le même sort, son patron s’est aussi enfui avec l’argent.
Les autres animaux se retrouvent eux aussi en piteux état.
Ils aimeraient retourner au zoo mais ils se disent qu’il est trop tard.

Les animaux errent dans les rues et arrivent devant le zoo par pur hasard. Le chat se dit qu’inconsciemment ils ont été guidés jusqu’au zoo.
Il y a de la lumière, les animaux entrent et découvrent le directeur du zoo et Nanako en train de jouer une scène de Blanche-Neige et les sept nains.
Revêtu d’une cape noire, le directeur joue le rôle d’un sorcier qui tend une pomme à Blanche-Neige, jouée par Nanako.
Nanako s’évanouit après avoir croqué la pomme.
La taupe se jette en pleurs sur Nanako, croyant qu’elle est morte. Nanako est étonnée de la revoir ainsi que tous les autres animaux qui se ruent sur elle.
Nanako, qui joue Blanche-Neige qui a perdu connaissance, se dit qu’ils peuvent à nouveau jouer tous ensemble Blanche-Neige.

Jouant le script de Blanche-Neige version brutale, le chat se demande si elle est morte pour de vrai. Le serpent propose de la fouetter pour s’en assurer.
Nanako se retrouve suspendue par les pieds, plongée dans un seau d’eau, fouettée et battue par les animaux.


Acte 30 : L’apparition d’un rival

Le professeur de Nanako leur présente un nouvel élève. Il s’appelle Kazuhiko Kondo, c’est un beau garçon, très sûr de lui.
Toutes les filles deviennent folles de lui mais il les repousse toutes et se dirige vers Nanako qui est sagement assise à sa place. Il sait qu’elle est la fameuse supergirl Nanako.
Il s’approche d’elle et lui demande de se mettre en couple avec lui. Il lui tend la main pour qu’elle la lui serre. Nanako lui serre la main ce qui provoque une certaine décharge.

Hiroshi réagit aussitôt ; jaloux, il crie à Kazuhiko comment ose-t-il la toucher avec tant de familiarité !
Kazuhiko lui demande s’il est son fiancé ? Un peu embarrassé, Hiroshi avoue qu’il ne l’est pas. Alors Kazuhiko lui demande de se taire.

Nanako s’excuse, et s’envole par la fenêtre en disant que cette situation la met mal à l’aise.
Contre toute attente, Kazuhiko est lui aussi doté de superpouvoirs : il vole pour la rejoindre et lui dire qu’il n’abandonnera pas tant qu’elle n’aura pas accepté sa demande.
Il la saisit par le pied, Nanako lui demande de la lâcher. Il la met à son niveau en criant que même s’il doit employer la manière forte, elle sera sienne.
Il l’embrasse sur la bouche. Nanako sent immédiatement ses forces l’abandonner, elle appelle ses parents à l’aide.
En réalité, Kazuhiko veut absorber tous les pouvoirs de Nanako.
L’ayant endormie, Kazuhiko entreprend de la déshabiller dans les airs.

Hiroshi ne supporte pas cela, ses forces se décuplent pour sauver Nanako. Il soulève le bureau du professeur et le balance par la fenêtre en direction de Kazuhiko. Il lui hurle de ne pas la toucher !
Le bureau blesse le bras de Kazuhiko et cela permet de réveiller Nanako.
Kazuhiko attaque Hiroshi mais Nanako se rue sur lui pour le sauver.

Nanako a remis le haut de son uniforme que Kazuhiko lui avait retiré. Elle est sur la terre ferme et lui crie qu’elle déteste les personnes comme lui.
Sans vouloir paraitre arrogante, Nanako lui conseille d’utiliser ses pouvoirs dans un but honnête.
Toujours dans les airs, Kazuhiko lui répond qu’il n’en a pas l’intention.
Nanako lui dit qu’elle donnera toutes ses forces pour l’arrêter.
Kazuhiko lui demande alors d’arrêter son attaque. Sur ce, il lui lance une énorme boule d’énergie (c’est un clin d’œil au Kamehameha dans Dragon Ball).
Nanako rattrape sa boule d’énergie mais celle-ci explose.
Nanako n’a plus de force, elle n’a plus aucun pouvoir, elle est redevenue une jeune-fille normale.
Elle est tombée dans le piège de Kazuhiko qui a absorbé tous ses pouvoirs. Il n’était rien d’autre qu’un aspirateur de superpouvoirs.
Kazuhiko lui dit qu’il va mettre à profit les pouvoirs qu’il lui a volés, puis il s’envole et disparait.

Hiroshi console Nanako, il lui assure que ses pouvoirs lui seront retournés.
Nanako se dit qu’elle se sent mieux à présent qu’elle n’a plus de superpouvoirs.

Yotsuya fait son apparition, il dit que c’était tellement divertissant que cela ressemblait à Hyokkori Hyotanjima (émission télévisée de marionnettes connue des années soixante).
Yotsuya leur explique que c’est le docteur Ishikawa qui se cache derrière toute cette histoire…


 

Acte 31 : Le robot absorbeur de pouvoirs

Cet acte est la suite directe de l’histoire précédente :

Le docteur Ishikawa est revêtu d’un costume de Superman et vole dans les airs accompagné de Kazuhiko. Tout le monde est étonné de voir le docteur Ishikawa voler. Il atterrit sur le toit de l’école de Nanako et crie qu’il est Super Ishikawa !

Ishikawa révèle que Kazuhiko est un robot absorbeur de pouvoirs qu’il a inventé. Grâce aux pouvoirs absorbés de Nanako qu’il a condensés et bus, il a pu devenir Superman.
Ishikawa en profite pour frapper Yotsuya, Nanako le supplie de ne pas le faire. Mais Ishikawa se montre violent envers elle en la jetant dans les airs.
À noter que le docteur Ishikawa n’a pas du tout la même personnalité dans la série : amoureux de Nanako, jamais il ne pourrait lever la main sur elle, Nanako est très précieuse pour lui.

Yotsuya supplie le docteur Ishikawa de le prendre à son service. Il lui propose d’unir leurs forces pour conquérir ensemble le monde.
Ishikawa s’envole emportant avec lui Yotsuya qui lui dit que le monde est entre leurs mains.
Hiroshi traite Yotsuya de tous les noms, et Nanako est très triste de le voir partir.

Nanako se dit que Yotsuya agit ainsi dans son intérêt.
Hiroshi, qui n’a pas compris le plan de Yotsuya, lui assure que Yotsuya l’a abandonnée sans pitié car elle n’a plus de valeur à ses yeux.
Nanako ne prête pas attention à ses dires, elle est trop bouleversée, elle veut aller cuisiner se disant que Yotsuya aura certainement faim lorsqu’il reviendra à la maison.
Ayant oublié qu’elle a perdu ses superpouvoirs, Nanako essaie de voler sans succès.

Une fois Nanako partie, les élèves se demandent si Yotsuya l’a vraiment abandonnée.
Hiroshi leur rappelle que lui est là pour Nanako !

De son côté, le docteur Ishikawa est pleinement satisfait : il a loué un grand bureau pour son affaire, il a une belle secrétaire, une grande omelette, il a tout ce qu’il désire !
Yotsuya entre dans le bureau du docteur Ishikawa : il lui dit qu’après avoir mis la main sur une société pharmaceutique, il a immédiatement entamé la production de masse. Ils sont en train d’inonder le marché et il a opéré une sévère sélection du personnel.
Yotsuya a créé une armée de super Ishikawa. Il leur distribue des omelettes.

Le docteur Ishikawa est conforté dans sa supériorité : il a trois chambres et trois salles de bain, une jolie secrétaire, et maintenant, il a une armée.
Yotsuya lui précise que cette armée est à ses ordres : le docteur Ishikawa leur attribue donc à chacun une tâche spécifique.
Yotsuya lui dit qu’il a pensé à tout : il pourra faire chanter les médecins, dévoiler les scandales des politiciens et envoyer des mercenaires en guerre.
Convaincu, le docteur Ishikawa ordonne à son armée de se mettre au travail.

Nanako se rend au bâtiment du docteur Ishikawa pour apporter à Yotsuya de quoi manger (un bento) mais le garde d’entrée lui dit que le vice-président est occupé.
Nanako est attristée, Hiroshi lui crie qu’elle doit oublier Yotsuya ! Mais la tristesse de Nanako ne s’évapore pas, elle croit qu’elle n’existe plus dans le cœur de Yotsuya.
Nanako insiste, elle veut donner à Yotsuya ce bento, elle supplie le garde de l’informer que Nanako est ici.
Le garde appelle le vice-président pour lui dire qu’il y a une certaine Nanako qui insiste pour le voir.
Après avoir raccroché, le garde déclare à Nanako que Yotsuya est trop occupé pour la recevoir.
Nanako s’en va mais disparait tout d’un coup en s’envolant…

Le docteur Ishikawa revient exténué et bouleversé dans le bureau de Yotsuya. Il se trouve dans cet état car le bureau de Yotsuya est bien plus grand que le sien, Yotsuya l’a détrôné.
Yotsuya lui répond qu’il ne voit pas où est le problème.
Le docteur Ishikawa s’est fait berner par Yotsuya mais il l’a découvert bien trop tard : Yotsuya a mis tous les comptes et les terrains à son nom, il a dépouillé Ishikawa, et tel était son plan depuis le début. Yotsuya a même réussi à obtenir les superpouvoirs, Ishikawa a tout perdu.

Le docteur Ishikawa se plaint d’avoir perdu sa secrétaire : elle a préféré se ranger du côté de Yotsuya qui est bien plus fiable à ses yeux.
Le docteur appelle son armée à l’aide mais c’est inutile, elle est aux ordres de Yotsuya.
Nanako se présente devant la vitre de Yotsuya, si elle a pu récupérer ses superpouvoirs c’est parce que Yotsuya les lui a rendus.
Pendant tout ce temps où elle croyait qu’il l’avait abandonnée et oubliée, Yotsuya agissait dans son intérêt.

En voyant la secrétaire, Nanako se demande qui est cette femme aux côtés de Yotsuya, elle lui demande ce qu’il y a entre eux ?
Yotsuya tente de lui expliquer qu’il ne s’intéresse pas aux femmes. Mais sous le coup de la colère, Nanako fait exploser le bâtiment.

Non seulement Nanako a récupéré ses superpouvoirs, mais en ayant ses émotions exacerbées, elle a absorbé les pouvoirs de l’armée d’Ishikawa, ce qui fait qu’elle est devenue encore plus puissante.

Victime de l’explosion, Yotsuya se retrouve avec le bras et la jambe gauches plâtrés.
En sortant des cours, il appelle Nanako de sa voix habituellement autoritaire, pour lui ordonner de l’aider.


 

Acte 32 : Un Koinobori au-dessus des toits

Nanako est toute joyeuse en marchant dans la rue car elle a un rendez-vous avec Yotsuya : ils vont déjeuner ensemble au restaurant.
Elle se dépêche car elle est en retard et puisqu’elle n’est pas arrivée à l’heure, Yotsuya lui a fait payer la pénalité pour le retard.
Ensuite, Nanako et Yotsuya se mettent à la recherche d’un restaurant, et Yotsuya fait en sorte que ce soit Nanako qui paie. Elle accepte, la seule chose qui importe à ses yeux c’est de passer un agréable moment en tête à tête avec le garçon qu’elle aime.

Au restaurant choisi par Nanako, celle-ci et Yotsuya s’installent face à face. En déjeunant, Nanako lui dit qu’elle avait toujours désiré déjeuner avec lui.
Yotsuya lui demande de ne pas raconter de bêtises, ils déjeunent toujours ensemble ! Il n’a pas compris ce que Nanako sous-entend : elle n’a jamais mangé avec lui dans de telles circonstances.
Le repas ne plait pas à Yotsuya, il trouve qu’il a mauvais goût et veut s’en aller, mais Nanako lui saisit le bras et lui demande d’attendre, on va leur apporter le café. Elle lui demande de lui raconter quelque chose.
Yotsuya prend les mains de Nanako dans les siennes et ne trouve pas d’autre sujet de conversation que l’argent.

Nanako et Yotsuya s’apprêtent à quitter le restaurant, après que Nanako ait payé la note, lorsque soudain, Hiroshi surgit déguisé en Koinobori.
Il reproche à Yotsuya de lui faire faire ce travail pendant qu’il s’octroie du bon temps.
Nanako lui demande de ne pas faire de reproche à Yotsuya, elle dit que tout est de sa faute, elle leur propose de tous sortir ensemble et c’est elle qui fera le Koinobori.

Les gens sont étonnés de voir une jeune fille déguisée en Koinobori se déplacer dans les rues en volant.
Yotsuya se dit qu’en déambulant avec un lot d’affiches, ils se feront de l’argent.
Nanako déambule donc déguisée en Koinobori sur lequel sont collés pleins d’affiches.
Elle rencontre un petit garçon en larmes d’avoir perdu son Koinobori. Nanako veut le lui retrouver mais Yotsuya réclame 300 yens au petit. Nanako les paie pour lui.
Yotsuya est mécontent, il lui crie que c’est à cause de son caractère si elle n’arrive pas à mettre de l’argent de côté.

La foule est paniquée : un homme est en train de chuter dangereusement, il s’est jeté du toit. Yotsuya voulait le rattraper mais Nanako est là pour le faire. Voyant Nanako intervenir, Yotsuya fait comme s’il n’avait pas eu l’intention de sauver cet homme en disant qu’il parait pauvre.
Nanako ramène l’homme sur le toit et lui demande pourquoi a-t-il commis une telle chose ? Il ne doit pas perdre espoir. L’homme recommence, Nanako le sauve et lui dit qu’elle est fâchée, s’il recommence à tenter de se suicider, elle ne l’aidera plus !
L’homme saute encore dans le vide mais cette fois-ci, c’est un Koinobori vivant qui le ‘‘sauve’’ en l’engloutissant.

Le petit-garçon qui pleurait affirme que c’est son Koinobori !
La foule est en panique, tout le monde fuit pour ne pas se faire avaler par ce Koinobori.
Yotsuya hurle à Nanako de ne pas s’en approcher.

Ce Koinobori est dangereux, il mange les êtres humains et en avale plusieurs.
Nanako s’envole emportant avec elle le petit-garçon, Hiroshi et Yotsuya.
Yotsuya a compris que le petit avait donné à manger à son Koinobori. Le petit le confirme, sa mère lui disait que les Koinobori ne mangent pas, mais le petit avait de la peine pour lui et lui a donné à manger la nourriture des poissons rouges. Le Koinobori l’a dévorée.
Yotsuya a tout compris : lorsqu’il a reçu à manger, le Koinobori a commencé à penser qu’il était vraiment vivant et dans son ventre, s’est alors ouverte une dimension.

Le petit garçon pleure son Koinobori qui ne pourra plus revenir à la maison.
Le Koinobori arrive juste en face d’eux, menaçant. Nanako lui fait face, elle veut sauver tous ceux qu’il a avalés en utilisant son pouvoir de téléportation.
Nanako, Hiroshi, Yotsuya et le petit se jettent dans la gueule du Koinobori et ils se retrouvent dans une dimension pleine de Koinobori.

 


Yotsuya ordonne à ses compagnons d’attraper autant de Koinobori qu’ils peuvent, ils vont se vendre comme des petits pains !
Tout le monde lui obéit dont Hiroshi qui se demande comment vont-ils faire pour retourner dans leur monde.
Yotsuya a la réponse : il enfonce ses doigts dans la gorge d’Hiroshi qui vomit et ainsi, le Koinobori qui les avait engloutis vomit toutes ses victimes qui retournent sur Terre.

Yotsuya se fait de l’argent avec ces Koinobori mais ils sont voraces et les nourrir coûtera une fortune.


Acte 33 : Les Jeux Olympiques des superpouvoirs

La société supergirl se rend sur l’île de Neaster : une fois tous les quatre ans, s’y déroulent les Jeux Olympiques des superpouvoirs. Nanako va y participer.
Le gagnant sera récompensé d’une énorme médaille d’or et il aura surtout le prestige d’être considéré comme le numéro 1 mondial de tous les experts.
Yotsuya est certain que Nanako gagnera et que sa société sera connue du monde entier.
Il dit à Nanako qu’elle doit vaincre tous ses concurrents.

Un concurrent s’attaque au vaisseau de la société supergirl en disant qu’il est le plus fort, il veut faire disparaitre Nanako. Il se met à manger le vaisseau qui explose mais Nanako a sauvé Yotsuya et Hiroshi. Quant à l’agresseur, il a disparu en même temps que l’explosion.

C’est la cérémonie d’ouverture des J.O. des superpouvoirs : les concurrents paradent, ce défilé rassemble tous les experts de toutes les nations.
Étant donné que les batailles risquent d’être violentes, l’accès à l’île a été interdit au public, il y aura seulement des personnes travaillant pour les programmes télévisés du monde entier afin que l’événement soit filmé.

Nanako parade avec la pancarte du Japon mais elle trébuche et s’égratigne le genou.

Le président arrive pour faire un discours d’entrée mais c’est un vieillard sans force qui s’effondre. Tout le monde le croit décédé. Nanako vole à son secours mais ce vieillard lubrique n’est pas mort et se jette sur Nanako.
Hiroshi intervient violemment et assomme le vieillard. Il s’énerve et crie à ce que ces blagues de mauvais goût cessent immédiatement.
Les concurrents s’en prennent à Hiroshi, ils n’acceptent pas qu’il émette telle critique.
De ses pouvoirs, Nanako les empêche de l’atteindre en dressant un mur invisible protecteur.
Les concurrents n’arrivent pas à briser cette barrière.
Yotsuya intervient : il leur demande d’économiser leurs forces pour la compétition, il les prévient de ne pas blesser Nanako qui est son athlète.
Les concurrents se montrent menaçants envers Yotsuya. Nanako lui crie de fuir, elle a peur qu’on lui fasse du mal.
Mais Yotsuya les impressionne en disant qu’aucun pouvoir n’a d’effet sur lui et brisant une cuillère en deux.

Le vieillard s’est réveillé et il saute de nouveau sur Nanako.

