Narcisse vous présente :




Titre original : Mahô no Idol Pastel Yumi
Genre : Shôjo (Magical Girl)
Episodes : 25
Année : 1986
Pays : Japon
Auteur du manga : Kyoko Arai
Réalisateur : Akira Sugino
Scénario : Azumi Tatsubana, Ryô Ishikawa, Yoshiyuki Suga
Character Design : Yumiko Horasawa, Hiroshi Motoyama
Décors : Satoshi Miura
Musique : Kôji Makaino
Studio : Pierrot




Résumé de l’histoire :

Susy est une petite fille de dix ans vive et joyeuse qui aime énormément les fleurs. Cet amour lui a été transmis par ses parents fleuristes. Sa passion, c’est le dessin, Susy rêve de devenir dessinatrice de bandes dessinées.
Un jour, Pistil et Pollen, deux génies de la planète des fleurs, viennent à elle pour lui offrir le pouvoir de donner vie à ses dessins. Susy utilise ce pouvoir à l’aide d’une baguette magique avec laquelle elle trace dans l’espace le dessin souhaité qui, par magie, prend vie. Elle dispose aussi d’un pendentif magique qui lui permet de savoir à quel moment le dessin disparaitra.
Dotée de ce pouvoir, Susy va vivre d’inoubliables aventures au cours desquelles elle viendra en aide à de nombreuses personnes et ira même jusqu’à sauver la planète des fleurs.


Ma présentation et mes analyses se basent sur des connaissances précises de la version française et de la version originale sous-titrée en français.
La version française est très fidèle à la version originale (VO) mais lorsque celle-ci est parfois différente ou apporte des éléments nouveaux, je vous l’indiquerai.
Je vous présenterai aussi les scènes censurées de la série.



                                           Présentation des personnages



Susy (Yûmi Hanazono en VO) est une petite fille de dix ans qui vit dans la ville des fleurs (Flower Town en VO), un endroit charmant où il fait bon vivre.
Fille unique d’un couple de fleuristes, elle a été élevée au milieu des fleurs de leur boutique, elle a appris à les connaitre et à les aimer. Ses parents lui ont transmis leur amour pour les fleurs.
Susy est devenue une protectrice de la nature, elle ne supporte pas de voir une fleur malmenée, elle traite les fleurs avec soin et respect.
La passion de Susy c’est le dessin, elle aime énormément dessiner et rêve de devenir dessinatrice de bandes dessinées.
La dessinatrice Melle Brigitte (Yumemi Yumeno en VO) est son modèle en la matière, Susy a une très grande admiration pour ce talent depuis qu’elle est toute petite (elle va découvrir qu’il s’agit en réalité d’un homme).

Susy est une enfant enjouée, vivace, gaie, naturelle et spontanée.
C’est une petite fille très courageuse qui a beaucoup de ténacité, c’est un vrai petit garçon manqué qui sait se montrer très entêtée, impulsive et obstinée.
Susy n’est pas de nature à se laisser faire, elle est même prête à en venir aux mains pour se défendre.
Elle s’irrite facilement lorsque l’on se moque d’elle ou lorsqu’on la taquine.

C’est aussi une fillette pleine d’énergie qui aime le sport. Elle pratique notamment le skateboard et c’est une bonne batteuse au baseball, c’est la meilleure de son équipe.

Susy a le cœur généreux, on peut dire que c’est sa plus grande qualité, elle est toujours prête à aider ceux qu’elle aime et ceux qui ont besoin d’elle.
La philosophie de Susy : ‘‘On n’abandonne jamais ceux qu’on aime.’’
Quand quelque chose la tracasse car elle cherche une solution pour aider un ami, un proche ou un membre de sa famille à se sortir d’une situation ou régler un problème, Susy finit toujours par s’écrier : « J’ai une idée ! »

Susy étudie à l’école des fleurs (l’école Flower en VO). Elle se lève à sept heures du matin pour se préparer et aller à l’école.
C’est une élève appliquée qui fait toujours ses devoirs avec soin surtout ses devoirs de dessins. Son point faible c’est les mathématiques, Susy récolte de très mauvais résultats dans cette discipline.

Côté goût alimentaire, l’omelette est l’un de ses plats favoris et elle aime beaucoup le chocolat.

Côté sentiment, Susy est secrètement amoureuse d’Alexis qui est l’employé de ses parents et le grand-frère de Pierrot, son meilleur ami.


Au début de la série animée, Susy dessine sur l’un des murs externes de la villa de Mme Gertrude. Celle-ci, qui déteste et est allergique aux fleurs, ordonne à son intendant Ferdinand de retirer une fleur qui est sur son passage, Susy s’interpose pour la protéger puis part la planter dans un champ de fleurs. Là-bas, deux étranges créatures se prénommant Pistil et Pollen en profitent pour l’aborder. Susy est étonnée de voir ces deux petits êtres parler.
Ce sont des génies de la planète des fleurs (pays féérique des fleurs en VO) qui sont venus à Susy car elle aime énormément les fleurs et en prend le plus grand soin.
Ils lui tendent deux tulipes roses et disent en chœur : « Magie des fleurs aux milles couleurs. » (« Pastel popple poppinpä » en VO). Une pluie de pétales de fleurs jaunes, rouges, bleus et roses se déversent autour de Susy qui est aspirée par un rayon.
Elle tient les deux tulipes dans ses mains, l’une se transforme en baguette magique (au pommeau en forme de tulipe) et l’une se transforme en pendentif. Susy est très contente de ce qui lui arrive.
Les génies de la planète des fleurs sont chargés chaque printemps d’offrir le pendentif et la baguette magique aux enfants qui prennent grand soin des fleurs, c’est une récompense accordée à titre exceptionnel pour témoigner leur reconnaissance.
Il suffit que Susy dessine dans l’espace ce qu’elle désire à l’aide de la baguette magique et le dessin deviendra réalité.
Pour vérifier la puissance de la baguette, il suffit à Susy de prononcer la formule « Magie des fleurs aux mille couleurs donne-moi la joie au cœur. »
La baguette de Susy déverse une pluie de pétales de fleurs jaunes, roses, rouges et bleus.
Susy tournoie sur elle-même, elle trace dans l’espace un dessin à l’aide de sa baguette et prononce la formule magique

« Magie des fleurs aux mille couleurs » (« Pastel popple poppinpä » en VO), son pendentif brille, il en sort un cercle rose lumineux, une pluie de pétales de fleurs jaunes, roses, rouges et bleus en émerge et le dessin de Susy prend vie.



La baguette se rétrécit et Susy la range dans son sac jaune.
Il est à noter que la baguette magique de Susy ne refait jamais le même dessin, elle peut tout faire mais une seule fois. Aussi, lorsque le pendentif se met à clignoter, cela signifie que l’effet magique va disparaitre dans trente secondes.
Enfin, le dessin créé doit disparaitre pour que Susy puisse en créer un nouveau.


Tout au long de la série, les pouvoirs magiques de Susy lui ont permis de rendre service et d’aider de nombreuses personnes :

- À l’épisode 1, Susy chevauche le cheval ailé Pégase qu’elle a dessiné pour se rendre rapidement à la fête foraine.
Suite à une dispute entre Pistil et Pollen, Susy tente de les séparer mais elle reçoit un coup, trébuche, heurte la sculpture de son père et s’effondre sur elle. La sculpture que le père de Susy devait présenter au concours floral se retrouve brisée.
Léon, Félicie, Susy, Alexis et Pierrot conjuguent leurs efforts pour la réparer.
Lors du passage de Léon sur le podium, un bras de la poupée se détache et tombe pendant le décompte de points et la sculpture s’effondre. Malheureusement pour Léon, les points gagnés disparaissent.
Pour sauver son père, Susy utilise ses pouvoirs magiques, se présente sur le podium en tenue fleurie et annonce que c’est une création de son père le fleuriste.
Cette participation obtient le maximum avec cent points, le premier prix est donc attribué au fleuriste Léon.

- À l’épisode 2, Susy vient en aide à son camarade de classe Jeannot qui a perdu son chiot Chouki (Kantarô en VO).
Susy se prend de peine de voir Jeannot aussi triste et décide d’utiliser sa magie pour le consoler. Elle fait apparaitre Chouki mais ce n’est qu’une illusion qui disparait. Susy voulait voir Jeannot heureux, et face à la tristesse de celui-ci de perdre une nouvelle fois son chiot, Susy regrette d’avoir utilisé sa magie dans ce sens.
Suivant les conseils d’Alexis, Susy décide d’aider Jeannot à retrouver son chiot. Elle met à son service ses talents de dessinatrice en prenant l’initiative de faire des affiches de recherche et de dessiner Chouki sur chacune d’entre elles. Aidée notamment de Pierrot, Susy colle les affiches en ville.
Chouki est retrouvé mais il est emporté dans un camion puis il disparait, Susy fait alors apparaitre une montgolfière à l’effigie de Jeannot afin que Chouki voie le ballon.
Susy, Pierrot et Jeannot survolent la ville en montgolfière. Chouki voit son maitre et le rejoint. La mission de Susy est accomplie.

- À l’épisode 3, Susy vient en aide à son grand-père et lui prétend qu’elle veut devenir exploratrice. Susy veut le réconforter car elle a eu de la peine de l’entendre désespérer d’avoir un fils qui ne s’intéresse guère à l’exploration et surtout de l’entendre dire qu’il ne s’est jamais vraiment remis d’une blessure physique.
César comprendra grâce à Alexis la vocation de son fils et décidera de repartir à l’aventure. Susy prévient sa famille de la blessure de son grand-père et qu’il faut lui remonter le moral sinon il mettra un terme à l’exploration.
Toute la famille part à la recherche de César, Susy le retrouve à l’aide de sa magie : elle survole l’espace sur un oiseau et le retrouve.
Pour que son grand-père retrouve confiance en lui, Susy utilise de nouveau la magie pour faire apparaitre un gorille sauf qu’il y en a déjà un de vrai échappé du zoo auquel elle s’adresse en croyant s’adresser à sa création. Elle lui demande de lui courir après pour que son grand-père la sauve. Susy ne se rend pas compte qu’elle se fait emporter par un véritable gorille, son dessin n’avait jamais pris vie : sa création (le gorille) ne pouvait pas exister puisque son ancien dessin (l’oiseau) n’avait pas encore disparu (pour rappel, pour faire vivre un dessin avec sa baguette magique, le dessin précédent doit avoir disparu).
César vole à son secours et assomme ce vrai gorille d’un violent coup de pied. Grâce à Susy, César retrouve ainsi confiance et se dit qu’il peut encore diriger l’école d’explorateurs (en VO, il dit qu’il va continuer à mener sa vie d’aventurier). La version originale ne fait pas référence à une école d’explorateurs.

- À l’épisode 4, César achète avec un faux billet de banque une carte au trésor au bazar et part à la chasse au trésor avec Pierrot. Ferdinand entend sa conversation et s’intéresse de très près à ce trésor…
César vient chercher Susy pour qu’elle participe à la recherche, Mme Gertrude et Ferdinand les espionnent, les suivent, et Ferdinand leur vole la carte.
César a mémorisé les détails de la carte puisqu’il a une excellente mémoire.
Susy, Pierrot et César se retrouvent dans une caverne et en mauvaise posture : ils sont tombés dans un lac et ne savent pas comment regagner la terre ferme.
Pour ne pas être vue en train d’utiliser sa magie, Susy plonge dans le lac pour actionner ses pouvoirs et faire apparaitre un bateau pirate. Il les sortira de l’eau et sera amarré à un récif qui leur fera regagner terre ferme.
Pierrot, Susy et César se retrouvent dans la cave de Mme Gertrude. Le trésor s’y trouve. Pour éviter que Mme Gertrude le prenne, Susy utilise sa magie pour lui donner un coffre à trésor d’illusion.
Mais lorsque Susy découvre que ce trésor contient des souvenirs précieux pour Mme Gertrude, elle se rend la nuit même chez Mme Gertrude pour échanger en toute discrétion les deux coffres.
Dans cet épisode, Susy a appris qu’il n’y a pas de plus grand trésor que les souvenirs.

- À l’épisode 8, les parents de Susy se sont violemment disputés. Susy a dans un premier temps utilisé sa magie en créant un homme et une femme pour rendre ses parents jaloux et les réconcilier. La mise en scène de Susy est tout d’abord efficace, son plan se déroule comme elle l’avait voulu mais rapidement la situation s’envenime et Félicie fait ses bagages pour retourner chez sa mère.
Susy ne s’avoue pas vaincue et a une idée : elle va voir son grand-père qui lui raconte que son fils a mené une lutte acharnée pour gagner le cœur de Félicie. Susy se dit qu’en se remémorant ces années-là, peut-être que ses parents redeviendront amoureux. Son grand-père lui répond que c’est certain et il lui précise qu’ils sont encore amoureux.
Susy dessine une horloge du temps qui prend vie, elle la fait regarder attentivement à ses parents, ils doivent garder les yeux rivés sur les aiguilles et ils se retrouvent replongés dans leurs souvenirs (je décris avec plus de précision ces scènes dans la présentation de Félicie et Léon). Une fois revenus à la réalité, ils sont tout à fait réconciliés. Susy a réussi sa mission et a ressoudé le lien qui unit ses parents.

- À l’épisode 9, Alexis doit relever un défi : il doit prouver qu’il est meilleur pilote de deltaplane que le chef du gang des chauves souris (Les Black Wings en VO) et à ce moment, le gang quittera la ville des fleurs.
Malheureusement, un membre du gang sabote le deltaplane d’Alexis qui a un accident durant un vol d’essai.
Susy décide de le remplacer, elle demande à son grand-père de l’aider : il l’entraine au deltaplane pendant une journée mais Susy n’a reçu que des conseils, elle n’a pas fait une seule heure de vol en deltaplane.
Susy annonce qu’elle relèvera le défi à la place d’Alexis. Face à la détermination et à la ténacité de Susy, le chef du gang accepte.
Le premier à franchir la ligne d’arrivée de l’autre côté de la ville sera vainqueur.
Susy est une adversaire loyale et fair-play, elle veut réussir ce défi sans recourir à la magie, elle compte seulement sur son courage et sur les instructions que lui a données son grand-père.
Susy a l’avantage au grand étonnement du gang des chauves-souris. Puis, son adversaire a plus d’avance qu’elle mais Susy refuse d’utiliser la magie, elle a lutté jusqu’au bout loyalement.
Elle décide de se laisser tomber en piqué ce qui lui donnera une grande vitesse, elle redressera en remontant pour gagner.
Voyant que Susy allait gagner, son adversaire a tenté de tricher en brandissant son couteau pour saboter son deltaplane, mais il perd son couteau et l’équilibre. Par là-même, il perd le contrôle de son deltaplane et chute dangereusement. Susy lui sauve la vie en utilisant sa magie. Elle saute sur le dos de l’aigle qu’elle a dessiné et rejoint le voyou pour le sauver.
Le chef du gang des chauves souris admet sa défaite et la victoire de Susy.
Le gang s’en va et salue Susy, le chef a même été attendri par cette petite fille courageuse.

- À l’épisode 10, Susy comprend qu’elle ne doit pas se servir de la magie pour faire de mauvaises plaisanteries :
César effraie Susy en pleine nuit en se faisant passer pour un fantôme.
Bien décidée à se venger et bande dessinée d’horreur en main, Susy se rend chez son grand-père dans l’intention de lui faire vivre la peur de sa vie.
Susy fait apparaitre un fantôme maléfique (celui de l’une de ses bandes dessinées) pour effrayer son grand-père, et elle rit de voir que son idée produit l’effet escompté.
En VO, il est bien précisé que Susy a choisi un fantôme d’un manga de Yumemi Yumeno.
Mais cette farce tourne mal : le fantôme va un peu trop loin et Susy s’énerve car il malmène son grand-père.
Avant de disparaitre, le fantôme avertit Susy des conséquences : lorsqu’un fantôme jette son dévolu sur quelqu’un, il ne peut plus le laisser, alors il veut emmener César !
Susy s’y oppose mais elle doit attendre le prochain numéro pour savoir comment le fantôme disparait dans sa bande dessinée.
Le fantôme demande à manger à Susy, il est même prêt à faire une trêve si elle lui donne sa pastille de chocolat. Susy la lui donne, le fantôme l’engloutit avec le papier, tient parole et part poliment.
Le lendemain, Susy décide de se rendre chez l’éditeur pour savoir comment se termine cette histoire.
L’éditeur refuse de lui raconter la fin de l’histoire, elle doit attendre un mois.
Susy a une idée : aller voir Melle Brigitte (Yumemi Yumeno en VO), la dessinatrice pour laquelle elle a une très grande admiration depuis qu’elle est toute petite.
Susy s’y rend, elle est reçue par sa secrétaire particulière qui la conduit chez Melle Brigitte : Susy découvre que sa dessinatrice préférée est en réalité un homme répondant au nom de M. Dardot.
M. Dardot s’est endormi, il est trop éreinté, il peut rester ainsi une semaine, l’histoire doit absolument être terminée, on demande alors à Susy de dessiner la fin de l’histoire.
Pierrot n’a plus qu’à colorier les dessins et Susy se précipite chez son grand-père.
Susy a inventé elle-même la solution pour faire disparaitre le fantôme et apporte un grand sac plein de chocolats. Le fantôme engloutit le tout et a des lourdeurs d’estomac : Susy, Pistil et Pollen le chatouillent et le fantôme disparait à jamais.
Susy prétend ensuite à son grand-père que ce fantôme était le fruit d’un cauchemar.
Dans cet épisode, Susy a bien retenu la leçon : elle n’utilisera plus jamais sa magie pour jouer de mauvais tours.

- À l’épisode 11, César fait le récit de la légende de l’oiseau doré : quiconque l’aurait capturé aurait vu se réaliser tous ses vœux parce que cet oiseau posséderait des pouvoirs magiques.
Susy aimerait beaucoup rencontrer l’oiseau doré et l’envie lui prend de créer cet oiseau à l’aide de sa magie. Le souci, c’est que durant son temps d’apparition, plusieurs personnes ont vu l’oiseau et ont cru qu’il était dans les parages. En conséquence, toute la ville ne parle plus que de l’oiseau doré et plusieurs habitants veulent le capturer.
César demande à Susy de participer à l’expédition de capture de l’oiseau doré.
Pour que tout cela s’arrête, Pistil soumet l’idée de peindre une poule en doré pour que les gens la prennent pour l’oiseau doré. Voyant que leurs souhaits ne se réalisent pas, les gens penseront alors que la légende était fausse et ils abandonneront leurs recherches.
Cet oiseau (poule) a fini par être capturé par Mme Gertrude.
Mais ce n’est pas l’idée de Pistil qui a permis de mettre fin à l’expédition. En effet, un nid d’abeilles se déchainera. Déterminée à sauver ses proches, Susy utilise sa magie pour se débarrasser des abeilles en dessinant une abeille géante, laquelle regroupe l’essaim qui la suit et s’en va rejoindre son nid.
Grâce à cette mésaventure, toutes les personnes en quête de l’oiseau doré comprennent qu’elles doivent le laisser en paix.
Avant de rejoindre le reste du groupe, Susy voit le véritable oiseau doré voler dans le ciel, ce qui lui prouve que la légende était vraie. Même si elle n’a pas capturé l’oiseau, Susy espère que son vœu de devenir dessinatrice de bandes dessinées se réalisera.

- À l’épisode 12, la tante de Mme Gertrude met au défi celle-ci de dégrossir Susy et d’en faire une jeune fille aux bonnes manières. Elle a trois jours pour relever ce défi et devra lui en montrer les résultats lors d’une fête.
Susy commence son instruction chez Mme Gertrude : elle doit marcher bien droite sans faire tomber les livres qui sont sur sa tête, faire la révérence sans faire tomber les livres, apprendre à saluer de façon éloquente et savoir exécuter les principaux pas de danse.
Susy a bien du mal à être à la hauteur, elle est ensuite vexée que son grand-père lui dise qu’elle ne pourra jamais devenir une fille modèle, elle veut lui montrer de quoi elle est capable. Elle promet donc à Mme Gertrude de suivre toutes ses leçons avec le plus grand sérieux.
Susy s’applique pour marcher avec les livres sur la tête, apprendre à danser, à saluer, à manger convenablement, à faire la révérence. Ses efforts paient : elle devient une parfaite jeune fille du monde.
Pour le soir de la fête, Susy compte mettre la robe que sa mère lui a offerte pour son anniversaire. Mais son grand-père vient à elle pour lui répéter les révélations qu’il a soutirées à Ferdinand : Mme Gertrude a parié de l’argent avec sa tante qu’elle réussirait à faire de Susy une demoiselle. César ment car Ferdinand n’a jamais dit qu’il s’agissait d’argent.
Susy pense qu’on s’est moqué d’elle et veut leur donner une leçon. Elle donne rendez-vous le soir à César et Pierrot qui participent à son plan.
Le soir de la fête, Ferdinand annonce aux invités qu’il va leur présenter l’invitée d’honneur de cette soirée, il s’agit de la jeune fille la plus élégante et la plus raffinée de la ville des fleurs : Mademoiselle Susy.
Mais Susy apparait en rockeuse en compagnie de Pierrot et César, et ils dansent sur une musique rock. Toute l’assemblée est choquée.
Susy se rend ensuite auprès de la fontaine, elle se satisfait de sa prestation lorsque soudain, elle entend la voix désespérée de Mme Gertrude qui sanglote.
Elle l’entend dire qu’elle va devoir retourner à Paris avec sa tante, elle l’entend se livrer sur ce qu’elle pense au plus profond d’elle-même : elle aime cette ville, et par-dessus-tout ses habitants puis elle se met à vanter les mérites de Susy en la qualifiant de vif argent et de miracle, elle avoue que cette petite va beaucoup lui manquer, elle s’en veut d’avoir voulu la transformer, elle regrette de ne pas l’avoir présentée telle qu’elle est vraiment : gaie, naturelle, spontanée.
Susy est profondément touchée, elle veut immédiatement réparer son erreur et aider Mme Gertrude à rester parmi eux et ce pour toujours.
Susy fait apparaitre un carrosse dont elle descend devant les invités, vêtue comme une princesse en robe rose et à la chevelure ornée d’un diadème.
Les invités sont frappés par son élégance, Susy excuse son attitude auprès de la tante de Mme Gertrude et explique avec courtoisie qu’il s’agissait d’une plaisanterie.
Elle affirme qu’avant de recevoir les enseignements et les conseils de la comtesse Gertrude, elle était exactement comme elle leur a fait voir il y a un instant.
Les invités trouvent la métamorphose extraordinaire.
Susy présente toutes ses excuses à Mme Gertrude, laquelle est très fière de la présenter à sa tante. Celle-ci admet sa défaite et déclare qu’elle a perdu non pas parce que sa nièce a fait de Susy une vraie demoiselle, mais parce qu’elle a été émue que Susy soit devenue une demoiselle pour Mme Gertrude.
Susy a accepté de changer uniquement pour que Mme Gertrude puisse rester dans cette ville.

