Narcisse vous présente :


À Papa Geppetto





Genre : Conte familial
Année : 1940
Pays : États-Unis
Auteur du conte : Carlo Lorenzini dit Carlo Collodi (Les aventures de Pinocchio)
Réalisateur : Hamilton Luske, Ben Sharpsteen
Scénario : Ted Sears, Otto Englander, Webb Smith, William Cottrell, Joseph Sabo, Erdman Penner, Aurelius Battaglia
Character Designs : Joe Grant, Albert Hurter, John P. Miller, Campbell Grant, Martin Provensen, John Walbridge
Directeur artistique : Hugh Hennesy, Charles Philippi
Musique : Leigh Harline, Ned Washington, Paul J. Smith
Production : Walt Disney Productions




Narcisse vous présente le dessin animé de Walt Disney : Pinocchio.
Pour comparaison, en deuxième partie, Narcisse vous ajoute en couleur bleue un résumé du conte de Carlo Collodi de 1883.
Vous pouvez distinguer ainsi les nombreuses différences que contient le conte par rapport à la version édulcorée du Walt Disney.





PARTIE I : Présentation du Walt Disney Pinocchio




LES PERSONNAGES







Narcisse vous présente l’histoire du Walt Disney :


Près du livre de Pinocchio, le mignon grillon Jiminy Cricket chante la chanson ‘‘Quand on prie la bonne étoile’’
On peut noter que près du livre Pinocchio, il y a ceux d’Alice au pays des merveilles et Peter Pan.
Jiminy Cricket explique au spectateur qu’autrefois il était incrédule : il ne croyait pas vraiment aux souhaits qui se réalisent.
Il veut nous raconter pourquoi il a changé d’avis : il ouvre la première page du livre Pinocchio et ainsi commence le film,


Un soir, il y a longtemps, les voyages de Jiminy Cricket le conduisirent à un singulier petit village italien près des Alpes : la nuit y était transparente, les étoiles brillaient comme des pierres précieuses au dessus du village endormi. On aurait dit un véritable tableau.
Jiminy Cricket marchait le long des ruelles sinueuses sans rencontrer âme qui vive.
Dans cette obscurité, seule une fenêtre était éclairée, celle d’un atelier d’un sculpteur sur bois nommé Geppetto. Jiminy Cricket s’est approché en sautillant et y jeta un regard. Il avait de pauvres vêtements bien usés et déchirés et fut attiré par un feu de bois.
Jiminy Cricket entre de suite dans l’atelier en passant sous la porte d’entrée. Il scrute les alentours, il ne sait pas ce qui l’attend dans un endroit aussi bizarre. Il s’approche avec précaution du feu de bois, et ne voyant rien d’inquiétant, il s’y installe comme chez lui.
Jiminy Cricket se réchauffe le derrière près des braises mais par pudeur, il préfère dire au spectateur qu’il se réchauffait le dos hi hi…
Ce faisant, il regarde autour de lui et n’a jamais vu rien de tel : il est entouré de fantastiques et étonnantes horloges, de surprenantes pendules et d’extraordinaires coucous sculptés dans le bois. Il y a aussi de ravissantes boites à musiques qui sont de vraies œuvres d’art, ainsi que des bibelots et des pipes avec des visages. Tout cela est l’œuvre de Geppetto.
Les étagères sont emplies de jouets et l’un d’eux attire le regard de Jiminy Cricket : un pantin ! Jiminy Cricket s’approche de cette marionnette faite de bois de pin et de ficelles.
Comme une sorte de présage, Jiminy le qualifie de ‘‘gentil garçon’’ et se hisse sur son nez.
Il toque avec son parapluie la tête du pantin et constate qu’il est fait d’un bois de premier ordre.
Tout à coup, Jiminy Cricket entend la voix de Geppetto : il descend l’escalier en compagnie de son chat Figaro. Geppetto doit ajouter quelques touches de peinture pour terminer son pantin aux pommettes roses. Jiminy Cricket se cache et observe la situation :
Geppetto se satisfait de cette réussite et dessine les sourcils et la bouche de son pantin.
Tout en l’observant, Jiminy Cricket prend appui sur le fessier d’une statuette représentant une dame. En s’en apercevant, Jiminy Cricket rougit et lui présente ses excuses.
En regardant le résultat du pantin, Jiminy Cricket le trouve magnifique ! Figaro et Cleo (le poisson rouge de Geppetto) sont aussi ravis du résultat.
Geppetto a trouvé un prénom pour son pantin : Pinocchio !
Il demande l’avis de Figaro, lequel fait la moue puis demande celui de Cleo qui fait aussi la moue.
Geppetto décide de demander l’avis du principal intéressé : il s’approche de Pinocchio, lui demande si son prénom lui plait et lui fait hocher la tête de haut en bas pour exprimer son consentement.
Geppetto soulève son pantin, actionne la musique d’une boite à musique et danse avec son pantin.
Jiminy Cricket qui se situe sous la boite à musique se retrouve écrasé par ses rouages, et s’en extirpe tant bien que mal.
Geppetto fait danser son pantin sur le sol en chantant joyeusement.
Au passage de Geppetto près de la boite à musique, Jiminy Cricket s’actionne comme s’il faisait partie des personnages de bois de la boite, afin que Geppetto ne remarque pas sa présence.