La première compétition des J.O : la course du 100 mètres au fond de la mer.
Les athlètes féminines française et anglaise sont télétransportées.
Yotsuya et Hiroshi ont suivi Nanako dans l’eau. Yotsuya crie à Nanako de ne pas rester plantée là.
Mais Nanako commet une grave erreur, elle croit que la ligne d’arrivée est le vortex dans lequel les deux athlètes ont été télétransportées. Nanako se jette dedans alors qu’il s’agit d’un piège. Yotsuya lui ordonne de nager de toutes ses forces, elle est en retard !

En route, Nanako discute avec un concurrent qui s’est transformé en poisson.
Yotsuya a une idée : il crie à Nanako de se transformer pour aller plus vite !
Des requins font barrière, empêchant les concurrents d’aller plus loin.
Nanako se transforme en requin femelle avec un petit nœud sur la nageoire dorsale, et ainsi tous les requins, séduits, la laissent passer.
Ce n’est qu’une fois arrivée sur terre ferme que Nanako reprend apparence humaine, Yotsuya la félicite. Elle a remporté l’épreuve.

Cette nuit-là, Nanako fait des cauchemars ; plus exactement, elle a fait un rêve prémonitoire.
Yotsuya lui demande si elle a rêvé qu’elle gagnerait. Nanako a rêvé de sandwichs, c’est en effet un rêve prémonitoire car les sandwichs correspondent à la deuxième épreuve des J.O. qui a lieu le lendemain.

La deuxième compétition des J.O : ingurgiter un gigantesque sandwich.
Nanako est très réticente, elle a peur de grossir, déjà qu’elle est complexée par ses chevilles dodues. Dès qu’elle mange quelque chose, ce sont ses chevilles qui grossissent. Elle ne veut pas ressembler à un cochon mais en même temps, elle ne veut pas décevoir Yotsuya, alors elle se met à croquer dans le sandwich. Mais elle n’ose pas le manger car il est plein de sucre et d’anko (pâte de haricots rouges sucrés).
Yotsuya lui hurle : « Qu’est-ce que cela peut-il faire si tu deviens un cochon ou un assistant ! Tu dois gagner ! Pour la médaille ! Pour l’argent ! »
Nanako parvient à le manger entièrement et termine première au classement.

En se reposant sur l’herbe, Nanako repère une pierre ; lorsqu’elle la prend, elle se transforme en anpan (viennoiserie japonaise fourrée au anko).
Nanako remarque que tout ce qu’elle touche se transforme en anpan, elle pourrait ouvrir une boulangerie !
Après le pouvoir de transformation, Nanako vient d’acquérir ce nouveau pouvoir.

Nanako a brillamment remporté la suite des épreuves : notamment, GRS, boxe, catch, haltères, photographie, littérature.
Il ne reste plus que cinq concurrents en compétition, une photo souvenir est prise :

 



L’ultime compétition est assez libre : chaque participant peut éliminer un concurrent en employant ses propres techniques.

Le vampire se jette sur Nanako pour sucer son sang. Yotsuya le prévient qu’il vient de boire du sang contenant de la télétransportation.
Nanako n’a rien de mal, mais le sang de Nanako a été fatal au vampire qui s’écroule : le sang s’est transformé en anko.
Le vieillard s’exclame que Nanako est un adversaire terrible !

Face au danger que représente Nanako dans cette compétition, les trois autres concurrents décident de l’éliminer en priorité, ils l’attaquent de concert.
De ses pouvoirs, Nanako les fait tous disparaitre mais elle disparait aussi ainsi que tous les organisateurs, et les présentateurs.
Il ne reste qu’Hiroshi et Yotsuya qui réclame sa médaille d’or et son argent ! Il hurle à l’escroquerie.

Nanako n’est pas très loin : elle se réveille sur la tête d’un indigène Hamoi, elle se trouve sur la pelouse du stade olympique.


Acte 34 : Le secret de la cité du fond des mers

C’est l’été, la chaleur est étouffante. Hiroshi a tellement chaud qu’il aimerait aller à la plage.

Nanako revient à la société avec une lettre que lui a remise le facteur à l’attention de Yotsuya. Elle est de la part de Nemomo, un ami scientifique de Yotsuya qui l’invite à lui rendre visite dans la cité sous-marine qu’il a construite.
Yotsuya se dit qu’ils vont profiter de ce voyage pour avoir un peu d’air frais.

C’est Nanako qui les emmène jusqu’à la cité : Yotsuya la chevauche, tandis qu’Hiroshi s’accroche à une corde reliée à Nanako.
Ils arrivent jusqu’à l’océan pacifique dans lequel ils doivent plonger pour rejoindre la cité.
Hiroshi et Yotsuya doivent retenir leur respiration mais Hiroshi n’y parvient pas, alors Nanako lui insuffle de l’air.

Ils arrivent à la cité, c’est une grande maison dans laquelle ils peuvent respirer. C’est comme s’ils se trouvaient dans une maison sur la surface de la terre.
Nanako se dit qu’elle aurait dû utiliser le télétransport.

Le jeune homme de la maison les conduits tous trois jusqu’au capitaine Nemomo, il prévient ce dernier qu’il y a des invités.
Nemomo s’excuse pour son retard, il leur dit qu’il était en train de consulter l’encyclopédie des chenilles.
Yotsuya explique que Nemomo et lui étaient d’anciens camarades de classe, et depuis toujours, Nemomo ne faisait que consulter cette encyclopédie.

Yotsuya présente à son ami Nemomo son assistant Hiroshi et la supergirl Nanako.
Passionné par les encyclopédies, Nemomo demande s’il existe une encyclopédie de Nanako. Yotsuya lui répond que cela pourrait se vendre.

L’air gêné et un peu mal à l’aise, Nemomo leur présente à son tour ses subordonnés : ce sont des jeunes garçons qui eux aussi ont l’air mal à l’aise.
Pendant le diner, les subordonnés demandent au capitaine qui est cette jeune fille, il leur répond que c’est la supergirl Nanako. Ils lui demandent s’il existe une encyclopédie sur elle, Nemomo leur répond qu’il parait qu’il n’en existe pas.
Les jeunes garçons s’approchent de Nanako pour lui demander un autographe, un autre demande à la prendre en photo, un autre demande s’il peut relever sa jupe. Hiroshi est mécontent.
Nanako est en train de signer un autographe, mais dès qu’un jeune garçon s’approche de sa jupe pour la soulever, elle se télétransporte.

Nanako se retrouve en mer et voit un hippocampe géant qui demande de l’aide, mais il disparait de sa vue.

Le capitaine Nemomo leur montre son vaisseau : Le Nautilus (baptisé ainsi en l’honneur du Nautilus créé par Jules Verne dans ses œuvres littéraires).
Nemomo a trouvé ce vaisseau par hasard alors qu’il construisait la cité sous-marine.
Nanako a rejoint le vaisseau.
Yotsuya se dit que ce vaisseau pourrait valoir 300 millions de yens, il demande à son ami ce qu’il voudrait en échange. Nemomo aimerait une encyclopédie illustrée de concombres de mer.
Yotsuya s’y attendait, Nemomo a toujours désiré telle encyclopédie depuis l’école primaire.
Yotsuya est sur le point de faire appel aux services de Nanako mais celle-ci est déjà partie en mer.

Nanako se dit que l’hippocampe géant est sûrement encore en vie, elle ne voudrait pas qu’il lui arrive du mal.
Elle se rend jusqu’à un vaisseau et y entre. Elle y retrouve l’hippocampe géant mais celui-ci attaque le Nautilus, le détruit et tous les passagers se retrouvent à l’eau.
Nanako vient à leur secours en créant un tunnel d’air grâce à la télékinésie.
Yotsuya lui dit que ce n’est sûrement pas une idée originale, elle n’a pas besoin de s’en vanter et il lui dit qu’elle est stupide. Nanako se met à pleurer.

L’hippocampe géant revient à l’attaque. Nanako sort du tunnel pour le contrer mais elle comprend qu’il ne fait que demander de l’aide car ses petits sont sur le point de naitre.
Nanako demande à Yotsuya ce qu’ils doivent faire, ce dernier lui répond qu’ils vont se faire beaucoup d’argent !

Nanako ne sait pas comment faire pour aider l’hippocampe à mettre ses petits au monde. Elle finit par entendre que les petits se battent dans le ventre, elle leur demande de faire la queue pour sortir un à un. Ils lui obéissent et sortent ainsi du ventre de leur père.

Nemomo supplie Yotsuya de lui échanger ce film tourné par la société supergirl sur la naissance des petits contre son encyclopédie sur les chenilles.



 


Acte 35 : Les évènements de l’été

C’est au tour de l’équipe féminine de natation de la classe de Nanako de nager.
Nanako est mal à l’aise car son maillot de bain est trop serré, elle n’ose donc pas plonger et préfère se réfugier sous l’eau afin que les garçons ne la regardent pas. Elle veut rester sous l’eau jusqu’à ce que la compétition soit terminée.

Sous l’eau, il y a un bébé kappa [créature (Yôkai) du folklore japonais qui habite les rivières et les lacs.] qui s’accroche à Nanako en l’appelant ‘‘maman’’.
Le kappa s’est accroché à elle et ne veut pas s’en détacher. Le souci, c’est que le kappa s’est tellement accroché à Nanako qu’il est impossible de le détacher.

 

Yotsuya connait très bien les kappas, Nanako pense que ce kappa est à la recherche de sa mère. Elle est décidée à lui faire retrouver sa maman, elle sillonne les lacs, rivières, le ciel, les ruelles mais ne trouve rien.
Le kappa commence à avoir faim, Nanako part à la recherche de légumes mais des hommes l’importunent. Un homme intervient et les fait fuir, il fait croire à Nanako qu’il est capable de détacher le kappa.

En réalité, cet homme veut profiter de Nanako qu’il a prise pour une fugueuse. Il veut la droguer via une piqure mais il ne parvient pas à la piquer, le corps de Nanako n’accepte que la médecine normale.
Plus il essaie de s’approcher de Nanako, plus il en souffre et ne parvient en aucun cas à l’atteindre.

Soudain, une femme qui travaille dans un cabaret réservé aux scientifiques se jette sur le kappa en l’appelant Koichiro. Le kappa réagit et l’appelle ‘‘Maman !’’ Il se détache de Nanako et saute dans les bras de sa mère.
Le docteur Ishikawa surgit pour emmener la femme, il lui ordonne de retourner au cabaret.

Cette femme se prénomme Sarako, elle raconte son histoire : elle est un kappa qui vivait en paix avec sa famille dans les montagnes, mais son mari a fini dans les mains d’usuriers et commencèrent alors des jours bien difficiles pour elle.
Comme son mari était incapable de rembourser l’argent qu’il devait, elle a dû venir travailler en ville et on l’a forcée à travailler au cabaret scientifique.

Nanako est touchée par cette histoire, elle supplie le docteur Ishikawa de laisser Sarako retourner dans ses montagnes. Il refuse car Sarako a trop de dettes, mais il pourra reconsidérer la question si Nanako accepte de travailler dans son cabaret réservé aux scientifiques.
Nanako accepte de le faire pour Sarako.

Le docteur Ishikawa est très fier de son cabaret où tous les grands esprits se rassemblent pour disséquer, transformer, mécaniser.
Aussi, il a décidé de mener une vie plus saine : il a arrêté de boire et de fumer, il se lève à huit heures du matin et se rend une fois par semaine au club de natation.

Sarako dit à Nanako que ce cabaret n’est pas un endroit pour elle. Sarako lui demande de rentrer chez elle.
Nanako lui demande de ne pas s’en faire pour elle ; en quelque sorte, elle est habituée à ce milieu (souvenez-vous, comme expliqué plus haut, Nanako s’était déjà retrouvée dans un étrange cabaret).

Nanako est appelée à la table 10, elle s’y présente avec une robe très courte.
Le client demande à voir son foie, s’il n’en voit pas un au moins une fois par jour, il ne peut pas manger.
Il tente d’inciser Nanako. De ses pouvoirs, Nanako lui montre son foie puis s’envole pour la table 5. Ce client est un cyborg qui la met au défi de le battre. Nanako le met en pièces et s’excuse.

Yotsuya s’est rendu dans ce cabaret pour y trouver Nanako, il lui demande comment vont les affaires, et surtout de mettre de côté les pourboires.

Sarako est au cabaret, elle se fait malmener par deux hommes.
Nanako, suivie de Yotsuya, se précipite à son secours mais Koichiro est plus rapide et provoque une explosion pour sauver sa maman.
Pour sauver Sarako qui est à moitié morte, Nanako provoque une autre explosion qui emplit le cabaret d’eau. Sarako est rétablie, elle a retrouvé toutes ses forces et prend dans ses bras son petit sous le regard attendri de Nanako.

Toute cette petite histoire a donné une idée à Yotsuya : il a ouvert le ‘‘Cabaret Kappa’’ qui prend place dans une piscine. Sarako est évidemment engagée et se plait dans ce travail plus pratique et moins dangereux.


Acte 36 : Yotsuya Fever

Ce titre est un clin d’œil à la chanson ‘‘Night Fever’’ du groupe Bee Gees, ainsi qu’au film ‘‘La Fièvre du samedi soir’’ ; d’ailleurs, pour appuyer ce clin d’œil, Nanako prend la pose de John Travolta sur la page de couverture de cet acte.

Yotsuya ouvre son casier et en déferlent un tas de lettres d’amour. Il est habitué à en recevoir et n’y prête jamais attention, l’amour ne l’intéresse pas. Il ne comprend pas ce qui peut passer par la tête de ces filles qui lui écrivent.

Dans la cour du lycée, une étudiante appelle Yotsuya pour lui demander timidement s’il a lu sa lettre.
Elle se présente : elle s’appelle Natsumi Yoshida, elle est en première année et lui propose de devenir amis.
Yotsuya s’en va en lui disant qu’elle n’est qu’une enfant et elle pense déjà à ces choses-là !

Natsumi se met à pleurer. Nanako tente de la consoler en lui disant que Yotsuya ne s’intéresse qu’à l’argent et aux inventions, et elle lui conseille de l’oublier.
Nanako a raison : Yotsuya ne s’intéresse qu’à l’argent et aux inventions mais lorsqu’elle conseille à Natsumi de l’oublier, c’est par jalousie car Nanako est amoureuse de Yotsuya et devient jalouse dès qu’une fille s’en approche (la série animée a également traité cet aspect au sein de l’épisode 35).

Natsumi rentre chez elle en pleurs et se rend dans son sous-sol dans lequel se trouve son père, à savoir une immense machine parlante qui aime faire des karaokés.
Il veut l’aider à résoudre son problème de cœur.
Son père dresse le portrait de Yotsuya : c’est un jeune prodige, il a fait son entrée à l’université de Tokyo à l’âge de dix ans, il a fréquenté Harvard et Cambridge, il a obtenu de nombreux doctorats.
Actuellement, il a décidé de mener une existence de lycéen mais en réalité il se concentre sur ses seuls centres d’intérêt : l’argent et la conquête du monde.
La machine dit à sa fille qu’elle a très bien choisi ! Il envisage d’en faire son successeur.


À la société supergirl : sous une chaleur étouffante, Nanako et Hiroshi écrivent pendant que Yotsuya travaille sur une invention.
Nanako repère soudainement une machine qui se dirige dangereusement vers la maison : elle défonce le mur et y pénètre pour lancer un projecteur.
C’est Natsumi qui a une annonce à faire à Yotsuya, le plus grand scientifique du monde : elle se présente en tant que plus grande scientifique de l’université. Elle l’attend à dix heures devant Hachiko (une statue qui se trouve devant la gare de Shibuya à Tokyo), c’est un défi et ils verront qui d’entre les deux est le meilleur.
Yotsuya est prêt à relever le défi, il aime se confronter aux meilleurs scientifiques.

Il se rend au lieu du rendez-vous déguisé en Godzilla, Natsumi arrive déguisée en Méduse (la mythologique gorgone).
Natsumi lui tend deux billets pour qu’ils aillent ensemble au cinéma. Ils y vont mais Hiroshi et Nanako sont aussi de la partie.
Ensuite, ils partent manger un parfait aux fruits et boire un bon café.
Puis, ils se rendent à la discothèque mais Yotsuya ne danse pas, il reste debout sans rien dire, le regard sévère.
À chaque fois, Nanako et Hiroshi étaient présents.
Natsumi marche en tenant le bras de Yotsuya, celui-ci reste indifférent à cette fille.

À la fin de cette journée, Natsumi lui tend un journal d’échange, elle aimerait qu’il y ait un roulement et que Yotsuya le remplisse à son tour. Sur ce, Natsumi s’en va.
Yotsuya l’ouvre et découvre avec colère que Natsumi y a retranscrit les activités qu’ils ont faites ce jour. Il comprend qu’elle aimerait qu’il l’invite et que cette journée n’était rien d’autre qu’un rendez-vous.
Il est indigné qu’elle ait osé lui faire quelque chose d’aussi révoltant à lui qui ne pense qu’à se faire de l’argent et à conquérir le monde, Yotsuya se sent insulté.
Il veut le lui faire payer et ordonne à Nanako de la poursuivre.

Nanako emmène Yotsuya et Hiroshi jusqu’à la maison de Natsumi. Celle-ci s’attendait à la venue de Yotsuya.
Ultra possessive, Natsumi qui le veut absolument lui dit qu’il est désormais son fiancé et qu’elle ne le laissera plus retourner chez lui.
Yotsuya a une nouvelle raison de ne rien comprendre aux femmes.

Une machine saisit Yotsuya, Nanako réagit aussitôt pour le secourir mais Natsumi la menace de ne pas faire le moindre geste.
Yotsuya n’en revient pas, comment cette fillette a-t-elle pu avoir un génie tel que lui ?!
Natsumi lui donne réponse à sa question en appelant son papa et en le remerciant car grâce à lui, elle est parvenue à attraper Yotsuya.
C’est à ce moment que Yotsuya découvre le père de Natsumi : l’énorme machine présente dans ce sous-sol.

Le père de Natsumi demande à Yotsuya s’il aime le karaoké. Yotsuya se met à chanter (comme je l’ai expliqué plus haut, Yotsuya aime réellement le karaoké).
Le père de Natsumi est distrait par Yotsuya mais ce dernier prépare son plan et au moment où l’attention de la machine est détournée, Yotsuya ordonne à Nanako de passer à l’action.
Nanako délivre Yotsuya, elle essaie de combattre le père de Natsumi mais n’y parvient pas.
Le père de Natsumi propose à Yotsuya de se ranger de son côté, il lui ordonne d’épouser sa fille et de suivre ses traces.
Il lui offre tout ce qu’il a en échange : son patrimoine, sa maison, lui-même à savoir l’ordinateur avec le meilleur cerveau du monde. Il lui donnera tout s’il épouse sa fille.
Yotsuya accepte.