- À l’épisode 13, Susy trouve dans son casier une lettre d’amour. L’auteur, qui n’a pas signé la lettre, lui donne rendez-vous sous l’horloge aux fleurs, dimanche à 15 heures.
Sur place, Susy découvre que l’auteur est Fabrice (Hiroshi en VO), le garçon le plus timide de classe (la VO précise qu’il est dans une classe voisine). Il explique à Susy que cette histoire n’est qu’un malentendu. Fabrice s’est trompé, il voulait déposer cette lettre en vitesse dans le casier au nom de Hirata et il a mis sans regarder la lettre dans un mauvais casier (au nom de Hanazono). La lettre était destinée à Paola (Eri en VO).
Fabrice pense n’avoir aucune chance avec Paola car ses parents sont des musiciens très célèbres. Paola espère devenir une grande pianiste, elle ne sort pas après l’école, elle doit rester enfermée à la maison pour ses leçons de piano. Il est impossible pour Fabrice de lui donner un rendez-vous car elle reste tout le temps sous la surveillance de sa mère très sévère qui l’oblige à étudier sans cesse de nouveaux morceaux.
Susy ne veut pas que Fabrice renonce à son amour, elle veut l’aider.
Elle décide de distraire la mère de Paola pour que Fabrice puisse l’approcher.
Susy sonne à la porte de la maison pour apporter des fleurs. La mère de Paola l’invite à rester puisque c’est une camarade de classe de sa fille.
Susy monte dans la chambre de Paola et lui remet la lettre de Fabrice. Paola rougit et accepte la proposition de Fabrice.
Susy se rend à la fenêtre et adresse un signe positif à Fabrice. Paola descend par un arbre pour le rejoindre.
La mère de Paola va rentrer dans la chambre de sa fille, Susy se cache dans le lit de Paola et simule une quinte de toux.
Puis, Pollen joue du piano ; entendant cette musique, la mère de Paola remonte pour rejoindre la chambre de sa fille, Susy utilise sa magie pour dresser plusieurs portes les unes devant les autres. Le temps que la mère de Paola les ouvre une à une, Paola a le temps de regagner sa chambre en grimpant à l’arbre.
Grâce à Susy, Fabrice a pu déclarer son amour à Paola. Il peut désormais aller la voir chez elle quand il le veut. La mère de Paola lui a donné la permission car Fabrice travaille bien en classe et il sait bien jouer du violon.

- À l’épisode 14, Pollen et Pistil avaient décidé de pique-niquer à la campagne pour profiter pleinement du beau temps, ils se sont installés dans un coin agréable sur une colline mais le tandem Mme Gertrude/Ferdinand se dirigeait droit vers eux en vélo. Une boulette de riz de Pollen dégringola de la colline. Pollen est allée la chercher, Ferdinand a freiné et Mme Gertrude est tombée sur Pollen qui s’est aplatie.
Pollen demande à Susy de lui redonner sa forme normale avec sa baguette magique mais Pollen se retrouve prisonnière à l’intérieur de la baguette. Pistil et Susy y entrent pour aller la chercher.
Susy a l’occasion de revoir plusieurs souvenirs car ils sont tous enfermés dans la baguette magique.
Pistil et Susy doivent retrouver Pollen sinon elle restera pour toujours enfermée dans ce monde de souvenirs.
Susy retrouve Pollen sur un épouvantail mais un coup de vent l’emporte.
Susy et Pistil finissent par retrouver Pollen dans la boite de mouchoirs de Ferdinand puis ils reviennent dans le présent.

- À l’épisode 15, Susy apprend qu’un concert sera organisé pour célébrer le dixième anniversaire de l’école des fleurs. À cette occasion, sa camarade de classe Maya (Maya Ueno en VO) fera un solo de violon.
Quelques amies de Maya se moquent de Susy qui passe son temps à jouer dans la rue comme un garçon manqué. Susy s’énerve, prétend qu’elle sait elle aussi jouer d’un instrument de musique et invente dans la foulée qu’elle sait jouer du violon.
En classe, le professeur de musique annonce à Susy que l’orchestre a besoin d’un autre violoniste en plus de Maya et lui demande de jouer puisque ses camarades lui ont répété qu’elle savait jouer du violon.
Susy se trouve dans une posture délicate. Elle demande à ses parents de la laisser prendre des leçons de violon. Ils acceptent et elle se met en quête de trouver une école de violon ; malheureusement, lorsqu’elle trouve enfin une école de violon, elle ne peut pas s’y inscrire puisque Maya y prend des leçons. Si elle s’y inscrivait, Susy serait démasquée, Maya découvrirait qu’elle ne sait pas jouer du violon.
Seule, Susy utilise sa magie et se transforme en une virtuose du violon mais la magie disparait. Susy est décidée à apprendre toute seule à jouer du violon.
Pour l’aider, Pierrot effectue à sa place les livraisons jusqu’à ce que le concert ait lieu.
Les répétitions en groupe se passent mal puisque Susy ne sait pas jouer. Ses camarades lui en font le reproche. Découragée, Susy décide de ne plus faire partie de l’orchestre, son père lui reproche d’abandonner aussi facilement et de trahir la confiance qui lui a été portée par ceux qui l’aiment, il lui demande où est passée son obstination habituelle.
Remotivée, Susy décide de continuer à s’entrainer avec obstination dans le parc. Pistil et Pollen interviennent et lui parlent sans qu’elles ne les voient, ils lui prodiguent des conseils sur le violon, ce qui permet à Susy de s’améliorer et de reprendre confiance.
Le jour du concert, la représentation tourne à la féérie, Pistil et Pollen distillent de la poudre magique dans la salle qui prend un aspect enchanteur. La représentation de Susy sera une réussite.

- À l’épisode 16, Susy utilise sa magie pour créer un spectacle de cirque rien que pour Pierrot qui est hospitalisé et qui n’avait pas pu y assister. (Vous trouverez tous les détails relatifs à cet épisode dans ma présentation de l’amitié entre Pierrot et Susy).

- À l’épisode 17, Susy utilise sa magie pour se débarrasser de Ferdinand qui la poursuit pour s’emparer de sa liqueur de rose.
Susy veut lui donner une leçon : elle créé un décor forestier, Ferdinand trouve de l’alcool de rose et se précipite à boire goulûment tout le contenu de la bouteille.
Ferdinand est insatiable, il a toujours envie d’en boire. Il voit une autre bouteille mais il est effrayé par une Susy géante, elle le soulève dans les airs puis lui court après.
Ferdinand est apeuré puis la tête de Susy devient celle d’un loup qui lui propose de façon effrayante de l’alcool de rose. Ferdinand refuse, il ne veut plus jamais en boire.

- À l’épisode 18, Susy veut que la chamelle Zaira retrouve pleine confiance en l’homme et chevauche Ivan pour rattraper le train qui l’emporte.
Ivan n’a plus de force pour continuer, Susy utilise donc sa magie pour faire apparaitre un engin qui lui fera regagner le train. Elle dit à Zaira que les humains ne sont pas tous méchants, elle lui demande de faire confiance aux gens qui l’entourent. Zaira retrouve ainsi espoir et confiance en l’homme grâce à Susy.

- À l’épisode 20, Susy repère une fleur (une neofinetia falcata) dans un arbre de la propriété de Mme Gertrude. Celle-ci exige qu’on lui déracine cet arbre.
Susy se demande pourquoi Mme Gertrude déteste autant les fleurs qui sont de véritables splendeurs. Elle décide de lui apporter un beau bouquet de fleurs, certaine qu’elle tombera en admiration dès qu’elle le verra et que son allergie disparaitra.
Ferdinand conseille Susy de partir immédiatement, il lui dit que l’allergie de Mme Gertrude est incurable.
Susy décide de faire parler Ferdinand en lui donnant à manger ses biscuits préférés : il lui révèle ainsi le secret de Mme Gertrude qui est devenue allergique aux fleurs après une déception amoureuse.
Susy a de la peine, elle aimerait que Mme Gertrude retrouve son amour et son admiration pour les fleurs.
Susy bénéficie de l’aide de son grand-père qui accepte de revêtir un costume et de l’accompagner. Elle espère que Mme Gertrude tombera amoureuse de son grand-père et qu’elle en oubliera sa mauvaise expérience de sa jeunesse qui lui a causé son allergie. Mais lorsqu’il voit que Susy l’emmène chez Mme Gertrude, César refuse de coopérer et s’enfuit.
Susy n’abandonne pas, elle dessine des affiches à l’effigie de Mme Gertrude avec une inscription : «Je cherche un fiancé» et colle les affiches dans la ville.
Mme Gertrude lui en demande des explications et apprend que Ferdinand a trahi son secret. Furieuse, elle est déterminée à déraciner l’arbre de son jardin. Susy veut empêcher cela.
L’équipe de travaux s’arrête en raison de l’orage, mais Mme Gertrude grimpe à l’arbre et en tentant d’arracher la fleur, elle éternue et tombe. Elle s’accroche tant bien que mal à une branche d’arbre.
Susy intervient pour la sauver : de sa magie, elle décoche une flèche en fleur qui se transforme en grande fleur, Mme Gertrude n’a plus qu’à s’accrocher à sa tige pour être sauvée. Dans un premier temps, elle refuse catégoriquement de toucher cette fleur mais sur le point de tomber, elle s’y accroche et regagne terre ferme.

- À l’épisode 21, par un soir de tempête de pluie, Susy trouve au rebord de sa fenêtre un attendrissant oiseau apeuré. Elle le recueille, le réchauffe à l’aide de sa mère et ne dort pas de la nuit pour le veiller.
Susy appelle son oiseau Piou-Piou (Peachle en VO).
Une fois guéri, Susy est heureuse qu’il puisse voler mais elle voudrait qu’il reste avec elle pour toujours ; d’un autre côté, elle a bien conscience du désir de l’oiseau qui voudra sûrement partir et qui ne lui appartient pas.
Susy lui rend sa liberté mais Piou-Piou ne veut pas la quitter, c’est avec joie que Susy le garde avec elle.
Mais elle apprend plus tard que Ferdinand l’a dérobé. Pour aller plus vite, elle prend son skate-board pour le rattraper.
Ferdinand emporte l’oiseau en bateau, Susy utilise sa baguette magique pour le suivre en volant dans un petit avion rose. La magie disparait et elle tombe à l’eau, Ferdinand la sauve en lui lançant une bouée et la fait monter dans le bateau. Il lui explique que Piou-Piou est un oiseau migrateur et qu’il doit retourner auprès des siens.
Susy est triste de s’en séparer mais elle comprend grâce à Ferdinand qu’il se sentirait abandonné loin de sa famille.
Piou-Piou rejoint sa famille mais avant de partir, il fait un tour d’honneur pour remercier Susy qui a tant pris soin de lui.

- À l’épisode 23, les parents de Susy se disputent (je détaille cet épisode dans la présentation de Félicie et Léon). Pour aider ses parents à faire la paix, Susy a une idée : faire revivre à son père une scène du passé. Ses parents avaient joué ensemble la pièce Romeo et Juliette lorsqu’ils étaient petits.
Un soir, Susy s’habille en Juliette, toque à la porte de la maison de son grand-père, son père sort, et Susy part en courant pour l’attirer jusqu’à Félicie. Léon lui court après, il repense aussitôt à Félicie qui était en Juliette. Par magie, Susy les revêt des costumes de Romeo et Juliette et ses parents, replongés dans la douceur de ce tendre souvenir, se réconcilient aussitôt.

- À la fin de la série, la neige tombe sur la ville des fleurs en plein mois d’août, il neige de plus en plus en surabondance.
En cherchant Pierrot au dehors, Susy a vu un étendu de fleurs mortes : elle a eu une vision de l’état de la planète des fleurs mais elle a cru à une hallucination à cause du froid.
Pour retrouver Pierrot, Susy utilise sa magie pour créer une luge mais la magie refuse de fonctionner. Susy ne comprend pas ce qui se passe.
Pistil et Pollen annoncent à Susy qu’ils sont contraints de repartir très vite sur la planète des fleurs qui est en grand péril, c’est pour cela que le pouvoir magique de Susy vient de disparaitre et c’est pour cela qu’il neige abondamment en plein mois d’août.
Susy ne veut pas qu’ils la quittent, elle veut partir avec eux. Elle affirme que la planète des fleurs est aussi son pays, elle ne veut pas l’abandonner, elle insiste pour les accompagner.
Elle veut y aller même si elle encourt le risque de ne jamais plus pouvoir revenir dans son monde.
Susy dessine un cercle de fleurs, Pistil et Pollen prononcent en chœur la formule magique : « Magie des fleurs aux mille couleurs » (« Epapon parupol pappinpon ! » en VO) et lancent leurs pouvoirs sur le cercle de fleurs qui prend vie, ce qui provoque un cercle d’ouverture menant à la planète des fleurs. Susy suit Pistil et Pollen en sautant dans l’ouverture.
Elle découvre l’état alarmant de la planète des fleurs : toutes les fleurs de la planète sont flétries et il y a une énorme tulipe dans laquelle s’est endormie la reine des fleurs.
Pierrot y rejoint Susy qui lui révèle son secret.
Ils rencontrent les habitants de la planète des fleurs. Le patriarche leur explique que la planète des fleurs a toujours été magnifique, c’était un pays où étaient rassemblées la fraicheur du printemps, les couleurs de l’été, la douceur de l’automne. C’était un jardin avec les fleurs de toutes les saisons sur lesquelles se posaient des papillons de toutes les couleurs. Mais soudain, un jour, la reine des fleurs s’endormit d’un profond sommeil, de sombres nuages obscurcirent la lumière du soleil et l’hiver régna sur la planète des fleurs. Les fleurs se mirent à flétrir et le froid s’empara de toute la planète.
Les habitants de la planète des fleurs demandent à Susy et Pierrot d’accepter de les aider : pour réveiller la reine des fleurs, il faut lui présenter une goutte argentée, elle apparait au sommet d’une montagne aux premières lueurs du soleil levant (la VO précise qu’il s’agit de la montagne Hinode). Les habitants leur demandent d’aller recueillir cette goutte sinon la reine mourra. Pollen et Pistil accompagneront Susy et Pierrot lors de cette mission.
Ils s’envolent tous quatre dans un petit avion pour accomplir leur mission et rendre à la planète son printemps éternel.
En route, un énorme insecte se met à leur poursuite et s’empare de leurs provisions.
Sur la montagne, Susy y trouve ses parents et leur confie son secret. Ils la soutiennent et décident de l’accompagner dans sa mission.
Ils entreprennent une longue marche éreintante dans la pénombre. Susy y retrouve son grand-père qui la sauve d’une bête féroce, puis elle retrouve Mme Gertrude et Ferdinand. Ce dernier veut s’emparer de la goutte d’argent et sa folie prend le dessus : pour éviter que Susy et les siens traversent un pont, Ferdinand en coupe les liens pour les empêcher de le rejoindre et d’atteindre la goutte d’argent avant lui. Ce faisant, il met en danger Mme Gertrude qui se trouve sur le pont qui s’effondre. Susy se précipite à elle pour l’aider à regagner le bord. Mme Gertrude est sauvée mais Susy, qui se trouve derrière elle, n’a pas le temps de rejoindre la terre ferme et tombe dans le vide. Heureusement que son sauveur Alexis surgit et l’attrape à bord de son deltaplane (il s’agit plus précisément de l’avion détérioré de Susy qu’il a retrouvé et transformé en deltaplane).
Susy et le reste du groupe arrivent au sommet de la montagne Hinode où Ferdinand, qui a récupéré des gouttes d’argent, est en train de se faire attaquer par un insecte géant.
Mme Gertrude se précipite pour le sauver. Ferdinand donne à Susy son sachet de gouttes d’argent qu’il a pu recueillir et lui demande de les porter immédiatement à la reine des fleurs.
Pendant que Susy y porte les gouttes, les autres restent pour se charger de l’insecte monstrueux. Ils encouragent tous Susy, l’avenir de la ville des fleurs et de cette planète est entre ses mains.
Susy s’envole en deltaplane sous une tempête de neige, elle est poursuivie par des insectes géants. L’un d’eux la percute violemment, son deltaplane est détruit, elle tombe mais se retrouve soudainement suspendue dans les airs, une voix l’appelle (celle de la reine des fleurs) et lui demande d’user de ses pouvoirs magiques. Susy prend sa baguette magique et se fait pousser des ailes, elle rattrape au vol le sachet contenant des gouttes d’argent et s’envole rapidement jusqu’à la tulipe géante tout en esquivant les attaques visqueuses des insectes.
Les gouttes d’argent se déversent sur la tulipe géante qui reprend vie, les lumières aveuglantes qui s’en émanent font automatiquement disparaitre les insectes menaçants, la neige et l’aridité de la planète qui retrouve ses couleurs et sa vie.
La reine des fleurs apparait et remercie Susy d’avoir sauvé la planète. Elle dit à Susy qu’elle espère qu’elle aimera toujours les fleurs, Susy le lui jure.



Susy et les siens sont tous de retour à la cité des fleurs mais Pistil et Pollen ne sont pas là.
Susy entend leur voix lui dire qu’ils doivent rester sur la planète des fleurs, les humains ne doivent pas savoir que les génies existent. Susy aimerait tant les revoir un jour, ils lui assurent que ce sera le cas, ils reviendront, ils lui disent au revoir, ce n’est pas un adieu.
Susy sèche alors ses larmes, elle chasse sa tristesse en puisant dans l’espoir et la joie de retrouver un jour ses deux chers amis. En attendant de les revoir, elle ne sombrera pas dans le chagrin mais elle continuera à rester telle qu’elle est : gaie, généreuse, toujours prête à aller de l’avant et à venir en aide à son prochain.



Félicie (Momoko Hanazono en VO) et Léon (Ichirô Hanazono en VO) sont les parents de Susy. Ils sont fleuristes et tiennent leur boutique de fleurs située au rez-de-chaussée de leur maison.
Ils étendent leur activité en proposant un service-détente où les clients peuvent boire, manger un apéritif et/ou des glaces.
Léon donne aussi des consultations à domicile pour l’entretien des parcs et des jardins.
À la base, les fleurs sont la grande passion de Léon qui l’a transmise à sa femme.

Léon et Félicie sont très souvent aidés par Susy qui s’implique beaucoup dans les affaires de la boutique (entretien des fleurs, livraisons).
Susy a même remplacé Alexis, qui s’était blessé, en assurant la livraison des fleurs à sa place. Son père n’aurait jamais pu assurer toutes les livraisons à lui seul. Au cours de sa tournée, elle a commis une erreur en livrant un bouquet de fleurs à la mauvaise personne.
Elle a voulu réparer son erreur, son père lui a fait confiance en la laissant agir et ce au risque de perdre l’un de ses meilleurs clients mais Susy a été à la hauteur : elle a réussi à livrer le bouquet de fleurs à temps (épisode 5).

Ce sont des parents aimants. Félicie aimerait que sa fille soit moins garçon manqué et plus délicate et soignée. Lorsque Mme Gertrude devait faire de Susy une jeune fille modèle, Félicie se réjouissait que sa fille apprenne les bonnes manières dignes d’une jeune fille.
Félicie aimerait aussi que sa fille consacre plus de temps à étudier et sorte moins s’amuser.
Léon est plus permissif que sa femme, il sait que sa fille a besoin de s’amuser et de se dépenser. Léon ne voit pas de mal à ce que Susy profite de son temps libre comme elle l’entend mais Félicie préfère qu’elle travaille assidument et trouve un bon emploi dans le cas où elle épouserait un homme faible et qu’il faille qu’elle se débrouille seule.
Félicie pense à sa propre situation, bien qu’elle aime son mari, elle le trouve trop faible.
Mais Léon a des qualités morales et des aspects de sa personnalité comme la gentillesse, la douceur, la délicatesse, l’attention et le respect de la parole donnée plaisent à sa femme et c’est en grande partie cela qu’il l’a séduite ;  il a d’ailleurs appris à sa fille à ne jamais abandonner lorsqu’elle s’est fixé un objectif à atteindre, et de ne jamais trahir la confiance qu’on lui porte.


On peut noter que physiquement, Susy a les cheveux de son père.

Félicie aime prendre soin d’elle et se faire des masques de beauté le soir.
C’est aussi une femme attentionnée envers sa famille et ses proches.
Lorsqu’Alexis s’est blessé à la jambe, c’est Félicie qui s’est chargée de préparer de quoi manger à Pierrot (épisode 5).
Lorsque Susy a recueilli un petit oiseau le soir d’une tempête de pluie et qu’il s’est soudainement retrouvé inconscient, elle a appelé sa mère à l’aide. Félicie a passé toute la nuit à masser l’oiseau pour le réchauffer (épisode 21).

Léon est un assez bon cuisinier et lorsqu’il le fait, il y met toute son affection pour sa fille.
On sait aussi de lui qu’il fume de temps en temps.
C’est un homme très travailleur et il va toujours à bout de ce qu’il entreprend.
Léon avait travaillé nuit et jour sans répit pour préparer sa sculpture qu’il présentera au concours floral à la fête foraine.
Mais Susy va trébucher dessus (à cause de Pistil et Pollen) et la sculpture va se briser.
Léon n’en veut pas à sa fille et demande à sa femme de ne pas la gronder.
Léon, Félicie, Susy, Alexis et Pierrot conjuguent leurs efforts pour réparer la sculpture.
Léon peut présenter son œuvre, il est le concurrent n°35 : il présente sa sculpture qui représente une poupée française et il remporte 93 points.
Malheureusement, un bras de la poupée se détache et tombe pendant le décompte de points et la sculpture s’effondre, tous les points attribués à Léon disparaissent.
Susy sauve son père en utilisant ses pouvoirs magiques (sans qu’il ne le sache), se présente sur le podium en tenue fleurie et annonce que c’est une création de son père.
Cette participation obtient le maximum avec cent points, le premier prix est donc attribué à Léon.


Léon et Félicie forment un couple soudé et uni, même s’ils se disputent assez régulièrement. Félicie aimerait que son mari soit moins faible, plus ferme, plus masculin.
Il arrive souvent au couple de se disputer mais il finit toujours par se réconcilier :

- À l’épisode 8, la marmite fumait tandis que Félicie parlait au téléphone ; en allant éviter les dégâts, Léon a fait tomber les pots de fleurs dont il avait besoin.
Léon se montre désagréable envers sa femme en lui disant qu’à force de faire fonctionner sa langue elle brûlera comme sa casserole (en VO il lui dit qu’elle parle toujours pour ne rien dire).
Le couple se dispute violemment. Félicie lui reproche d’être un mauvais fleuriste ; en retour, Léon lui reproche d’être la femme d’intérieur la plus nulle qu’il connaisse.
Les rôles s’inversent : Félicie prend en charge la boutique et Léon s’occupe de la cuisine.
De son côté, Susy utilise dans un premier temps ses pouvoirs pour créer deux personnages fictifs dans l’espoir de les rendre jaloux et les réconcilier.
Léon reçoit l’appel d’une femme qui doit lui parler de toute urgence. Elle lui donne rendez-vous dans le hall d’entrée de l’hôpital général et lui demande de venir la conseiller pour rendre la chambre de sa mère plus agréable. Léon accourt après avoir revêtu un costume.
À la boutique, l’homme créé par Susy rend visite à Félicie, il porte un costume, il est raffiné au sourire étincelant et commande des roses rouges pour la chambre de sa mère. Il invite Félicie à venir la visiter pour qu’elle choisisse la plante qui s’harmonisera le mieux. Charmée, Félicie accepte avec empressement.
Dans le hall de l’hôpital général, Léon voit au dehors sa femme sortir d’une voiture en compagnie d’un homme et entrer en sa compagnie dans l’hôpital.
Léon est jaloux, il se demande qui est cet homme qu’il ne connait pas.
La femme créée par Susy qui a appelé Léon le rejoint.
Mme Gertrude et Ferdinand sont là et s’adressent à Léon, Félicie les entend, se retourne et voit son mari en compagnie d’une jolie femme.
Félicie est enflammée de colère, elle empoigne son mari par le col et fait un esclandre dans le hall. Elle exige de savoir qui est cette femme, son mari lui retourne son accusation en lui demandant qui est l’homme avec qui elle est arrivée. Chacun réclame à l’autre des explications, ils se font mutuellement des reproches.
Les personnages créés par Susy disparaissent et la situation du couple est devenue encore plus électrique.
Félicie fait ses bagages pour retourner chez sa mère. Susy demande à son père d’empêcher sa mère de les quitter mais Léon préfère la laisser partir.
Susy utilise de nouveau sa magie pour que ses parents se remémorent leurs années de jeunesse où leur amour s’était éclos : Félicie et Léon se retrouvent par magie replongés dans leurs souvenirs.
Félicie et Léon avaient eu leur premier rendez-vous au cinéma, Léon était en retard car une petite fleur (un pissenlit) l’avait attendri : elle était seule, les racines accrochées à trois grains de sable.
Au cinéma, le couple a été perturbé par la présence inconvenante de Ferdinand qui courtisait Félicie avec insistance et qui voulait la forcer à venir avec lui. Félicie s’était débarrassée de lui en le giflant puis elle est partie avec Léon.
Léon a replanté chez lui le pissenlit écrasé pour le soigner, son geste a attendri Félicie, elle a toujours été attirée et séduite par sa douceur et sa gentillesse.
Suite à cette réminiscence, le couple s’est réconcilié.