Cleo regarde le pantin avancer vers elle mais dans son bocal d’eau, elle voit une image allongée et déformée du pantin.
Geppetto le soulève pour le présenter à Cleo, laquelle cligne des yeux au pantin pour le saluer.
Geppetto le présente ensuite à Figaro et actionne son pantin de sorte qu’il donne une caresse au chaton. Ce dernier l’accueille avec plaisir puis Geppetto fait une petite farce à Figaro en actionnant son pantin pour qu’il foute un petit coup de pied au derrière du chaton.
Puis, Geppetto fait approcher Pinocchio de Figaro, plus Pinocchio avance vers lui, plus Figaro recule jusqu’à en tomber d’une marche.
Geppetto dit affectueusement à Pinocchio qu’il est un très gentil petit garçon et qu’il a un très joli sourire. Jaloux, Figaro tente d’attirer l’attention de Geppetto ; celui-ci le comprend, le soulève et le caresse.
Soudain, toutes les horloges à coucous s’actionnent, chacune produisant un son qui lui est propre, il y a notamment une horloge avec des canards, une horloge avec un ivrogne secouant sa bouteille, une horloge avec une mère fessant son petit garçon, une horloge avec un chasseur qui tente de tirer sur un oiseau qui se cache à temps, une horloge avec un fermier qui tente de couper la tête d’une poule qui la retire à chaque fois qu’il abat sa hache.


Le son des horloges résonne, tous ces carillons donnent une mélodie différente. Le mélange des sons produit une symphonie mécanique.
Geppetto a fabriqué lui-même tous ces jouets à partir de bois traditionnel et c’est comme s’il leur avait donné vie.


Geppetto regarde sa montre et voit qu’il est vingt-et-une heures, il est l’heure d’aller se coucher. Geppetto soulève Figaro et souhaite à son Pinocchio de faire de jolis rêves.
Jiminy Cricket aussi se fatigue, il baille.
Geppetto souhaite la bonne à Cleo en la caressant et la surnommant sa ‘‘jolie sirène’’.
Geppetto demande à Figaro de souhaiter aussi une bonne nuit à Cleo. Celle-ci se colle à son bocal en attente qu’il le fasse, elle dépose un baiser sur le bocal et attend qu’il y réponde. Figaro la lèche à travers le bocal, ce qui équivaut à un bisou. Cleo est très contente, elle tournoie puis rejoint sa petite maison pour dormir paisiblement.