Un peu plus tard, Yotsuya est de retour à la société supergirl auprès de Nanako et Hiroshi. Il est arrivé dans un cercueil de bois. Son corps bouge mais il est vide, sans cerveau.
En réalité, le cerveau de Yotsuya a pris le contrôle de l’ordinateur, il y a placé son cerveau.



 



Acte 37 : L’amour de maman et papa est plus profond que la mer

Dans cet acte, nous faisons enfin connaissance avec les parents de Nanako. Elle a le visage de sa mère et elle a hérité ses superpouvoirs de ses parents.
Voici une image de Nanako et ses parents :

 


Nanako va présenter avec sa classe un spectacle : déguisée en Peter Pan, elle attend la venue de ses parents qui sont en retard.
Hiroshi demande à Nanako le métier de son père, elle lui répond qu’il est journaliste. Elle ajoute que c’est vraiment un bon père, seulement il est un peu colérique.

De son côté, le père de Nanako est dans un taxi avec son épouse. Il est très énervé car le taxi n’avance pas et il ne veut pas rater la représentation de sa fille. Le chauffeur de taxi lui dit qu’il ne peut rien faire, il y a des embouteillages.

Tout en se refaisant une beauté et grignotant un biscuit, la mère de Nanako tente de calmer son mari en lui assurant qu’ils arriveront à temps.
Le mari s’énerve après sa femme : il lui dit que tout est de sa faute, elle a perdu trop de temps à se maquiller. Il lui crie d’arrêter de manger et de se mettre du rouge à lèvres.
Il n’en peut plus, il sort du taxi et de ses superpouvoirs, il pousse toutes les voitures gênantes, il dégage la voie, soulève le taxi et s’envole avec jusqu’à destination.

Nanako est très heureuse de voir son père arriver, il s’excuse pour le retard.
La mère de Nanako sort du taxi et dit à son mari que la note du taxi est légère (étant donné que c’est le père de Nanako qui l’a amené rapidement jusqu’ici).

Dans la salle de représentation, la comédie musicale Peter Pan va bientôt commencer.
Le père de Nanako, installé, s’impatiente que le spectacle ne commence pas. En attendant, il mange du bento puis il entame une sieste et demande à sa femme de le réveiller quand Nanako entrera en scène.

Le spectacle commence : Nanako joue le rôle de Peter Pan. Le spectacle est impressionnant puisque Nanako vole réellement en emportant avec elle ses camarades.
Yotsuya se vante que ce spectacle soit réalisé sous sa direction et sans trucage.
Même le docteur Ishikawa est venu acclamer Nanako à son spectacle.
Finalement, le père de Nanako regarde le spectacle et c’est sa femme qui s’est endormie.
Il provoque une explosion car les enfants font des méchancetés à Peter Pan. Il part ensuite avec sa femme, il ne peut pas rester plus longtemps car il doit aller travailler.

Hiroshi vient au père de Nanako pour le prévenir que Nanako a été enlevée.
Le père de Nanako se dit que sa fille a toujours été d’une constitution facile à kidnapper.
Sa mère se demande si elle sera à l’heure pour le diner, aujourd’hui, ils mangeront du chawanmushi.

Le père de Nanako s’envole pour aller récupérer sa fille, c’est le docteur Ishikawa qui l’a enlevée et suspendue par des chaines.
Le père de Nanako délivre rapidement sa fille, le docteur Ishikawa lui présente ses excuses puis il se dit que le père de Nanako serait un otage parfait. Il menace Nanako de faire ce qu’il lui dit si elle tient à la vie de son père.
Le docteur Ishikawa ne sait pas à qui il a affaire : le père de Nanako explose sa machine et l’expédie dans les airs.
La mère de Nanako arrive en volant pour rejoindre sa fille et rencontre en vol le docteur Ishikawa en mauvais état. Elle s’excuse pour le dérangement causé puis rejoint son mari et sa fille, ils partent tous trois en volant. Elle leur propose d’aller tous les trois aller acheter les crevettes pour le diner.


Acte 38 : Izumi la sauvage

Izumi est une rebelle qui traine avec une bande de copines, ce sont toutes des racketteuses. Elles sèment la terreur dans les lycées et se trouvent justement devant la porte du lycée de Nanako, empêchant les élèves de sortir.
Yotsuya, qui lit un livre, ne fait pas attention à elles et se dirige vers la sortie mais Izumi lui assène une violente gifle qui le propulse au sol.
Yotsuya se relève et les effraie en ouvrant sa veste laissant place à un engin robotisé qui a calculé que les filles ont volé 20 500 yens.
Il explique que dès que ce portefeuille-détecteur touche quelqu’un, il devine le montant exact contenu dans son portefeuille. Il propose de le leur vendre au prix de 20000 yens.

Izumi s’écrie que Yotsuya est stupide, elle veut plutôt s’adresser au leader des voyous de cette école.
Yotsuya prétend que le leader est Hiroshi. Les filles se jettent alors sur Hiroshi pour l’emmener avec elles. Hiroshi hurle que ce n’est pas lui et les filles s’en rendent bien compte.
Ensuite, les élèves amènent Yamamoto, le leader de très grande taille et de forte corpulence à l’air niais et inoffensif.
Très poli, il demande aux racketteuses en quoi il peut leur être utile.
Izumi se demande si Yamamoto sait se battre. Il lui explique qu’il a été élu par le comité des étudiants et qu’il fera de son mieux pour ne pas les décevoir.
Izumi s’écrie qu’elle est du lycée Ebisu, et qu’on l’appelle Izumi la sauvage, elle proclame que ce lycée est à présent le sien.
Yamamoto réagit aussitôt, il enfile une casquette et des lunettes noires pour lui bondir dessus et lui régler son compte.
Contre toute attente, Izumi se transforme en ours et assomme Yamamoto.

Yotsuya dit que cette Izumi est vraiment très vulgaire, il lui demande si elle ne sait pas se transformer en quelque chose de plus élégant.
Izumi, toujours transformée, le poursuit pour se jeter sur lui mais Nanako l’en empêche. Izumi s’en prend à Nanako, ses amies lui demandent d’opérer la transformation mortelle. Izumi se transforme alors en paresseux géant.
Yotsuya s’écrie qu’une fille à marier ne devrait jamais se transformer en paresseux géant.

Nanako vole pour se mettre à la hauteur de la tête d’Izumi. Elle lui dit qu’elle a bien de la chance, cela doit être amusant de pouvoir se transformer en tant de choses. Mais Izumi s’énerve et affole la foule.
Yotsuya ordonne à Nanako de les emporter, Hiroshi et lui. Il lance une branche d’arbre mécanique à laquelle Izumi s’accroche mais elle tombe et reprend forme humaine. L’ennui, c’est qu’elle est nue ; honteuse, elle hurle après les lycéens, ils fuient effrayés par elle.
Izumi se rhabille, très remontée, et veut faire payer à Yotsuya cette humiliation.

Izumi se transforme en serpent géant et se rend à la société supergirl pour avaler Yotsuya. Ce dernier continue à la provoquer en lui disant qu’une fille à marier ne ferait jamais quelque chose de si vulgaire.

De retour à la société, Nanako et Hiroshi découvrent que Yotsuya n’est pas là et trouvent un mot signé d’Izumi : elle leur écrit que Yotsuya est entre ses mains, elle défie Nanako à une compétition de transformations.

Nanako et Hiroshi se déguisent respectivement en phacochère et grenouille.
Ils arrivent au lieu du rendez-vous, Izumi a suspendu Yotsuya à une branche d’arbre.
Dès qu’Izumi voit Nanako, elle se transforme en sanglier. Aussitôt son équipe la soulève dans les airs.
Ayant repris forme humaine, Izumi dit à Nanako qu’elle s’en est très bien sortie et décide de l’engager en tant qu’apprentie. Nanako la remercie.
Nanako reçoit les enseignements d’Izumi à la société supergirl.


 

Acte 39 : Est-ce un film ?!

Cet acte, encore plus loufoque que les autres, est un petit fourre-tout volontaire d’Hideo Azuma dans lequel chaque séquence n’a aucune corrélation avec la précédente :

- Nanako entre dans une maison pour travailler : elle annonce qu’elle est de la société supergirl de nettoyage. Elle s’étonne que la maison soit vide mais finit par surprendre dans la cuisine le docteur Ishikawa revêtu d’un tablier et en train d’engloutir des omelettes.
Il bondit sur Nanako pour la forcer à avaler une omelette.

- Nanako et Hiroshi se trouvent dans les montagnes enneigées, ils sont déguisés en chat.
Hiroshi est affamé et il veut dormir mais Nanako l’en empêche : elle lui crie que s’il dort, il mourra de froid.
Tout d’un coup, ils voient le docteur Ishikawa déguisé en ours blanc et tenant des poissons qu’il vient de pêcher.
Nanako vient à lui pour lui demander un poisson, il accepte à condition qu’elle devienne sa femme mais elle chute brusquement dans les escaliers.

- Revêtu d’un kimono, Yotsuya fête la Setsubun, il appelle la bonne fortune dans sa maison et que les démons en soient chassés, conformément au rituel de cette fête.
Soudain, Nanako entre dans la pièce vêtue d’un yukata et portant un masque d’Olympe (c’est un clin d’œil à la série La petite Olympe). Elle dit qu’elle est venue pour exterminer les démons.
Elle brandit une épée en s’écriant qu’elle va extirper le mal qui infeste ce monde. Yotsuya lui dit qu’elle est imprudente et lui ordonne de sortir d’ici mais il est trop tard, Nanako a réveillé les démons qui se manifestent.

- Nanako se trouve à côté d’Hideo Azuma qui regarde la télévision en se disant que cela fait trois années qu’il n’a pas été au cinéma.
La fille d’Hideo Azuma surgit et demande à son père de jouer avec elle à Star Wars, il fera R2-D2. Son père refuse mais la petite insiste.

- Nanako et Yotsuya se retrouvent, ils sont sur le point de s’embrasser. Nanako attendait cet instant depuis si longtemps mais un monstre surgit armé d’une massue, les empêchant ainsi de s’embrasser. Il ordonne à Nanako de faire une danse orientale. Elle s’exécute revêtue de la tenue de circonstance.
Le monstre est brusquement assommé par la fille d’Hideo Azuma.

- Un sorcier, joué par Hiroshi, est sur le point d’électriser la fille d’Hideo Azuma. Elle appelle son père au secours mais Dark Vador, joué par Hideo Azuma, intervient pour la sauver. Il lui rappelle qu’il lui avait bien dit de ne pas jouer à Star Wars.
Hideo Azuma, sa fille, Nanako, Yotsuya, Hiroshi et le docteur Ishikawa sont ensuite tous réunis dans un bain.

- En pyjama, Nanako chasse un garçon de sa maison parce qu’il n’a pas respecté la date limite à laquelle il devait payer sa dette.

- Nanako a les cheveux noirs (alors qu’elle a normalement les cheveux de couleur marron). Elle se trouve en classe et le docteur Ishikawa est son professeur. Il lui demande ce qui est arrivé à ses cheveux ?! Il est indigné, comment a-t-elle pu teindre ses beaux cheveux qui avaient la même couleur que ceux de Kitarô (c’est un clin d’œil au manga GeGeGe no Kitarô : Kitarô a les cheveux de couleur marron, c’est la même tonalité de marron que celle de Nanako).
Rebelle, Nanako lui répond que ce ne sont pas ses affaires. Le docteur Ishikawa lui assène alors une violente gifle, Nanako en tombe de sa chaise et tout le monde découvre qu’elle ne portait qu’une perruque.

- Hideo Azuma répond aux interviews de certaines étudiantes. Puis il a été kidnappé et mis face au micro. Il est parti ensuite manger un bon champon.

Il explique qu’il n’avait pas prévu de faire un acte de ce type : ‘‘Est-ce un film ?!’’
Quand il s’est mis à relire le story-board, il était fier de son travail.


Acte 40 : Voyage sur la planète des neiges

La société supergirl organise des vacances à la neige : tous les participants se mettent en ligne pour le grand départ.
Nanako arrive en retard et s’excuse mais Yotsuya lui hurle dessus : sans elle, ils ne peuvent pas se télétransporter !
Nanako a attrapé froid. Hiroshi lui dit qu’elle a une forte fièvre, elle ne peut pas utiliser le télétransport dans cet état. Pour ne pas décevoir Yotsuya, Nanako prétend qu’elle est guérie et transporte tous les participants.
Puisque Nanako est affaiblie, elle se trompe et télétransporte les participants à la jungle.
Hiroshi dit à Yotsuya qu’il l’avait prévenu qu’il ne faut pas faire travailler une personne malade !

Nanako assure à Yotsuya que cette fois-ci elle ne se trompera pas et effectivement elle les télétransporte à la neige.
Tous les participants sont heureux et skient, mais Nanako est fortement affaiblie, Hiroshi est très inquiet pour elle.

Soudain, un monstre surgit de la neige, tout le monde s’enfuit excepté Yotsuya, Hiroshi et Nanako qui gise au sol souffrante.
Le monstre s’empare de Nanako, Hiroshi panique mais Yotsuya reste calme, comme à son habitué.

Hiroshi saute sur le monstre, il crie à Nanako de se réveiller et mord le monstre à la tête.
À sa grande surprise, la tête du monstre tombe mais une autre tête lui repousse.
Yotsuya comprend que Nanako s’est trompée : elle ne les a pas télétransportés uniquement à la neige, elle les a télétransportés sur une autre planète.
Yotsuya se dit qu’il le fera payer à Nanako et elle le ressentira sur sa paie !
Les participants rejoignent Yotsuya pour lui dire qu’ils veulent rentrer à la maison.
Il leur répond que sans Nanako, c’est impossible.
Sur cette planète où règne le chaos, Yotsuya plante un drapeau sur lequel est inscrit : La Planète Yotsuya. Il déclare qu’il faut un leader et qu’il sera donc le président.

Hiroshi lui crie d’arrêter ses bêtises ! Ils doivent sauver Nanako de ce monstre !
Yotsuya lui dit qu’il commence à parler comme l’Hiroshi de la série animée.
Tout d’un coup, Hideo Azuma apparait sur la planète pour en expliquer la raison : sa fille est tellement plongée dans la série animée Nanako SOS qu’à force de la regarder avec elle, il a complètement oublié la façon dont il doit dessiner ce manga.

Pour l’inciter à le suivre, Hiroshi dit à Yotsuya qu’ils se feront beaucoup d’argent en vendant le monstre des neiges. Yotsuya lui répond qu’il a raison, et ordonne à tout le monde de le suivre.

Nanako est toujours aux prises du monstre des neiges, elle n’est pas encore réveillée. Un autre monstre des neiges apparait et lui arrache Nanako.
Yotsuya et Hiroshi arrivent en courant. Voyant ces deux monstres, Yotsuya se dit qu’il se fera plus d’argent.
Les monstres s’emparent de tous les êtres humains présents.

Yotsuya a une idée pour réveiller Nanako : il lui crie que la cuisine l’attend !
Nanako se réveille aussitôt et les monstres disparaissent aussitôt ; mais elle finit à nouveau par s’effondrer tant elle est souffrante, et un autre monstre apparait.
Yotsuya a tout compris : ils se trouvent sur la planète Solaris et les monstres sont issus des rêves de Nanako.

Je pense fortement qu’Hideo Azuma s’inspire ici de l’histoire de Solaris, un roman de science-fiction de Stanislas Lem que j’ai lu et lui aussi apparemment hi hi…

Yotsuya explique à Hiroshi et aux participants que la neige de cette planète est douée de vie, et elle matérialise les rêves des humains.
Pour leur en faire la démonstration, il dit à Nanako endormie qu’il a acheté un morceau de gâteau. Aussitôt, un immense gâteau apparait.

Yotsuya hurle à Nanako de se lever et de préparer le riz mais le rêve de Nanako se matérialise : un immense Yotsuya fait son apparition armé d’un fouet et hurlant à Nanako de cuisiner !
Hiroshi supplie Yotsuya de faire quelque chose mais le rêve de Nanako continue à se matérialiser : une immense Nanako sort des neiges pour rejoindre le Yotsuya géant. Elle pleure et lui crie qu’il est un imbécile, et tout prend l’aspect d’une romance : toujours en larmes, elle cogne ses poings sur le torse de Yotsuya en lui reprochant de toujours se montrer méchant. Touché, Yotsuya tient Nanako contre lui qui pleure dans ses bras. Yotsuya lui dit qu’il est désolé, que tout est de sa faute et il lui demande de ne plus pleurer :

(Il faut regarder l’image de gauche à droite)

 


Alors que tout le monde regarde cette véritable comédie romantique, Yotsuya est très gêné et crie à Nanako de se réveiller ! Il lui demande de ne pas faire des rêves aussi embarrassants !


Acte 41 : La dépression du docteur Kyoma

Le docteur Kyoma appelle sa femme Yoshie pour qu’elle lui fasse un café.
Une créature arrive et lui rappelle que Yoshie n’a pas été vue depuis trois ans, depuis qu’elle est retournée vivre chez ses parents.
Le docteur demande à cette créature qui est-elle. Elle lui répond qu’elle s’appelle Yasukawa, son assistante.
Le docteur trouve que cette créature ressemble à un rat géant mais il ne veut pas l’offenser.
Yasukawa lui rappelle qu’il est effectivement un rat sur lequel il a pratiqué une chirurgie évolutive. Il lui demande s’il veut un café.
Le docteur décline l’offre, il n’en veut plus. Il décide d’aller faire un tour en ville et sort de son laboratoire souterrain.

Il faut préciser que ce scientifique souffre de dépression depuis que sa femme l’a quitté.