- À l’épisode 23, nous apprenons que lorsqu’ils avaient dix ans, Félicie et Léon ont monté ensemble un spectacle à la fête de fin d’année : Roméo et Juliette (Léon avait joué le rôle de Roméo et Félicie avait joué celui de Juliette).
Félicie avait eu un trac indescriptible le soir de la représentation, elle en avait oublié ses répliques. Léon les lui avait soufflées et Félicie avait commis une maladresse en disant : « Merci de m’avoir soufflé Léon. » Le public s’est esclaffé. Léon a pris la défense de Félicie et a réclamé le silence, son père l’avait encouragé, et le public a applaudi.
Ce soir-là fut magique pour Félicie car Léon devint à ses yeux un prince charmant.
Aujourd’hui, Félicie souffre que Léon ne se souvienne même pas qu’ils aient joué cette pièce ensemble.
Pour ne rien arranger à ses soucis, elle apprend qu’un autre magasin de fleurs va s’ouvrir en ville. Félicie est très inquiète d’avoir de la concurrence en ville, elle veut préparer un plan d’action mais Léon reste indifférent et ne s’en inquiète pas.
Félicie ne comprend pas qu’il ne réagisse pas, elle a peur que leurs concurrents leur volent toute leur clientèle, elle veut moderniser le magasin mais son mari le trouve très bien tel qu’il est.
Félicie pense qu’Alexis est le seul qui puisse l’aider à faire quelque chose.
Léon entend sa femme chuchoter à Alexis : « On se retrouve ce soir » Léon a un choc, il se demande ce que bien lui cacher sa femme, il craint qu’elle manigance un projet infidèle.
Le soir, Léon demande à sa femme si elle a un rendez-vous, elle nie. Il pense qu’elle lui cache quelque chose et qu’elle a l’intention de le tromper avec Alexis.
Il voit sa femme sortir apprêtée. Pour sortir, Félicie prétend avoir oublié d’acheter des œufs mais Léon pense qu’elle a un rendez-vous galant avec Alexis.
Léon enfile un imperméable, un chapeau, des lunettes et la suit.
Il voit sa femme entrer dans la maison d’Alexis et il espionne par la fenêtre : il les voit boire du café, manger du gâteau et rire ensemble. Léon en conclut qu’Alexis et sa femme se voient en cachette.
Mais Léon n’entend pas ce qu’ils se disent, il a mal interprété ce qu’il voyait et n’a donc pas entendu Alexis dire à Félicie qu’ils auraient tort de faire un changement sans l’accord de Léon.
De retour à la maison, Félicie prétend revenir de courses. Le sang de Léon ne fait qu’un tour et il assène un coup dans son sac. Il lui ordonne d’avouer qu’elle a été jusque chez Alexis pour le rencontrer, il lui demande si elle est amoureuse de lui. Léon se dit que si sa femme n’avait rien à se reprocher elle n’aurait pas menti.
Félicie lui dit la vérité : elle a été voir Alexis pour lui parler du nouveau magasin de fleurs qui va ouvrir.
Fâchée, elle ajoute qu’elle aurait pu tomber amoureuse d’Alexis qui est beaucoup plus mignon que lui, plus sensible, plus enthousiaste et par-dessus-tout il est plus jeune et il a toutes les qualités que Léon n’a pas.
Blessé dans son amour propre, Léon décide de partir vivre chez son père.
Les remarques de sa femme l’ont touché, il suit un entrainement physique intensif sous la direction de son père.
Susy rend visite à son père et l’informe que les affaires ne sont pas au beau fixe. Léon a une solution mais demande à Pierrot et Susy de ne surtout pas dire à Félicie que ces idées viennent de lui : pour tout achat, un petit sachet de semences de fleurs sera offert au client, c’est plus original que de baisser les prix ou de distribuer des roses (comme le fait le concurrent).
De plus, des petits bouquets seront confectionnés et vendus sur le trottoir.
Ces idées sont productives. Félicie a deviné que ces conseils viennent de son mari, Susy l’avoue : il se fait du souci pour le magasin mais il est surtout très inquiet pour Félicie. Susy lui demande de faire la paix, elle dit à sa mère que son père n’est pas aussi jeune et svelte qu’Alexis mais c’est bien lui qu’elle aime.
Félicie est émue de revoir son costume de Juliette qu’elle a gardé précieusement. Elle s’empresse cette nuit-même d’aller retrouver son mari, elle s’installe sur une balançoire près du domicile de son beau-père.
Susy aide ses parents à se réconcilier en utilisant sa magie : elle fait rappeler à son père une scène du passé, il se souvient alors de Félicie qui était déguisée en Juliette.
Léon retrouve sa femme près d’une balançoire, elle est en train de réciter un passage de la pièce de théâtre et il lui répond.
De sa magie, Susy les revêt des costumes de Roméo et Juliette. Félicie et Léon sont définitivement réconciliés par la douceur de ce cher souvenir.
Ils apprennent ensuite, pour le plus grand soulagement de Félicie, que le nouveau magasin de fleurs a fermé ses portes.


À la fin du dessin animé, après avoir entendu Pierrot crier dans la chambre de Susy, Félicie et Léon montent dans la chambre et découvrent qu’elle est vide.
Ils se retrouvent aspirés dans le cercle de fleurs et atterrissent dans la planète des fleurs.
Léon et Félicie découvrent cette planète déserte, froide et dangereuse. Ils voient leur fille attaquée par un insecte. Léon sauve Susy en lançant des pierres à la face de l’insecte.
Susy confie son secret à ses parents et les avertit du danger qui menace la planète des fleurs. Ses parents veulent l’accompagner dans cette mission. Ils entreprennent une longue et éprouvante marche.
Félicie a les pieds en sang (il faut noter qu’elle porte des chaussettes puisqu’elle a été transportée dans cette planète lorsqu’elle se trouvait dans la chambre de sa fille, les japonais sont très hygiéniques et ne portent pas de chaussures chez eux).
Félicie ne peut aller plus loin, Léon va rester auprès d’elle, Susy et Pierrot doivent continuer seuls. Félicie a très soif, les enfants partent puiser de l’eau pour elle dans un torrent.
Ensuite, pendant que Susy porte les gouttes d’argent pour sauver la reine des fleurs, ses parents et le reste du groupe se chargent de retenir un insecte monstrueux.
Léon et Félicie ont soutenu et encouragé leur fille jusqu’au bout de cette épreuve.




Pierrot (Kenta Misawa en VO) est un petit garçon de dix ans. C’est le meilleur ami et le camarade de classe de Susy mais il est secrètement amoureux d’elle.
Il étudie avec Susy à l’école des fleurs et tout comme elle, il est mauvais élève en mathématiques.
Pierrot connait Susy depuis sa tendre enfance, il est intégré à sa famille, c’est comme s’il en faisait partie. Il peut toujours compter sur l’aide, le soutien et l’attention de Susy, de Félicie, de Léon et de César.
Son plus grand souhait serait que Susy tombe amoureuse de lui.

Pierrot est un garçon très gourmand, bien grassouillet et à l’embonpoint prononcé. C’est un très gentil personnage, il est très poli, simple et toujours prêt à défendre et protéger Susy.
Pierrot vient souvent en aide à la boutique de fleurs des parents de Susy.
Sa bonhommie naturelle se manifeste dans le moindre de ses agissements.

Il vit seul avec son grand-frère Alexis qui l’élève et s’occupe très bien de lui. Pierrot encourage son grand-frère lorsque celui-ci en a besoin (par exemple : entrainement de deltaplane) et il a toute confiance en lui, il suit toujours ses conseils. Alexis est son modèle.

Pierrot a le cœur bon et généreux. Il a même été jusqu’à se mettre en danger pour sauver la vie d’un chat coincé sur un arbre : en grimpant pour le sauver, Pierrot a glissé, il est tombé et sa jambe s’est retrouvée bloquée sous un tas de neige (épisode 24).

Sa plus grande peur, c’est le vide, Pierrot a le vertige. C’est pourquoi il refuse toujours de monter sur les montagnes russes à la fête foraine.

Pierrot partage avec Susy une relation amicale sincère, profonde et durable (tous les détails concernant leur amitié sont explicités plus bas dans le sujet qui leur est consacré).
C’est à l’épisode 24 que Pierrot découvre le secret de Susy : il entre dans la chambre de Susy, il est étonné qu’elle soit vide, il voit Susy à travers l’ouverture d’un cercle de fleurs et se retrouve immédiatement aspiré dans le monde de la planète des fleurs. Il rejoint Susy et découvre l’existence de Pistil et Pollen. Susy lui confie son secret. Pierrot n’hésitera pas à l’accompagner jusqu’à la montagne Hinode pour l’aider à sauver la planète des fleurs de l’hiver éternel.
Pierrot a surmonté sa peur du vertige pour accompagner Susy, il a bravé des dangers pour soutenir celle qu’il aime.
De retour à la cité des fleurs, Pierrot a l’intention de planter, dans le jardin de César, la semence que Susy lui a offerte sur la planète des fleurs. Là-bas, elle y recevra toute la lumière qui lui faudra. La fleur qui en éclora symbolisera l’amitié inébranlable qui les unit.




Alexis (Kyôhei Misawa en VO) est le grand-frère de Pierrot et l’employé des parents de Susy.
Alexis est livreur, il charge les fleurs dans la camionnette et les livre aux clients.
Il prend également l’initiative d’apporter son aide à la boutique en préparant par exemple des diadèmes de fleurs qui seront mis en vente.
Il s’occupe aussi de servir l’apéritif, les boissons et les glaces aux clients. Notons qu’il prépare lui-même plusieurs spécialités de glaces aux saveurs variées.
Par exemples, à l’épisode 7, Alexis a confectionné et baptisé six glaces : Larme de rosée sur primevère (en VO : La larme de l’onagraire), Amour d’une églantine (en VO : L’amour à sens unique du pissenlit), La marguerite amoureuse (en VO : Le primevère amoureux), Tonalité d’iris (en VO : Le murmure du muguet), Splendeur de l’univers (en VO : La carte postale du cosmos) et Tulipe épanouie (en VO : La tulipe garçon manqué). Notons que cette dernière glace a spécialement été réalisée pour Susy (j’y reviens plus précisément dans le couple Alexis/Susy).
Lorsque Léon et Félicie s’absentent, ils peuvent confier en toute sécurité la boutique à Alexis.
Alexis travaille toujours très consciencieusement, c’est un employé fidèle et dévoué en plus d’être un ami très proche de la famille de Susy. Alexis est très attaché à cette petite et lui porte un intérêt tout particulier…

La passion d’Alexis c’est le deltaplane, il est inscrit au club de deltaplane où il y exerce la fonction de moniteur. Alexis possède une technique excellente dans cette discipline.

Alexis a du succès auprès de la gent féminine, il est admiré par de nombreuses jeunes femmes qui lui tournent autour uniquement parce qu’elles le trouvent talentueux et séduisant.
Alexis se montre poli et courtois envers elles mais aucune d’entre elles ne l’intéresse, la seule fille qui compte aux yeux d’Alexis, c’est Susy.

Alexis vit seul avec son petit-frère Pierrot dans une petite maison au bord de mer.
C’est un grand-frère bienveillant, attentionné, rassurant et protecteur, il élève seul Pierrot et s’occupe très bien de lui.

Lorsqu’il ne travaille pas, il se déplace le plus souvent en moto et parfois en vélo.

Alexis est un jeune homme calme, posé, réfléchi, responsable et intelligent. Il est aussi courageux, il ne se laisse pas impressionner par l’adversaire. C’est un jeune homme qui se montre protecteur et rassurant envers ceux qu’il aime.
Il est de très bon conseil, il trouve toujours des solutions adaptées aux besoins et nécessités de chaque situation :

- À l’épisode 2, c’est Alexis qui donne l’idée à Susy d’aider Jeannot à retrouver son chiot en lui expliquant que ce serait la seule façon de lui venir en aide. Alexis a même participé aux recherches.

- À l’épisode 3, Alexis ramène César, pourtant très obstiné et entêté, à la raison : César voulait absolument que son fils suive ses traces d’aventurier. Susy, s’étant prise de peine pour lui, s’est portée volontaire pour devenir une aventurière.
Alexis ne supporte pas que César veuille faire de Susy une exploratrice. Pour l’en dissuader, il s’attaque à la source du problème : il fait comprendre à César que Léon est un homme accompli en tant que fleuriste.
Ainsi, grâce à Alexis, César a compris la passion de son fils pour les fleurs et a renoncé à vouloir à tout prix faire de lui, et a fortiori de Susy, un aventurier.

- À l’épisode 5, Pierrot veut aider Susy à effectuer ses livraisons mais elle le lui a interdit car elle veut qu’il reste au chevet d’Alexis qui est blessé. Pierrot est très inquiet pour Susy, son grand-frère lui soumet l’idée de se déguiser pour suivre Susy et l’aider à distance (c’est la version originale qui précise bien qu’il s’agit d’une idée d’Alexis).

- À l’épisode 8, Susy tire Alexis avec elle pour lui en parler en privé. Elle lui demande de lui suggérer une bonne idée pour que ses parents qui se sont violemment disputés fassent la paix. Dans un cas pareil, le mieux est de les laisser tranquilles lui conseille-t-il, Susy veut agir de suite mais Alexis lui préconise de patienter et de ne pas intervenir au risque d’envenimer la situation. Il s’en va, Susy lui crie que sa façon de raisonner l’énerve et elle lui tire la langue. Alexis se retourne en souriant et lui dit qu’en réfléchissant bien elle pourrait faire quelque chose. Susy s’enthousiasme : « Ah oui ! Quoi donc ? Dis-le vite !» et elle court à lui.
Alexis lui conseille de les rendre jaloux par exemple en faisant des allusions à des supposées sorties de son père qui pourraient faire croire à sa mère qu’il y a une autre femme, ou encore en laissant trainer de fausses preuves qui pourraient faire surgir des soupçons dans l’esprit de son père.
Suivant les conseils d’Alexis, Susy va rendre jaloux ses parents dans l’espoir que tout redevienne comme avant (le plan qu’elle a formaté n’a pas fonctionné, elle a finalement dû agir autrement).



Sa passion pour le deltaplane n’est pas sans risque :
- À l’épisode 5, Alexis se blesse à la jambe en faisant un mauvais atterrissage avec son deltaplane.
- À l’épisode 9, le gang des chauves souris (Les Black Wings en VO) qui se déplace en deltaplane s’attaque à la ville des fleurs en lui faisant peur.
Ce sont des pilotes de deltaplane qui ont formé une bande et qui s’amusent à jeter la panique dans les petites villes.
Alexis s’adresse au gang et leur crie que leur façon de se conduire est inadmissible, il leur ordonne de s’en aller sinon ils le regretteront.
Le chef du gang lance un défi à Alexis : ils quitteront la ville à condition qu’Alexis leur prouve qu’il est meilleur pilote de deltaplane que lui.
Alexis accepte de relever le défi, la rencontre aura lieu dans trois jours (termes fixés par le chef du gang).
Alexis s’entraine sérieusement sous le regard admiratif de Susy ; la confiance que son frère et Susy lui portent lui donne énormément de courage.
De nuit, l’un des voyous sabote le deltaplane d’Alexis et lors d’un vol d’essai, alors qu’il exécute la technique de la pirouette de la mort (un looping en VO) pour faire plaisir à Susy, la baguette de l’armature de son deltaplane se casse et il chute dangereusement, heureusement qu’un arbre amortit sa chute et limite les dégâts.
César affirme que ce n’est pas la force du vent qui a cassé la baguette, en regardant bien le bout on s’aperçoit que la cassure est nette ce qui signifie qu’on a utilisé un couteau pour couper la baguette.
En apprenant que le deltaplane d’Alexis a été saboté, le chef du gang assène un coup de poing au responsable. Alexis était prêt à régler le conflit à mains nues et se battre contre toute la bande mais Susy les interrompt, elle relèvera le défi à la place d’Alexis.
Comme expliqué dans la présentation du couple Alexis/Susy, Alexis aidera précieusement Susy en lui prodiguant un conseil qui lui permettra de reprendre de l’altitude alors qu’elle était proche de la défaite.


Alexis est le sauveur de Susy, il vole toujours à son secours équipé de son deltaplane (sa passion pour ce sport lui est donc très utile). Il la suit toujours, ce qui lui permet de la sauver à chaque fois qu’elle est en danger :

- À l’épisode 2, Susy chute dangereusement dans le vide, elle serait morte si Alexis ne l’avait pas sauvée en deltaplane.

- À l’épisode 9, un voyou du gang des chauves souris est sur le point d’assener un violent coup de pied sur la tête de Susy. Alexis intervient rapidement au secours de Susy, il est furieux et assène de violents coups de deltaplane au voyou.

- Au dernier épisode, dans la planète des fleurs, le pont sur lequel se trouve Susy s’effondre. Elle tombe dans le vide, Alexis arrive à temps pour la sauver à bord du petit avion qu’il a réparé et qu’il a transformé en deltaplane. S’il n’était pas là, Susy serait morte.
Ensuite, il est venu en aide à Susy en s’unissant au reste du groupe pour retenir un insecte monstrueux pendant que Susy se précipitait à apporter les gouttes d’argent à la reine des fleurs.
Alexis est son sauveur et c’est l’homme qui lui est destiné, plusieurs scènes du dessin animé vont dans ce sens (j’y reviens dans la présentation du couple Alexis/Susy).



Madame Camille Gertrude (Mitsuko Fukurokôji en VO) est une comtesse extrêmement riche qui vit dans une grande villa de la ville des fleurs.

C’est une femme très gourmande, cela lui est égal d’être obèse, elle est en pleine forme et son plus grand plaisir c’est de manger : « Il faut vivre pour manger ! » telle est sa devise.
Elle plaint ceux qui ont à peine de quoi manger pour vivre.

Mme Gertrude a la réputation d’être avare et égoïste, mais ces défauts servent surtout à lui donner un aspect comique.
- Mme Gertrude a été interviewée par des journalistes et a exprimé sa satisfaction d’avoir été désignée pour remporter le prix de beauté des dames un peu enveloppées (Miss beauté enrobée en VO).
Un journaliste lui a fait la remarque que le mur de son jardin a un aspect sinistre qui détonne.
Mme Gertrude lui a répondu que pour que ce mur soit digne de sa beauté, elle le décorera avec une série de dessins d’enfants.
Susy n’a pas oublié cette promesse et a donc dessiné sur son mur : malgré sa promesse, Mme Gertrude le lui reproche et lui demande injustement de nettoyer le mur (épisode 1).
- Lorsque Susy s’est mise au régime (épisode 7), elle a rencontré Mme Gertrude qui se rendait pour déjeuner au restaurant. Ferdinand trouve que Susy a un drôle d’air, elle lui confie qu’elle est un peu triste, il essaie de la rassurer en lui disant que la vie est belle. Susy s’écroule de faim, alors Mme Gertrude l’invite à déjeuner au restaurant. Mme Gertrude lui dit que sa famille ne sait pas nourrir une petite fille de son âge. Malgré ses richesses, Mme Gertrude fera le compte de ce que Susy a mangé pour que ses parents la remboursent.
Mme Gertrude avait convié de bon cœur la petite Susy à sa table, sa demande de remboursement est un élément destiné à faire rire le spectateur.

Côté goût, Mme Gertrude met toujours du rose à lèvres, elle aime écouter des concertos de violon et fait quelquefois des exercices d’aérobique.
Mme Gertrude s’aime, elle possède même un immense portrait qui la représente accroché à l’un des murs de sa villa.

Mme Gertrude possède une chienne qui se prénomme Feufollet (Moustaki en VO) et qu’elle aime promener et dorloter.



Mme Gertrude est souvent irritée mais malgré sa mauvaise humeur apparente, c’est au fond une femme douce, sensible, sentimentale et aimante.
Mme Gertrude a le vertige mais ce qu’elle craint le plus, ce sont les fleurs, elle est allergique à toutes les fleurs, elle les déteste. Lorsqu’elle se rend dans la boutique des parents de Susy, elle n’oublie jamais de porter un masque à gaz.
Il suffit de prononcer le mot fleurs pour que Mme Gertrude éternue. Elle ordonne à Ferdinand de retirer toutes les fleurs qui se trouvent sur son passage.
Mais son allergie est d’ordre psychologique, elle trouve son origine dans une déception amoureuse :
Mme Gertrude n’a pas toujours été allergique aux fleurs : plus jeune, elle les aimait énormément et en avait toujours chez elle.
Elle avait un fiancé, c’était son premier amour. Un soir, elle a été invitée à un bal, il l’a ensuite raccompagnée chez elle en voiture et elle lui a offert des roses qu’elle avait cultivées. En les respirant, une abeille lui a piqué le nez, il a jeté le bouquet et s’est enfui.
Il a quitté Mme Gertrude qui tient désormais les fleurs responsables de cette déception amoureuse. Depuis lors, elle est devenue allergique aux fleurs parce qu’elles lui rappellent cet amour de jeunesse. Cette vieille blessure ne s’est jamais vraiment refermée.



Mme Gertrude ne le montre pas dans la vie de tous les jours mais c’est une femme très sensible.
L’épisode 4, notamment, met en avant sa sensibilité : grâce à Susy, Mme Gertrude retrouve un trésor d’enfance qu’elle avait conservé dans un coffre dans sa cave.
Ce coffre contient des jouets et un papier sur lequel on peut y lire : « J’aime beaucoup mes jouets et j’y suis très attachée. À partir de demain, j’irais en première année de primaire alors je ne pourrai plus m’en occuper. J’ai donc décidé de les cacher. Camille Gertrude. »
De voir ses anciens jouets ravive à Mme Gertrude d’émouvants souvenirs qui lui font monter les larmes aux yeux.



Elle malmène et maltraite son intendant Ferdinand mais elle est très attachée à lui, c’est son compagnon de vie, ils passent tous leurs moments ensemble.
Elle connait tous les secrets de Ferdinand et lui les siens, ils n’ont aucun secret l’un pour l’autre.
Mme Gertrude et Ferdinand sortent même parfois danser ensemble à la discothèque Heart Bloom de Big Town.

Le plus grand souhait de Mme Gertrude c’est de devenir la femme la plus belle du monde.
Lorsqu’elle entend parler de la légende de l’oiseau doré qui lui permettrait de réaliser son souhait, Mme Gertrude se met en quête pour le capturer enfilant une tenue d’aventurière pour la circonstance.
Elle capturera une poule peinte en doré ; la prenant pour l’oiseau doré, elle s’était vraiment mise à croire qu’elle devenait de plus en plus belle.