Jiminy Cricket se met à l’aise et s’endort sur un violoncelle.
Geppetto est dans son lit, Figaro est à côté de lui dans un lit adapté à sa taille.
Geppetto demande à Figaro de regarder Pinocchio, on dirait presque qu’il est vivant. Geppetto aimerait tellement que Pinocchio soit un vrai petit garçon ! Mais il se dit que c’est irréalisable avant de s’apprêter à s’endormir. Puis il se rend compte qu’il a oublié d’ouvrir la fenêtre et demande à Figaro de le faire. Celui-ci boude mais lui obéit comme un bon petit garçon. Geppetto repère l’étoile des souhaits dans le ciel. Geppetto prie cette étoile d’espoir en souhaitant de tout son cœur que Pinocchio devienne un vrai petit garçon.
Jiminy Cricket se dit que c’est irréalisable avant de se coucher.
Geppetto s’endort en espérant que son souhait se réalise. Figaro se couche à ses côtés dans le même lit. Ils sont tous deux endormis, seul Jiminy Cricket n’y parvient pas, fortement gêné par le son des horloges, du sablier, des ronflements de Geppetto et des bruitages aquatiques de Cleo.
Il s’écrie : « Silence !! » et tout devient instantanément silencieux. Il s’apprête à s’endormir lorsque soudain, il voit une lumière scintillante approcher : c’est l’étoile des vœux !
La lumière scintillante pénètre dans l’atelier de Geppetto et la Fée Bleue fait son apparition. C’est une ravissante femme blonde dotée d’ailes et portant une robe bleue scintillante.
La Fée Bleue s’approche de Geppetto endormi en le félicitant d’avoir fait du bien tout le long de sa vie. Il mérite donc que son vœu soit exaucé. Sur ce, la Fée Bleue se tourne vers Pinocchio en lui disant : « Charmant petit pantin de bois éveille-toi. Je t’accorde le don de la vie. »
D’un coup de baguette magique, elle le transforme en petit garçon.


Jiminy Cricket est ébahi par pareil prodige.
Pinocchio s’éveille, étonné de pouvoir bouger, parler et marcher. La Fée lui annonce qu’elle lui a donné la vie, Pinocchio demande pourquoi, la Fée lui répond qu’elle a exaucé le vœu de Geppetto qui a souhaité avoir un véritable garçon. Pinocchio lui demande s’il est un véritable petit garçon ? La Fée l’informe qu’il ne l’est pas encore, la réalisation du vœu de Geppetto dépend entièrement de Pinocchio. Il doit prouver à la Fée qu’il est brave, toujours franc, loyal et obéissant et il pourra devenir un vrai petit garçon.
La Fée le prévient qu’il sera sujet aux tentations et qu’il devra choisir entre le Bien et le Mal.
Pinocchio demande comment il y arrivera. La Fée l’informe que c’est sa conscience qui le lui dira. Pinocchio ne sait pas ce qu’est une conscience. Jiminy Cricket décide d’intervenir pour le lui dire : la conscience est cette petite voix intérieure que personne ne veut entendre et c’est à cause de cela que tout va mal de nos jours. Pinocchio demande à Jiminy Cricket si c’est lui sa conscience. La jolie Fée Bleue approche son beau visage tout près de Jiminy Cricket et lui demande s’il accepte d’être la conscience de Pinocchio. Jiminy Cricket rougit furieusement, sous le charme de cette belle femme, il accepte ! La Fée Bleue en rit et lui demande comment se nomme-t-il. Le grillon se présente. La Fée Bleue lui demande poliment de se mettre à genoux. Jiminy Cricket obéit : par l’étoile du soir, la Fée Bleue le nomme Conscience de Pinocchio, Grand Chancelier de la Connaissance du Bien et du Mal. Il sera le guide de Pinocchio vers le droit chemin.
D’un coup de baguette magique, elle revêt Jiminy Cricket d’un élégant costume, d’un chapeau haut de forme et d’un parapluie flambant neuf.


Jiminy Cricket est très content mais s’étonne de ne pas avoir d’insigne ou de plaque.
La Fée Bleue lui répond : « Nous verrons ! » et lui assure qu’il peut espérer en avoir une.
Jiminy Cricket réclame un bel insigne en or !
La Fée Bleue rappelle à Pinocchio d’être un brave petit garçon et de faire toujours ce que sa conscience lui dicte ! Puis, la Fée Bleue disparait dans un scintillement lumineux.


Jiminy Cricket veut à présent avoir une discussion sérieuse avec Pinocchio et lui demande de s’asseoir. Le gentil Pinocchio obéit, toujours souriant. Jiminy Cricket lui explique que le monde est plein de tentations. Très naïf et innocent, Pinocchio lui demande ce que ce mot veut dire. Jiminy Cricket lui explique qu’il y a de mauvaises actions qui peuvent paraitre bonnes, et de bonnes choses qui peuvent paraitre mauvaises. Parfois les mauvaises actions peuvent sembler bonnes au mauvais moment, ou vice versa.
Pinocchio n’a rien compris du tout mais il est plein de bonne volonté, il veut bien faire !
Jiminy Cricket lui assure qu’il peut compter sur lui, dès qu’il aura besoin de lui, il n’aura qu’à siffler ; Jiminy Cricket lui montre comment faire mais Pinocchio n’y arrive pas hi hi
Jiminy Cricket entraine Pinocchio à siffler jusqu’à ce qu’il réussisse. Jiminy Cricket se met à chanter ‘‘Sifflez Vite Vite’’ où il rappelle à Pinocchio que lorsqu’il est en proie à ses doutes quant au chemin à suivre, lorsqu’il craint de faire fausse route, lorsque le diable lui souffle de mauvaises pensées, il doit vite siffler pour faire appel à lui. Et si cela ne suffit pas, il lui suffit de crier : « Jiminy Cricket ! » et il apparaitra !