Cela faisait une éternité que le docteur n’était pas sorti de son laboratoire.
Soudain, il voit Nanako voler précipitamment pour aller réparer des conduits de gaz.
Il court après elle en se disant qu’il a bien fait de sortir, cette jeune fille serait un sujet d’étude très intéressant.
Il interpelle Nanako pour lui parler : il lui dit qu’il n’a pas de doute, elle est une experte. Il se présente : il est le docteur Kyoma et lui demande de venir à son laboratoire.
Nanako s’excuse mais elle doit finir d’arranger les dommages causés par l’explosion de gaz.

Le docteur veut utiliser le pistolet laser, Nanako lui crie que c’est trop dangereux. Elle ne comprend pas ses réactions mais il lui semble ne pas être une mauvaise personne.
Le docteur emmène Nanako en la tirant par le poignet et en lui demandant de lui permettre de l’étudier.
Soudain, la police crie au docteur Kyoma de laisser Nanako et de lui lâcher la main.
Le docteur avait déjà reçu l’ordre il y a dix ans de ne pas quitter son laboratoire. Lorsqu’il sortait, la ville se transformait en ruines !

Yotsuya fait son apparition : il sait que cet homme est le docteur Kyoma et se présente en tant que manager de Nanako. Il prend sa calculatrice pour évaluer le montant qu’il lui fera payer en location de Nanako, lorsque le docteur Ishikawa surgit brusquement. Il a des comptes à régler avec le docteur Kyoma. Ce dernier provoque une explosion rien qu’en touchant le sol, il sort ensuite de sa poche un annulateur-gravitationnel que Nanako lui prend des mains pour éviter d’autres dégâts plus conséquents.

Nanako décide de suivre le docteur Kyoma, Yotsuya lui crie au loin de fixer un salaire au docteur !
Nanako entre dans le laboratoire du docteur et fait la connaissance de Yasukawa.
Le docteur saute brutalement sur Nanako pour tenter de regarder avec une scie son cerveau et comprendre comment sont faits ses superpouvoirs.
Nanako lui dit qu’un scientifique tel que lui n’a sûrement pas besoin de regarder son cerveau avec une scie, il peut utiliser un autre moyen.
Le docteur a compris : Nanako ne veut pas souffrir, perdre du sang et mourir. Nanako lui répond que c’est exactement cela.
Le docteur lui dit qu’il suffisait de le dire ! Pour lui, c’est un jeu d’enfant : il construit rapidement un serre-tête et le dépose sur la tête de Nanako.
Il demande ensuite à Nanako d’utiliser ses pouvoirs.

Nanako utilise ses pouvoirs pour faire le ménage, les courses et la cuisine puis elle appelle le docteur et son assistant pour qu’ils se mettent à table.
Ils accourent aussitôt pour déjeuner avec elle.
Le docteur se dit que cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas retrouvé ainsi, cette situation le replonge dans de douloureux souvenirs : sa femme préparait les repas et lui demandait toujours de cesser ses recherches pour venir manger avec elle. Mais lui ne venait jamais et continuait inlassablement à travailler, il ne s’occupait plus d’elle, son travail était sa seule occupation et son unique centre d’intérêt.
Sa femme a fini par le quitter, et le docteur a sombré dans la dépression car malgré sa passion pour son métier, il aimait sa femme et c’est lorsqu’il l’a perdue qu’il a pris conscience d’avoir mal agi envers elle.

Brusquement, Yotsuya et le docteur Ishikawa surgissent dans le laboratoire aux commandes d’un immense robot.
Yotsuya est venu récupérer Nanako et ordonne au docteur de s’exécuter.
Nanako intervient, elle leur demande de ne pas se battre, le docteur Kyoma n’est pas mauvais, il est seulement exclusivement centré sur ses recherches.
Le docteur Kyoma arrive avec un petit engin et provoque calmement une explosion qui éjecte les indésirables de son laboratoire.
Le docteur explique à Nanako qu’avec cet engin, il leur a tous conférés des superpouvoirs afin qu’ils cessent de se quereller. Nanako en est ravie et annonce cette bonne nouvelle à Yotsuya, Hiroshi et au docteur Ishikawa.
L’ennui, c’est qu’ils provoquent tous de gros dommages. Nanako fait appel au docteur Kyoma pour qu’il arrête ces carnages mais toujours aussi dépressif, ce dernier appelle sa femme Yoshie pour qu’elle lui fasse un café.


Acte 42 : La doctoresse Nanako

Hiroshi est enrhumé, Yotsuya veut lui faire une piqûre mais Hiroshi est effrayé. Nanako l’emmène consulter un médecin. Par malchance, ce médecin est alcoolique, alors Nanako décide de le remplacer.
Elle devient minuscule et entre dans le corps d’Hiroshi pour combattre le virus tout en courtoisie : elle remercie les virus pour leur travail et les invite à manger. Tout en prenant leur repas, ils regardent Nanako danser puis ils s’écroulent.
Nanako sort ensuite du corps d’Hiroshi qui est totalement guéri, il remercie Nanako et lui dit qu’elle est une doctoresse exceptionnelle !
Yotsuya entre dans la pièce et dit à Nanako qu’elle semble avoir une faculté qui pourrait se révéler fructueuse.

Yotsuya fait une piqûre à Hiroshi qui s’écroule. Il dit à Nanako qu’il vient d’injecter à Hiroshi de l’Entoloma sinuatum (champignon toxique), et lui demande de faire quelque chose.
Nanako devient minuscule et entre dans le corps d’Hiroshi pour combattre ce poison. Elle lui demande de venir un instant avec elle. Le poison lui répond qu’il doit travailler mais Nanako insiste, elle fera tout ce qu’il voudra.
Le poison accepte de la suivre. Nanako le fait boire jusqu’à ce qu’il s’écroule puis elle sort du corps d’Hiroshi qui est guéri.
Yotsuya la félicite, il compte exploiter ce nouveau talent pour se faire de l’argent.

Yotsuya ouvre ‘‘l’hôpital Yotsuya’’ et organise des visites chez la doctoresse Nanako :
Nanako guérit les rhumes des élèves du lycée.
Face à l’efficacité des résultats, les élèves du lycée se bousculent pour faire soigner leur mal en tout genre chez Nanako.
Quant à Yotsuya, il récolte beaucoup d’argent.

Voyant que Nanako commence à se fatiguer, Hiroshi lui demande d’arrêter, il ne veut pas qu’elle se surmène. Mais Nanako veut ôter la souffrance des élèves et se concentre pour enrayer d’un seul coup les bactéries pathogènes des élèves présents en face d’elle.
Tous les élèves la remercient sincèrement, ils sont guéris mais Nanako est toujours aux prises des bactéries pathogènes et c’est elle qui devient souffrante.
Yotsuya s’en va, Hiroshi se retrouve seul pour s’occuper de Nanako. Il l’emmène à l’infirmerie mais le docteur diagnostique qu’elle a toutes les maladies imaginables.
Hiroshi le supplie de faire quelque chose : si Nanako se retrouve dans cet état, c’est parce qu’elle a absorbé toutes les maladies des autres.

Le docteur décide de placer Hiroshi dans une immense piqûre et de l’injecter à Nanako pour qu’il aille la sauver.
Dans le corps de Nanako, Hiroshi se retrouve face à une armée de virus et s’enfuit en courant. Il rencontre Nanako souffrante, elle lui dit que tout est fini pour elle et le supplie de courir loin d’ici.
Les virus les rejoignent, Hiroshi est déterminé à les combattre mais les virus les attachent tous deux et les envoient au bûcher.
Hiroshi appelle à l’aide ; tout d’un coup, une pluie de billets s’abat sur les virus : c’est Yotsuya qui les a lancés, il est entré dans le corps de Nanako. Il continue à leur lancer des billets et des pièces de monnaie en leur criant qu’avec l’argent, ils pourront tout acheter.
Yotsuya court afin d’attirer les virus qui le suivent hors du corps de Nanako.
C’est ainsi que Yotsuya a sauvé la vie de Nanako qui le remercie à son réveil.
Yotsuya a sacrifié tout l’argent qu’il avait gagné pour sauver la vie de Nanako.



 

Acte 43 : Des fleurs dans la tempête

C’est la période du Hanami : un pique-nique est organisé sous les cerisiers en fleurs. Yotsuya prie pour la gloire de la société supergirl et de son portefeuille.
La seule boisson présente est l’eau, Yotsuya n’a pas voulu dépenser trop d’argent.

En guise de clin d’œil à la série animée Supernana/Nanako SOS, le personnage de Vladimir fait une petite apparition au pique-nique. Il est rejoint par le docteur Ishikawa.
Ils ont décidé de faire une trêve et de s’amuser avec la société supergirl.
Ils ont apporté du saké, du thon, de la mayonnaise. Il y a même un karaoké.
La société supergirl et ses ennemis passent un agréable moment de partage et de fête.

Yamamoto, un homme qui pique-nique près d’eux, est très mal à l’aise auprès de ceux qui l’entourent. On l’encourage à boire de l’alcool mais Yamamoto refuse.

Du côté de Yotsuya, tout le monde en a assez qu’il monopolise le karaoké, il en est à sa dixième chanson et n’est pas prêt de céder le micro. Les ennemis de la société supergirl lui sautent dessus.
Yamamoto les regarde et se dit qu’ils s’amusent bien.

Ivre, Hiroshi sert un autre verre de saké à Nanako qui lui demande s’il n’a pas un peu trop bu.
Hiroshi est sur le point de révéler à Nanako qu’il est amoureux d’elle mais celle-ci s’envole car Yotsuya l’appelle.

Hiroshi remarque la présence de Yamamoto, il l’attrape par le bras et lui demande de boire avec lui. Hiroshi lui verse un verre, il se montre tellement insistant que Yamamoto accepte.
Hiroshi se saoule copieusement, il se sent mal d’être ignoré par celle qu’il aime.
Il se met à pleurer car Nanako ne pense qu’à Yotsuya, il se dit qu’il n’existe pas à ses yeux.
Finalement, Yamamoto n’arrête pas de boire et c’est Hiroshi qui essaie de mettre le holà en lui disant qu’ils ont trop bu pour aujourd’hui ; mais Yamamoto sort une autre bouteille de saké et sert un verre à Hiroshi qui le refuse poliment.
Yamamoto lui demande s’il ne veut pas boire son saké. Hiroshi le boit pour ne pas l’offenser.
Yamamoto présente ensuite d’autres bouteilles de saké et de nombreux plats, il invite Hiroshi à prendre tout ce qu’il désire.
Voyant qu’Hiroshi n’a pas l’air très bien, Yamamoto lui demande s’il préfèrerait voir des filles ou faire du karaoké ; mais si Hiroshi se sent mal c’est parce qu’il voit une forte agitation : des hommes poursuivent Yotsuya en l’accusant d’avoir volé du bento, du saké, un micro.

Les hommes qui pique-niquaient avec Yamamoto l’agrippent et se réjouissent qu’il ait bu, c’est ce qu’ils voulaient pour compromettre sa carrière mais ils sont empêchés de lui faire du mal par tout le tapage des alentours : Yotsuya se bat pour continuer à faire du karaoké et provoque une explosion qui fait tourbillonner les fleurs de cerisier.

Yotsuya ordonne à Nanako de prendre tous les sakés et plats de Yamamoto car lorsqu’il boit, cela provoque des troubles. Elle s’exécute mais ils sont surpris par une tempête de pétales de fleurs de cerisier et Yamamoto fait sortir du sol des tas d’insectes ; cependant, Nanako n’a pas peur, les insectes sont ses amis.
La tempête devient plus violente, les arbres en tombent. Les forces de Yamamoto se triplent, il ouvre une dimension dans laquelle il poursuit Nanako.
Pour se débarrasser de lui, elle n’a pas d’autre choix que de lui tendre le piège suivant : sa femme surprend Nanako dans un lit et accuse son mari de l’avoir trompée.
Ayant très peur de sa femme, Yamamoto lui assure qu’il n’a rien fait mais sa femme l’expulse dans la dimension des conflits familiaux où il recevra des coups.


Acte 44 : Le scandale de Nanako

Nanako et Hiroshi entrent au club de journalisme du lycée dans lequel règne le désordre et le brouhaha.
Le journal marche très bien, il est très populaire en ce qui concerne ses publications sur les filles.
Hiroshi s’y est rendu pour leur proposer un manga, Nanako ne fait que l’accompagner.
On lui répond qu’il doit encore beaucoup travailler, on lui demande toutefois d’apporter quelques-unes de ses illustrations.

Nanako prend l’initiative de servir le thé aux membres du club, et demande l’autorisation de faire le ménage.
Nanako nettoie tout le club, on lui demande si elle sait faire de la psycho-photographie (impression d’une pellicule photo par le psychisme). Nanako répond qu’elle n’a jamais essayé ; aussitôt, un lycéen l’emmène en la tirant par le bras et disant qu’ils étaient en difficulté parce que leur appareil photo était cassé, Nanako est tout ce qu’il leur fallait.

Il emmène Nanako, lui met un appareil photo en main et se met à poser des questions indiscrètes à une fille qu’il trouve jolie. Il lui consacre un espace pour le prochain numéro et c’est à Nanako de la prendre en photo.
Le garçon dit ensuite à la fille qu’elle deviendra célèbre en un clin d’œil. Il lui fait une autre proposition : le club s’occupe aussi d’un magazine pour adultes appelé ‘‘Catalogue de lycéens’’ et lui demande si elle est prête à se déshabiller.
Le lycéen en rajoute un degré très choquant : le club s’occupe d’un magazine porno.
Il emmène brusquement Nanako, ils doivent se rendre à une « conférence de presse » d’un élève accusé de tricherie.

On dit à Nanako qu’elle n’est pas adaptée à ce club de journalisme, elle ferait mieux de se rendre au deuxième club de journalisme.
Nanako s’y rend, le président du club était justement en train de préparer une maquette. Nanako lit les préparatifs, elle dit que c’est une merveille : ce journal réchauffe le cœur et elle trouve l’histoire comique bien mignonne.
Le rédacteur en chef est touché par ce compliment, il lui dit qu’il écrit tous les articles mais malheureusement, son journal a très peu de succès.
Il se présente : il s’appelle Kiyoshi.
Il lui demande de rassembler le matériel et Nanako prend des fleurs en photos. Ce travail plus sain n’a rien à voir avec l’objectif pervers du premier club.

En prenant les fleurs en photos, Nanako se dit que c’est exactement ce genre de travail qu’elle voulait faire. Elle prend l’initiative d’interviewer une fleur mais celle-ci veut un baiser de Nanako.
Soudain, l’appareil photo lui tombe des mains et en percutant le sol, une photo de Nanako avec la fleur est prise. Elle fait ainsi l’objet d’un article consacré au lit de fleurs derrière l’école en pleine floraison ; l’article est accompagné de l’interview qui se résume à la fleur qui demande un baiser de Nanako.

Nanako continue son travail en interviewant un élève qui a apporté à la police les 10 yens qu’il avait trouvés.
L’élève, qui se prénomme Fujita, lui raconte que sur le chemin du retour, il a trouvé un sac à main plein d’argent : il voulait l’emmener à la police, mais le long de la route, il a trouvé un portefeuille, puis un chien, cinq chats, un singe et un faisan. Il a donc voulu prendre un taxi pour porter le tout à la police mais il a trouvé un nouveau-né…
Après avoir recueilli l’intégralité de son témoignage, Nanako consacre un article à la bonne action de la journée : l’admirable Fujita, après avoir trouvé 10 yens, les a immédiatement portés à la police. Il a aussi trouvé beaucoup d’autres choses, y compris une soucoupe volante et il est maintenant l’ami d’un extraterrestre.

Nanako consacre sa prochaine recherche sur un fantôme : elle lui demande de la laisser le prendre en photo et de lui accorder une interview.
Ce ‘‘fantôme’’ est en réalité le professeur de chimie Ishihara : il avait inventé une machine de télétransportation mais quand il l’a testée, suite à une erreur, il s’est retrouvé avec un bento à la place de la tête.
Nanako veut l’aider à lui faire retrouver sa tête humaine et y parvient par télétransport.
Elle consacre ensuite un article à toute cette histoire.

Grâce aux articles de Nanako, le deuxième club de journalisme rencontre un fort succès.
Tous les élèves du lycée s’ameutent autour d’elle en lui demandant d’écrire un article sur eux. Elle doit s’envoler pour leur échapper.

Quant au premier club de journalisme, les membres sont dépités d’avoir été détrônés.
Le rédacteur en chef ordonne à son équipe de trouver un scandale sur Nanako qui détruira à jamais sa réputation.
Ils publient un article consacré à ‘‘la vraie Nanako’’ dans lequel on voit les membres du premier club de journalisme faire le ménage avec Nanako.
Le rédacteur en chef ne comprend pas pourquoi son équipe a publié tel article, il croit qu’ils sont devenus fous.


 

Acte 45 : L’assistante Nanako

Nanako arrive au lycée par un temps de pluie. En ouvrant son casier pour y placer ses chaussures de dehors et prendre ses chaussures d’école, elle y trouve de la moisissure. Nanako salue la moisissure et décide d’aller en classe en chaussettes puisque la moisissure occupe ses chaussures.

Hiroko Harada, l’assistante du professeur de chimie Ishihara, vient en classe pour demander à Nanako de venir car il a besoin d’elle.
En chemin, elle explique à Nanako qu’elle est élève en troisième année, à chaque fois que le professeur a besoin de faire une expérience, il fait appel à elle pour l’assister.
Hiroko précise à Nanako : « Je crois vraiment que je lui plais ! » Elle se sent menacée par Nanako, elle ajoute que si le professeur vient de faire appel à elle c’est uniquement pour un travail lourd pour lequel il a besoin de sa force prodigieuse.
Nanako est quelque peu étonnée par l’agressivité d’Hiroko.

Hiroko lui dit qu’elle a bien de la chance d’avoir des superpouvoirs, elle peut copier en utilisant le pouvoir de la supervue.
Puis elle lui fait un croche-pied, Nanako tombe étalée de tout son long.

Arrivée chez le professeur, celui-ci lui demande de soulever sa machine. Nanako la déplace facilement.
Le professeur Ishihara lui explique qu’il étudie les trous noirs causés par la moisissure sur la route de la Voie Lactée.

Hiroko se montre mielleuse face au professeur mais lorsqu’elle est avec Nanako, elle est agressive car elle ne supporte pas l’intérêt que lui porte le professeur.