À l’épisode 6, Mme Gertrude était prêt de démasquer le secret de Susy :
Tout a commencé un matin où Mme Gertrude lisait un livre sur les extraterrestres, elle s’est mise à croire en leur existence.
Elle regarde à travers son télescope et voit Pistil et Pollen en compagnie de Susy. Elle pense que ce sont deux extraterrestres.
Mme Gertrude se met à surveiller Susy de plus près, elle regarde à travers son télescope en direction de la chambre de Susy et voit un cochon rose qui vole (Susy a utilisé sa magie pour créer ce personnage).
Mme Gertrude veut photographier ce qu’elle a vu pour que cela lui serve de preuve.
Elle se rend chez Susy, sans oublier de se munir d’un masque à gaz, et surgit ainsi dans la chambre de Susy. Elle lui demande où a-t-elle caché les petits cochons roses qui volent, les petits chats, et tous ces étranges petits animaux volants.
Mme Gertrude est persuadée que Susy abrite des petits extraterrestres dans sa chambre et qu’elle possède des pouvoirs étranges hors de la normale.
De son œil avisé, elle la soupçonne à raison de cacher quelque chose sous son lit mais heureusement pour Susy, la magie disparait et lorsque Mme Gertrude soulève le couvre lit, c’est une rafale de pétales de fleurs qui s’envolent autour d’elle.
Mme Gertrude épie Susy même la nuit lorsqu’elle prend son bain et l’entend parler, elle est sûre qu’elle communique avec des extraterrestres.
Appareil photo en main, elle n’attend que de les voir pour les photographier dans l’espoir de devenir célèbre. Une telle information concerne le monde entier, elle veut faire la une des journaux et elle est prête à dépenser sa fortune pour découvrir la vérité.
Elle ouvre la fenêtre de la salle de bain de Susy, y glisse son appareil photo, Pistil et Pollen disparaissent aussitôt et Susy lui déverse un seau d’eau sur la tête.
De son côté, Susy aimerait que Mme Gertrude devienne douce, gentille et qu’elle aime les fleurs. Elle décide de créer une Mme Gertrude douce, avenante et aimant les fleurs. Ce dessin vivant autorise des enfants à jouer au baseball sur le terrain de sa propriété et recueille tous les animaux abandonnés. Cette Mme Gertrude participe même à une fête de bienfaisance pour la revalorisation de la nature dans la ville (en VO, il est précisé qu’il s’agit d’une campagne de charité visant à offrir des plants aux montagnes dénudées) et elle fait don d’une somme conséquente alors que Mme Gertrude est réputée pour être avare et égoïste et elle ne participe jamais à ce genre d’évènements.
Lorsque le dessin de Susy disparait, Mme Gertrude chasse les enfants de sa propriété mais elle ne pourra sûrement pas revenir sur le geste de charité.
Ces dégâts causés par le dessin de Susy ont donné du tracas à Mme Gertrude qui n’a plus en tête de démasquer le secret de Susy.

Mme Gertrude aime la ville des fleurs et ses habitants de tout son cœur. Elle est très attachée à la petite Susy qu’elle aime énormément, c’est l’habitante de la ville des fleurs qu’elle aime le plus. Plusieurs épisodes en témoignent :
- À l’épisode 12, le vélo sur lequel Susy monte n’a pas de frein et fonce droit sur Mme Gertrude, Ferdinand et la tante de Mme Gertrude qui vient de Paris.
Mme Gertrude avait écrit à sa tante que grâce à ses efforts, la ville des fleurs était quasiment devenue aussi belle et raffinée que Paris.
Susy rit en entendant la tante de Mme Gertrude dire cela et dit que Mme Gertrude a un peu exagéré.
La tante de Mme Gertrude est choquée par l’attitude de Susy et dit à sa nièce que cette ville ne sera jamais raffinée tant qu’il y aura des enfants mal élevés.
Elle lui donne trois jours pour dégrossir Susy et en faire une jeune fille aux manières parfaites. Il appartiendra à Mme Gertrude de lui montrer les résultats obtenus lors d’une fête organisée le troisième jour.
Susy doit devenir une jeune fille modèle à la date fixée sinon Mme Gertrude en pâtira.
Mme Gertrude est touchée par l’attitude de Susy qui finit par lui promettre de suivre toutes ses leçons avec le plus grand sérieux. Mme Gertrude lui prend la main et lui dit gentiment que si elle y met de la bonne volonté, elle deviendra la jeune fille la plus distinguée du monde.
Susy lui demande d’avoir confiance et lui assure qu’elle sera la révélation de la fête.
Touchée, Mme Gertrude s’exclame : « Oh Susy ! »
Susy lui répond : « Parlez et j’obéirai madame. »
Susy suit avec assiduité et application tous les enseignements et devient une parfaite jeune fille du monde, Mme Gertrude et Ferdinand en sont très satisfaits.
Malheureusement, à cause de César, Susy croit que Mme Gertrude s’est servie et moquée d’elle, elle compte donc lui donner une leçon.
Le soir de la fête, Susy apparait déguisée en rockeuse et danse sur une musique rock sous les yeux décomposés de Mme Gertrude qui s’effondre au sol. Sa tante lui annonce qu’elle a perdu.
Mme Gertrude part sangloter près de la fontaine, elle explique que dans sa famille, on doit habiter par tradition dans les villes les plus élégantes pour préserver leur prestige et elle est triste de devoir retourner à Paris avec sa tante.
Mme Gertrude se livre : elle dit qu’elle aime cet endroit de tout son cœur, elle aime les étoiles qui éclairent la plage, elle aime les maisons enfouies au fond des jardins, et par-dessus-tout ce sont les habitants de cette ville qu’elle aime, elle les aime tous sans exception. Elle se met à parler de Susy : « C’est du vif argent cette petite et même si elle nous en fait voir de toutes les couleurs, elle va beaucoup me manquer. » Mme Gertrude en pleure.
Dans le fond, c’est une femme sensible.
Mme Gertrude s’en veut d’avoir voulu la transformer en une grande dame pour pouvoir rester dans la ville des fleurs et elle a eu tort dit-elle car Susy est un miracle telle qu’elle est, elle est gaie, naturelle, spontanée. C’est ainsi qu’elle aurait dû la présenter à sa tante regrette-t-elle.
Mme Gertrude ne sait pas que Susy a tout entendu de ses confessions nocturnes.
Pour réparer son erreur et permettre à Mme Gertrude de rester dans cette ville pour toujours, Susy apparait en petite princesse, excuse son attitude auprès de la tante de Mme Gertrude et explique avec courtoisie qu’il s’agissait d’une plaisanterie.
Mme Gertrude court rejoindre en joie sa chère Susy. Celle-ci lui présente toutes ses excuses, Mme Gertrude est fière de la présenter à sa tante qui admet sa défaite et précise que ce n’est pas parce qu’elle a fait de Susy une vraie demoiselle qu’elle a perdu mais parce que ce qu’a fait Susy l’a émue (Susy est devenue une demoiselle pour Mme Gertrude).
Susy accepte volontiers de prendre le bras que lui tend Mme Gertrude et elles dansent ensemble à la fête.
Mme Gertrude lui promet qu’elle ne sera plus jamais méchante avec elle. Mais l’épisode se termine de façon comique avec Mme Gertrude qui reprend ses bonnes vieilles habitudes : elle veut mettre Susy en miette en découvrant qu’elle avait déguisé son petit Feufollet en rockeur.

- Un jour, par un temps de pluie, Mme Gertrude rencontre Susy dans le tramway. Mme Gertrude lui demande où se rend-elle par un temps pareil. Susy lui répond qu’elle doit se rendre chez la grand-tante de sa mère pour lui apporter de l’eau de vie à la rose. Mme Gertrude veut de suite descendre avec Ferdinand car elle connait le mal dont souffre son intendant : Ferdinand devient un autre homme lorsqu’il s’agit de se procurer de l’alcool de rose, il ferait n’importe quoi pour en avoir.
Mme Gertrude s’aperçoit que Ferdinand n’est pas descendu du tramway et qu’il a suivi Susy.
Elle se précipite chez les parents de Susy pour savoir où elle est allée. Elle crie à Alexis que Susy est en danger à cause de cette bouteille d’eau de vie de rose.
César, Pierrot et Mme Gertrude se précipitent en voiture pour aller à son secours.
Mme Gertrude était terriblement inquiète pour Susy, elle est heureuse de la retrouver saine et sauve.

- Un soir, alors que Mme Gertrude et Ferdinand sont en train de danser en discothèque, Mme Gertrude est étonnée d’y voir Susy. Mme Gertrude lui dit qu’une jeune fille bien élevée ne devrait pas venir seule dans un endroit pareil.

- Au dernier épisode, sur la planète des fleurs, Mme Gertrude se trouve sur un pont dont Ferdinand coupe les liens pour empêcher le reste du groupe de le rejoindre, afin qu’il soit le seul à s’emparer de la goutte d’argent. Ce faisant, Mme Gertrude se trouve en grand danger, c’est Susy qui se précipite à elle pour l’aider à regagner terre ferme. Le pont s’effondre, César attrape la main de Mme Gertrude mais Susy qui se trouve derrière elle n’a pas le temps de rejoindre la terre ferme et tombe dans le vide.
Mme Gertrude hurle le prénom de Susy, Alexis arrive à temps pour la sauver. Mme Gertrude a eu la plus grande peur de sa vie de voir cette petite chuter à la mort.


L’allergie aux fleurs de Mme Gertrude ne cesse de persister, toutes les tentatives de ses proches pour l’en guérir demeurent inefficaces :
À l’épisode 20, Ferdinand contacte Léon pour qu’il les conseille sur le jardin et le parc qui sont négligés mais Mme Gertrude refuse catégoriquement d’avoir un jardin luxuriant de fleurs.
Tout en haut d’un arbre de la propriété de Mme Gertrude, Susy repère une fleur (une neofinetia falcata) ; à sa vue, Mme Gertrude demande à Ferdinand de déraciner cet arbre sur le champ.
Susy cherche à en apprendre plus sur les causes de l’allergie de Mme Gertrude aux fleurs et réussit à faire parler Ferdinand.
Pour aider Mme Gertrude à trouver l’amour et guérir de son allergie, Susy colle des affiches à l’effigie de Mme Gertrude dans la ville en précisant qu’elle cherche un fiancé.
Lorsque Mme Gertrude sort en ville, les gens la regardent et reconnaissent la dame de l’affiche, certaines femmes se moquent d’elle. Feufollet montre à sa maitresse une affiche au sol ; voyant le numéro de téléphone de Susy sur l’affiche, Mme Gertrude s’arme d’un masque à gaz et se précipite chez elle.
Susy lui explique qu’elle voulait guérir son allergie aux fleurs, elle sait que son premier amour a été une désillusion et que c’est la cause de son allergie.
Mme Gertrude voit rouge, elle comprend que Ferdinand a divulgué son secret intime.
Ferdinand avoue sa faute et la supplie à genoux de lui pardonner ce moment de faiblesse.
Mme Gertrude pleure, elle pense qu’on s’est moqué d’elle, elle décide de déraciner l’arbre de son jardin, si Ferdinand n’exécute pas l’ordre il sera congédié.
Une équipe est sur place pour le déraciner mais le temps les empêche d’agir : un nuage de pluie et un orage se concentrent uniquement au dessus de la demeure de Mme Gertrude, c’est un signe divin pour l’empêcher d’accomplir cette mauvaise action.
Mme Gertrude persiste et grimpe à l’arbre pour arracher la fleur. Sur le point de le faire, elle éternue, tombe et s’accroche de toutes ses forces à une branche d’arbre.
Mme Gertrude appelle au secours Ferdinand mais il n’arrive pas à grimper à l’arbre.
Susy utilise sa magie pour faire apparaitre une fleur géante volante, Mme Gertrude doit s’accrocher à la tige pour redescendre en toute sécurité. Elle refuse catégoriquement de toucher une fleur mais le danger la menace, elle est sur le point de tomber alors elle s’accroche à la tige et regagne la terre ferme.
Susy s’excuse, elle n’avait pas l’intention de la faire souffrir.
Le ciel redevient bleu, le soleil réapparait car les mauvaises intentions de Mme Gertrude ont disparu, elle admet avoir exagéré dans sa colère mais elle reste impuissante face à cette allergie.
Ni l’arbre ni la fleur ne seront déracinés mais hélas l’allergie de Mme Gertrude demeure, pour l’instant...

Il faudra attendre que Mme Gertrude vive une épreuve éprouvante pour qu’elle guérisse enfin de son allergie aux fleurs:
À la fin de la série, par le temps de neige qui s’abat intensément et en surabondance en plein mois d’août, Mme Gertrude est à la recherche d’un restaurant ouvert mais aucun ne l’est.
En passant près de chez Susy, Mme Gertrude et Ferdinand entendent des cris. Mme Gertrude décide d’entrer voir ce qui se passe. La maison est vide, Mme Gertrude en profite pour chercher à manger et elle se sert dans le frigidaire.
Elle finit par monter dans la chambre de Susy et se fait aspirer par un cercle de fleurs, se retrouvant ainsi dans la planète des fleurs.
Mme Gertrude se demande sur quelle planète elle a atterri, elle n’y trouve rien à manger ! Elle se retrouve ensuite entourée des habitants de la planète des fleurs. Le patriarche informe Ferdinand et Mme Gertrude de la situation alarmante de la planète et de l’existence de la goutte d’argent qui pourrait les sauver.
Cette histoire n’intéresse pas Mme Gertrude, la seule chose qui lui importe c’est de manger.
Ferdinand convoite le trésor de la goutte d’argent et pour convaincre Mme Gertrude de venir, il lui dit que s’ils ne retrouvent pas cette goutte d’argent, ils n’auront plus rien à manger. Elle décide de partir à l’opération sauvetage de la planète des fleurs.
Ferdinand trahit sa maitresse en l’abandonnant sur un pont, elle le menace de le renvoyer mais la folie de son intendant prend le dessus : en voyant Susy et sa famille, il brise les liens du pont de peur que les autres ne le traversent et arrivent avant lui.
Mme Gertrude serait morte si Susy n’était pas venue l’aider et si César ne lui avait pas attrapé la main pour l’aider à regagner terre ferme.
Ensuite, Mme Gertrude et le reste du groupe arrivent à la montagne Hinode où se trouve la goutte d’argent. Un insecte géant est en train d’attaquer Ferdinand, il supplie Susy et les autres de venir à son secours.
Mme Gertrude est la première à courir à son secours en s’écriant : « J’arrive ! C’est moi qui te sauverai mon petit ! »
Elle saute sur l’insecte et délivre son ami. Même s’il l’a trahie, Mme Gertrude lui pardonne de bon cœur tant elle est attachée à lui.
Mme Gertrude a été confrontée à cette terre aride, froide, infestée d’insectes effrayants et menaçants.
Elle assure que lorsqu’elle rentrera à la ville des fleurs elle aimera toutes les fleurs !
Effectivement, de retour à la cité des fleurs, Mme Gertrude chante son amour pour les fleurs. L’expérience fut si éprouvante que Mme Gertrude en est sortie guérie de cette allergie aux fleurs qui lui incommodait l’existence depuis de nombreuses années.


Ferdinand (Kunimitsu en VO) est l’intendant de Mme Gertrude.
Ferdinand obéit docilement à tous les ordres de Mme Gertrude, c’est son seul employé et ils ne vivent qu’à deux dans la villa de la cité des fleurs. Ferdinand la vouvoie et Mme Gertrude le tutoie.
Ferdinand suit Mme Gertrude partout où elle va et fait tout pour elle : il porte tous ses paquets, l’aide à se moucher, lui tient son ombrelle, fait le ménage, lave les rideaux, fait l’argenterie, lui prépare tous ses repas, lui apporte son petit-déjeuner au lit, lave la vaisselle, il la masse, il promène parfois Feufollet etc.
Ferdinand ne recule devant aucun ordre dicté par Mme Gertrude. Il a même été jusqu’à se déguiser en femme pour montrer à Susy les principaux pas de danse.
Ferdinand n’est pas uniquement l’intendant de Mme Gertrude, c’est aussi son confident, il connait tous ses secrets même la raison pour laquelle elle est allergique aux fleurs.
Même si elle le rudoie, Ferdinand le supporte, il aime Mme Gertrude et il sait que même si elle ne le montre pas dans la vie de tous les jours, c’est une femme très sensible.

La version originale précise que Ferdinand est né un 4 février.

Il a la particularité de pouvoir s’enivrer en buvant du soda (la version française a préféré opter pour l’eau gazeuse).

Son péché mignon c’est les gâteaux traditionnels (la version française a préféré opter pour le chocolat), il est prêt à vous révéler n’importe quoi si vous lui en donnez. Il en trahirait même les secrets de sa maîtresse, c’est arrivé à deux reprises au cours de la série :
- À l’épisode 12, César veut savoir pourquoi Mme Gertrude tient tant à faire de Susy une jeune fille modèle, il soudoie Ferdinand avec son péché mignon pour le faire parler : Ferdinand répète à César que Mme Gertrude et sa tante ont fait un pari, elles rivalisent toujours entre elles.
- À l’épisode 20, Susy donne à Ferdinand ses biscuits préférés qui sortent juste du four et dorés à point pour en savoir plus sur les raisons de l’allergie incurable aux fleurs de Mme Gertrude. Grâce à la défunte nourrice de Mme Gertrude, Ferdinand sait pourquoi elle est allergique aux fleurs et révèle ce secret à Susy et Alexis.


Ferdinand connait Léon et Félicie depuis très longtemps, cela remonte à l’époque où ils étaient encore étudiants : Ferdinand convoitait le cœur de Félicie avec empressement et insistance.
Ferdinand courtisait Félicie qui l’a repoussé, mais Ferdinand insistait lourdement. Il s’était même disputé avec Léon et voulait emmener de force Félicie avec lui, elle a fini par le gifler pour lui faire comprendre qu’elle ne veut en aucun cas être sa fiancée.
Ferdinand a toujours senti qu’il était voué au célibat.
Aujourd’hui, Ferdinand se rend souvent chez Félicie, il est même entré un soir chez elle pour leur offrir un bon poulet parce qu’il avait eu la main lourde en cuisine.
Ferdinand vouvoie Félicie par respect mais cela ne l’empêche pas de lui faire des avances déplacées. Il n’a pas changé, il se montre toujours aussi insistant.
Ferdinand raffole du thé préparé par Félicie, il trouve que son thé a un parfum exquis.
Il l’invite même à aller voir un film avec lui, Félicie fait exprès de lui brûler la main avec le thé pour qu’il cesse de se comporter aussi irrespectueusement.
Ferdinand se montre insistant, il lui propose de sortir avec lui en boite, de faire une promenade en ville et de trouver un coin tranquille. Léon l’entend et s’énerve.

Ferdinand est atteint de sérieux troubles de la personnalité qui, lorsqu’ils se manifestent, le rendent très inquiétant et parfois dangereux.
Il cache même à l’intérieur de sa veste une artillerie d’objets et armes en tout genre.
Ses troubles mentaux se sont manifestés à trois reprises au cours de la série :

- À l’épisode 17, Ferdinand désespère de ne pas réussir à faire un bon alcool de rose (liqueur de rose en VO).
De son côté, Félicie a fait de l’alcool de rose et demande à Susy de porter cette bouteille à sa tante Marguerite (tante Kikue en VO) qui vit dans une maison au milieu des bois.
Cet épisode reprend l’intrigue du conte Le petit chaperon rouge.
Susy rencontre Mme Gertrude et Ferdinand dans le tramway. Elle dit à Mme Gertrude qu’elle doit se rendre chez la grand-tante de sa mère pour lui apporter de l’eau de vie à la rose. Mme Gertrude veut de suite descendre avec Ferdinand car elle connait son mal. Mais ce dernier a bien entendu Susy et il ne descend pas du tramway en compagnie de Mme Gertrude, il se met à suivre Susy.
Ferdinand a enfilé une cape noire, un chapeau noir et des lunettes noires pour la suivre en incognito durant tout le trajet.
Ferdinand devient un autre homme lorsqu’il s’agit de se procurer de l’alcool de rose, il est prêt à tout et ferait n’importe quoi.
Il prend une voix grave et aborde Susy sur un champ de fleurs, elle le reconnait mais il prétend ne pas être Ferdinand, il invente s’être perdu dans les bois, avoir marché très longtemps et qu’il a très soif, il lui demande de le laisser boire son alcool de rose mais Susy refuse puisqu’elle doit l’apporter à sa grand-tante.
Ferdinand se montre insistant en lui promettant des centaines de poupées en échange et il se met à s’avancer vers elle d’une façon guère rassurante.
Susy s’enfuit, la folie de Ferdinand s’intensifie, il veut arriver avant Susy pour boire toute la bouteille d’alcool.
Il arrive avant Susy et dit à la tante Marguerite qu’elle a gagné une croisière dans les îles du Pacifique (Hawaï), qu’une de ses collègues l’attend sur la colline avec un hélicoptère, et que si elle refuse de partir en croisière, elle doit aller jusqu’à la colline pour en informer en personne cette femme.
Cette histoire d’hélicoptère est évidemment un mensonge forgé de toute pièce par Ferdinand qui a trouvé un moyen d’éloigner pour un moment la grand-tante de Susy, il se lèche les babines tel un loup assoiffé.
Il prend la place de la grand-tante de sorte que lorsque Susy entre, elle croit que c’est sa tante qui lui demande de la rejoindre dans la chambre à coucher.
Ferdinand a enfilé des vêtements de grand-mère et caché son visage en prétendant qu’il a un rhume.
Il demande à Susy de lui laisser la bouteille et de rentrer chez elle mais Susy veut d’abord aller lui chercher un verre.
En lui tendant un verre d’alcool, Susy lui dit qu’elle est étonnée par l’épaisseur de ses lunettes.
Ferdinand lui répond : « C’est pour mieux te voir mon enfant. » avant de boire goulûment son verre.
Susy voit ses moustaches, Ferdinand prétend que le docteur lui a prescrit des médicaments avec des hormones mâles.
Il réclame un autre verre. Susy reconnait que ce n’est pas sa grand-tante, Ferdinand dévoile alors sa nature en reprenant sa voix d’homme, il arrache ses vêtements de grand-mère laissant apparaitre son costume noir, et il lui ordonne de lui donner sa bouteille d’alcool de rose.
Susy refuse, Ferdinand lui saute dessus. Grâce à l’intervention de Pistil et Pollen, Susy s’enfuit mais ce fou de Ferdinand lui déchire sa cape toute neuve.
Ferdinand poursuit Susy à travers les bois. Mais les effets de l’alcool se manifestent : quand Ferdinand boit de l’alcool de rose, il est tout d’abord très heureux et ensuite il se met à chanter terriblement mal.
Susy en profite pour lui donner une bonne leçon : elle l’effraie à l’aide de sa magie ce qui lui passe l’envie de vouloir boire de la liqueur de rose mais ses déséquilibres mentaux sont loin d’être réglés...

- À l’épisode 21, à l’instant où Ferdinand pose les yeux sur l’oiseau recueilli par Susy, son trouble de la personnalité s’éveille.
Ferdinand se rend chez Félicie et prétend que Susy lui a demandé de venir chercher son petit oiseau, il emporte immédiatement la cage que lui tend Félicie.
Ferdinand emporte l’oiseau en bateau, Susy le suit puis tombe à l’eau. Ferdinand la sauve en lui lançant une bouée et la fait monter dans le bateau. Il lui explique que Piou-Piou est un oiseau migrateur, c’est une bécassine à collier, une espère très rare, il passe l’hiver dans le sud de l’Asie et en Afrique, puis d’avril à juillet quelques uns s’approchent des pays tempérés. Ferdinand voulait seulement le ramener auprès des siens.
Susy est triste de s’en séparer, Ferdinand lui demande de ne pas être égoïste : elle se sentirait aussi abandonnée si elle devait vivre loin de ses parents.
Au lieu d’expliquer la situation normalement, Ferdinand a laissé son trouble l’emporter en kidnappant l’oiseau, si Susy ne l’avait pas rejoint elle n’aurait pas pu faire ses adieux à Piou-Piou.

- Au dernier épisode, les troubles mentaux de Ferdinand s’emparent de lui lorsqu’il entend parler de la goutte d’argent. Ferdinand veut se rendre sur la montagne de l’aube pour aller la chercher, il convoite ce trésor.
Ferdinand n’hésitera pas à abandonner Mme Gertrude sur un pont, elle le menace de le renvoyer mais la folie de Ferdinand prend le dessus : il traverse le pont sans elle mais en voyant Susy et sa famille, il s’empare follement d’un couteau et brise les lianes du pont afin que personne ne puisse le traverser.
Ferdinand craint qu’ils ne s’emparent avant lui de la goutte d’argent. Il est tellement emporté par sa folie qu’il ne fait pas attention au fait qu’en agissant de la sorte, il condamne Mme Gertrude, qui se trouve sur le pont, à la mort. Elle serait morte si Susy n’avait pas couru à son secours pour l’aider à traverser le pont en sens inverse.
Ferdinand a donc failli causer la mort de Mme Gertrude et de Susy.
Ferdinand arrive à la montagne et emporte des gouttes d’argent, il se dit qu’il trouvera bien une poire dans la ville des fleurs pour les lui acheter.
Un insecte géant l’attaque, Ferdinand supplie Susy et les autres de venir à son secours. C’est Mme Gertrude qui le sauvera et lui pardonnera sans hésiter sa trahison.
Ferdinand donne à Susy son sachet de gouttes d’argent qu’il a pu recueillir et lui demande de les porter immédiatement à la reine des fleurs.