Pinocchio se prend les pieds dans des sceaux et tombe. Le fracas produit réveille en sursaut Geppetto, Figaro et Cleo. Jiminy Cricket se cache aussitôt.
Geppetto demande qui est là ? Pinocchio répond : « C’est moi ! »
Tremblotant à l’idée que ce puisse être un bandit, Geppetto allume une bougie et sort une arme sous son oreiller. Il avance avec Figaro et regarde les alentours.
En touchant Figaro du bout du doigt, Pinocchio dit de sa mignonne petite voix : « Je suis là ! »
Figaro, qui se trouve entre les jambes de Geppetto, bondit de frayeur dans la robe de chambre de son maitre. Effrayé, Geppetto en tire un coup de feu.
Puis il voit son petit Pinocchio au sol ; rassuré, il lui demande affectueusement comment-a-t-il fait pour descendre. Pinocchio répond qu’il a trébuché, Geppetto s’étonne qu’il ait parlé et n’arrive pas à y croire. Pinocchio lui confirme qu’il a bien parlé et lui montre qu’il peut aussi remuer.
Geppetto se croit victime d’une hallucination et déverse une cruche d’eau sur sa tête.
Il s’approche de Pinocchio qui se met à glousser de rire, amusé par son papa.
Geppetto réalise qu’il ne rêve pas, Pinocchio lui raconte que la Fée Bleue est venue, qu’il a une conscience et qu’il deviendra un jour un vrai petit garçon.
Geppetto saute de joie : son souhait s’est réalisé ! Il prend son fils dans ses bras et lui dit de dire bonjour à Figaro. L’innocent Pinocchio dit : « Bonjour à Figaro » hi hi et caresse le chaton.
Cleo saute de son bocal, elle veut aussi que Pinocchio vienne la voir. Geppetto le lui apporte, Pinocchio plonge son doigt dans l’eau. Geppetto lui présente sa charmante sirène et lui dit : « N’est-ce pas qu’elle est jolie ? » Pinocchio le confirme, elle est jolie. Cleo est ravie et sort de son bocal pour embrasser Pinocchio sur la bouche puis elle en fait de même pour Figaro.
Geppetto veut fêter ce merveilleux évènement, actionne ses boites à musiques et danse avec son gentil petit garçon.


Jiminy Cricket danse avec une statuette féminine sur une boite à musique et se retrouve écrasé entre les statuettes d’un homme et d’une femme qui s’écartent puis se rejoignent pour danser ensemble.
Figaro et Cleo dansent aussi. L’attention de Pinocchio est attiré par une flamme, il essaie de l’attraper avec les doigts mais son index prend feu, il le brandit joyeusement en disant à son père de regarder son doigt qui brille.
Affolé, Geppetto saisit son garçon, souffle sur la flamme mais elle ne s’éteint pas, Geppetto éteint le doigt en feu de Pinocchio en le plongeant dans le bocal de Cleo qui se retrouve avec une eau noire.
Il est temps pour tout le monde de se coucher après cette soirée agitée et riche en émotions.
Jiminy Cricket se glisse dans une boite d’allumettes.
Pinocchio dort dans le lit de son père, allongé entre celui-ci et Figaro.
Son père lui dit qu’il est temps de fermer les yeux et dormir, Pinocchio lui demande pourquoi.
Geppetto lui répond que tout le monde doit dormir, Figaro et Cleo aussi dorment. Il ajoute qu’il devra aller tôt à l’école le lendemain matin, Pinocchio demande pourquoi.
Geppetto lui répond qu’il doit aller à l’école pour apprendre des tas de choses et devenir intelligent. Pinocchio lui demande pourquoi. Le petit Figaro en a assez et se cache sous l’oreiller pour dormir tranquillement.
Geppetto répond simplement à Pinocchio : « Parce que » Pinocchio répond : « Oh ! » et ils s’endorment.