Le professeur Ishihara montre à Nanako différents types de moisissures. Nanako en profite pour lui montrer la moisissure qui a grandi dans ses chaussures.
Hiroko est répugnée par cette saleté mais le professeur est très intéressé et l’étudie. Il détecte que ce n’est pas une moisissure comme les autres.

Nanako et Hiroko repartent ensemble. Hiroko est répugnée par la moisissure qui se trouvait dans les chaussures de Nanako, elle lui demande si elle se lave au moins les pieds. Nanako lui affirme qu’elle le fait tous les jours.

Hiroko se met soudainement à hurler : il y a une fille qui ressemble à Nanako dans le couloir ! Détestant tellement ce personnage, Hiroko lui fait un croche-pied.

Le professeur Ishihara montre à Hiroko la moisissure de Nanako : elle se développe très vite et se nourrit, il décide que dès demain, il demandera à Nanako d’être son assistante.
Jalouse, Hiroko veut nuire à Nanako : elle attend que le professeur s’en aille pour répandre toute la moisissure de Nanako dans son laboratoire. Elle part ensuite chercher Nanako en l’accusant d’être la responsable de ce saccage.
Nanako suit Hiroko jusqu’au laboratoire et le trouve empli de grosses boules de moisissure : ce sont de vrais êtres vivants qui se déplacent, lisent et volent.
Mais contre toute attente d’Hiroko, le professeur est présent en train d’observer avec le sourire ces moisissures. Il dit qu’il a beaucoup à apprendre d’elles.

Hiroko est dans une telle rage qu’elle se dédouble à l’instar de sa personnalité : son mauvais côté met le feu au laboratoire.
Nanako fait immédiatement évacuer les moisissures et les deux Hiroko accusent Nanako d’être la responsable.
Le souci, c’est que les moisissures se sont développées à un point qu’elles deviennent une unique moisissure géante qui envahit le lycée.

Pour sauver la situation, Nanako crée une fusion nucléaire afin que la moisissure devienne minuscule. Tout rentre ainsi dans l’ordre mais Hiroko déteste toujours autant Nanako.


Acte 46 : On l’appelait ‘‘la tomate voyou’’

Par une journée de forte chaleur, Nanako est attirée par le parfum d’une tomate dans un jardin. Elle se dit que ce n’est pas un péché de voler une tomate, elle en prend une et mord dedans.
Aussitôt, Nanako est totalement transformée et elle change de personnalité : elle devient un vrai voyou.
Nanako n’avait pas lu la notice près des tomates, elle indiquait que ce sont des tomates féroces, il ne faut surtout pas les manger.

Nanako se retrouve avec les cheveux noirs, une robe rouge chinoise, elle intervient pour prendre la défense de jumelles en train de se faire agresser par trois délinquantes.
Les trois délinquantes se ruent sur Nanako mais elle s’écarte en un clin d’œil et les filles se retrouvent dans le mur.
Une délinquante obèse revient à la charge mais Nanako l’envoie au loin en un rien de temps.

Les jumelles remercient Nanako pour son aide et se présentent : elles s’appellent Yumi et Emi, elles font partie de la bande de la perfide Jun du Kantô, elles s’estiment en dette envers Nanako.
Nanako se présente à son tour avec le sourire.

Hideo Azuma s’est inspiré des jumelles Yumi et Emi du duo Peanuts.

Les jumelles tiennent chacune Nanako par le bras, elles lui expliquent que les racailles profitent de la maladie de leur chef pour faire intrusion dans leur territoire.
Elles invitent Nanako à faire connaissance avec Jun, et l’amènent jusqu’à son chevet.
Jun ne dit rien, les jumelles demandent à Nanako de l’excuser, Jun n’est pas bavarde.

Brusquement, une délinquante surgit dans l’appartement : il s’agit de Maiko, venue venger sa bande que Nanako a tenu en échec.
Maiko reproche à Nanako d’avoir aidé la bande de Jun. Nanako lui répond avec mépris que c’est son problème.
Maiko l’attaque au tournevis mais Nanako l’emporte dans les airs et se débarrasse d’elle, réglant à nouveau au passage le compte de la délinquante obèse qui l’accompagnait.

Maiko et sa bande félicitent Nanako, elles admettent leur défaite face à elle.
Nanako leur demande quelles sont les bandes les plus importantes de la région. Les jumelles lui demandent ce qu’elle compte faire. Nanako leur répond qu’elle veut les attaquer et les anéantir.
La bande de Jun et celle de Maiko accompagnent Nanako dans ce combat. Elle prend le dessus sur toutes les bandes.

Un voyou dit à Nanako qu’il n’a jamais fait monter une jeune fille sur sa moto, mais pour elle il fera une exception. Nanako détruit immédiatement sa moto.
Une bande de voyous composé de garçons veut l’éliminer et n’y vont pas par quatre chemins : ils lui tirent dessus.
De ses pouvoirs, Nanako repousse tous les tirs et se débarrasse de ces criminels.
Elle part ensuite à la tête des bandes de Jun et Maiko.

(À gauche : Nanako qui se protège de tous les tirs des criminels ; à droite : Nanako à la tête des bandes de Jun et Maiko.) :

 



Yotsuya surgit dans un café, il est fâché après Nanako et lui demande ce qu’elle fabrique, elle ne se rend plus au lycée !
Automatiquement, Nanako redevient normale. L’amour qu’elle ressent pour Yotsuya a enrayé le pouvoir de la tomate voyou.
Nanako retrouve son costume de lycéenne, elle s’excuse auprès de Yotsuya. Il lui dit qu’elle a beaucoup de retard à rattraper, elle doit retourner au lycée dès le lendemain.
Sur ce il s’en va mais Nanako lui crie d’attendre, elle veut venir avec lui.
Lorsque Yotsuya s’éloigne de Nanako, le pouvoir de la tomate voyou reproduit son effet sur elle.

Les voyous qui avaient tenté de tuer Nanako ont assisté à cette scène, ils n’en reviennent pas de voir Nanako s’excuser, ils comprennent que Yotsuya est son point faible et décident de l’enlever.
Yotsuya se retrouve suspendu à un arbre mais Nanako vient à son secours. Les voyous lui disent que si elle ne veut pas voir Yotsuya mort, elle devra faire tout ce qu’ils veulent.
Ils exigent de la voir nue ; sous l’effet du pouvoir de la tomate voyou, Nanako les traite de bâtards, Yotsuya lui crie que cela ne se dit pas.
En colère et toujours sous l’effet de la tomate voyou, Nanako commence à se déshabiller.
Soudain, une lumière l’entoure et une tomate tombe au sol.
Nanako et Yotsuya se retrouvent transformés en tomates, Nanako se sent si bien puisqu’elle est avec l’homme qu’elle aime.



 


Acte 47 : ‘‘La chose’’ arrive

Nanako, Hiroshi et Yotsuya campent à la montagne. Nanako se lève et sort de sa tente, elle entre dans celle de ses deux amis pour les réveiller mais voyant qu’ils sont trop fatigués, elle décide d’aller nager.
Alors qu’elle nage, elle repère une étrange larve géante, elle se demande s’il s’agit d’une larve de cigale mais se dit qu’elle est un peu trop grosse.
Soudain, sort de la larve une étrange substance qui se transforme en double de Nanako.
Les deux filles se saluent mutuellement.

De leur côté, les deux garçons se réveillent. Deux larves se déposent en face d’eux desquelles sortent deux étranges substances qui se transforment en double de Yotsuya et Hiroshi.
Les quatre garçons prennent leur petit-déjeuner ensemble.
Yotsuya sait de quoi il en retourne : ces êtres sont des aliens venus de la constellation du Cygne pour envahir la Terre.
L’alien transformé en Yotsuya s’écrie qu’ils ne sont pas seulement capables de prendre leur apparence physique, ils sont aussi capables d’intégrer leur façon de penser.

Nanako et l’alien Nanako arrivent avec le sourire. Nanako déclare à ses amis qu’elle est devenue amie avec l’alien Nanako.
L’alien Yotsuya veut se débarrasser des êtres humains ; de ses pouvoirs, Nanako vêtit les aliens Yotsuya et Hiroshi.

Nanako et l’alien Nanako discutent de vêtements.
L’alien Nanako est émerveillé par les vêtements de Nanako, celle-ci décide de lui prêter son uniforme de lycéenne puis un maillot-de-bain osé qu’un fan lui a offert.
L’alien Yotsuya est exaspéré par ces essayages, il veut envahir toute la Terre.
Nanako dit à l’alien Nanako que l’alien Yotsuya est identique à Yotsuya.

Yotsuya demande à l’alien Yotsuya s’ils sont peu d’aliens. Il lui répond qu’en peu de nombre, ils ne pourront pas réussir à conquérir la Terre.
Yotsuya lui propose d’unir leurs forces, mais l’alien Yotsuya reste méfiant.
Cependant, Yotsuya parvient à le faire fléchir grâce au pouvoir de l’argent. Il lui propose de faire de lui le vice-président du monde, quant à lui il en sera le président.

Hiroshi montre son manga à l’alien Hiroshi qui le regarde avec intérêt. Il se met aussitôt au travail et ordonne à Hiroshi d’être son assistant.

Yotsuya et l’alien Yotsuya préparent l’invasion de la Terre, leur armée est composée d’escadrons à l’apparence de Nanako et Hiroshi. Yotsuya leur ordonne de se mettre au travail.

L’alien Hiroshi est plein de fougue pour conquérir le monde, il veut absolument vendre ses mangas et gagner un million de yens.

Yotsuya a soudainement une idée fantastique : avec cet escadron de plusieurs Nanako au travail, il deviendra riche en un clin d’œil.
L’alien Yotsuya s’énerve : Qu’en est-il de la conquête du monde ?
Il comprend que Yotsuya l’a trompé mais il est trop tard : il essaie de se faire obéir des aliens Nanako mais ils n’obéissent qu’à Yotsuya.
L’alien Yotsuya entre dans une rage folle, il hurle qu’il déteste les humais et reprend sa forme originale. Il poursuit Yotsuya pour le tuer mais il se retrouve enfermé dans une cage.

Face à cet échec, les autres aliens se disent qu’ils ne sont pas faits pour la conquête du monde et préfèrent rentrer sur leur planète.
Alors qu’ils partent, Yotsuya, Nanako et Hiroshi les saluent ; et Yotsuya leur crie qu’il conquerra leur planète !


 


Acte 48 : La terrifiante dépendance à Nanako

C’est le jour de la rentrée des classes : tous les élèves se racontent leurs vacances d’été.
Hideo Azuma adresse un clin d’œil à la magical girl Creamy : l’un des élèves dit que pendant tout l’été il n’a fait que regarder les vidéocassettes de Creamy.

Un élève répugne les filles d’avoir mis du bento sur sa peau.
Une fille remarque que Nanako a un peu de bento sur son bras ; aussitôt le garçon vient le manger puis il se met à voler, il obtient des superpouvoirs de Nanako.

Des élèves s’approchent de Nanako, ils veulent manger sa peau pour obtenir des superpouvoirs, mais Hiroshi intervient pour les chasser.
Un élève arrache toutefois de la peau à Hiroshi et la mange, il obtient des superpouvoirs.
Tous les garçons ayant obtenu ces pouvoirs provoquent un saccage.

Les filles ne veulent pas manger de peau, et préfèrent faire bouillir quelques cheveux de Nanako pour les boire et obtenir des superpouvoirs.
Elles partent avec Nanako qui leur montre quelques-unes de ses tâches quotidiennes : elle ramasse les déchets, elle refroidit les plats trop chauds. Mais les filles ne sont pas intéressées, elles préfèrent utiliser leurs superpouvoirs à des fins personnelles.
Elles prennent tout ce qu’elles veulent (en matière de nourriture, vêtements, livres, garçons) et font la fête. Puis, leurs pouvoirs finissent par s’épuiser jusqu’à disparaitre.
Il en est de même du côté des garçons.

Tous les élèves dont les superpouvoirs se sont épuisés se rendent à la société supergirl pour demander à Nanako de leur donner de la peau et des cheveux.
Yotsuya leur demande de le laisser faire, il a une meilleure solution : il ordonne à Nanako de rester 10 minutes dans l’eau qu’il a préparée dans la baignoire.
Puis, Yotsuya dit aux élèves qu’il leur vend 1000 yens la bouteille de soupe concentrée préparée avec du bouillon de Nanako. Elle est salée et aromatisée à la sauce de soja.
Alors que Nanako est dans le bain, Hiroshi est chargé de préparer les bouillons.

Yotsuya goûte le bouillon dans le bain de Nanako et trouve que la saveur est un peu trop intense, il ordonne donc à Hiroshi d’entrer lui aussi dans le bain.
Mais en le voyant en caleçon, Yotsuya n’est plus d’accord pour qu’il rejoigne Nanako dans le bain.

Yotsuya donne deux bouteilles gratuitement à deux filles pour qu’elles puissent voler.
Yotsuya sait très bien qu’elles vont être accro au produit et revenir l’acheter. Effectivement, elles reviennent acheter des bouteilles car leurs pouvoirs se sont épuisés, Yotsuya en profite pour leur faire payer dix mille yens.

La soupe Nanako se vend chez les élèves et les ménagères mais ils en veulent tous encore et encore, ils en sont dépendants.
Ils se ruent tous à la société supergirl ; pour la protéger, Hiroshi se déguise en Nanako et lui ordonne de fuir.
Alors qu’elle vole, tous les passants essaient d’attraper Nanako, elle se retrouve persécutée et est contrainte de se cacher.
Yotsuya la rejoint, il a apporté avec lui un sac de provisions car il attend que tout se calme avant d’y retourner. Mais Nanako pense à Hiroshi, elle veut aller l’aider, elle n’oublie pas qu’il s’est sacrifié pour elle.
Elle retourne à la société supergirl et voit qu’il est dans un bain en train de fabriquer une soupe permettant aux gens de devenir mangaka.


 

Acte 49 : Les rayons mélancoliques de la comédie romantique

Un matin, Nanako rencontre un camarade de lycée qui lui dit que ce matin, elle est particulièrement jolie. Un peu troublée, Nanako le remercie et lui répond qu’il est aussi très bien.
En arrivant au lycée, Nanako trouve que tout le monde semble différent par rapport à l’habituel : tout le monde est romantique !

Nanako regarde Yotsuya avec des yeux pleins d’amour. Des filles viennent à lui pour lui donner des lettres d’amour, Yotsuya demande à Nanako de l’aider.
Certaines filles ont joint de l’argent à leur lettre, Yotsuya leur enverra donc une photo de lui, mais c’est Nanako qui se chargera de cette tâche.
Les élèves de l’école ont l’air différent, mais Yotsuya reste le même.

Pendant ce temps, un palais vole au dessus de la ville. Un homme est le chef de ce vaisseau, ses employés lui disent que les rayons de la comédie romantique produisent bien leur effet.
Le chef est satisfait, il est passionné par le style shôjo, à ses yeux c’est le summum du manga.
Grâce à ses rayons de comédie romantique, il compte éclairer cet horrible monde.
Il entre dans une grande colère lorsqu’il voit l’un de ses employés lire du Year 24 Group (Groupe de l’an 24) car ces auteurs ont révolutionné le shôjo manga (parmi elles, Moto Hagio et la très talentueuse Riyoko Ikeda).
Il frappe cet employé qui se fait renvoyer.
Selon lui, un manga qui ne parle pas d’amour d’innocentes jeunes filles n’est pas un vrai manga.

Nanako est prêt d’un arbre dont les feuilles tombent et tourbillonnent ; dans cette ambiance romantique, Yotsuya l’appelle. Nanako sursaute au son de sa voix.
Yotsuya lui crie d’aller travailler au lieu de rester là, il lui ordonne de se rendre au restaurant de soba.
Nanako est déçue et s’enfuit en larmes, elle s’attendait à ce qu’il lui fasse une déclaration d’amour.
Yotsuya lui crie de revenir sinon elle sera licenciée ! Il ne comprend pas ce qui leur arrive à tous.

Le palais volant atterrit et le chef en sort. Toutes les élèves sont sous son charme. Il leur promet de leur faire vivre une splendide histoire d’amour.
Yotsuya arrive et devine que cet homme provoque toute cette ambiance de romance, il se moque ouvertement de lui en disant qu’il est le genre d’hommes qui, à son âge, achète encore dix magazines de shôjo manga par mois.
Yotsuya veut en finir avec cet homme qui met en péril son affaire.
L’homme s’approche de Yotsuya pour l’embrasser, les filles sont gênées par telle obscénité. Nanako arrive à toute vitesse pour l’empêcher de toucher Yotsuya, elle lui ordonne d’arrêter de lui faire des choses étranges.

L’homme est très surpris de voir une superhéroïne et il s’imagine de suite une histoire d’amour avec une superhéroïne.

Yotsuya chevauche Nanako, ils se dirigent vers le palais. Il dit que c’est ce palais qui est responsable de tout et ordonne à Nanako de le détruire. Mais celle-ci reste fascinée par sa beauté, l’homme en profite pour tirer sur Yotsuya qui se retrouve avec des jambes immensément allongées.
L’homme lui dit qu’il a tiré sur lui des rayons, désormais il ne pourra plus se relever. Nanako est affolée.

L’homme saisit le bras de Nanako et lui ordonne de venir avec lui. Il dit de ne pas s’inquiéter, il n’est pas du genre à aimer les comportements réalistes.

De son côté, Yotsuya parvient à trafiquer une machine à rayons qui transforme successivement cet homme en Katsuhiro Ôtomo, Daijiro Morohoshi, Kazuhiko Miyaya et Jun Hatanaka (ce sont tous des mangakas). Sa personnalité se retrouve désintégrée.

Nanako part utiliser la machine et découvre qu’il y a des rayons Yotsuya ; elle les lance, les personnes touchées se transforment en pièces de monnaie.


Acte 50 : L’évasion de Nanako

Nanako marche dans la rue ; un employé d’un trader malhonnête (prénommé Ryuzo) la repère et la lui propose.
Ryuzo sort de la voiture, il rejoindra ses employés au point de rencontre habituel.
En partant, la voiture s’engage sur un passage piéton sans leur accorder droit de passage alors qu’ils sont engagés. Parmi eux, il y a Nanako ; grâce à ses superpouvoirs le conducteur est contraint de freiner subitement.
Les deux employés de Ryozo sortent de la voiture et demandent à Nanako si elle va bien avant de l’emmener avec eux.
Elle les sauve d’un accident de la route : ils étaient sur le point de se faire percuter par un camion venant de face. Nanako a soulevé la voiture de l’intérieur pour survoler cet obstacle.