L’avenir de Ferdinand ne semble pas lui réserver une guérison de ses troubles mentaux, on découvre même qu’il est pervers : à l’épisode 22, où nous avons une vision du futur, Ferdinand rencontre Susy dans le tramway et il veut la toucher au postérieur, il lui dit : « Tu es devenue plutôt sexy ! Ça me fait plaisir !» Puis, il frotte sa joue contre la main de Susy en minaudant : « Tes mains sont jolies comme des macaronis. »
Ferdinand semble être condamné au célibat et à la folie…




Pistil (Keshimaru en VO) et Pollen (Kakimaru en VO) sont deux génies de la planète des fleurs (pays féérique des fleurs en VO).
La version originale précise que Pollen est une fille et que Pistil est un garçon.
Pollen est de couleur jaune et porte un nœud papillon jaune enroulé autour de son bas de queue.
Pistil est de couleur rose et porte un petit nœud papillon rose sur le torse.

Pistil et Pollen sont chargés chaque printemps d’offrir un pendentif et une baguette magiques aux enfants qui prennent grand soin des fleurs, c’est une récompense accordée à titre exceptionnel pour témoigner leur reconnaissance.
Susy est l’élue. Ils ont la mission importante de la rencontrer car elle aime énormément les fleurs et en prend grand soin.
Les deux génies partent à sa recherche sans savoir à quoi elle ressemble. Ils la voient pour la première fois alors qu’elle est en train de dessiner sur le mur de Mme Gertrude et qu’elle a ensuite protégé une fleur que Ferdinand voulait arracher.
Susy part la planter dans un champ de fleurs et les deux petits génies en profitent pour l’aborder. En lui parlant, ils ont la confirmation qu’il s’agit bien de Susy. Certains de ne pas s’être trompés, ils lui tendent deux tulipes roses et disent en chœur : « Magie des fleurs aux mille couleurs. » (« Pastel popple poppinpä » en VO) ce qui permet à Susy d’être dotée de ses pouvoirs magiques ; la première tulipe se transforme en baguette magique et la seconde en pendentif magique.
Pistil et Pollen la conseillent et lui donnent toutes les instructions nécessaires concernant l’utilisation de ses pouvoirs.

Pour ne pas être vus en public, Pistil et Pollen disparaissent en un coup de fumée (jaune pour Pollen et rose pour Pistil) et se transforment en pétales de fleurs. Pour ce faire, en VO, ils prononcent la formule suivante : « Popuriko Piririnpa ! »

Pistil et Pollen sont complémentaires : Pollen est équipée d’un crayon qui lui permet de donner vie à ce qu’elle dessine, et Pistil se sert de sa queue pour effacer et nettoyer les erreurs, il aime nettoyer.
Pistil et Pollen se chamaillent très souvent et ce sont tous deux des petits gloutons.

Ils conseillent toujours Susy, ils lui ont appris qu’elle ne devait pas utiliser sa magie pour faire de mauvaises plaisanteries ou pour donner de faux espoirs.
Ils sont devenus ses compagnons de vie, ses confidents, ils connaissent ses sentiments les plus profonds, ils prennent leur bain avec elle, ils l’aident aussi à arroser les fleurs.
Pistil et Pollen dorment très souvent sur une petite balançoire suspendue dans la chambre de Susy, parfois ils dorment blottis sur le lit de Susy.

Pollen aime les histoires de César, elle aime les histoires merveilleuses mais Pistil n’y croit pas.

Pistil et Pollen sont des personnages qui se sont montrés très utiles tout au long de la série :

- À l’épisode 1, Mme Gertrude ordonne à Ferdinand de retirer une fleur qui est sur son passage, Susy s’interpose pour la protéger. Pistil et Pollen interviennent et déversent une rafale de pétales de fleurs sur Mme Gertrude qui ne supporte pas cette agression florale.
Au même épisode, Pistil a effacé tous les dessins du mur de Mme Gertrude que Susy devait nettoyer, ce qui a permis à celle-ci de rejoindre plus vite la fête foraine.

- À l’épisode 2, en retard pour aller à l’école, Susy utilise sa baguette pour se préparer en un clin d’œil en oubliant que sa magie n’a qu’une durée limitée.
Les vêtements de Susy sont magiques donc ils vont disparaitre, Pistil et Pollen lui apportent des vêtements de rechange, ce qui la sauve d’une gêne et d’une humiliation certaines.

- À l’épisode 8, alors que Léon et Félicie se disputent violemment, Léon soulève un grand et lourd pot de fleurs ; en trébuchant, il lance le pot sur sa femme. Elle aurait pu être grièvement blessée si Pistil et Pollen ne l’avait pas sauvée en utilisant leurs pouvoirs magiques pour neutraliser le pot de fleurs.

- À l’épisode 10, Pistil et Pollen aident Susy à regagner rapidement la cabane de son grand-père : elle n’a plus qu’à s’accrocher à eux et ils l’emmènent en la transportant dans les airs. Susy sauve ainsi plus rapidement son grand-père d’un fantôme.

- À l’épisode 11, afin que l’expédition organisée pour arrêter l’oiseau doré s’arrête, Pistil a l’idée d’un stratagème : peindre une poule en doré pour que les gens le prennent pour l’oiseau doré.
Selon Pistil, quand ils verront que leur souhait ne se réalise pas, ils penseront que la légende de l’oiseau doré était fausse et ils abandonneront leurs recherches.

- À l’épisode 14, Pollen a été aplatie par Mme Gertrude. Elle est devenue aussi légère qu’une feuille de papier. Lorsqu’elle a été retrouvée, Pistil lui a insufflé de l’air dans le corps grâce à la respiration artificielle.

- À l’épisode 15, Susy doit absolument apprendre à jouer du violon pour le dixième anniversaire de l’école des fleurs.
Susy décide de s’entrainer avec obstination dans le parc. Pistil et Pollen se cachent et lui parlent sans qu’elle ne sache qu’il s’agit d’eux. Ils se font passer pour des violonistes virtuoses et lui conseillent de jouer avec plus d’élégance, de ne pas tenir son archet en position horizontale, et de ne pas appuyer trop fort sur les cordes.
Pistil et Pollen lui ont ainsi donné du courage, ils savaient que si Susy avait tout de suite su qu’il s’agissait de ses amis elle ne les aurait pas écoutés.
Le jour de la représentation, Pistil et Pollen ont l’idée de faire une mise en scène à l’aide de la magie. Ils distillent de la poudre magique dans la salle qui se transforme en forêt féérique, ce qui enchante le public.

- À l’épisode 17, alors que Susy croit s’adresser à sa grand-tante Marguerite, Pistil et Pollen lui font part de leur mauvaise impression : ils sentent que c’est un homme. Ils ont raison : Ferdinand s’est déguisé.
Ce déséquilibré finit par sauter sur Susy. Pistil et Pollen la sauvent en ôtant sa cape rouge pour en recouvrir Ferdinand. Susy en profite pour s’enfuir.

- À l’épisode 18, Pistil et Pollen préviennent Susy qu’Ivan a besoin d’elle et lui racontent tout au sujet de la chamelle Zaira. Grâce à eux, Susy sait qu’elle doit l’aider et se précipite pour aller la voir.

- À l’épisode 21, pendant que Susy était à l’école, Pistil et Pollen se sont occupés de son oiseau Piou-Piou.
Au même épisode, c’est Pistil et Pollen qui informent Susy que Ferdinand, qui a volé l’oiseau, se dirige vers le port et Pollen l’aide à sauter par-dessus un camion pour ne pas ralentir sa lancée.

- À l’épisode 24, Pistil et Pollen annoncent à Susy qu’ils sont contraints de repartir très vite sur la planète des fleurs qui est en grand péril, c’est pour cela que le pouvoir magique de Susy vient de disparaitre et c’est pour cela qu’il neige abondamment en plein mois d’août.
Susy est déterminée à les accompagner, elle dessine un cercle de fleurs, Pistil et Pollen prononcent en chœur la formule magique : « Magie des fleurs aux mille couleurs » (« Epapon parupol pappinpon ! » en VO) et lancent leurs pouvoirs sur le cercle de fleurs qui prend vie et qui provoque un cercle d’ouverture menant à la planète des fleurs.
Pollen et Pistil accompagneront Susy et Pierrot lors de leur mission consistant à se rendre sur la montagne Hinode pour trouver des gouttes argentées qui permettront de réveiller la reine des fleurs, ce qui sauvera la planète des fleurs.


Au dernier épisode, Susy sauve la planète des fleurs. Mais lorsqu’elle est de retour à la cité des fleurs, elle remarque que Pistil et Pollen ne sont pas là. Ils sont restés dans leur planète mais ils ont l’attention de communiquer avec Susy par télépathie pour lui dire au revoir : ils la préviennent qu’ils doivent rester sur la planète des fleurs et lui assurent qu’elle les reverra un jour. Ce n’est qu’un au revoir, pas un adieu.

Susy n’oubliera jamais Pistil et Pollen. À l’épisode 22 où on a un aperçu de l’avenir de Susy, nous pouvons voir Susy avec un sac sur lequel elle a représenté Pistil et Pollen.



César (Daikichi Hanazono en VO) est le grand-père paternel de Susy.
C’est un explorateur, un aventurier qui a fait le tour du monde (Afrique, Amazonie, Pôle-Sud, Pôle-Nord), il affirme avoir traversé l’océan Indien sur un radeau.
Il est toujours à la recherche de nouvelles aventures et mène une existence mouvementée.
Cet homme a la passion de l’exploration, il est même prêt à se lancer dans une chasse au trésor rien que pour le plaisir de faire des recherches pour le retrouver puisque l’argent n’a aucune importance à ses yeux (à l’épisode 4, César s’est mis à la recherche d’un trésor rien que pour le goût de l’aventure, s’il trouvait un trésor il était prêt à le donner à Pierrot).
Pour César, la vie d’un homme n’a aucun piment sans l’aventure et le risque. Il considère que l’aventure c’est l’idéal masculin, c’est une raison d’être.
Le modèle de César c’est Tarzan, comme lui il a l’habitude de se balancer sur des lianes.
Il est habitué à mener une vie spartiate et boit avec appétit du jus de ver de terre.

César est toujours vêtu d’un short, d’un marcel et d’une casquette. Ses jambes sont arquées.
C’est un personnage soupe au lait, il s’emporte très facilement mais il oublie pourquoi tout aussi facilement.
César est un vieil homme très entêté, excentrique et très enthousiaste. Malgré son âge avancé, il reste très énergique, vif, agile et il a une excellente mémoire.
Il aime énormément raconter ses exploits à sa famille, surtout à Susy. Pierrot et Jeannot aiment beaucoup l’écouter avec la plus grande attention mais César a tendance à volontairement exagérer le récit de ses aventures pour leur donner une ampleur romanesque.

César semble ne pas avoir menti lorsqu’il a affirmé avoir vu l’oiseau doré lors de l’une de ses aventures mais qu’il n’a pas pu le capturer : selon une légende très ancienne, quiconque l’aurait capturé aurait vu se réaliser tous ses vœux parce qu’il posséderait des pouvoirs magiques. Susy aura l’occasion de voir cet oiseau.

Depuis plusieurs générations, de père en fils, se perpétue une école d’explorateurs fondée par la famille (la version originale ne fait pas mention d’une école, César est un simple aventurier).
César est déçu que Léon ne s’intéresse qu’aux fleurs, il aimerait que son fils abandonne sa boutique pour devenir explorateur et suive ses traces.
Chaque fois qu’il rentre à la ville des fleurs, César tient le même discours à son fils pour le persuader d’être explorateur. Il aimerait un jour le convaincre, cela le désespère de voir qu’il n’a aucun goût pour l’aventure, il aimerait qu’il soit téméraire et qu’il suive son exemple, il en serait heureux et fier.
César se fait vieux et il ne s’est jamais vraiment remis de sa blessure au dos qu’il s’est fait dans la jungle en Amazonie (la VO indique qu’il s’est abimé les reins durant son périple amazonien).
Sans qu’il ne le sache, Susy l’entend se confier à son chameau Ivan et elle a de la peine, elle promet donc à son grand-père de prendre sa relève à l’école des explorateurs.
Heureux, César décide d’emmener sa petite-fille en entrainement. Il lui enseigne les premiers rudiments de la survie dans un endroit sauvage (monter une tente, allumer un feu, préparer le repas) mais il triche en allumant le feu à l’aide de son briquet.
Susy a un léger accident en tombant d’un arbre. César ne renonce pas en voulant continuer à faire d’elle une future aventurière, ce qui n’est pas du tout au goût d’Alexis. Ce dernier s’entretient sérieusement avec César et lui explique qu’un homme peut très bien se réaliser en étant fleuriste.
Alexis emmène César regarder discrètement le travail de Léon : César voit son fils soigner une plante puis sauver une plante infestée de pucerons. Il voit son fils passionné, impliqué et comprend que ce qu’il fait est très utile.
Alexis a réussi à le convaincre qu’un homme peut réussir sa vie simplement en cultivant les fleurs qu’il aime.
César comprend que son fils mène des aventures, mais qu’elles sont simplement différentes des siennes.
Il décide de repartir à l’aventure. En l’apprenant, Susy prévient sa famille de la blessure dont souffre de son grand-père, elle veut lui remonter le moral.
Susy le retrouve à l’aide de sa magie et fait en sorte de se retrouver prisonnière d’un gorille. Voyant sa petite-fille en danger, César vole à son secours et assomme le gorille d’un violent coup de pied.
Il retrouve ainsi confiance en lui et se dit qu’il peut encore diriger l’école d’explorateurs.
César emménage dans une cabane qu’il s’est lui-même construite dans un arbre de la ville des fleurs.
Depuis qu’il a emménagé près de son fils, César se rend très souvent chez lui.

À l’épisode 9, le deltaplane d’Alexis a été saboté par l’un des membres du gang des chauves souris (Les Black Wings en VO) alors qu’il devait relever un défi et les affronter. Lors d’un vol d’essai, Alexis chute dangereusement.
César affirme que ce n’est pas la force du vent qui a cassé la baguette de l’armature de son deltaplane, en regardant bien le bout on s’aperçoit que la cassure est nette ce qui signifie qu’on a utilisé un couteau pour couper la baguette.
Sur demande de Susy, César va lui donner des leçons de deltaplane durant une journée mais sans exécuter aucun vol.
Le jour où elle affronte le chef du gang, Susy suit les instructions que lui a données son grand-père : il lui a appris que lorsqu’elle sera dans les airs, il ne faut pas qu’elle ait peur, il lui a conseillé d’avoir conscience qu’elle a des ailes, que le ciel est son ami et qu’elle doit être à l’aise.
Durant le vol, son grand-père lui parle via une oreillette et lui rappelle que la force physique n’est pas la plus importante en deltaplane, ce qu’il faut c’est se faire porter par le vent.
Lorsque l’adversaire de Susy augmente sa vitesse, César conseille à sa petite-fille de jouer son as : elle actionne ses ailes à géométrie variable.

À l’épisode 10, César raconte à Susy qu’il y a vingt ans, il s’est retrouvé face à face avec un fantôme mais Susy a trop peur d’écouter la suite de son histoire et monte se coucher.
Pour lui apprendre à dominer sa peur, César décide de lui jouer un mauvais tour : il éteint les lumières, monte les escaliers en les faisant grincer, ouvre la porte de la chambre de Susy qui est apeurée dans son lit, et l’effraie caché sous un drap blanc.
Pour se venger, Susy utilise sa magie pour faire apparaitre un fantôme maléfique (celui d’une de ses bandes dessinées) et effrayer son grand-père.
Mais cette mauvaise farce tourne mal : lorsqu’un fantôme jette son dévolu sur quelqu’un, il ne peut plus le laisser. Le fantôme veut emmener César. Susy s’y oppose mais le fantôme refuse de quitter César.
Susy a inventé elle-même la solution pour faire disparaitre le fantôme. Une fois ce dernier disparu, Susy prétend à son grand-père qu’il n’y a jamais eu de fantôme et qu’il a dû faire un cauchemar.

Pierrot est proche de César, ils s’amusent beaucoup ensemble. Pierrot est même venu à lui à l’épisode 13 pour lui demander conseil car il était très préoccupé du fait que Susy ait reçu une lettre d’amour.
Pierrot voit en ce garçon un rival. Pour l’aider, César lui invente qu’il se souvient avoir fait la même expérience : il était en voyage dans un pays lointain où vivait une princesse dont il était amoureux et ils s’aimaient ; malheureusement, la princesse était fiancée à un autre homme et il a dû provoquer son rival en duel, un homme doit souvent combattre s’il veut conserver l’amour de sa belle lui conseille-t-il.

À la fin du dessin animé, le toit de César s’est effondré avec la pression de la neige, en attendant qu’il en construise un plus solide, il va chez Susy avec Ivan et ils se retrouvent transportés dans la planète des fleurs.
Là-bas, une immonde bête attaque Susy qui perd l’équilibre et se retrouve dangereusement suspendue au bord d’une falaise. César sauve sa petite-fille en surgissant suspendu au bout d’une liane et décochant un coup de pied sur le monstre. C’est la seconde fois qu’il n’hésite pas une seule seconde à combattre un animal imposant et dangereux pour sauver la vie de sa petite-fille. Ses forces se décuplent lorsqu’il s’agit de protéger ceux qu’il aime.
César est un vieil homme très courageux qui a surmonté avec bravoure les épreuves dans la planète des fleurs.



Ivan (Imai en VO) est le chameau de César. C’est son animal de compagnie, son compagnon de vie, ils sont inséparables. Ivan vit dans la grande cabane de César qui lui a aménagé un coin rien qu’à lui et rempli de foin.

Un jour, César attache Ivan près de la gare pour pouvoir aller au cinéma avec les enfants. Ivan se rappelle alors de l’un de ses plus beaux souvenirs : c’est la chamelle Zaira (Utako en VO), l’amour de sa vie. Il pense à elle et justement il la retrouve dans une cage d’un train.
Zaira n’a pas connu sa chance, elle a été maltraitée par des patrons cruels qui ont fini par la vendre à un cirque itinérant. Zaira déteste les êtres humains qu’elle qualifie de cruels, fourbes, elle pense qu’ils répandent tous le mal autour d’eux.
Ivan lui assure que certains êtres humains sont bons.
Le train partira au second coup de cloche, Zaira conjure Ivan de lui narrer les exploits des bons humains avant qu’ils ne se quittent.
Ivan décide de lui parler de Susy qui ne ressemble pas aux autres enfants de son âge car elle possède un pouvoir magique, il lui révèle qu’elle tient cette force étrange de la planète des fleurs.
Il lui raconte les démêlés de Susy avec Mme Gertrude qui lui avait donné des leçons de bonnes manières. Il lui explique comment, grâce à Susy, Mme Gertrude obtint l’autorisation de rester à la ville des fleurs.
Cette histoire n’arrive pas à emporter la conviction de Zaira qu’il existe des humains vraiment gentils et bons.
Ivan lui dit qu’elle a tort et lui raconte comment Susy s’est dévouée pour réconcilier ses parents. Il a ainsi réussi à faire changer d’avis Zaira.
Le train va partir avec dix minutes de retard, Ivan profite de ce contretemps pour donner des détails à Zaira sur la façon dont Susy s’y est prise pour réconcilier ses parents.
Zaira croit vraiment qu’il y a des humains gentils et généreux.
Ivan lui raconte ensuite comment Susy a établi un plan pour permettre à Fabrice de porter une lettre d’amour à celle qu’il aime.
Ces exemples ont pu véritablement convaincre Zaira de la bonté de certains humains et lui ont permis de lui redonner espoir et confiance en l’homme.
Susy rencontrera ensuite Zaira qui retrouvera définitivement cet espoir et cette confiance.


À la fin du dessin animé, Ivan se rend chez Susy en compagnie de César car le toit de leur cabane s’est effondré à cause de la neige.
Chez Susy, il finit par monter dans sa chambre après avoir entendu d’étranges bruits et constaté que personne ne redescendait de la chambre de Susy après y être monté. Ivan se retrouve, comme les autres, aspiré par le cercle de fleurs et il atterrit dans la planète des fleurs. Il est toujours resté auprès de son maître et sera de retour sain et sauf à la cité des fleurs en compagnie du reste du groupe.




Jeannot (Tsuyoshi en VO) est un personnage secondaire. C’est le camarade de classe et l’ami de Susy et Pierrot. C’est le voisin de classe de Susy.
Il est doté d’un caractère très grognon et a tendance à se montrer désagréable envers ceux qu’il apprécie lorsqu’il est de mauvaise humeur.

Jeannot fait partie de l’équipe de baseball en compagnie de Pierrot et Susy.
Il est parfois invité chez Pierrot, et il est aussi convié chez César, le grand-père de Susy, chez lequel il aime écouter le récit de ses incroyables aventures. Celles-ci donnent souvent l’idée à Pierrot et Jeannot de mettre en scène des jeux qui reproduisent ces récits.

Jeannot a un chiot blanc prénommé Chouki (Kantarô en VO) auquel il est très attaché.
À l’épisode 2, Jeannot perd son chiot qu’il retrouvera grâce à Susy qui s’est fortement impliquée dans cette affaire (elle a dessiné et collé en ville des affiches à l’effigie de Chouki, et a utilisé sa magie pour l’aider à le retrouver plus facilement et rapidement).
Jeannot était abattu, de mauvaise humeur et très triste sans son chiot. D’avoir de nouveau Chouki à ses côtés lui a fait retrouver le sourire.

Jeannot apprécie beaucoup Susy.
Il était très heureux de l’emmener au cirque et d’y assister en sa compagnie. Le plaisir n’était pas partagé car Susy devait y aller avec Pierrot et elle quitte le cirque en pleine représentation car elle ne prend aucun plaisir à voir ce spectacle tout en sachant que Pierrot ne peut pas y assister, elle laisse ainsi Jeannot seul.

Jeannot a même été jusqu’à couvrir Susy en classe : lorsque son oiseau qu’elle a apporté en classe faisait du bruit, de peur qu’elle se fasse punir par le professeur, Jeannot a suivi la lancée de Pierrot et mimé le bruit d’un oiseau en prétendant au professeur que le bruit provenait de lui.
Le professeur l’a puni : il a dû faire vingt fois le tour de l’école en courant.

On peut relever que Jeannot est le seul personnage de la série à ne pas avoir été transporté dans la planète des fleurs, il n’est pas aussi proche de Susy que peuvent l’être les autres.






L’avis de Narcisse :

C’est un dessin animé très agréable à regarder mais pour le peu d’épisodes qu’il contient, je n’ai pas trop apprécié les flashbacks. Sur 25 épisodes, il y en a tout de même trois qui sont consacrés à des flashbacks (épisodes 14,18, 22).

Susy est une petite fille pleine de vie que je trouve toute mignonne. Elle a la particularité de ne pas se transformer et sa couleur de cheveux est plus réaliste et classique (comparé notamment à Yû de la série Creamy Merveilleuse Creamy et Vanessa de la série Vanessa et la magie des rêves).

Ce que j’ai surtout aimé dans ce dessin animé, ce sont tous les moments entre Susy et Alexis. Mon épisode préféré c’est le 19 consacré à l’anniversaire d’Alexis et à sa relation avec Susy (j’en dis plus dans le sujet consacré à leur relation), je nourris l’espoir qu’elle se marie avec lui plus tard.

J’aime beaucoup le personnage de Mme Gertrude. C’est une dame qui me fait rire notamment lorsqu’elle fait ses séances de gymnastique en collants moulants, lorsqu’elle crie : « Ferdinand !! » ou lorsqu’elle mange goulûment hi hi



Je la trouve attachante et j’aime sa relation avec Susy. J’ai l’impression qu’elle la considère comme un membre de sa famille, comme je l’ai expliqué dans sa présentation, Susy est la personne qu’elle aime le plus dans la ville des fleurs. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé l’épisode où elle voulait en faire une petite fille modèle, on a pu voir qu’elle était profondément attachée à Susy.
Lorsque Mme Gertrude pleurait et qu’elle s’est livrée à cœur ouvert, ce qu’elle a dit de Susy m’a émue aux larmes (vous en trouverez le détail dans la présentation de Mme Gertrude).
J’aime beaucoup cet épisode qui illustre l’attachement et l’amour de cette femme pour cette petite.