Le lendemain matin, la cloche du village sonne et le village prend vie. Les habitants sortent, notamment les enfants pour aller à l’école.
Pinocchio sort joyeusement de sa maison et sautille, curieux d’observer tout ce village animé.
Il demande à son père qui sont ces enfants qu’il voit. Geppetto lui répond que ce sont ses futurs camarades de classe et lui enfile sa veste.
Avant que son fils parte à l’école, Geppetto lui donne une belle pomme rouge qu’il devra donner à son maître d’école. Figaro apporte l’abécédaire de Pinocchio et tire Geppetto qui remarque qu’il avait oublié de le lui donner. Il ramasse le livre, le donne à Pinocchio et lui dit de vite aller à l’école sinon il sera en retard.
Pinocchio part joyeusement en sautillant. Figaro en fait de même mais Geppetto le rattrape en riant.
Geppetto dit au revoir à son garçon et rentre gaiement chez en lui en chantonnant.


Sur la route, le renard roux Grand Coquin et son compagnon Gedeon, un chat muet, font leur entrée en scène. Ce sont des personnes peu scrupuleuses qui feraient n’importe quoi pour gagner de l’argent.
Ils n’ont jamais été à l’école et ne savent ni lire ni écrire.
Grand Coquin voit soudainement une affiche publicitaire pour un spectacle de marionnettes organisé par le gitan Stromboli. Grand Coquin connait cet homme, c’est un véritable fripon.
Grand Coquin se souvient du jour où il avait fait passer Gedeon pour une marionnette.
Grand Coquin et Gedeon croisent la route de Pinocchio. Grand Coquin repère immédiatement que c’est un enfant en bois. Il veut profiter de ce pantin vivant qui marche sans ficelle, il pourrait s’en faire une fortune ! Et pense le vendre au vieil imposteur de Stromboli.
Pour cela, il doit approcher Pinocchio avec doigté. Grand Coquin, suivi de Gedeon, se précipite à rattraper Pinocchio pour le détourner du droit chemin.
Gedeon s’apprête à assommer Pinocchio mais Grand Coquin le retient, il ne veut pas agir avec brutalité et se charge de tout : il fait semblant d’avoir une conversation avec Gedeon et tend sa canne afin que Pinocchio s’y prenne les pieds et trébuche.
Son plan fonctionne comme convenu : Pinocchio trébuche, Grand Coquin le porte, le remet au sol et s’excuse. Gedeon époussette le short de Pinocchio et tire l’une de ses poches pour la fouiller mais Grand Coquin lui assène un coup de canne sur la tête.
Grand Coquin ramasse la pomme rouge et l’abécédaire de Pinocchio. Il ouvre le livre à l’envers (rappelons qu’il ne sait pas lire) et croque irrespectueusement dans la pomme rouge.
Grand Coquin rend le livre à Pinocchio qui lui dit qu’il va à l’école. Grand Coquin le rattrape et lui demande s’il connait la route fleurie qui conduit à tous les succès : le théâtre !
Grand Coquin lui rend sa pomme dont il ne reste qu’un trognon. Il se met à tenter Pinocchio en lui parlant de lumière, musique, applaudissements et célébrité. Il dit que Pinocchio est un acteur-né. Pinocchio tente de lui dire qu’il doit aller à l’école mais Grand Coquin ne le laisse pas finir et lui dit qu’il va droit au triomphe. Il lui demande son nom, Pinocchio décline son identité. Grand Coquin entreprend d’en épeler les lettres mais il est incapable d’aller plus loin que la lettre N puisqu’il n’est pas instruit.
Puis, il emmène Pinocchio en lui disant qu’ils vont au théâtre. Pour mieux embobiner Pinocchio, Grand Coquin chante ‘‘Hi-diddle di di’’ en lui faisait miroiter les avantages d’une vie d’artiste où tout n’est que réjouissances et facilités.