En réalité, Ryuzo et ses deux employés fonctionnent à chaque fois de la même manière : lorsqu’une fille est repérée, Ryuzo sort de la voiture. Ses employés font monter la fille dans la voiture, ils l’accompagnent jusqu’à un point de rencontre et font mine de l’agresser.
Ryuzo surgit dans la voiture et la sauve ; ainsi, la fille en question tombe amoureuse de lui croyant qu’il l’a sauvée d’une agression.

Ryuzo et ses employés comptent procéder de la même manière avec Nanako : les deux hommes s’approchent d’elle en lui disant qu’il est temps pour elle de les indemniser. Cependant, lorsque Ryuzo ouvre la porte de la voiture pour voler au secours de cette jeune fille, il découvre que Nanako ne se trouve pas du tout en difficulté.
Ryuzo ne se laisse pas décontenancer, il saisit ses employés en faisant mine de les maltraiter mais il en profite pour leur chuchoter un mot : il leur reproche sévèrement de s’être fait mettre en piteux état par une fillette.

Ses deux employés partent, Ryuzo dit à Nanako de faire attention, il y a des gens étranges qui trainent dans les environs.
Ryuzo part et fait semblant de faire tomber ses livres : comme il le prévoit, Nanako les lui ramasse et ils font route ensemble.
Ryuzo est un fin connaisseur de mangas, il parle de sa culture à Nanako qui est fascinée par ses connaissances. Il ne lui dévoile pas ce qu’il fait réellement, il lui invente qu’il est un critique manga.
Ils passent d’agréables instants autour d’un café.

Nanako se lève, elle doit aller travailler : elle est serveuse dans le pub situé en face. Yotsuya lui a ordonné de lui remettre tous ses pourboires.
Ryuzo rejoint Nanako pour lui dire qu’elle n’a pas une vie facile alors qu’elle est si jeune !
C’est à cet instant qu’il se présente à Nanako en lui disant qu’il s’appelle Ryuzo du clan Yaho, si elle rencontre un problème elle peut dire qu’elle le connait.
En le regardant s’éloigner, d’un air mécontent Yotsuya se dit que voilà une autre étrange amitié. Il n’apprécie pas que Nanako passe du temps en compagnie de ce beau jeune homme.

Le lendemain, Ryuzo et Nanako se retrouvent pour toute une journée : ils vont à la bibliothèque, ils partagent un repas, ils vont au parc et marchent ensemble en soirée.
Soudain, un homme agresse Ryuzo au couteau mais Nanako prend rapidement sa défense.
Furieux, Ryuzo veut tuer son agresseur mais Nanako le supplie de l’épargner. Ryuzo lui crie de ne pas s’en mêler en la repoussant violemment.

Ryuzo rejoint Nanako au pub. Elle croit qu’ils vont passer un moment agréable habituel en l’assistant pour ses critiques mais Ryuzo lui annonce brutalement qu’il ne veut plus jamais la voir.
Ryuzo, caché sous ses lunettes noires, n’ose pas regarder Nanako dans les yeux parce qu’il ne pense pas ce qu’il dit. Il ajoute : « Après tout, tu es une personne honnête. »
Ryuzo s’en veut de lui mentir, alors qu’elle est si innocente et sincère.
Nanako est appelée pour servir, elle dit à Ryuzo qu’elle va revenir.
Ryuzo reste à l’attendre, tête baissée.
Soudain, un homme chauve importune Nanako, il a les mains baladeuses. Ryuzo intervient sauvagement et lui assène un violent coup de pied.
Ryuzo adresse un regard à Nanako avant de s’en aller, son image se reflète dans les yeux de Nanako qui est troublée par ce personnage mystérieux. Elle ne sait plus quoi penser : il vient de lui dire qu’il ne voulait plus la voir mais l’instant suivant, il est intervenu pour la défendre avec fougue. Elle ne sait pas qu’il est tombé amoureux d’elle.

(À gauche de l’image : Nanako et Ryuzo qui marchent un soir côte à côte ; à droite de l’image : le regard que s’adressent Nanako et Ryuzo après qu’il l’ait sauvée de son agresseur) :

 


Ryuzo rejoint le trading de Yaho, il annonce que Nanako ne sera pas sa femme car ils ont rompu.
On lui montre l’homme qui a tenté de toucher Nanako, on lui demande de lui faire rencontrer Nanako car ils sont débiteurs envers lui.

Nanako rejoint Ryuzo chez lui mais de nouveau, l’homme chauve lui saute dessus.
Ryuzo intervient pour la sauver : il refuse de trahir la première femme qu’il a aimée, la première femme qui a partagé sa passion, sa première compagne de bandes dessinées.
Il ordonne à Nanako de fuir mais son équipe se dresse contre lui, ils sont tous armés.
Heureusement que Nanako utilise ses superpouvoirs pour se débarrasser de tous ces malfrats.
Elle sauve la vie de Ryuzo et ensemble, ils créent un journal de critiques de mangas qu’ils vendent 150 yens l’exemplaire. Cependant, ils ont bien du mal à les vendre.


 

Acte 51 : La salle de classe légendaire

La classe de Nanako s’apprête à passer un examen de mathématiques. Yotsuya s’en va mais le professeur lui demande de revenir.

Nanako trouve l’examen difficile. Il en est de même pour ses camarades qui n’y comprennent rien.
Nanako fait tomber sa gomme et se lève pour aller la ramasser tout en avertissant le professeur en pleurant. Son professeur lui répond gentiment que ce n’est pas grave, elle n’a pas besoin de pleurer, elle n’a qu’à la ramasser.
En la ramassant, Nanako trouve un sceau mais en le retirant, elle provoque un tremblement. Le professeur hurle au tremblement de terre mais très vite tout le monde voit que Nanako a retiré le sceau ; en conséquence, elle a ressuscité l’homme légendaire qui avait dévasté toute l’école en un éclair.

L’homme légendaire ressuscité est le président du club des fêtes et il n’a pas perdu son humeur festive.
Muni d’un micro, il annonce joyeusement que les examens sont terminés et qu’il faut faire la fête ! Tous les élèves s’amusent grâce à lui : chants, danse, boissons.
Le professeur se souvient que ce garçon, pendant un certain temps, était une célébrité parce que lorsqu’il y avait une fête, il était en mesure de chauffer à lui seul l’atmosphère.
Pour ce garçon, toutes les excuses sont bonnes pour faire la fête. C’est pourquoi, il avait été enterré et scellé sous le plancher de la salle de classe.

On demande à Nanako de faire quelque chose pour remédier à cet ennui. Elle se met à chanter avec l’homme légendaire, alors le professeur leur ordonne de sortir de la salle de classe.
Seule avec lui, Nanako remarque qu’il semble triste. Il lui en explique la raison : il ne voit pas comment pourrait-on faire une fête seulement à deux personnes.
Nanako s’en veut et pour se faire pardonner, elle lui apporte un puzzle de kozosushi.

Nanako et le président du club des fêtes retournent en classe, l’homme légendaire retourne sous le plancher.
Nanako verse des larmes qui tombent sur un sceau : le plancher s’ouvre. Tout le monde s’écrie que quelqu’un d’autre va venir, le professeur reproche à Nanako de n’attirer que des ennuis !
Mais un élève va provoquer un autre ennui bien plus préoccupant : en nettoyant les planchers, il retire tous les sceaux les uns après les autres et plusieurs personnes scellées en sortent.

C’est une femme qui sort du sceau ouvert par Nanako : il s’agit de la légendaire professeur qui a fait ‘‘quelque chose’’ avec tous ses élèves (en d’autres termes, c’est une vraie dépravée).
Parmi les autres personnes libérées, il y a le légendaire professeur de fer qui a intégré tous ses élèves dans le club de rugby ; et contre toute attente, il y a aussi Yotsuya qui sort d’un sceau.

Une vieille femme entre annoncer que selon la légende, le sauveur portera une veste bleue et se tiendra sur une plaine dorée.
Nanako porte justement une veste bleue, et elle se tient assise près de la fenêtre en train de manger. Elle est éblouie par la lumière du soleil qui illumine l’endroit où elle se tient.
Tout le monde se dit que c’est Nanako le sauveur dont parle la légende.

Nanako enterre donc encore plus profondément dans le sol toutes ces personnes légendaires.
Elle creuse et toutes ces personnes la suivent, même Yotsuya.
En arrivant dans les profondeurs de la terre, Nanako trouve une porte. En l’ouvrant, elle découvre une salle de classe légendaire qui réunit des générations de personnes légendaires, et où on leur souhaite la bienvenue. Une fête est organisée avec toutes les personnes légendaires.

Après cette journée mouvementée, Nanako rentre chez elle. Sa mère la prévient que son bain est prêt, Nanako la remercie et part le prendre.


Acte 52 : Accordez-moi la main de Nanako !

C’est le jour du nouvel an : à cette occasion, Nanako est revêtue d’un yukata.
Hiroshi et Yotsuya sont invités chez Nanako, elle leur souhaite la bienvenue. Yotsuya est tellement resté enfermé dans son laboratoire qu’il avait oublié que c’était le jour de l’an, c’est Hiroshi qui a dû le lui souffler à l’oreille.

C’est la première fois que Yotsuya et Hiroshi vont chez Nanako.
Dès qu’ils entrent, ils sont accueillis par les parents de Nanako. La mère les remercie pour tout ce qu’ils font pour leur fille et le père les invite à s’asseoir.

Ils sont installés autour d’une table garnie. Le père de Nanako leur dit qu’ils sont de bons garçons.
Puis, de ses superpouvoirs, il éjecte Hiroshi dans le jardin. Le père de Nanako s’excuse, sa force se déculpe lorsqu’il est en congés.

Le père de Nanako dit à Hiroshi que s’il ne devient pas plus fort, il ne pourra pas lui confier Nanako.
Hiroshi est déterminé à suivre un entrainement pour conquérir Nanako : il appelle le père de Nanako ‘‘papa’’ et lui demande de lui accorder l’occasion de prendre sa revanche.
Le père de Nanako accepte et l’assomme en une seconde.
Ensuite, il attrape Yotsuya pour le mettre au défi : il veut savoir s’il est à la hauteur afin qu’il puisse plus tard lui donner sa fille en mariage.

Grâce à ses inventions dont il s’est équipé, Yotsuya prend le dessus sur le père de Nanako. Ce dernier est satisfait par les performances de Yotsuya, il demande une revanche.
Nanako leur demande de se calmer, elle préfère qu’ils cessent ces batailles.

Hiroshi se réveille, il est furieux après Yotsuya qui fait une nouvelle fois meilleure impression que lui ; mais ce qui le gêne profondément, c’est que Yotsuya entre dans les bonnes grâces du père de Nanako, enclin à lui donner sa fille plutôt qu’au faible Hiroshi.
Hiroshi veut lui aussi gagner le respect du père de Nanako.

Yotsuya et Hiroshi affrontent ensemble le père de Nanako. Yotsuya tient le rythme mais Hiroshi est en difficulté ; grâce au génie de Yotsuya, ils prennent le dessus sur le père de Nanako.
Il a dû réunir toutes ses forces pour écraser Yotsuya mais il a beaucoup de respect pour lui ; personne avant Yotsuya, qui n’a de surcroit aucun superpouvoir, n’était parvenu à le battre.

Yotsuya propose un défi de cerf-volant :
Le cerf-volant d’Hiroshi vole le plus haut, il en profite pour demander au père de Nanako de lui accorder sa fille mais le père lui répond : « Pas encore » car la compétition n’est pas terminée.
Le père de Nanako prend l’avantage et il attend de voir ce que Yotsuya est capable de faire.

Le cerf-volant de Yotsuya se transforme en monstre et déchire le cerf-volant d’Hiroshi, éliminé de la compétition.
Hiroshi s’effondre au sol, il sait que le père de Nanako ne voudra jamais lui accorder la main de Nanako, Hiroshi ne pourra jamais surpasser Yotsuya.

Le père de Nanako commence à utiliser ses pouvoirs pour contrer le monstre de Yotsuya, mais celui-ci crie à la triche !
Le père de Nanako lui dit que c’est lui qui a commencé, Yotsuya affirme qu’il a été à la hauteur du défi, preuve en est : c’est son cerf-volant qui est le plus haut !
Le père de Nanako s’envole pour tenter de détrôner Yotsuya.
Pendant ce temps, Hiroshi reste auprès de Nanako et sa mère.

Finalement, le père de Nanako a choisi Yotsuya comme futur gendre car c’est le garçon qu’il estime, c’est le seul à avoir réussi à lui tenir tête au combat, et il veut un homme puissant pour sa fille.
Yotsuya n’a pas décliné l’offre d’épouser Nanako, il a été partant pour affronter le père de Nanako qui voulait s’assurer qu’il était digne d’être l’époux de sa fille, il a prouvé qu’il était intelligent et suffisamment puissant pour protéger Nanako.
Il a donc été décidé que ce sera Yotsuya le futur mari de Nanako.


 


Acte 53 : Professeur Nanako, sois mon adversaire !

En se rendant à la patinoire, Nanako trouve un petit garçon endormi à même le sol. Inquiète pour cet enfant, elle le réveille et lui demande où sont ses parents.
Le petit garçon lui dit qu’il avait pourtant utilisé une illusion pour que tout le monde le voie en chat, il comprend que si elle l’a vu sous sa véritable forme c’est qu’elle est dotée de superpouvoirs.
Nanako se présente et lui propose un ochazuke.
Le petit se présente à son tour : il s’appelle Kenichi, il est venu au Japon afin d’accomplir sa formation de guerrier, il demande à Nanako d’être son adversaire.

Kenichi passe à l’attaque mais il n’arrive pas à atteindre Nanako. Il s’acharne mais finit par renoncer. Nanako lui conseille de ne pas se décourager et le complimente en lui affirmant qu’il a été très bien.
Puis, elle s’en va pour rejoindre la patinoire mais Kenichi l’appelle : il lui dit qu’il est encore inexpérimenté, il lui demande de le former et d’être son professeur.
Nanako lui répond qu’elle ne peut pas être son professeur, elle lui demande de retourner chez lui sinon ses parents vont s’inquiéter.

Nanako arrive à la patinoire où l’attendent Hiroshi et Yotsuya ; celui-ci lui reproche son retard et Nanako s’excuse.
Des trois, Nanako est la seule à savoir patiner. Yotsuya lui ordonne de leur apprendre à patiner et elle a intérêt à réussir !
Nanako commence avec Hiroshi ; contre toute attente, Kenichi surgit et assène un violent coup de bâton sur la tête de Nanako.
Yotsuya demande qui diable est-il ! Nanako se relève avec le sourire et répond que c’est un enfant qu’elle connait.

Nanako commence à enseigner à Yotsuya le patinage mais Kenichi le fait tomber.
Yotsuya demande à Nanako de faire quelque chose.
Kenichi provoque une illusion : tout le monde, sauf Nanako, le voit en chat géant et il fait tomber Hiroshi.
Yotsuya veut en finir avec ce gamin et s’apprête à lui tirer dessus avec son invention mais Nanako l’en empêche.

De son pouvoir d’illusion, Kenichi prend l’apparence de Nanako et détruit la glace.
Pour le calmer, Nanako prend l’apparence de sa mère. Cela fonctionne : Kenichi s’endort dans ses bras.


Acte 54 : Nanako aux stations thermales mixtes

Nanako arrive, en volant tout en tenant Hiroshi et Yotsuya, à une station thermale mixte de montagne.
Aussitôt arrivés, ils se mettent en maillot de bain et plongent dans l’eau.
La raison de leur présence c’est que Yotsuya veut se faire de l’argent en écrivant un guide de sources thermales.
Dans l’eau, Hiroshi dit à Nanako que c’est bien la première fois qu’ils s’amusent grâce à une idée de Yotsuya.

Pendant ce temps, Yotsuya mesure la qualité de l’eau, sa température, pour quoi elle est recommandée (notamment pour le rhumatisme, la névralgie).
Il finit son enquête dans cette station et décide d’aller à la prochaine.
Hiroshi se plaint qu’ils ne puissent pas profiter calmement des stations thermales ni des spécialités locales.

Nanako emporte ses deux amis jusqu’à la prochaine station. Yotsuya a ordonné de faire 500 stations dans tout le pays.

À la prochaine station, Yotsuya mène son enquête pendant que Nanako et Hiroshi profitent de leur instant de répit et d’apaisement.
Ils explorent ainsi plusieurs stations thermales aussi variées et étranges les unes que les autres, ils ont notamment été dans une station d’animaux, une station de boue, une station de sable, une station de spectres, une station qui fait fondre les vêtements et les corps…

Yotsuya a terminé ses enquêtes, il rencontre un éditeur qui le félicite pour son travail.
Épuisé par ses travaux, Yotsuya veut rentrer à la maison, manger et se mettre au lit.
Il est assez tard, Nanako lui demande de rester un peu à la station car Hiroshi est à bout de force.
Yotsuya accepte puisque la station où ils se trouvent n’est pas très chère, mais en compensation ils mangeront des ramen instantanées au diner.

Yotsuya décide d’aller prendre un bain tout en planifiant son prochain livre : un guide des pires restaurants du Japon, il se dit que cela pourrait se vendre.

De son côté, Nanako a elle aussi l’idée d’aller prendre un bain.

Yotsuya et Nanako se retrouvent sans le savoir dans le même grand bain extérieur.
Nanako se met à nager pensant qu’il n’y a personne ; tout d’un coup, la silhouette de Yotsuya apparait, il lui dit bonsoir. Nanako a un choc et se met à hurler de peur qu’il la voie nue.
Yotsuya lui demande ce qu’elle a à crier autant ! Nanako lui dit qu’elle n’a aucun vêtement sur elle. Yotsuya s’en moque, il n’est pas vicieux.