Dans le fond, Mme Gertrude est une femme très gentille, sensible et qui n’est absolument pas rancunière. Pour preuve, elle pardonne au dernier épisode très rapidement à ce fou de Ferdinand et le sauve alors que deux minutes avant, il a failli causer sa mort.

Ferdinand est un véritable malade mental. Il est complètement fou (je détaille dans sa présentation l’étendue de ses troubles mentaux) mais Mme Gertrude est attachée à lui.
Je ne l’apprécie pas spécialement mais il apporte tout de même une note d’humour (et de folie !) à la série.
Qu’il était drôle lorsqu’il s’est déguisé en femme pour montrer à Susy les principaux pas de danse. Il a pris son rôle très à cœur :



Je trouve cela étonnant que l’on ne sache rien des parents d’Alexis et Pierrot, j’aurais apprécié en apprendre à leur sujet.

Félicie est une mère que j’aime bien, je la trouve jolie avec un physique soigné et délicat.

J’ai remarqué que Susy est associée à la tulipe :
- Pour l’investir de ses pouvoirs, Pistil et Pollen lui ont tendu deux tulipes roses qui se sont transformées en baguette et médaillon.
- Le pommeau de sa baguette est en forme de tulipe.
- Alexis a spécialement préparé une glace pour Susy qu’il a baptisée ‘‘La tulipe garçon manqué’’
- La reine des fleurs était endormie dans une tulipe.


Les chaussures ailées de Sakura (Sakura chasseuse de cartes) me semblent avoir peut-être été inspirées de l’épisode 5 de Susy où on la voit se doter, à l’aide de la magie des fleurs, de chaussures ailées.





Je trouve que Susy va devenir une belle jeune fille plus tard :




La bande son de cette série n’est pas exaltante mais j’apprécie quelques musiques particulièrement celles à tonalité mélancolique.

Enfin, j’aurai aimé qu’il y ait une fin un peu plus développée, connaitre notamment le devenir des personnages. Je trouve qu’il n’y a pas assez d’épisodes.



La série ne dit pas qui de Pierrot ou d’Alexis sera le futur mari de Susy, il appartient au spectateur de faire son propre choix.
À la lumière des sentiments des personnages, de leurs relations et de leurs comportements, j’ai décidé de soutenir la thèse selon laquelle la relation entre Pierrot et Susy ne dépassera pas le stade de l’amitié.
La relation qui unit Susy à Alexis a toutes les chances d’aboutir à un mariage eu égard aux sentiments que les deux personnages se portent parce que, oui, Susy est très amoureuse d’Alexis et on peut bel et bien affirmer que celui-ci est loin d’y être indifférent…



                                              L’amitié entre Pierrot et Susy


Pierrot et Susy sont des meilleurs amis qui se connaissent depuis leur petite enfance.
Pierrot et son grand-frère Alexis sont intégrés à la famille de Susy, c’est comme s’ils en faisaient partie.
Pierrot et Susy ont le même âge (dix ans) et ils sont dans la même classe. Pierrot vient chercher Susy tous les matins pour partir avec elle à l’école ; même si elle est en retard, Pierrot l’attend.
Il a l’habitude de se rendre chez Susy et de monter dans sa chambre.
Pierrot et Susy sont toujours ensemble, ils forment un duo uni et inséparable.
Même s’ils se disputent, ils se réconcilient rapidement car leur amitié est solide.
Pierrot est un ami fidèle et il protège toujours Susy. Mais il s’avère que Susy est amoureuse d’Alexis. Pierrot, quant à lui, nourrit des sentiments amoureux envers Susy et il garde l’espoir secret qu’elle partagera un jour les mêmes sentiments.

C’est une belle amitié, bien qu’elle ne me marque pas spécialement. Je pense que la relation qui unit Pierrot et Susy n’ira pas au-delà de l’amitié car je vois Susy en couple avec Alexis (j’en explique les raisons dans la présentation du couple Alexis/Susy).
J’estime que Susy ne pourrait pas ressentir un véritable amour pour Pierrot au regard de leur relation, de leur caractère respectif, de l’amour de Susy pour Alexis, et de son comportement envers Pierrot tout au long de la série. Si Pierrot a un comportement d’amoureux, Susy se comporte toujours envers lui comme une excellente amie :

À la fin de l’épisode 2, par une fin de soirée, Pierrot vient toquer à la fenêtre de la salle de bains de Susy pour lui parler, il rougit de la voir torse nu. Il rougit mais Susy ne rougit pas devant lui, elle le regarde droit dans les yeux sans gêne parce qu’elle le considère comme un ami très proche, il est comme un frère pour elle. Si c’était un garçon pour lequel elle ressentait un sentiment amoureux, elle aurait été terriblement gênée qu’il la voie dans cet état de nudité.
Le contexte de l’épisode 6 est différent : Pierrot est monté dans la chambre de Susy sur autorisation de sa mère, Susy a honte, elle ne voulait pas qu’il s’approche du lit notamment car il y avait une culotte, elle a rougi. À la vue de ce vêtement, Pierrot a fortement rougi.
Si Susy a rougi c’est en raison d’un sentiment de pudeur, elle aurait rougi devant n’importe quel garçon car c’est un vêtement très intime, elle a eu honte de montrer sa culotte (à titre d’exemple comparatif, dans le dessin animé Lucile Amour et Rock’n’Roll, Lucile a rougi de honte et de gêne que son père ait vu sa culotte dans le panier à linge propre).
Mais Susy ne pourrait pas se montrer torse nu devant un autre garçon comme elle l’avait fait devant Pierrot, et même après avoir refermé la fenêtre de sa salle de bain, Susy n’était pas du tout gênée qu’il l’ait vue dans cet état tout simplement parce qu’elle le considère comme un frère.


Pierrot, qui est pourtant de nature très gentille et polie, ne peut pas se contenir lorsque Susy est atteinte par quelque mal. C’est ainsi que lorsqu’elle est tombée d’un arbre après que son grand-père l’ait emmenée en excursion pour devenir exploratrice, Pierrot n’a pas pu contenir sa colère : il a même été jusqu’à traiter César de ‘‘vieux bouc têtu’’ et à reprocher à son grand-frère de ne rien avoir fait pour la retenir.

Pierrot est jaloux de l’amour que Susy porte à son frère ainé. Toutes les manifestations d’amour qu’elle témoigne envers Alexis le blessent car il sait qu’il n’est rien de plus qu’un ami pour Susy.
Lorsqu’Alexis leur a parlé d’une tradition selon laquelle les vœux se réalisent lorsqu’un avion en papier arrive jusqu’à la mer, Pierrot n’y croyait pas. Mais en voyant Susy y croire de toutes ses forces, Pierrot a fait le vœu de mieux s’entendre avec Susy puisqu’il voit qu’elle préfère son frère à lui.
De même, en entendant la légende de l’oiseau doré, Pierrot voulait le capturer pour qu’il réalise son souhait : que Susy tombe amoureuse de lui (notons qu’Alexis sait très bien quel est le souhait le plus cher de son petit-frère).


Même s’ils se disputent, leur amitié demeure vivace. Pierrot et Susy peuvent toujours compter l’un sur l’autre, ils s’entraident, se soutiennent, se consolent ; Pierrot agissant toujours avec amour et Susy avec pure amitié, ils sont profondément attachés l’un à l’autre :

- À l’épisode 5, Susy décide de remplacer Alexis, qui s’est blessé, en assurant à sa place les livraisons de fleurs. Susy a bien mis en garde Pierrot de s’occuper d’Alexis et de rester à son chevet, elle lui a interdit de venir l’aider pour les livraisons.
Pierrot est très inquiet pour Susy, il décide de se déguiser (la VO précise bien que c’est une idée d’Alexis) et son frère l’aide en lui prêtant des vêtements.
Susy ne trouve pas la villa blanche (Nishiyama en VO), Pierrot lui envoie un avion en papier, la VO précise qu’il est écrit sur le papier : « Courage Yûmi ! »
Susy pense que l’avion vient d’Alexis et le remercie de lui avoir redonné courage.
Elle va se tromper dans l’une de ses livraisons, la villa blanche a téléphoné : ils n’ont pas reçu leurs fleurs. Susy veut réparer son erreur.
Pierrot la suit sans être vu, il retrouve dans un parc le garçon à qui Susy a malencontreusement livré les fleurs. Puis il avertit Susy en lui envoyant un avion en papier.
La VO précise qu’il est écrit sur le papier : « Au parc, vite ! »
Grâce à Pierrot, Susy retrouve le petit garçon avec les fleurs et les reprend. Elle heurte Mme Gertrude, l’écrin qu’elle compte offrir aux fiançailles de sa nièce Anne-Marie tombe dans le bouquet de fleurs, Susy ne l’a pas vu et ne comprend pas pourquoi Mme Gertrude et Ferdinand lui courent après.
Pierrot intervient et demande à Susy de lui lancer le bouquet de fleurs. Il croyait que Mme Gertrude et Ferdinand poursuivaient Susy, il se rend compte qu’ils poursuivent le bouquet puisqu’ils se mettent à le poursuivre.
Susy utilise la magie des fleurs, se dote de chaussures ailées et emporte Pierrot.
En arrivant avec lui à destination, elle voit les avions en papier qui sortent de sa poche et comprend que c’est lui qui l’a encouragée et aidée durant cette journée.
Susy livre les fleurs juste à temps (notons que Mme Gertrude arrive à la réception et reprend son écrin pour l’offrir à sa nièce qui était justement la destinataire des fleurs).
En sortant de l’hôtel, Susy reçoit un avion en papier de Pierrot. La VO précise qu’il y est écrit : « Je suis content pour toi, Yûmi »
Susy le remercie intérieurement de tout cœur, lui fait un grand sourire et ils s’adressent tous deux le pouce de la victoire. C’est une scène qui illustre très bien leur complicité amicale :



- Il arrive à Susy de s’emporter contre Pierrot, de passer sur lui ses nerfs comme ce fut le cas à l’épisode 7 : Susy qui est de nature à s’irriter facilement, l’était à son paroxysme car elle s’était mise au régime.
Pierrot ne savait pas qu’elle était au régime, il a eu la gentillesse et l’attention de lui apporter des biscuits qu’il avait faits spécialement pour elle en suivant les conseils de la recette de sa grand-mère.
Susy jette les biscuits au sol et s’énerve injustement contre Pierrot. Ce dernier est blessé, il ne comprend pas sa réaction. Susy se met alors à pleurer et lui confie qu’elle veut juste maigrir un peu.
Pierrot répète ensuite à Léon que Susy se fait du souci parce qu’elle prend du poids, Alexis a donc l’idée de mettre un plan à exécution pour mettre un terme à ses soucis.
Pierrot et Susy sont toujours là l’un pour l’autre surtout lorsqu’ils ont des ennuis. Malgré leurs disputes, ils s’entraident et se soutiennent.

- À l’épisode 10, Susy fait la tête à son grand-père qui lui a joué un soir un mauvais tour en se déguisant en fantôme. Le lendemain, Susy raconte cette histoire à Pierrot.
Puis elle décide de se venger et effraie son grand-père en donnant vie à un fantôme de l’une de ses bandes dessinées.
La plaisanterie tourne mal et le fantôme ne veut pas quitter César ; pour le faire disparaitre, Susy doit attendre le prochain numéro pour savoir comment le fantôme disparait dans sa bande dessinée. Le lendemain, Susy décide de se rendre chez l’éditeur pour savoir comment se termine cette histoire. Pierrot l’accompagne et remarque qu’elle est songeuse. Susy le remercie de l’avoir accompagnée, il lui répond qu’il n’y a pas de quoi et ajoute : « J’aime beaucoup être avec toi. » sans oser la regarder par timidité. Elle demande « Quoi ? » Il dit : « Non non j’ai rien dit. »
L’éditeur refuse de lui raconter la fin de l’histoire, alors Susy décide de se rendre chez le dessinateur.
Susy demande à Pierrot s’il vient avec elle. Il lui répond : « Bien sûr je ne vais pas t’abandonner maintenant. »
Elle est heureuse de son dévouement et le remercie en lui attrapant les mains, Pierrot rougit. Il lui dit que c’est normal et très gêné, il demande à y aller maintenant.
On notera que Pierrot rougit mais Susy n’a pas de gêne ni de honte de lui attraper les mains et de le regarder droit dans les yeux, car elle ne ressent que de l’amitié pour lui.



- À l’épisode 13, Susy trouve dans son casier une lettre d’amour. Pierrot a vu la lettre, il devine que c’est une lettre d’amour, il n’est pas concentré pendant la classe, cette lettre le turlupine, il se demande qui a bien pu lui envoyer une lettre.
Pierrot voit en ce garçon un rival, c’est une affaire importante pour Pierrot qui a besoin des conseils de César. Ce dernier lui conseille qu’un homme doit combattre s’il veut conserver l’amour de sa belle.
Pierrot se déguise pour suivre Susy jusqu’au lieu du rendez-vous (sous l’horloge aux fleurs, dimanche à 15 heures). Il est déterminé à se battre pour elle.
Pierrot voit Susy apprêtée face à Fabrice, le garçon le plus timide de la classe (la VO indique que c’est un garçon de la classe voisine).
Pierrot n’a aucune idée de ce qu’ils se disent et s’énerve de voir Fabrice tenir les épaules de Susy et s’approcher d’elle.


Pierrot craint que Fabrice soit sur le point d’embrasser Susy, il se rappelle les paroles de César qui lui disait qu’un homme doit combattre pour l’amour de sa belle.
Il surgit violemment en le menaçant : « Eh toi lâche-là ! » et pousse Fabrice au sol mais Susy assène instinctivement une violente gifle à Pierrot avant de regretter aussitôt son geste.
Pierrot est ensuite soulagé d’apprendre que Susy n’était pas la destinataire de la lettre, Fabrice s’était seulement trompé de casier.
Pierrot est tellement soulagé mais pour que Susy ne devine pas qu’il est amoureux d’elle, il se montre indélicat en riant et disant à Susy : « Sois réaliste ! Qui t’enverrais une lettre d’amour ? » En réalité, il est évidemment très rassuré.
Susy est fâchée et le menace de le gifler une seconde fois, ce qui le calme.
Susy lui demande pourquoi a-t-il sauvagement sauté sur Fabrice. Pierrot avoue seulement qu’il a cru que Fabrice avait l’intention de l’embrasser et qu’il a voulu la défendre.
Susy rougit de flatterie, elle est contente qu’il soit jaloux, cela lui prouve à quel point il tient à elle. Pierrot est gêné, il rougit et s’écrie qu’il a seulement voulu l’aider parce qu’il est son ami.
Pour changer de discussion, il se met à se moquer de ses taches de rousseur (et aussi de ses sourcils en VO) ce qui provoque une dispute amicale.
Fabrice les interrompt en disant que cela se voit qu’ils sont deux vrais amis tous les deux. Même Fabrice (un regard extérieur) a bien vu que la relation qui les unit est une solide amitié très profonde.


- À l’épisode 15, Susy s’est fâchée parce que des filles, qui se préparent pour le spectacle musical de l’école, se sont moquées d’elle qui passe son temps à jouer dans la rue comme un garçon manqué.
Susy s’énerve et prétend savoir jouer du violon. Susy dit ensuite la vérité à Pierrot : elle n’a jamais su jouer du violon mais elle s’entrainera pour réussir à jouer au concert. Pierrot lui fait confiance et pour l’aider, il demande aux parents de Susy de le laisser faire les livraisons à la place de Susy. Il est déterminé à remplacer Susy jusqu’au concert. En le regardant avec reconnaissance, Susy pense : « Pierrot ! Tu es vraiment le meilleur des amis ! »
Pierrot est rapidement inquiet car Susy joue très mal et ne fait aucun progrès, il aimerait qu’on puisse lui trouver un professeur de violon. En route avec son frère, il entend le son d’un violon qui provient de la villa de Mme Gertrude.
Alexis et Pierrot toquent chez elle pour lui dire qu’ils sont à la recherche d’un professeur de violon. Mme Gertrude accepte de donner des leçons à Susy alors qu’elle ne sait pas en jouer, mais elle est persuadée de savoir en jouer.
Les répétitions en groupe se passent mal puisque Susy ne sait toujours pas jouer, des élèves en font le reproche à Susy, Pierrot prend sa défense en disant qu’elle était nerveuse pour la première répétition (il ne veut surtout pas qu’elles découvrent que Susy ne sait pas jouer).


- À l’épisode 16, un cirque s’installe dans la ville des fleurs. Pierrot propose à Susy d’y aller avec elle dimanche prochain.
Le jour J, Susy apprend que Pierrot ne peut pas y aller car il doit garder le lit. Susy finit par se mettre à pleurer car lorsque Pierrot sera guéri, le cirque sera reparti.
Alexis n’a pas précisé à Susy que Pierrot a les oreillons, il dit que c’est une grippe et la retient lorsqu’elle veut aller lui tenir compagnie.
Poussée par la curiosité, Susy court pour rendre visite à Pierrot sans qu’Alexis ne le remarque.
Pierrot ne voulait pas que Susy le voit dans cet état car il a les joues gonflées.
En voyant ses joues, Susy éclate de rire et se moque de ses joues gonflées en disant qu’il a une figure ridicule.
Pierrot a terriblement honte, il s’énerve et lui ordonne de s’en aller en criant qu’il ne veut plus jamais la voir. Il la jette de chez lui en la poussant dehors.



Pierrot a eu beaucoup de peine d’être tourné en dérision par celle qu’il aime.
Ce soir-là, Alexis prévient les parents de Susy que la fièvre de Pierrot continue à monter, il a aussi la rougeole, comme Alexis doit travailler il a dû le placer à l’hôpital.
Susy est très inquiète pour son meilleur ami.
Le lendemain, elle demande à son père de la laisser aller livrer le bouquet de fleurs pour l’hôpital central. Susy en profite pour apporter des violettes destinées à Pierrot.
Pierrot est dans la chambre 306, Susy demande des informations à l’accueil, mais Pierrot n’a pas le droit de recevoir de visite car il est contagieux.
Susy demande à une infirmière de remettre ses petites fleurs à Pierrot, elle lui a même écrit un mot. Pierrot est très heureux du geste attentionné de Susy. L’infirmière lui demande si cette Susy est sa petite fiancée, Pierrot répond ‘‘oui’’ en rougissant.
Voici le contenu du mot que Susy lui a écrit : « Salut Pierrot, comment vas-tu ? Je suis triste qu’on n’ait pas pu aller au cirque mais j’ai décidé de ne pas y aller sans toi. C’est ma punition pour m’être moquée de toi l’autre jour. J’espère que ces quelques fleurs te prouveront mon repentir. Si tu me pardonnes, mets une de ces fleurs devant la porte de ta chambre et je comprendrai. Je t’embrasse. Susy. »
Pierrot est très heureux et soulagé, il respire avec amour les violettes en disant : « Oh Susy ! » Puis il se lève pour aller déposer une violette devant sa porte.



Le problème c’est que Mme Gertrude passe dans le couloir et ordonne à Ferdinand d’enlever cette fleur. Ferdinand la jette à la poubelle. Lorsque Susy revient dans le couloir, elle ne trouve pas de fleur et s’imagine que Pierrot ne lui a pas pardonné et qu’il est furieux contre elle.
Susy accepte d’aller au cirque en compagnie de Jeannot, croyant que Pierrot lui en veut encore. Mais pendant la représentation du cirque, Susy fait un lapsus révélateur : « Pierrot tu as vu cette trapéziste ! » s’exclame-t-elle.
Susy ne prend aucun plaisir à regarder le spectacle sans Pierrot, elle quitte le cirque en pleine représentation pour se rendre à l’hôpital.

De son côté, Pierrot est étonné et déçu d’apprendre que Susy soit allée au cirque alors qu’elle lui avait certifié qu’elle n’irait pas sans lui. Il ne comprend absolument pas sa réaction d’autant plus qu’il a déposé la violette au pas de sa porte en symbole de son pardon.
Il la voit par la fenêtre de sa chambre d’hôpital, Susy lui fait signe avec son chapeau mais Pierrot referme le rideau car il est déçu qu’elle n’ait pas tenu parole. Il ne sait évidemment pas que Susy n’a pas pu voir la fleur qu’il lui a déposée.
Susy est triste. Heureusement qu’elle parle à Alexis et qu’il lui raconte tout au sujet de son frère, il lui dit que Pierrot a mis une violette devant la porte de sa chambre. Susy est rassurée, ses yeux brillent, elle sait que Pierrot avait déposé la violette et cela veut dire qu’il lui avait pardonné !

Cette nuit-là, Susy se rend à l’hôpital, elle veut faire plaisir à Pierrot, elle a décidé de le faire assister à la représentation d’un cirque grâce à ses pouvoirs magiques.
Un lapin vient chercher Pierrot et le conduit à l’étage supérieur ; en pénétrant dans la pièce, Pierrot est ébloui par une lumière aveuglante qui se dissipe pour faire place à un cirque.
Susy le rejoint et lui dit qu’elle ne pouvait pas se résoudre à assister à un spectacle si merveilleux sans qu’il soit avec elle. Pierrot lui répond que c’est la même chose pour lui. « Y’a qu’avec toi que je voulais venir au cirque » dit-il. Susy lui répond que c’est un rêve.
Puisque c’est un rêve, Pierrot se sent prêt à lui déclarer son amour mais il n’en aura pas l’occasion car le cirque se termine.




La magie endort Pierrot. En s’endormant, il dit : « Susy je t’aime beaucoup » (En VO, il dit : « Je t’aime »).

Tout à fait guéri et sorti de l’hôpital, Pierrot se rend au pas de course chez Susy. Il monte dans sa chambre et c’est à son tour de se moquer de Susy qui a attrapé les oreillons et la rougeole. Mais Susy lui pardonne automatiquement parce qu’elle s’était comportée exactement de la même manière, elle ne saurait lui reprocher ce qu’elle a elle-même fait.
Pierrot est étonné qu’elle ait les mêmes maladies qu’il a eues, il se dit qu’il n’a pas pu la contaminer puisqu’ils ne se sont pas vus une seule fois pendant sa maladie. Susy se garde évidemment bien de lui avouer son petit secret.


- À l’épisode 21, Susy s’est endormie en classe, elle a été punie à faire dix fois le tour de l’école en courant. Pierrot a fait semblant de dormir pour être puni avec elle.
Susy n’a pas dormi de la nuit pour veiller sur son oiseau, Pierrot aime le cœur généreux de Susy (c’est d’ailleurs une grande qualité qu’ils partagent), et lui dit en rougissant : « Ah tu me plais ! »
Susy a ensuite apporté son oiseau en classe, il fait du bruit, le professeur cherche à savoir d’où provient-il. Pour que Susy ne se fasse pas punir, Pierrot dit au professeur que c’est lui qui fait le bruit de l’oiseau. Pierrot est puni : il doit faire vingt fois le tour de l’école en courant, mais il s’en moque, ce qui lui importe c’est que Susy n’ait pas d’ennuis (notons que le professeur n’était pas dupe et a bien remarqué que Susy avait apporté son oiseau, il ne la punira pas).