Yotsuya détecte que cette source thermale a un pouvoir étrange ; d’ailleurs, une vieille femme les prévient : même s’il s’agit d’une source mixte, il est strictement interdit à un homme et une femme d’entrer dans ce bain en même temps. Si un homme et une femme sont réunis dans ce bain, leur personnalité s’échange.
Effectivement, Yotsuya se retrouve avec la personnalité de Nanako et inversement ; pire encore, ils ont échangé leur corps.
Dans le corps de Yotsuya, Nanako se met à hurler et crie à Yotsuya de ne pas le regarder, puis elle le prend dans ses bras avant de s’enfuir pour qu’il ne le voie pas nu (le masculin est de rigueur puisque Nanako est dans le corps d’un garçon).

Nanako se demande comment va-t-elle faire pour vivre dans le corps de Yotsuya.
Elle se dit que Yotsuya ne serait pas resté ici à pleurnicher, il partirait à la conquête du monde !
Hiroshi rejoint Nanako dans le bain croyant qu’il s’agit de Yotsuya.
Le pouvoir de l’eau reproduit son effet : Yotsuya retrouve son corps, mais Hiroshi et Nanako s’inversent. Hiroshi est gêné de se retrouver dans le corps de Nanako.
Nanako, dans le corps d’Hiroshi, saute sur celui-ci et lui crie de ne pas regarder son corps !

Ce qui complique cette affaire, c’est l’entrée dans le bain de la vieille femme et de deux kappas : la vieille femme et Yotsuya se retrouvent échangés, et Hiroshi et Nanako se retrouvent dans les corps des deux kappas.


 


Acte 55 : Nanako crée l’histoire d’un manga

Nanako lit un manga dont l’histoire lui plait beaucoup, elle se dit qu’elle a bien fait de l’acheter.
Nanako tourne la page et est étonnée de voir des pages blanches. Soudain, sa main plonge dans le manga, quelqu’un à l’intérieur est en train de la tirer.
Alors qu’elle se fait complètement absorber par le livre, Nanako trouve le temps d’écrire un message : « Je sors un moment parce que le livre me tire »

Nanako se retrouve dans un désert.
C’est un petit homme qui a tiré Nanako dans ce volume (l’homme est à l’image d’Hideo Azuma).
Il la remercie d’avoir acquis ce manga, Nanako lui demande pourquoi les pages sont-elles devenues blanches. Elle lui demande s’il était à court d’idée. Il lui répond que c’est exactement cela.
En partant, il lui dit que tout dépend d’elle désormais.
Nanako lui demande d’attendre mais elle se retrouve aussitôt transformée en guerrière, il s’agit du costume de l’héroïne de ce manga.

 

Nanako se demande si elle sera en mesure d’assurer ce rôle mais elle reprend du courage et se dit qu’elle doit faire quelque chose pour les lecteurs.
Hideo Azuma lui explique que la protagoniste surmonte un périlleux danger, elle atteint son objectif et la fin est heureuse.
Aussi, il faudrait un monstre gigantesque et de nombreuses scènes avec des effets spéciaux.
Nanako se dit que tout cela est bien compliqué.

Elle repère un vendeur de yaourts ambulant ; il se met à écrire la suite du scénario à savoir Nanako dénudée. Immédiatement, Nanako et Hideo Azuma se débarrassent de lui.

Nanako se met à la recherche d’un danger. Elle sait qu’elle se situe dans une histoire d’épée et de magie, elle se dit qu’elle ne peut pas passer à côté d’un sorcier maléfique et d’un dragon.
Comme par magie, ils apparaissent devant elle. Ils se saluent respectueusement et s’installent pour manger au grand dam d’Hideo Azuma.
Il ordonne à Nanako de combattre ! Il imagine un monstre gigantesque qui apparait réellement dans le désert : à sa vue, Nanako prend la fuite, Hideo Azuma est satisfait et lui demande de continuer ainsi. Malheureusement pour lui, Nanako s’installe avec le monstre pour manger.

Hideo Azuma n’a pas dit son dernier mot : il fait apparaitre un sorcier maléfique qui transforme Nanako en statue.
Au même instant, Yotsuya et Hiroshi arrivent dans ce monde accompagnés d’une foule de personnes que Yotsuya a amenée pour se faire de l’argent.
Yotsuya prend des photos d’Hideo Azuma et du sorcier maléfique.

Voyant que Nanako a été transformée en statue, Hiroshi ordonne au sorcier maléfique de la libérer du sort.
Le sorcier lui dit qu’il devra le combattre. Hiroshi brandit aussitôt une épée, s’élance en face du danger et il tranche le sorcier maléfique en deux. Nanako est automatiquement libérée du mauvais sort :

 

Nanako court vers Hiroshi en le remerciant de tout cœur, il est lui aussi tellement heureux de la retrouver.
Au final, tous les voyageurs amenés par Yotsuya mangent en compagnie de la société supergirl, et comme il était convenu le manga se termine bien.


Acte 56 : Nanako plonge dans les espaces verts

Nanako et Hiroshi admirent la belle vue qui s’offre à eux : un vaste espace vert. Nanako appelle Yotsuya, elle lui demande de ne pas toujours rester enfermé dans son laboratoire et de venir se plonger dans cette verdure, c’est bon pour la santé !

Yotsuya est très occupé avec une machine, il ne prend pas le temps de venir admirer la vue. Par contre, il chasse deux amoureux qui sont venus pique-niquer devant la société.
Hiroshi lui rappelle que la terre ne leur appartient pas, eux-mêmes squattent cet espace.
Yotsuya lui rétorque qu’il est arrivé le premier à cet endroit, alors il est en droit de faire ce qu’il souhaite, il se considère comme étant le propriétaire.

Yotsuya affirme qu’il peut même se faire de l’argent avec toute cette verdure.
Il chevauche Nanako qui s’envole pour accomplir la tâche demandée par Yotsuya. Elle s’inquiète, elle a peur que l’Etat se retourne contre eux ; Yotsuya lui demande de ne pas s’en faire, il est là avec elle. Il lui rappelle qu’il a gagné ses 36 procès contre l’Etat !

Yotsuya et Nanako arrivent dans une forêt. Nanako l’arrache et l’emporte.
Ayant pris cette forêt, Yotsuya y organise des visites : il fait payer 100 yens l’entrée.

Yotsuya ordonne à Nanako de continuer à dérober des forêts. Nanako s’excuse mais elle sent que ce n’est pas une bonne chose à faire. Elle lui dit qu’elle va s’orienter vers une autre méthode s’il veut continuer à augmenter son nombre de forêts.
Sur ce, Nanako se met à souffler : son souffle superpuissant fait naitre de la verdure absolument partout. C’est la Terre entière qui devient un titanesque espace vert.

Nanako est on ne peut plus satisfaite de cet air pur qui enveloppe la planète.
Yotsuya est lui aussi satisfait : il pourra faire payer 100 yens cette visite à toute l’humanité !
Finalement, on peut dire que Yotsuya a fini par réussir à conquérir le monde.

 


Acte 57 : L’histoire illustrée d’Hideo et Nanako

Cet acte est une sorte de clôture du manga dans lequel Hideo Azuma se met en scène avec Nanako :

Nanako salue son lecteur puis s’envole pour aller chez Hideo Azuma auquel elle apporte du saké et de la morue.
Lorsqu’elle arrive chez lui, elle le trouve en train de s’essayer à la super technique Fujiwara.
Il s’exerce sur elle mais Nanako prend le dessus. Hideo Azuma lui ordonne de le laisser tranquille et lui demande qui est-elle. Nanako se présente et lui demande s’il l’a oubliée.
Pour lui rafraichir l’esprit, elle lui assène un coup : l’attaque wheel kick.

Hideo Azuma a retrouvé ses esprits, il lui demande si elle a changé de style, étonné qu’elle ait été violente. Nanako est soulagée qu’il se souvienne d’elle et lui tend le saké et la morue.
Elle lui dit que même ses fans sont inquiets, ils se demandent tous quand est-ce qu’il va se remettre au travail. Hideo Azuma est touché par ces soutiens.
Nanako lui lit une lettre où l’auteur demande à Hideo de vite se remettre au travail et de lui envoyer de l’argent. Cette lettre a été écrite par la femme d’Hideo Azuma, Chika et Ryuichi.

Hideo Azuma se remet au travail et dessine Nanako, il se dit que de belles images d’elle vont attirer les lecteurs.

Il évoque ses problèmes d’alcoolisme et de dépression à travers une lettre d’un fan lue par Nanako.
Ce fan écrit qu’il parait qu’Hideo Azuma est alcoolique, en très mauvais état et au bord de la faillite. Ses assistants se sont tous enfuis, il s’est querellé avec son fan-club et son manager. Ivre, il a attaqué l’un de ses amis, et à présent, plus personne ne veut avoir affaire à lui.
Hideo Azuma affirme que tout cela est bien vrai.

Il se dit qu’il ne peut pas continuer à se noyer dans l’alcool et se remet au travail en dessinant Nanako.
Soudain, Fenix Joe, un pratiquant de la super technique Fujiwara, sort d’une page blanche et attaque Hideo Azuma. Il se retrouve consolé sur les genoux de Nanako qui nous dit que c’est ainsi que se termine le manga. Elle s’excuse et nous dit à bientôt !


Tous les actes présentés ci-dessus ont été créés entre 1980 et 1986, les trois derniers actes qui suivent, ci-dessous, ont été créés de 2001 à 2003 (un chaque année).


Acte 58 : Hiroshi Iidabashi évolue

Une nouvelle élève intègre la classe de Nanako : Kaoru Momoyama.
En tant que chef de classe, Nanako se charge d’accueillir Kaoru et de l’installer.
Kaoru se montre très renfermée, elle a un visage masculin, un physique guère avantageux et elle se montre agressive envers Nanako en la traitant de ‘‘fille laide’’.
Aussitôt les garçons de la classe viennent prendre la défense de Nanako et disent à Kaoru que c’est plutôt elle qui est laide !
Kaoru assène un coup de tête à l’un des garçons, il ne se laisse pas faire et lui fout un coup de poing. Quelques garçons l’insultent.
Elle se relève et leur lance une onde qui leur donne mal au ventre.

Nanako comprend que Kaoru est dotée de superpouvoirs. Elle lui répond qu’elle sait juste qu’elle n’a jamais perdu lorsqu’il s’agit d’en venir aux mains.
Nanako lui dit que puisque elle a la chance d’avoir des superpouvoirs, elle devrait les utiliser pour aider son prochain.
Kaoru le prend assez mal et lui lance une attaque que Nanako repousse.

Nanako dit à Kaoru qu’elle veut absolument lui présenter quelqu’un : Yotsuya.

Pendant ce temps, Hiroshi rentre à la société supergirl. Il est déprimé, il se dit que s’il était plus grand, s’il avait au moins dix centimètres de plus, il pourrait se déclarer à Nanako.
Dès qu’Hiroshi entre, Yotsuya lui injecte une substance. Affolé, Hiroshi lui demande ce qu’elle contient. Yotsuya lui répond qu’il s’agit de biologopathos, une intelligence cellulaire : c’est une invention révolutionnaire qui va guider l’homme à l’extrême évolution.
Hiroshi proteste, il lui ordonne d’arrêter d’utiliser les gens comme cobaye !

Yotsuya filme ce qui s’ensuit : Hiroshi commence à se transformer jusqu’à devenir un grand jeune homme doté de superpouvoirs.
Hiroshi est enchanté du résultat mais Yotsuya l’enchaine sur une machine pour le forcer à signer le contrat dans lequel il s’engage à travailler toute sa vie gratuitement pour Yotsuya. Mais grâce à ses superpouvoirs, Hiroshi parvient à se dégager sans signer.

À cet instant, Nanako arrive accompagnée de Kaoru. Elle est agréablement surprise par la nouvelle apparence d’Hiroshi qui en profite pour lui demander de se mettre en couple avec lui. Nanako refuse poliment et lui dit qu’il était même mieux avant.
Yotsuya profite de ce moment d’inattention d’Hiroshi pour prendre son pouce et lui faire tamponner le courrier en guise de signature.

Hiroshi veut régler le compte de Yotsuya mais Nanako l’interrompt pour lui présenter Kaoru.
Yotsuya en profite pour lui faire signer un contrat en apposant son pouce sur ledit document.

Kaoru s’approche d’Hiroshi et lui demande de se mettre en couple avec elle. Il lui répond qu’il préfère Nanako. Kaoru saute sur elle et demande à Hiroshi ce qu’il peut bien trouver à cette laideur. Hiroshi lui ordonne de la lâcher !
Yotsuya les interrompt, leur montre les contrats et leur ordonne de se mettre au travail. Il exige qu’ils livrent des colis mais Hiroshi se rebelle ; maintenant qu’il a des superpouvoirs, il veut les utiliser pour combattre avec Nanako pour la paix dans le monde.

Hiroshi demande à Nanako ce qu’elle penserait de travailler avec lui pour aider les personnes en difficulté dans le monde entier. Nanako est d’accord, elle trouve cette idée splendide.
À ces mots, Yotsuya se déguise en pauvre, il prétend que sa mère est malade et leur demande de faire les livraisons. Cela ne prend pas, Hiroshi sait qu’il ne se trouve nullement en difficulté.
Yotsuya assène rapidement un coup sur la tête d’Hiroshi avec son invention. Il lui avoue qu’il vient de lui insérer une puce dans le cerveau : si Hiroshi n’obéit pas à Yotsuya, cela ira très mal pour lui. Plus précisément, il aura des hallucinations terrifiantes.
Pour lui montrer qu’il ne plaisante pas, Yotsuya passe à exécution : il actionne son engin et Hiroshi est victime d’effrayantes hallucinations.

Yotsuya s’approche de Kaoru pour en faire de même avec elle mais Kaoru l’attaque. Yotsuya s’enfuit puis Kaoru s’en prend violemment à Nanako : elle lui tire le nez et les cheveux.
Hiroshi prend la défense de Nanako, il lui crie qu’il lui interdit de faire du mal à sa fiancée !
Furieuse qu’Hiroshi préfère Nanako à elle, Kaoru l’attaque mais grâce à ses superpouvoirs, Hiroshi est capable de la contrer.
Pour résister à la puissante attaque de Kaoru, Hiroshi se transforme malgré lui en démon.

Le démon Hiroshi détruit tout sur son passage.
Yotsuya ne savait pas que l’extrême évolution de l’homme serait sa transformation en démon ravageur.

Nanako tente de raisonner le démon Hiroshi mais il ne la reconnait pas. Nanako le tire et l’emporte sur une île déserte. Elle lui dit qu’il est inconfortable pour lui de vivre en ville, alors ils vivront ici.
Nanako lui cuisine des hamburgers.
Le soir, alors que le démon Hiroshi sort, Nanako pense à Yotsuya.
Si elle a amené le démon Hiroshi sur cette île, c’est uniquement pour protéger les êtres humains de son mal.

Yotsuya, accompagné de Kaoru, arrive sur l’île à bord d’un vaisseau. Yotsuya a analysé les superpouvoirs de Kaoru : ils consistent à provoquer de violents maux d’estomac en multipliant les mauvais germes, et comme elle peut les multiplier, elle devrait également être en mesure de les éliminer.
En conséquence, Yotsuya a analysé le fait qu’elle soit capable d’anéantir la cellule biologopathos du corps d’Hiroshi.

Kaoru passe à l’attaque et Hiroshi reprend immédiatement son apparence normale.
Yotsuya félicite Kaoru, il lui dit qu’elle pourrait se faire énormément d’argent grâce à ses superpouvoirs.
Yotsuya appelle ensuite Nanako pour l’informer qu’il a préparé un nouveau biovirus.
Hiroshi lui reproche de ne pas avoir retenu la leçon et le pousse. Ce faisant, Yotsuya s’injecte le biovirus.
Il se retrouve avec des ailes qu’il trouve bien pratiques pour transporter tous les colis en une seule fois. Nanako est émerveillée par sa nouvelle apparence.

Quant à Kaoru, elle a ouvert un service pour aider ceux qui souffrent de constipation ou de diarrhée. Elle leur assure une guérison parfaite.


Acte 59 : La cérémonie d’invasion

Nanako s’envole de chez elle pour se rendre au lycée. En route, elle rencontre Hiroshi. Ils sont en retard pour l’école, Hiroshi lui demande de le déposer, ils iront plus vite en s’envolant.
Soudainement, un immense engin tombe à côté de la rivière. Hiroshi et Nanako décident d’aller y jeter un coup d’œil.
Nanako détecte que l’engin émet des ondes négatives. Hiroshi en est victime, il se sent faible, il a envie de ne rien faire.

Nanako décide d’aller prévenir Yotsuya mais elle découvre que tous les habitants se sont écroulés de fatigue.
En arrivant à la société supergirl, elle trouve Yotsuya écroulé mais il puise tout de même la force de lui dire que les bénéfices de ce mois ne sont pas satisfaisants.
Nanako lui parle de l’étrange machine qui émet des ondes négatives.
Avec difficulté, Yotsuya lui demande de l’y emmener et de ne pas oublier son ordinateur portable.

Sur place, Yotsuya détecte une invasion extraterrestre. Il veut ouvrir la machine mais tombe d’épuisement. Nanako le soutient et lui demande de ne pas faire trop d’effort.
Yotsuya relie son ordinateur à la machine et après quelques saisies, il réussit à enrayer les ondes négatives : tout le monde redevient à la normale.

Le journal télévisé parle de ce phénomène : cet étrange phénomène d’épuisement a eu lieu dans tout le Japon.
Yotsuya a compris que cette machine émet des ondes cérébrales qui affaiblissent l’auto-préservation en agissant uniquement sur les humains. Mais depuis qu’il en a changé la fréquence, ce problème n’existe plus.
Il a également compris que les extraterrestres voulaient les affaiblir pour envahir plus facilement la Terre.
Il est certain que le prochain vaisseau spatial qui atterrira sera le vaisseau-mère plein de colons prêts pour l’invasion.
Yotsuya veut leur préparer un accueil chaleureux et il compte sur Nanako et Hiroshi pour en faire de même. Yotsuya annonce qu’il faut évidemment préparer en secret une armée pour défendre la Terre.

Les docteurs Ishikawa et O-Tomo rejoignent Nanako, Yotsuya et Hiroshi. Ils étaient de passage et ont absolument tout entendu ce que Yotsuya disait. Ils veulent s’unir à Yotsuya pour combattre ensemble.
Les ennemis Ishikawa et O-Tomo s’unissent à la société supergirl pour défendre la planète Terre.

Yotsuya demande à Nanako de construire ce qu’il a consigné dans son projet. Il le lui tend et Nanako s’envole pour accomplir sa tâche : Yotsuya veut qu’elle construise une grande boite.

Yotsuya a modifié la fréquence de la machine à son avantage : le monde entier vient à la société supergirl. Toute l’humanité tient en respect Yotsuya, tous les religieux le remercient et lui en sont reconnaissants.

Pendant ce temps, le vaisseau-mère arrive sur Terre : les extraterrestres qui en sortent sont trois petits êtres à l’air inoffensif et joyeux.
Mais à peine arrivés, ils sont encerclés et mis hors d’état de nuire par la société supergirl et les docteurs Ishikawa et O-Tomo. C’est le robot du docteur Ishikawa qui les tient en otage, il est dirigé par les deux docteurs.
Yotsuya dit aux extraterrestres qu’il ne fallait pas sous-estimer les être humains !
Les petits extraterrestres leur disent qu’ils sont si intelligents ! Ils se demandent qui sont ces êtres humains.

Yotsuya montre aux petits extraterrestres les uniformes que son équipe et lui-même portent et leur dit qu’ils coutent 50 000 yens l’unité.

Les trois petits extraterrestres affirment à Nanako qu’ils ne sont pas là pour faire la guerre, le soleil de leur planète est devenu une nova, de sorte qu’ils ne peuvent plus y vivre. Alors qu’ils recherchaient une planète, ils sont tombés sur la Terre. Mais vu que les terriens sont violents, les petits extraterrestres qui en avaient peur ont eu l’idée de les affaiblir pour pouvoir cohabiter avec eux.
Ils les supplient de leur pardonner.

Yotsuya veut se servir des petits extraterrestres pour se faire de l’argent.
Quant au docteur Ishikawa, il dit qu’il a construit ce tout nouveau robot gigantesque et veut essayer son pouvoir en détruisant le vaisseau mère.
Nanako intervient, elle prend les trois extraterrestres dans ses bras et demande à ce qu’on les laisse partir en paix.
Yotsuya ne comprend pas ce qui lui passe par la tête.
Le docteur Ishikawa lui dit qu’il faut se débarrasser de ces extraterrestres.

Nanako décide de fuir dans l’espace avec les trois extraterrestres à bord de leur vaisseau-mère, mais les docteurs Ishikawa et O-Tomo sont à leur trousse.
Les trois extraterrestres sont affolés : sur ce vaisseau-mère, il y a 50 000 de leurs semblables. Ils ne disposent d’aucune arme, ils ont peur d’être anéantis.
Nanako les rassure : elle combattra pour eux.
Soudain, quelqu’un cogne à la porte du vaisseau : ce sont Yotsuya et Hiroshi qui sont venus l’aider.

Yotsuya se connecte au Yotsuya Drive, son navigateur de l’espace.
Grâce à lui, ils disparaissent dans l’hyperespace, les docteurs Ishikawa et O-Tomo ont perdu leur trace.

La société supergirl et les extraterrestres atterrissent sur la planète Yocchi que Yotsuya a découverte. La composition de l’atmosphère est identique à la planète Terre et les animaux ne sont pas doués d’intellect.
Après avoir mis les extraterrestres sur cette planète sûre et tranquille, la société supergirl repart.

Un mois plus tard, Nanako doit retourner sur la planète Yocchi : elle est un peu gênée de le faire, mais elle explique aux extraterrestres que Yotsuya lui a demandé de venir et de récupérer l’argent de la location de la planète pour ce mois-ci.
La facture est salée pour ces pauvres petits extraterrestres.


Acte 60 : Nanako vend des glaces

Nanako essaie de vendre des glaces dans un parc en pleine nuit. Un homme l’appelle et lui demande qui est-elle. Il est étonné de voir une jeune fille de son âge vendre des glaces alors qu’il fait nuit.
Nanako lui répond qu’elle est une simple lycéenne, elle fait ce travail parce que Yotsuya le lui a demandé. Elle vend 100 yens la glace.
L’homme lui demande si elle ne vend que des glaces et si elle n’assure pas d’autres tâches dépravées. Nanako lui affirme qu’elle ne fait rien de tel.
L’homme lui achète finalement une glace et l’incite à s’asseoir à côté de lui. Cet homme veut lui toucher la cuisse, Nanako ne le laisse pas faire et remarque qu’il est ivre.

Une femme délurée saute sur le banc pour s’asseoir à côté de cet homme qui ne la connait pas.
Elle s’appelle Momoko et affirme que ce parc est son local.
Nanako préfère s’en aller pour continuer à vendre des glaces.

Un jeune homme armé est assis sur un banc, il a l’air fou et dangereux.
Il est plein de colère et de rancœur, il insulte sa faculté de médecine et son père. Il a complètement raté ses études, il est envahi d’une telle rage qu’il est prêt à poignarder le premier passant.
Un couple passe, le jeune homme se lève pour leur bondir dessus mais Nanako intervient très rapidement et lui propose une glace.
Le couple étant parti, le jeune homme brandit son arme pour poignarder Nanako à leur place.
Nanako l’encourage à le faire. Le jeune homme pense que cette fille est une handicapée et décide de l’emmener avec lui. Il lui dit qu’avant de la tuer, ils vont faire quelque chose de bien.

Il l’emmène dans les profondeurs du parc dans un endroit isolé. Là, il lui ordonne de se déshabiller. Nanako refuse alors il la menace de la tuer. Nanako persiste dans son refus alors il tente de la déshabiller de force, mais il se met tout d’un coup à haleter.
Nanako vient à lui pour lui caresser gentiment le dos mais il se jette sauvagement sur elle pour la poignarder. Nanako se défend avec rapidité et le jette au sol.

Trois voyous arrivent et demandent à Nanako de venir avec eux.
Le jeune homme qui a tenté de tuer Nanako s’y oppose, les voyous le rejettent d’un coup de pied. Il se relève pour les poignarder mais Nanako le retient par le poignet et prévient les trois voyous que ce jeune homme a des mauvaises intentions, il est donc préférable qu’ils ‘‘laissent tomber’’.
Les voyous menacent Nanako de leurs couteaux ; de ses pouvoirs, elle éjecte le couteau du jeune homme qu’elle tenait par le poignet puis assomme les trois voyous.

Le jeune homme lui dit qu’elle est très forte ! Il lui demande pourquoi vend-elle des glaces.
Nanako se présente puis appelle Yotsuya pour lui dire qu’elle n’a pas encore vendu toutes les glaces.
Yotsuya lui répond que cela ne fait rien, un travail urgent est arrivé : un missile se dirige droit sur Tokyo.
Yotsuya lui ordonne de l’arrêter immédiatement. Il lui dit que le missile se trouve quelque part dans le ciel et lui demande de le localiser à l’aide de son intuition.
Hiroshi crie à Nanako de faire de son mieux, Yotsuya ordonne à celui-ci de continuer à fermer les enveloppes.

Nanako ne veut pas laisser seul le jeune homme qui a tenté de la tuer, elle l’emporte avec elle dans le ciel, trouve le missile et le retient. Elle appelle Yotsuya pour lui demander ce qu’elle doit faire.
Il lui demande d’attendre un moment ; à l’autre bout du fil, il traite avec le gouvernement puis ordonne à Hiroshi d’aller acheter du pain.
Yotsuya ordonne ensuite à Nanako de renvoyer le missile à son expéditeur. Mais Nanako est contre la violence, elle choisit de le jeter dans le Pacifique.

On peut noter que Yotsuya a obtenu ce qu’il voulait lorsqu’il a fondé la société supergirl : il a réussi à se monnayer l’appui du gouvernement.

Ce missile est au nom d’Azuma (soit, l’auteur du manga). Nanako le jette dans le Pacifique pour épargner toute vie humaine mais elle plaint tous ces pauvres petits poissons.

Après avoir accompli cette mission, Nanako retourne vendre des glaces dans le parc.
Sur demande de Nanako, le jeune homme qui avait tenté de la tuer s’est reconverti en vendeur de glaces et il l’accompagne dans le parc.
On retrouve Momoko qui jette son dévolu sur le jeune homme. Elle le déguise en femme pour qu’il séduise avec elle les hommes du parc le soir. Il est revêtu de noir, le teint blafard, et Momoko le fait appeler Morticia (en référence à Morticia de la famille Adams).
Un homme pose sa main sur la cuisse de ‘‘Morticia’’ qui le menace aussitôt de le poignarder.

Quant à Nanako, elle continue à tenter de vendre ses glaces.


Au final, Hideo Azuma remercie le lecteur d’avoir lu Nanako SOS jusqu’au dernier tome.



 

 

 

Conclusion :

Je tenais à présenter cette œuvre tout d’abord parce que j’ai toujours été attirée par le personnage de Nanako, et aussi parce qu’il s’agit d’une œuvre totalement inédite en France. J’ai eu la chance de la découvrir, de l’étudier, et cette expérience m’a permis d’explorer l’univers particulier d’Hideo Azuma.

Nanako m’a toujours attirée mais j’avoue avoir été déçue lorsque je me suis penchée sur la série animée et le manga. Étant de nature romantique et aimant profondément les histoires touchantes, fortes et poignantes, j’ai été un peu contrariée de découvrir que Nanako SOS n’était rien de tout cela.

Les actes sont d’un intérêt variable, un mélange d’histoires libres et diversifiées sans ligne conductrice mais aucune n’est dénuée de sens.
Parfois, quelques actes se suivent mais il est important de lire ce manga dans l’ordre pour comprendre l’évolution du lien entre Yotsuya et Nanako et aussi pour comprendre qui sont les docteurs Ishikawa et O-Tomo.

Ce manga a été voulu indéchiffrable comme Hideo Azuma l’était lui-même, avec un mélange de jolies filles, de science-fiction, de non-sens, d’humour décalé, de lolicon (Lolita Complex), de cinéma hollywoodien ; c’est une sorte de recueil mêlant tous ses goûts personnels, ce sont des ingrédients de ce que représente Hideo Azuma.
Mais aussi, Hideo Azuma en profite pour faire passer quelques messages cachés au lecteur : comme je le signale au cours de ma présentation, certains actes sont des parodies et des dénonciations de certaines déviances.


Le mangaka Jun Ishikawa confie que des personnes étaient persuadées qu’Hideo Azuma et lui-même se détestaient ; ils reconnaissent qu’ils s’entendent très bien et ne faisaient que se taquiner.
Hideo Azuma a personnifié Jun Ishikawa en la personne du docteur Ishikawa et il a personnifié le mangaka Katsuhiro Ôtomo en la personne du docteur O-Tomo.
C’est un honneur qu’il a voulu leur faire en faisant d’eux deux personnages principaux de son œuvre.

Dans la série animée, Hideo Azuma a été au-delà du simple clin d’œil envers ces mangakas : à travers notamment les personnages des deux docteurs, Hideo Azuma personnifie des Etats luttant pour obtenir la puissance suprême (personnifiée par Nanako).
Je développe cette analyse dans ma présentation du dessin animé.

Nanako ne symbolise pas uniquement la puissance suprême. Il faut savoir qu’Hideo Azuma souffrait, derrière la petite Nanako pleurnicharde c’est sa souffrance qu’il peignait symboliquement.

 

 



Le seul point qui m’a intéressée dans ce manga, c’est l’évolution discrète du lien entre Yotsuya et Nanako. Le manga révèle que c’est Yotsuya que Nanako épousera.
Même si Yotsuya est obnubilé par le pouvoir et l’argent, même si les filles ne l’intéressent pas du tout, Hideo Azuma a voulu montrer que Nanako est bien plus qu’une employée pour lui :

- Nanako n’est pas la seule fille à avoir des superpouvoirs, mais Yotsuya l’a choisie elle pour développer ses superpouvoirs et jamais il ne l’a abandonnée.
Lorsque Nanako a perdu ses pouvoirs, il s’est battu pour qu’elle les retrouve. Yotsuya aurait très bien pu se contenter d’une autre jeune fille aux superpouvoirs pour les lui développer mais pour rien au monde il ne se séparerait de Nanako. Il l’a choisie et il la garde intimement parce qu’il tient à elle.
Yotsuya passe toutes ses journées et de nombreuses soirées avec elle, Nanako fait partie intégrante de sa vie, ils se connaissent par cœur et se font confiance.

- Lorsque Nanako a failli perdre la vie, Yotsuya a dépensé toute sa fortune pour la sauver. C’est un geste puissant venant de lui car Yotsuya est censé aimer l’argent par-dessus-tout.
Cet acte prouve que Nanako est plus importante à ses yeux que l’argent.

- Le personnage de Ryuzo, un beau jeune homme, a développé de sincères sentiments pour Nanako.
Yotsuya était fort mécontent, il n’appréciait pas du tout que Nanako passe du temps en sa compagnie.
De plus, pour les besoins d’une affaire, Hiroshi devait se baigner avec Nanako. Mais le voyant en caleçon, la jalousie de Yotsuya s’est éveillée et il a refusé qu’Hiroshi puisse être en contact avec Nanako dans le même bain.

- Yotsuya et Nanako ont failli échanger un baiser mais un monstre les en a empêchés.

- Enfin, le père de Nanako a choisi Yotsuya comme gendre car il est le seul être humain à avoir eu le dessus sur lui alors que c’est un homme doté de superpouvoirs.
Le père de Nanako respecte Yotsuya et le tient en estime.
Yotsuya n’a pas décliné l’offre d’épouser Nanako, il a été partant pour affronter le père de Nanako qui voulait s’assurer qu’il était digne d’être l’époux de sa fille, il a prouvé qu’il était intelligent et suffisamment puissant pour protéger Nanako.
Yotsuya et Hiroshi se sont battus face au père de Nanako pour être l’élu et c’est Yotsuya qui est entré dans les bonnes grâces du père.
Il a donc été décidé que ce sera Yotsuya le futur mari de Nanako.




              Récapitulatif des différences majeures entre le manga et la série animée

- Dans le manga, Nanako a les cheveux de couleur marron et Yotsuya est brun ; dans la série animée, Nanako a les cheveux couleur vert bouteille et ceux de Yotsuya sont couleur magenta.

- Dans le manga, ce n’est pas grâce à Yotsuya que Nanako a des pouvoirs, elle les a hérités de ses parents (elle vit d’ailleurs avec eux) et les garde à vie.
Yotsuya n’a fait que découvrir et développer ses superpouvoirs pour qu’elle acquière plus de puissance.
Dans la série animée, c’est suite à une expérience de Yotsuya que Nanako se retrouve dotée de superpouvoirs. Cette expérience était censée conférer des pouvoirs à Hiroshi mais elle ne tourne pas comme prévu : une colonne d’énergie de feu se dégage et s’envole vers le ciel. Yotsuya se précipite dehors suivi d’Hiroshi.
La colonne disparait, des rayons de lumière sortent des nuages, un éclair de lumière apparait lorsque soudain, Nanako, allongée sur le dos, descend lentement du ciel.
Nanako se retrouve dotée de superpouvoirs et elle a perdu la mémoire. Lorsqu’elle retrouve sa sœur et la mémoire, Nanako perd ses pouvoirs et redevient la jeune fille normale qu’elle était autrefois.

- Nanako et Yotsuya se connaissent depuis longtemps dans le manga, ils sont dans le même lycée.
Hiroshi rencontre Nanako pour la première fois alors qu’elle se rend à l’école en volant : voyant qu’elle est dotée de superpouvoirs, il la rejoint à son école et s’y inscrit. Il y fait ainsi la connaissance de Yotsuya.
Dans la série animée, Yotsuya et Hiroshi se connaissent depuis longtemps et ils rencontrent Nanako en même temps, ce fameux soir où elle apparait.

- Dans le manga, c’est Hiroshi qui a l’idée de faire de Nanako une héroïne qui combat pour la paix et la justice dans le monde. Yotsuya décide alors d’ouvrir la société supergirl.
Dans la série animée, cette idée vient de Yotsuya.
Dans les deux supports, le but de Yotsuya est de se faire de l’argent, tandis qu’Hiroshi se préoccupe du bien être de l’humanité.

- Contrairement à la série animée, Nanako n’a pas de costume de superhéroïne dans le manga. Yotsuya l’avait emmenée en magasin pour lui acheter un costume de superhéroïne mais Nanako a dû procéder à l’arrestation de voleurs. Par la suite, la société supergirl n’a jamais cherché à équiper Nanako d’un costume de superhéroïne.

- Dans le manga, Nanako est fille unique ; dans la série animée, elle a une grande sœur.

- Trois personnages principaux de la série animée n’existent pas dans le manga à savoir : les oiseaux-robots Piou et Pioute, Vladimir et Christian.

- Les docteurs Ishikawa (Yakamové en VF) et O-Tomo (Gotanda en VF) ont un rôle plus important dans la série et ils n’ont pas la même personnalité (je le développe dans ma présentation de la série animée).
Contrairement à la série, le docteur Ishikawa n’est pas amoureux de Nanako dans le manga.

- Dans le manga, le personnage du facteur de la série animée n’est qu’un simple voleur qui fait une petite apparition au tome 1 (acte 2). Puis il joue le rôle d’un joueur de baseball au tome 1 (acte 4), et enfin, il joue le rôle du docteur au tome 2 (acte 18).

- Dans la série animée, Snow est le pilote de l’hélicoptère du docteur Ishikawa, son assistant et son homme à tout faire.
Dans le manga, Snow n’est qu’un vigile frappadingue qui apparait au tome 1 (acte 2) du manga ; ce sont des hommes cagoulés qui sont au service du docteur Ishikawa.

- La série animée a un fil conducteur : à chaque épisode, Nanako vient en aide à une personne.
Tandis que le manga est plus farfelu et loufoque.

- Dans la série animée, Yotsuya ne parvient pas à devenir riche mais dans le manga il est devenu richissime et très influent, il a même réussi à se monnayer l’appui du gouvernement.

- Nanako est amoureuse de Yotsuya dans la série et le manga.
Dans la série, rien ne dit qu’ils finissent ensemble ; par contre, nous pouvons constater que plusieurs gestes et comportements de Yotsuya laissent deviner que Nanako est bien plus qu’une employée pour lui.
Le manga révèle explicitement qu’ils vont se marier (je le détaille plus haut).



 

Créé le 21 décembre 2015

Écrire commentaire

Commentaires : 0