- À l’épisode 22, Susy et Pierrot regardent les vitrines, ils regardent un maillot de bain, Pierrot dit à Susy qu’il ne lui irait pas, Susy ne comprend pas pourquoi. Pierrot lui dit que ce serait embarrassant qu’elle porte un maillot aussi voyant que celui-là car tout le monde la regarderait avec insistance. Il ne veut pas qu’elle s’exhibe à la vue de tous les garçons.
Susy lui dit : « Ah tu penses que tout le monde pense de travers comme toi ! » Pierrot assure qu’il ne pense pas de travers. Les deux amis se disputent.
Chez lui, Pierrot se demande pourquoi Susy dit qu’il est mal élevé, (en VO, elle l’a qualifié de ‘‘cochon et poltron’’). Il recherche ce qui a pu lui faire penser cela et repense à la fois où il a vu sa culotte dans sa chambre mais c’était par inadvertance.
Il repense ensuite au jour où il était resté la regarder pendant qu’elle se battait avec Jeannot sur la plage.
Puis, il repense au jour où il n’avait pas pris la défense de Susy lorsque Mme Gertrude l’avait forcée à nettoyer le mur de sa villa.
Enfin, il repense au jour où il a fait pleurer Susy en lui offrant des biscuits alors qu’elle faisait un régime.
Tout compte fait, Pierrot se met à penser au comportement de Susy qui n’est pas toujours si tendre : elle s’est moquée de ses joues gonflées quand il avait les oreillons.

À la plage, un homme revêtu de noir qui appartient à la société de l’amour approche Susy et lui demande si elle cherche l’amour. Il l’emmène dans sa valise magique à la recherche d’un fiancé pour elle. Il lui explique qu’il n’est pas bon de se montrer violente. On peut voir que le seul homme avec lequel elle ne l’est pas c’est Alexis (j’y reviens dans la présentation du couple Alexis/Susy).
L’homme lui parle de la façon dont elle avait giflé Pierrot lorsqu’il a poussé Fabrice parce qu’il avait cru qu’il allait l’embrasser ; l’homme lui conseille de refréner ses instincts impulsifs et lui reproche d’être trop brutale, trop garçon manqué et ce, depuis sa petite enfance.

Susy ne supporte pas ces reproches et finit par se retrouver pourchassée par Ferdinand, Susy appelle Pierrot à son secours, il arrive et frappe Ferdinand. Susy s’évanouit contre Pierrot.
Instinctivement, Susy a pensé à Pierrot qui est toujours avec elle, qui est toujours là pour elle, ils sont inséparables.
De retour à la réalité, Susy est endormie à la plage et c’est Pierrot qui la réveille. Susy saute dans ses bras en le serrant, Pierrot rougit. Susy se serre contre lui affectueusement et lui propose d’aller nager, ils sont réconciliés, et ils y vont en courant main dans la main. Derrière eux, l’homme de la société de l’amour les regarde.



Grâce à cette expérience, Susy a appris à être moins entêtée et aussi à faire le premier pas lors des réconciliations, surtout que c’était elle qui avait déclenché la dispute avec Pierrot.
Encore une fois, Pierrot rougit au contraire de Susy qui le serre comme un ami très proche, elle ne ressent ni honte ni gêne de l’enlacer, elle l’enlace même comme un frère ; au contraire, lorsqu’une fille est amoureuse, elle n’ose pas attraper, serrer, étreindre l’être aimé de cette manière. C’est ainsi que se comporte Susy avec Alexis, elle est toute penaude et intimidée, et lorsqu’elle se sert contre lui, c’est d’une manière amoureuse, elle se comporte tout simplement comme une fille amoureuse avec Alexis.

- À la fin de la série, Susy confie son secret à Pierrot dans la planète des fleurs. Susy a tenu à s’y rendre, via un cercle de fleurs, pour la sauver et Pierrot y a été aspiré en entrant dans la chambre de Susy.
Là-bas, Pierrot accepte sans hésitation d’accompagner Susy sur la montagne Hinode pour y recueillir des gouttes argentées et sauver la reine des fleurs et a fortiori la planète des fleurs.
Pour soutenir Susy, Pierrot a bravé les dangers que représentent les bêtes menaçantes de la planète.
Puisque Pierrot a accepté de venir avec elle, il a prouvé à quel point il l’aime. Pour le remercier de son amitié indéfectible et inébranlable, Susy lui offre une semence de fleur qu’elle vient de ramasser, et ils s’envolent dans un petit avion pour accomplir leur mission.
Susy découvre que son ami a le vertige, Pierrot a surmonté sa peur du vertige pour accompagner celle qu’il aime.
Il entreprend ensuite une marche éprouvante, échappe à des insectes dangereux, et pendant que Susy porte les gouttes d’argent pour réveiller la reine des fleurs, Pierrot reste avec les autres pour se charger de retenir un insecte monstrueux.
Pierrot a toujours soutenu Susy, mais durant cette épreuve, il lui a prouvé à quel point il tenait à elle. C’est un ami digne de confiance, fidèle, elle pourra toujours compter sur lui toute sa vie durant, il la soutiendra et l’aidera quoi qu’il arrive et quoi qu’il puisse lui en coûter.

De retour à la cité des fleurs, Pierrot va planter dans le jardin de César la semence que Susy lui a offerte pour qu’elle y reçoive toute la lumière qu’il lui faut.
La fleur qui en éclora reflètera leur amitié profonde, sincère et durable.


Dans cette relation amicale, c’est toujours Susy qui prend les devants, les initiatives, c’est elle le meneur. Cette relation n’est pas représentative d’un couple mais plus d’une amitié ; avec Alexis, c’est l’inverse : c’est lui qui la guide, qui la mène, qui l’apaise.
De plus, Susy ne dévoile pas son côté féminin lorsqu’elle est avec Pierrot, elle reste avec lui le petit garçon manqué de tous les jours.
C’est l’être aimé (par amour) qui fait dévoiler la part féminine d’une femme et ici, c’est Alexis qui fait ressortir le côté féminin de Susy.



                                                       Le couple Alexis/Susy


Alexis et Susy forment le couple caché de ce dessin animé et c’est ce qui le rend à mes yeux très intéressant.
Susy est très amoureuse d’Alexis, elle ne pense qu’à lui et ne regarde que lui. Ce n’est pas un simple amour d’enfance, ce n’est pas seulement une petite fille sous le charme d’un beau jeune homme plus âgé (comme c’est le cas dans Emi Magique avec Maï qui est sous le charme de Ronnie mais qui est en réalité amoureuse de son ami d’enfance Alphonse).
Susy est parfaitement claire dans ses sentiments : elle considère Pierrot comme un meilleur ami et Alexis est l’élu de son cœur.
Cette relation est d’autant plus captivante car ce n’est pas un amour à sens unique, Alexis ne considère pas Susy comme une petite sœur (c’est par exemple le cas dans Emi Magique : Ronnie considère Maï comme une petite sœur et rien de plus), Alexis porte un intérêt tout à fait particulier pour Susy. Il l’a choisie pour future épouse (plusieurs éléments de la série vont dans ce sens, j’y reviendrai au cours de mon analyse) et Alexis veille particulièrement à entretenir l’amour que Susy lui témoigne.
Au vu du très jeune âge de Susy, il est évident qu’Alexis ne peut pas encore ressentir un amour fou pour elle, pour le moment ses sentiments se cantonnent à l’attention prononcée, l’attachement profond, la tendresse et l’affection.
Cependant Alexis est prévoyant et calculateur (dans le bon sens du terme), il sait que Susy est amoureuse de lui et cela lui plait particulièrement étant donné qu’elle l’intéresse singulièrement.
Il ne faut pas oublier qu’Alexis est un jeune homme japonais ; dans les mœurs japonaises, il arrive très souvent que des jeunes hommes choisissent une petite fille comme future élue de leur cœur et attendent qu’elle grandisse pour l’épouser. C’est le cas d’Alexis.
Les intentions d’Alexis sont tout à fait pures et n’ont absolument rien d’inconvenant ou de déplacé, d’autant plus qu’il sait faire la part des choses : il ne regarde pas et ne se comporte pas avec Susy comme si elle était une femme mais comme une petite fille. Alexis prend son temps et ses sentiments chemineront au fur et à mesure des années.

Alexis invite souvent Susy à venir chez lui, il écoute tout ce que Susy raconte, il s’intéresse à tout ce qu’elle peut dire ou faire. En cela, ses méthodes et son comportement me font fortement penser au personnage de Stéphane/Katsuhiko Muraki en VO (du dessin animé Une Vie Nouvelle/Hiatari Ryôkô). Comme Stéphane, Alexis regarde grandir et surveille la petite qu’il compte épouser plus tard, il veut tout savoir d’elle dans les moindres détails, il la conseille, l’aide, la surveille, la guide, la protège, la console, il la taquine même parfois et prend plaisir à le faire. Il sait qu’elle est très amoureuse de lui et il s’en réjouit. Il reste patient en attendant le moment venu où il pourra laisser libre cours à ses sentiments qui auront évolués.
J’aime aussi beaucoup sa façon de la regarder, il se montre toujours très observateur, il lui porte énormément d’attentions, il la regarde toujours avec douceur, tendresse et un intérêt particulier. Par exemple :


Parfois, son regard s’illumine lorsqu’il pose les yeux sur elle (comme c’est le cas notamment dans la photo de droite de présentation du couple).


Alexis surveille les activités de Susy. Il n’était pas du tout content lorsqu’elle a annoncé qu’elle va devenir une exploratrice (Alexis ne sait pas qu’elle voulait faire plaisir à son grand-père), le visage d’Alexis se ferme et il lui demande si elle est bien sûre qu’elle ne le regrettera pas :


César décide d’emmener sa petite-fille en entrainement. Alexis charge les fleurs dans la fourgonnette et appelle Léon pour l’éloigner et pouvoir parler seul à Félicie.
Alexis demande à Félicie pourquoi n’a-t-elle pas empêché Susy de se lancer dans cette aventure. Elle lui répond que Susy apprendra qu’on ne renonce pas à ses rêves aussi facilement, elle tient par-dessus tout à devenir dessinatrice, c’est sur un coup de tête qu’elle a pris cette décision de devenir exploratrice, c’est pour faire plaisir à son grand-père, ce sacrifice sera trop dur à supporter et ses ambitions seront plus tenaces qu’elle ne le croit, elle se rendra compte qu’elle ne peut pas sacrifier ses rêves simplement pour faire plaisir à quelqu’un.
Alexis est soulagé par les éclaircissements de Félicie : « Ah très bien je comprends mieux maintenant. » dit-il, pleinement rassuré.
Ci-dessous, sur l’image de gauche, vous pouvez voir son visage inquiet lorsqu’il demande des explications à Félicie. Sur l’image de droite, on ressent bien qu’il est soulagé après les précisions de Félicie.
Encore une fois, son attitude me fait beaucoup penser à celle de Stéphane (du dessin animé Une Vie Nouvelle) : Alexis contrôle, surveille et calcule.



Susy va tomber d’un arbre pendant l’entrainement dicté par son grand-père.
Après cet accident, Alexis s’en veut de ne pas s’être interposé, il s’en veut de ne rien avoir fait pour la retenir et il regrette de l’avoir laissée partir.
Alexis s’énerve de voir que César veut encore emmener Susy, il lui reproche de vouloir encore l’obliger à réaliser ses ambitions. Fin calculateur, Alexis procède en douceur pour l’en dissuader en lui montrant que Léon est un homme épanoui en tant que fleuriste et que c’est la voie qu’il s’est choisie.
Ce faisant, César accepte la vocation de son fils et renonce à faire de Susy une exploratrice.

L’épisode suivant, lorsque César vient chercher Susy, cela ne plait pas à Alexis qui reste méfiant : « Un autre entrainement en vue ? » demande-t-il à Léon.
Alexis suit cette affaire de très près, en apprenant que Susy n’est pas encore rentrée à la maison, Alexis se précipite chez César, et il est très inquiet que sa cabane soit vide.


Alexis s’occupe bien de Susy, lui prodigue de bons conseils, il la connait par cœur, elle ne peut rien lui cacher :
Un jour que Susy restait auprès de son père pour l’aider, Alexis a de suite su qu’elle restait auprès de son père pour l’aider afin qu’il lui donne de l’argent en retour. Il a remarqué qu’un tel comportement ne fait pas partie de ses habitudes, il savait que Susy voulait aller jouer.
Alexis lui donne un conseil pour gagner de l’argent de poche : puisqu’elle dessine très bien, il lui soumet la bonne idée de proposer aux clients qui viennent acheter des fleurs de faire leur portrait, son père en serait très heureux et lui donnerait de l’argent de poche.
En lui exposant son idée, Alexis ne peut s’empêcher de regarder Susy avec une intense tendresse.
Susy trouve son idée géniale et la met en application sous le regard bienveillant d’Alexis.

Alexis s’intéresse à tout ce que fait Susy. Il a apporté à manger pour l’oiseau qu’elle avait recueilli (des vers de terre), c’est justement ce dont avait besoin Susy qui ne savait pas quoi donner à son oiseau. Alexis lui montre ensuite comment le nourrir.


À l’épisode 5, alors que Susy et Pierrot sont sur le chemin de l’école, un avion en papier vole près de Susy. Elle est automatiquement attirée par lui et le suit en courant avec enthousiasme.
Elle veut absolument attraper cet avion et en le suivant elle voit que c’est Alexis qui l’a envoyé : il était en train de construire des avions en papier et les envoyer dans le ciel.
La réaction de Susy est symbolique : contrairement à Pierrot, elle a de suite été irrésistiblement attirée par cet avion en papier, ce qui prouve que tout l’attire vers Alexis, tout la mène à Alexis.
Alexis lui parle d’une tradition : les vœux se réalisent lorsqu’un avion en papier arrive jusqu’à la mer.
Susy le croit et fait le vœu de devenir une grande dessinatrice de bandes dessinées.
Lorsqu’Alexis lance son avion dans les airs, il vole parfaitement bien. Admirative, Susy lui saute dessus et l’enlace en lui criant qu’il est merveilleux et qu’elle l’aime. Alexis est à la fois gêné et content. Susy lui demande de lui apprendre à faire voler les avions en papier et il accepte.



Quelques heures plus tard, comme à son habitué, Susy regarde amoureusement par la fenêtre Alexis voler en deltaplane.
Elle apprend ensuite qu’il s’est blessé à la jambe en faisant un mauvais atterrissage avec son deltaplane. Susy a un choc.
Alexis ne pourra pas assurer les livraisons de fleurs, Susy trouve une solution : elle se propose de le remplacer pour qu’il puisse se reposer.
Susy demande à Pierrot de bien s’occuper d’Alexis, il lui répond qu’il viendra ensuite lui donner un coup de main. Susy s’emporte contre Pierrot, elle lui reproche de penser à abandonner son frère qui a tant besoin de son aide. Pierrot rougit, Alexis est à la fois surpris et content de la réaction de Susy qui tient tant à lui.


À l’épisode 7, Alexis qui roule en vélo rencontre Susy, il lui propose de monter sur son vélo, elle n’hésite pas et monte avec empressement derrière lui.
Susy est très heureuse et pousse des cris de joie pendant qu’il roule. Elle en profite pour se serrer amoureusement contre lui.
Cette scène n’est pas dénuée de sens, elle symbolise leur relation : en lui proposant de monter sur son vélo, Alexis prend les devants, c’est lui fait le premier pas, et en conduisant ce vélo, Alexis la guide, il la mène, et Susy se repose sur lui car c’est une épaule solide, un bras protecteur qui la rassure, l’apaise et la rend heureuse. (Il est fréquent dans les dessins animés japonais de voir des amoureux ensemble à vélo, avec le garçon qui conduit et la fille amoureuse qui se blottit contre l’être aimé. Exemple : Yû et Charlie de la série Creamy Merveilleuse Creamy).



Enthousiaste, Susy en profite aussi pour lui demander de la laisser l’accompagner pendant sa tournée de livraisons, Alexis accepte avec joie.
De retour à la maison en compagnie d’Alexis, Susy entend son père faire les compliments d’une cliente fine et élancée, il dit à sa fille qu’elle est encore trop petite et qu’elle devra grandir avant de devenir une rose bien éclose. Alexis en rit, lui qui ne le sait que trop bien, mais Susy le prend très mal. Elle est très vexée et refuse de l’accompagner pour faire les livraisons. Alexis est étonné et déçu.
À cause de cet évènement, Susy commence à s’inquiéter pour son poids, elle monte sur sa balance et voit qu’elle pèse 25 kilos. Elle pense qu’elle pèse trois kilos de trop et décide de se mettre au régime.
Susy ne mange presque plus rien et n’a plus d’énergie, alors lorsqu’Alexis l’invite à venir chez lui pour goûter ses glaces et pour qu’elle lui dise celles qu’elle préfère, Susy est bien embêtée mais s’y rend tout de même, elle ne veut pas rater l’occasion de passer un instant avec celui qu’elle aime.
Alexis lui présente les glaces qu’il a lui-même confectionnées et baptisées. Parmi elles, Alexis est fier de lui présenter la glace ‘‘Tulipe épanouie’’ (en VO : ‘‘La tulipe garçon manqué’’).
C’est une glace qu’il a spécialement préparée pour Susy. Comme je l’ai expliqué dans mon avis, Susy est associée à la tulipe, tout la rapporte à la tulipe.
Dans le cas présent, sans savoir que Susy est associée à la tulipe, Alexis a nommé la glace qu’il lui a destinée ‘‘La tulipe garçon manqué’’ en référence au caractère ‘‘garçon manqué’’ et vif de Susy.
On peut noter que la glace est de couleur jaune ce qui fait référence à la tulipe jaune.
La tulipe jaune n’a pas une signification positive, elle exprime notamment la crainte d’un amour impossible et c’est ce qui caractérise probablement l’état d’esprit d’Alexis à ce moment : au fond de lui, Alexis a probablement la crainte d’un amour compliqué à concrétiser avec Susy.

Le soir, Susy cauchemarde qu’elle est immensément et démesurément obèse, que son père, Alexis et Pierrot se moquent d’elles et particulièrement Alexis qui la pointe du doigt.
Susy est atteinte par la réaction d’Alexis, elle dit qu’il la déçoit. Même dans ses rêves, ce sont les avis et les jugements d’Alexis qui comptent pour elle.

Le lendemain, Susy se lève très tôt pour aller courir. Alexis la surveille, il la voit courir sur la plage et l’appelle, il l’invite à le rejoindre.
Il lui demande pourquoi suit-elle un entrainement intensif, elle prétend qu’elle n’a pas fait de sport dernièrement et qu’elle veut rattraper le temps perdu. Alexis lui tape affectueusement sur la tête en lui disant qu’il ne sait pas si elle lui dit la vérité.
Alexis la connait très bien, il sait qu’elle ne lui dit pas la vérité.
Susy regarde la main d’Alexis puis lève sa tête vers lui et le regarde avec amour. Alexis se tourne vers elle en lui disant avec sérieux : « Qu’est-ce que tu me caches ?»
Il me rappelle encore une fois le personnage de Stéphane, Alexis veut tout savoir de Susy et il sait lorsqu’elle ment ou lui cache quelque chose ; Susy prétend qu’elle ne lui cache rien mais Alexis se demande ce qui peut bien se tramer dans sa petite tête.
Intérieurement, Susy se dit qu’elle a eu une bonne idée de faire du jogging car elle a pu passer ce moment avec Alexis.



Ensuite, la jeune femme que son père avait complimentée vient aborder Alexis en disant qu’elle travaille ici au bar quelques heures par jour. Alexis lui dit qu’il sent qu’il va revenir demain, Susy est très jalouse et s’en va fâchée mais Alexis lui court après pour la retenir, cette jeune femme ne l’intéresse absolument pas, Susy est son seul centre d’intérêt.
Susy lui crie qu’il est écœurant, Alexis est touché et reste interdit.
Chez les parents de Susy, Alexis apprend de la part de son petit-frère que Susy se fait du souci parce qu’elle prend du poids. Alexis écoute attentivement et reste songeur.
Léon affirme qu’elle n’est qu’une petite fille et qu’elle a le temps de devenir une vraie jeune fille. Alexis n’est pas d’accord avec lui, il assure que Susy est déjà très mûre sur certains points hi hi… Cette réflexion n’est pas à prendre à la légère, Alexis considère certes Susy comme une petite fille mais il met un point d’honneur à relever un détail important, c’est que Susy a beaucoup d’aspects mâtures pour son âge. Il montre qu’elle va vite grandir, qu’elle sera bientôt adulte.

De son côté, Susy déprime et envisage de quitter le domicile familial. En arrivant chez elle, Susy entend son père dire qu’elle devient de jour en jour plus mignonne et plus belle.
Alexis dit immédiatement qu’il est de son avis. Pierrot s’inquiète car Susy se fait du souci, Félicie dit que sa fille n’a pas de raison d’être anxieuse, une fille ne doit pas ressembler à une planche à pain.
Alexis confirme et prend l’exemple de la fille du bar (celle qui l’a abordée) qui est bien trop maigre et que cela lui donne une allure maladive. Susy est si soulagée et rassurée d’entendre Alexis dire cela sur un double plan : elle se sent mieux dans sa peau et elle sait qu’Alexis n’est pas intéressée par cette fille.
Il est à noter que cette mise en scène est le fruit de l’idée d’Alexis, il a voulu que Susy entende tout cela pour la rassurer, lui faire comprendre qu’elle n’a pas besoin de se mettre au régime et aussi qu’elle est la seule qui compte à ses yeux, aucune autre femme ne l’intéresse.
Susy rentre joyeusement chez elle, heureuse que tous ses proches la trouvent belle comme elle est. Alexis lui déclare publiquement : « Je t’aime surtout quand tu es joyeuse et heureuse de vivre. » Alexis a organisé cette mise en scène, il en profite pour faire sa déclaration devant les parents de Susy, et Pierrot n’y voit que du feu.
Après lui avoir dit ‘‘Je t’aime’’ (il déclare ses sentiments), il lui précise qu’il l’aime encore plus lorsqu’elle se montre joyeuse, il aime sa joie de vivre.
Ce soir-là, Susy décide de cuisiner pour tout le monde avec de la magie et Alexis explique à Susy qu’elle ne grossit pas, son poids augmente simplement parce qu’elle grandit.


À l’épisode 11, Félicie disputait Susy au sujet d’une mauvaise note, cela n’a pas plu à Alexis qui a dit de façon posée à Léon de ne plus se cacher et d’aller plutôt au secours de Susy.
Léon a dit à sa femme de laisser Susy aller jouer, elle ne peut pas passer tout son temps à étudier mais sa femme insiste pour la faire travailler dur et pour l’habituer à se donner du mal dans les études. Alexis observe la scène d’un regard mécontent, il n’aime pas voir Susy se faire rouspéter.

À l’épisode 13, alors que Susy rentre chez elle, elle entend des filles parler mielleusement à Alexis et lui demander de leur apprendre à surfer. Susy est mécontente.
Alexis est embarrassé par ces filles, il n’en a que faire d’elles mais il n’est pas de nature à se montrer désagréable. Quand il voit Susy arriver, son visage se met à rayonner et il l’appelle. Les filles commencent à dire qu’elle ressemble à un garçon (Susy est en tenue de baseball), Alexis leur demande de se taire. Elles insistent à dire qu’elle ressemble à un garçon, Alexis n’est pas content et leur demande une nouvelle fois de se taire, il a horreur qu’on s’en prenne à Susy.
Enervée, Susy enlève sa casquette pour laisser apparaitre sa longue chevelure et leur fait une grimace.

Susy rêve et souhaite de tout son cœur être aimée par Alexis et qu’il lui demande un jour un rendez-vous pour être seul avec elle.
Elle trouve dans son casier une lettre d’amour, l’auteur de la lettre lui a donné un rendez-vous.
Susy refuse d’y aller dans un premier temps car elle a déjà choisi celui qui aura le droit de lui donner son premier rendez-vous : Alexis. Elle ne veut pas sortir avec plusieurs garçons, elle veut qu’Alexis soit le premier et l’unique homme de sa vie.
Concernant la lettre d’amour qu’elle a reçue, il s’agit en fait d’un garçon qui s’est trompé de destinataire.


Lorsque Susy a effectué un voyage dans les souvenirs de sa baguette magique, elle en a profité pour parler à l’Alexis de l’un des souvenirs, elle voulait lui révéler ses sentiments alors qu’elle n’a pas le droit d’intervenir dans les souvenirs.
Elle lui demande en rougissant s’il a déjà une fiancée, il lui répond que pas encore, elle lui demande si elle lui plait mais elle est interrompue par la Susy du souvenir qui appelle Alexis.
L’Alexis de ce souvenir pense avoir eu une hallucination. Heureusement que Susy n’a pas continué à discuter avec Alexis, sinon elle aurait brûlé les étapes de leur relation qui se veut et se doit d’être lente en raison notamment de leur différence d’âge.

Alexis ne supporte pas de voir Susy triste et encore moins de la voir pleurer.
Lorsque Susy a appris que Pierrot ne pouvait pas aller avec elle au cirque car il était tombé malade, elle s’est mise à pleurer sachant que lorsque Pierrot sera guéri, le cirque sera reparti. Alexis accourt à elle pour la tenir et la consoler, il ne supporte pas de la voir pleurer.
Ensuite, pour la consoler, il a donné deux billets pour le cirque à Jeannot afin qu’il y emmène Susy.


À l’épisode 17, Susy est heureuse d’avoir l’occasion d’enfiler sa nouvelle cape.
En la voyant, Alexis lui dit qu’il voit que la pluie ne l’empêche pas de sortir, il veut savoir ce qu’elle fait.
Susy tournoie sur elle-même, fière de lui montrer sa tenue, elle veut savoir ce qu’il en pense.
Alexis lui dit : « Tu es très jolie, ça te va à ravir. » Susy rougit de plaisir, elle lui dit qu’il est gentil. Alexis la regarde partir en disant qu’elle ressemble au petit-chaperon rouge, il dit en plaisantant qu’il espère qu’elle ne rencontrera pas le grand méchant loup mais il devient sérieux car ces mots lui ont fait soudainement peur.
Pour chasser ses mauvaises pensées de son esprit, Alexis se dit qu’il divaguait, mais il a bien ressenti que Susy courrait un danger et il avait raison car c’est Ferdinand le grand méchant loup bien fou ! Ferdinand, en état de folie, a suivi Susy pour lui dérober l’alcool de rose qu’elle portait à sa grand-tante. Il aurait pu faire du mal à Susy, seul Alexis a senti ce danger.

À l’épisode 23, Alexis et Susy étaient mignons tous les deux à descendre les escaliers, Alexis est heureux qu’elle le tienne par les épaules.



À l’épisode 24, Susy joue dans la neige et tombe. Alexis qui est en deltaplane et qui survole le parc (parce qu’il suit toujours Susy) l’appelle. Susy lui tire la langue, Alexis s’esclaffe de bon cœur, il ne rit pas comme cela avec les autres.


Alexis est aussi le protecteur et le sauveur de Susy, il la suit toujours, ce qui lui permet de voler à son secours et de la sauver à chaque fois qu’elle est en danger. Son attitude n’est pas négligeable dans une relation de couple, ces critères contribuent à renforcer l’amour que Susy lui porte :

- À l’épisode 2, Susy est la seule à rester dans la montgolfière qui disparait (puisqu’elle est le fruit de sa magie), elle est en grand danger et chute dangereusement dans le vide. Elle serait morte si Alexis ne l’avait pas sauvée en deltaplane.
Alexis a tellement eu peur pour elle, il est fâché : « Pourquoi es-tu montée dans ce ballon ! Tu mériterais que je te tire les oreilles » la réprimande-t-il. Il ajoute qu’elle a eu de la chance qu’il se soit trouvé là au bon moment. Susy lui répond qu’elle ne recommencera plus.
En VO, Susy prononce le prénom d’Alexis, ce dernier lui répond : « Il n’y a pas d’Alexis qui tienne ! Écoute-moi bien Susy ! Je te conseille de te préparer parce que ça va barder en rentrant ! » Susy lui répond qu’elle est désolée.
On peut dire que Susy a eu l’une des plus grandes peurs de sa vie, et elle doit la vie à Alexis.



- À l’épisode 9, le gang des chauves souris (Les Black Wings en VO), qui se déplace en deltaplane, s’attaque à la ville des fleurs ; ce gang s’amuse à jeter la panique dans les petites villes.
Jeannot attaque l’un des voyous avec son lance-pierre, le voyou attaque Jeannot mais Susy le recouvre de son corps pour le protéger. Le voyou est sur le point d’assener un violent coup de pied sur le visage de Susy, Alexis intervient pour la protéger et la sauver.
Furieux, Alexis frappe violemment le voyou à plusieurs reprises avec son deltaplane et le menace avec colère : « Ne la touche plus jamais ! »
Susy regarde avec admiration son sauveur et le remercie.



Alexis saute vers Susy pour lui demander si tout va bien et elle le remercie de nouveau.
Alexis va affronter le chef du gang, ces voyous quitteront la ville à condition qu’Alexis leur prouve qu’il est meilleur pilote de deltaplane que leur chef.
Susy est inquiète pour Alexis, elle lui dit qu’il n’aurait pas dû accepter, il la rassure en lui demandant de ne pas s’inquiéter et lui assure qu’il réussira.
Alexis s’entraine sérieusement sous le regard admiratif de Susy.
César, qui assiste à l’entrainement, dit qu’Alexis est l’un des meilleurs pilotes de deltaplane qui lui ait été donné de voir voler. Susy lui crie qu’il est le meilleur !
Susy crie ensuite à Alexis : « Tu es le plus fort ! Continue comme ça ! » Alexis lui adresse un signe de main, cela lui fait grandement plaisir de la voir l’encourager.
Le lendemain, lors d’un vol d’essai, Alexis exécute la technique de la pirouette de la mort (un looping en VO) pour faire plaisir à Susy qui le lui a demandé. Alexis a un accident, son deltaplane a été saboté, il ne pourra pas relever le défi.
Susy est révoltée et énervée, elle est déterminée à relever le défi à la place d’Alexis.
Elle a surmonté sa peur du vide par amour pour Alexis.
Alexis est très inquiet, Susy n’a pas fait une seule heure de vol en deltaplane.
Susy se retrouve en difficulté : en étant tout près de l’eau, elle n’arrive pas à reprendre de l’altitude, via l’oreillette elle demande de l’aide à son grand-père qui ne sait quoi faire.
Alexis intervient et lui dit de prendre appui sur le bras gauche et de porter tout le poids de son corps à gauche.
Susy qui était paniquée retrouve le sourire et confiance en entendant la voix et le conseil de celui qu’elle aime. Confiante et rassurée, elle répond : « Oui Alexis » avec un grand sourire.
Susy regagne immédiatement de l’altitude. Elle lui dit : « Grâce à toi Alexis j’ai réussi »
Alexis l’encourage en criant : « La ligne d’arrivée n’est pas loin ! Un dernier effort Susy ! »
Souriante, Susy lui répond : « D’accord ! »
À la fin, Alexis félicite Susy, il est très fier d’elle et lui dit qu’elle a prouvé qu’elle est une fille formidable (en VO, il lui dit que sa technique de deltaplane était impressionnante).

- À l’épisode 11, un nid d’abeilles poursuit Pierrot, Jeannot, Léon et César. Puisque Susy est dans les parages, Alexis s’y trouve également : il survole cet espace en deltaplane, il les voit en danger et descend à toute vitesse pour les sauver et dévier la trajectoire des abeilles qui se mettent à sa poursuite. Il est contraint d’atterrir en catastrophe. Susy l’appelle pour qu’il rejoigne la grotte où tout le monde s’est réfugié.

- Au dernier épisode, sur la planète des fleurs, le pont sur lequel se trouve Susy s’est effondré à cause de Ferdinand. Susy n’a pas le temps de rejoindre la terre ferme et tombe dans le vide.
Alexis arrive à temps pour la sauver à bord du petit avion qu’il a réparé et qu’il a transformé en deltaplane.


Il la rattrape et lui demande si elle n’a pas eu trop peur. Susy lui dit : « Oh Alexis ! » Elle est passée si près de la mort, elle ne trouve pas les mots pour le remercier.

L’amour de Susy pour Alexis grandit de plus belle à chaque fois qu’il la sauve, elle s’attache d’autant plus à lui et elle a même envie de lui rendre la pareille. Cette idée est illustrée de façon éclairante à travers le rêve symbolique que fait Susy à l’épisode 21 :
Lorsqu’elle avait recueilli un oiseau, Susy rêvait en classe qu’elle volait et rejoignait Alexis qui était en deltaplane : il portait le costume d’un oiseau et lui a dit qu’il est l’oiseau qu’elle a sauvé et qu’il lui doit la vie. Susy était très heureuse d’avoir sauvé Alexis dans son rêve.
Inconsciemment, Susy a envie de le sauver et de le soutenir comme lui a l’habitude de le faire, elle veut être là pour lui, que ce ne soit pas à sens unique et c’est là toute la force d’un couple : ils se soutiennent et se protègent mutuellement.


L’épisode 19 est concentré sur Alexis et Susy, il est important car il montre que Susy est faite pour Alexis :
Susy confectionne avec le plus grand soin et avec tout son amour un ours en peluche pour l’anniversaire d’Alexis.
Elle pense à lui et le voit en deltaplane lumineux. Ensuite, les images suivantes traversent ses pensées : Susy est sur la plage et le regarde avec amour survoler la mer puis elle le regarde en train de prendre soin des fleurs. Alexis s’arrête près d’elle en voiture et lui offre une rose rouge en symbole d’amour. Susy s’en illumine de bonheur.



Alexis s’en va en lui adressant un signe de main, Susy court après la fourgonnette sur le chemin fleuri. Alexis s’envole en deltaplane et déverse son amour sur Susy, cet amour est symbolisé par les milliers de pétales colorés en forme de cœur que Susy reçoit avec tant d’apaisement. Susy sort de son rêve éveillé, les pétales en forme de cœur sont devenus de véritables cœurs rouges scintillants autour d’elle qui témoignent de la force de son amour pour Alexis.



Susy veille tard pour préparer son cadeau.
Le lendemain, elle voit Alexis en deltaplane et court pour le rejoindre en criant son nom et en riant, elle a hâte de le retrouver.
Mais lorsqu’elle s’approche d’Alexis, elle voit une ruée de filles qui s’agglutinent autour de lui, qui le complimentent et l’invitent à une fête organisée en l’honneur de son anniversaire pour le lendemain. Alexis est embarrassé par l’empressement de ces filles si oppressantes.
Susy veut absolument passer pour rejoindre Alexis, elle en pince même la jambe d’une fille. Elle repart fâchée et Alexis l’appelle, il ne comprend pas pourquoi elle lui fait la grimace.

Plus tard, chez elle, Susy rejoint Alexis qui est en train de fabriquer une couronne de fleurs. Elle a des remords de lui avoir fait une grimace, Alexis lui dit qu’il ne voit pas à quoi elle fait allusion quand elle dit qu’elle a des remords, mais il sait qu’elle pense à sa grimace et il lui dit que c’était très amusant, il aimerait bien qu’elle recommence pour le faire rire.
Alexis lui montre les bandeaux pour les cheveux qu’il fabrique avec de vraies fleurs, il espère que la boutique en vendra beaucoup. Susy admire son talent.
Elle lui demande s’il ira à cette fête demain, Alexis lui répond que cela lui est difficile de ne pas y aller, il lui fait bien comprendre qu’il y va par courtoisie et non par envie de se retrouver avec ces filles.
Il quittera le magasin à 18 heures, il doit être à la discothèque à 19 heures.
Alexis va partir en fourgonnette, Susy lui demande s’il reviendra avant 18 heures mais elle ne précise pas pourquoi.
Alexis finit par se retrouver coincé dans les embouteillages.
De son côté, Susy s’est apprêtée pour l’occasion en enfilant une robe blanche, en lâchant ses longs cheveux qu’elle a ornés d’un bandeau de fleurs préparé par Alexis. Elle est telle une petite mariée.
Il est 18h40 : Susy s’inquiète qu’Alexis ne soit toujours pas rentré.
Susy est ensuite très triste : Alexis a téléphoné pour prévenir qu’il ne pouvait pas rentrer au magasin ce soir.
Mais Susy ne se laisse pas abattre et rebondit : c’est elle qui ira voir Alexis, elle a l’audace de se rendre en discothèque ! Elle veut absolument lui offrir son cadeau aujourd’hui et rien ni personne ne pourra l’en empêcher.
Ours en peluche en main, Susy se rend à la discothèque Heart Bloom de Big Town.
Elle trouve Alexis en train de danser avec des filles, elle le regarde les yeux brillants.


Susy se met à danser, une fille prévient Alexis de sa présence, il se rend immédiatement auprès d’elle et lui demande d’un ton protecteur ce qu’elle est venue faire seule dans cette discothèque. Susy lui demande de ne pas se fâcher et lui tend son cadeau.


Susy lui présente ses meilleurs vœux pour son anniversaire et part en courant. Alexis était resté interdit par ce cadeau inattendu, il l’appelle pour qu’elle revienne mais elle est déjà partie.
Il est touché par ce cadeau qui vient du cœur et préparé avec tant de soin et d’amour.

Susy entre dans sa chambre, elle est contente qu’Alexis semblait heureux de recevoir son cadeau. Elle tournoie sur elle-même en disant qu’elle aimerait tellement savoir danser comme Alexis.
Mais Susy est triste, elle pense qu’il ne l’aime pas autant qu’elle l’aime et a hâte de devenir adulte pour danser avec lui (et a fortiori pour être en couple avec lui).
Pour chasser sa tristesse, Susy veut utiliser sa magie mais pour une fois, elle n’a aucune idée de ce qu’elle doit dessiner car rien ne pourrait la rendre plus heureuse que d’avoir Alexis auprès d’elle. Susy pleure, rien ne peut chasser sa tristesse, une de ses larmes tombe sur sa baguette qui s’illumine, se met en action et fait apparaitre un pétale de rose en forme de cœur. À chaque fois que Susy pose le pied dessus, une note de musique se fait entendre, le pétale disparait pour réapparaitre à un autre endroit de la pièce afin que Susy pose ses pieds dessus et apprenne ainsi des pas de danse.
Soudain, la porte de sa chambre s’ouvre laissant apparaitre son ours en peluche. Alexis ne pouvait pas la laisser seule et rester loin d’elle, elle est la fille qu’il aime le plus et qui compte le plus à ses yeux.
L’ours apparait et elle entend la voix d’Alexis dire : « Bonsoir Mademoiselle, voulez-vous danser avec moi ? » Il ajoute en montrant son visage : « Vous ne me refuserez pas cette danse ? »
Alexis tend sa main à Susy qui, surprise mais heureuse de le voir, lui met sa main dans la sienne. Alexis, soulagé qu’elle accepte son invitation, la regarde tout sourire ; ils se serrent ainsi la main en se regardant dans les yeux pendant un moment, ce moment fut magique et les transporte dans un monde enchanté et féérique.
Susy a accepté de mettre sa main dans la sienne, par ce geste symbolique assez significatif elle accepte d’être sienne.
Ils se mettent à danser par cette nuit romantique, la plus belle nuit que Susy ait passée (enfin, pour l’instant…).


C’est ma scène préférée de tout ce dessin animé, elle nous montre l’amour qui les unit.
La danse est un symbole qui laisse présager qu’Alexis et Susy finiront ensemble puisque lorsque deux personnes dansent ensemble dans un contexte bien particulier, elles tombent automatiquement amoureuses et finissent le reste de leur vie ensemble. Ici on peut voir que Susy et Alexis sont apprêtés pour la circonstance, ils bâtissent leur rite nuptial, tout nous laisse supposer de la destinée de ces deux êtres.

Alexis n’a pas hésité à quitter la discothèque et ses amies le soir de son anniversaire pour rejoindre Susy et lui prouver que c’est sa présence qui le comble le plus, aucune autre fille n’a d’importance dans sa vie et dans son cœur.
Alexis est monté dans sa chambre en pleine nuit, c’est un lieu et un moment intimes. Le couple Alexis/Susy se dessine et se confirme par cette nuit.
C’est très symbolique que cette scène se déroule en pleine nuit : Alexis et Susy forment le couple caché de cette histoire et justement, la nuit libère et révèle les sentiments cachés, enfouis et profonds qui ne peuvent pas se manifester au grand jour car ils doivent être pour le moment préservés.

Voici une scène censurée dans la version française : le lendemain, Alexis dit à Susy qu’il compte faire de l’ours qu’elle lui a offert la mascotte de son club de deltaplane.
C’est le cadeau le plus précieux qu’il ait jamais reçu et qu’il conserve soigneusement.


L’épisode 22 semble confirmer que l’avenir amoureux de Susy est Alexis : Susy rencontre un homme qui appartient à la société de l’amour qui l’emmène à la recherche d’un fiancé.
Cet homme a comparé les parents de Susy au couple Alexis/Susy. En effet, il a plongé Susy dans un souvenir du passé de ses parents : leur premier rendez-vous.
À la place du père de Susy, il a placé la voix d’Alexis, et à la place de la mère de Susy, il a placé la voix de Susy.
Alexis et Susy sont faits pour être ensemble, d’autant plus qu’ils partagent l’amour des fleurs.
Dans le même épisode, Susy en avait assez que l’homme de la société de l’amour la montre constamment violente ; en colère, elle s’en va, ouvre une porte et tombe dans l’espace. Elle replonge alors dans le merveilleux souvenir qu’elle a eu d’Alexis lorsqu’elle pensait amoureusement à lui le jour de son anniversaire (dans ce souvenir, il lui offrait une rose rouge). On peut voir que le côté masculin de Susy (emportement, impulsivité, violence) ne se manifeste pas lorsqu’elle est avec Alexis ; au contraire, elle se montre douce et amoureuse, il fait ressortir son côté féminin.
Alexis est son âme sœur, il est son avenir.

L’épisode 23 va aussi dans ce sens : grâce à l’histoire de ses parents, Susy a choisi de présenter la pièce de Roméo et Juliette. Elle récite les paroles de la pièce : « Jure de m’aimer » en passant tout près d’Alexis qui monte les escaliers, je trouve que c’est assez symbolique surtout lorsqu’on sait que ceux qui jouent cette pièce sont voués et destinés à se marier. Les japonais mettent souvent en scène dans la pièce Roméo et Juliette les couples destinés à finir ensemble (rien que dans cette série, nous avons l’exemple du couple Léon/Félicie).



Dans le générique de début japonais Kane no Ribon de Rock-shite, on voit Alexis avec Susy, le générique se concentre exclusivement sur la nature de leur relation :


En automne, Alexis pose de façon affectueuse et protectrice sa main sur la tête de Susy. C’est le début de leur relation, Alexis ne peut encore avoir l’attitude d’un amoureux, il ne peut pas encore être amoureux de Susy car elle doit grandir et leur relation doit mûrir.
Puis, il part, les saisons passent les unes après les autres (à savoir l’hiver puis le printemps avec ses fleurs de cerisier) car il doit attendre et laisser Susy grandir avant qu’elle devienne sienne.
Les flocons de neige symbolisent la pureté de leur amour qui doit cheminer (puisque Susy doit devenir adulte) puis le printemps arrivera avec ses fleurs de cerisier signifiant l’épanouissement de leur relation.
Entre Alexis et Susy, c’est lentement, c’est lent, car Susy n’est encore qu’une petite fille et aussi, ses parents sont loin d’imaginer que leur fille finisse sa vie avec Alexis, ils pensent plutôt à Pierrot.
La relation entre Alexis et Susy est donc lente car elle doit évoluer, mûrir puis s’épanouir au moment voulu pour laisser place à l’immensité de leurs sentiments.
La fin du générique semble aller dans ce sens : Alexis travaille, il est seul avec Susy épanouie qui rayonne et le regarde amoureusement, ils sont tel un couple puis ils partent ensemble en voiture, ce qui rejoint le stade final de leur relation et leur devenir amoureux : après avoir grandi et mûri, Susy sera prête, Alexis et Susy pourront partir ensemble, seuls, puisqu’il n’y aura plus d’obstacles à leur amour : la barrière de l’âge sera dépassée, ce n’est qu’un obstacle temporaire, et Alexis devra régler le problème que pose Pierrot :
Les parents de Susy s’attendent sûrement à ce qu’elle épouse Pierrot puisqu’il est son meilleur ami d’enfance. Susy devra leur faire comprendre que c’est la présence d’Alexis qu’elle aime plus que tout, c’est ce qu’elle souhaite : c’est lui seul qu’elle désire pour compagnon de vie. Les parents de Susy lui donneront assurément leur consentement, Alexis a toute leur confiance, il fait partie de la famille.
Alexis est un grand-frère attentionné et protecteur, il sait pertinemment que son petit-frère souffrira de voir Susy avec lui. C’est pourquoi, il devra régler ce problème en douceur notamment en introduisant une femme dans la vie de Pierrot. Prévoyant, Alexis a tout le temps de mettre son plan en action, lui qui est le spécialiste pour trouver des solutions adéquates et arranger tous les problèmes.


Enfin, un caméo présent dans la série Emi Magique met en scène le couple Alexis/Susy, n’est-ce pas là un signe éclairant nous insinuant qu’ils vont finir ensemble ?
On relèvera aussi que la scène se déroule par un temps de nuit ce qui met de nouveau l’accent sur le fait qu’Alexis et Susy forment le couple caché du dessin animé. Le temps de nuit caractérise le couple Alexis/Susy car la nuit est révélatrice des sentiments les plus purs et profonds, la nuit préserve l’amour d’Alexis et de Susy qui ne peut pas encore se manifester au grand jour.






                Les Caméos (clins d’œil) aux magical girls du Studio Pierrot.


Tout au long de la série, j’ai capturé plusieurs caméos (clins d’œil) à quelques séries animées de magical girls du Studio Pierrot, à savoir : Creamy Merveilleuse Creamy, Vanessa et la magie des rêves et surtout Emi Magique (il y a quasi-exclusivement des clins d’œil à la série Emi Magique).
Je vous précise, pour chaque image, de quel épisode provient-elle ainsi que la minute de son apparition.


                                                       

                                                      Creamy, Merveilleuse Creamy


- Episode 5, 7min51 : Sur le sac de la femme à gauche de l’image, il est écrit ‘‘Creamy’’.




                                                         Vanessa et la magie des rêves


- Episode 16, 13min55 : dans le public, tout en bas à droite, on voit la petite tête de Vanessa.




                                                                           Emi Magique


- Episode 2, 11min40 : il y a écrit ‘‘Creamy Mami’’ et ‘‘Magical Emi’’ sur l’affiche collée au mur derrière Susy et Pierrot (image de gauche), et il y a inscrit ‘‘Magical Emi’’ sur les autres affiches de recherche du chien Chouki (image de droite).



- Episode 2, 12min45 : dans le tramway, on voit une affiche représentant Emi, et à l’arrière du tramway, nous voyons Maï en compagnie de Ronnie (Shô Yûki en VO).



- Episode 6, 16min34 : le garçon qui est à côté de César ressemble beaucoup à Ronnie (de la série Emi Magique), mais je reste hésitante car il ressemble aussi beaucoup à Lionel et à Jacquot (de la série Vanessa et la magie des rêves).



- Episode 10, 14min48 : M. Dardot a un tatouage au nom d’Emi sur son bras et il porte le t-shirt de Maï.



- Episode 15, 18min10 : il y a Maï au premier rang à côté de la magical Vanessa (qui a ici les cheveux châtains clairs).



- Episode 15, 18min27 et 19min21 : il y a Chronométré (Kokubunji en VO) et Isabelle (Yukiko en VO) dans le public.



- Episode 16, 11min09 : on peut voir Alphonse (Musashi Koganei en VO) qui court.



- Episode 20, 12min14 : c’est Chronométré qui est dans la voiture.



- Episode 24, 12min28 : sur la carte du Joker, on voit Maï qui tire la langue.





                                                     Clin d’œil spécial au Studio Pierrot


- Episode 19, 13min23 : il est inscrit ‘‘Pierrot’’ sur une affiche publicitaire et on peut voir le logo à tête de clown du Studio Pierrot.
Pour information, le nom du Studio Pierrot vient d’un terme japonais qui signifie « clown », un dérivé de Pierrot, un des personnages de la commedia dell’arte.


Créé le 18 août 2012 et remasterisé le 30 juin 2014

Écrire commentaire

Commentaires: 0