Jiminy Cricket court sur la route et s’habille en chemin, il s’est réveillé en retard et se dépêche pour rejoindre Pinocchio. Il se rassure en se persuadant que rien ne peut arriver à Pinocchio puisque l’école est à côté. C’est alors qu’il entend chanter Grand Coquin et pense qu’il s’agit d’une parade puis il entend la voix de Pinocchio ! Jiminy Cricket se retourne et voit Pinocchio partir en compagnie d’un chat et d’un renard.
Jiminy Cricket fait tout pour se faire entendre de Pinocchio, sans succès. Il saute sur le chapeau de Grand Coquin, siffle pour que Pinocchio le repère et cela fonctionne.
Gedeon brandit un maillet pour l’abattre sur la tête de Jiminy Cricket, celui-ci saute à temps du chapeau et c’est Grand Coquin qui reçoit le coup.
Paniqué à l’idée de subir les représailles de Grand Coquin, Gedeon place le maillet dans les mains de Pinocchio.
Alors que Grand Coquin tente d’extirper sa tête du chapeau, Jiminy Cricket appelle Pinocchio. Celui-ci lui annonce naïvement qu’il va devenir acteur. Jiminy Cricket lui demande de se souvenir des tentations et lui explique qu’il est justement en train d’être tenté.
Pinocchio pense qu’il ne s’agit pas d’une tentation.


Grand Coquin a toujours la tête coincée dans son chapeau, Gedeon décide de l’aider : à l’aide de la canne de Grand Coquin, il tire le chapeau et de son autre main, il assène un coup de maillet dans la tête de Grand Coquin ce qui l’expulse du chapeau.


De son côté, Jiminy Cricket continue à conseiller Pinocchio et lui recommande de leur dire qu’il n’aime pas le théâtre et qu’il doit aller à l’école.
Pinocchio acquiesce puis Grand Coquin l’appelle et Pinocchio se met en route avec lui vers le théâtre en disant au revoir à Jiminy Cricket.
Jiminy Cricket pense à aller prévenir Geppetto mais se ravise, il ne veut pas cafarder alors il se décide à suivre Pinocchio.


Grand Coquin et Gedeon vendent Pinocchio à Stromboli.
Ce soir là, Stromboli présente à son public son spectacle unique avec en vedette une marionnette qui chante et danse sans trucage et sans ficelle.
Jiminy Cricket regarde le spectacle, mécontent.
Le rideau se lève, Pinocchio se met à chanter ‘‘Il Faut Savoir Briser Ses Liens’’ et tombe des escaliers.
Le public s’esclaffe, Stromboli s’en prend à Pinocchio puis se rappelle que des gens le voient alors il se modère et parle gentiment à Pinocchio.
Pinocchio se remet à chanter qu’il tient debout sans ficelle, il est différent des autres marionnettes, c’est un affranchi (terme volontairement ironique comme je l’explique dans mon avis).
Des marionnettes se joignent au spectacle de Pinocchio dont des danseuses de French Cancan qui ne laissent pas Jiminy Cricket indifférent.
Pinocchio tente d’imiter les danseurs de kazatchok, heurte l’un d’eux, ils s’enroulent tous autour de lui et le spectacle se termine avec Pinocchio seul sur scène. Le public l’applaudit et lance sur l’estrade des tas de pièces.
Jiminy Cricket réalise le succès rencontré par Pinocchio, il se décide à partir en se disant que son protégé n’a peut-être plus besoin de lui.
« Qu’est-ce qu’un acteur pourrait faire d’une conscience ? » dit-il, déçu que Pinocchio ait choisi une mauvaise voie en cédant à cette tentation.


Chez Geppetto, le repas est servi mais personne n’a le droit de manger tant que Pinocchio n’est pas rentré. Geppetto est terriblement inquiet, son fils n’est toujours pas là et il se demande ce qu’il a bien pu lui arriver. Geppetto décide de sortir une nouvelle fois pour le retrouver.
Avant de partir, Geppetto prévient Figaro et Cleo qu’ils n’ont pas le droit de manger une bouchée tant qu’il n’aura pas ramené Pinocchio.
A peine Geppetto est-il sorti, Figaro s’apprête à déguster son poisson mais Cleo lui fait signe qu’il n’a pas le droit d’y toucher. Figaro se met à bouder comme un petit garçon.


Dans sa roulotte, Stromboli compte ses pièces et félicite Pinocchio tout en mangeant de façon répugnante.
Parmi ses pièces, Stromboli trouve un morceau de ferraille. Il s’énerve et commence à jurer puis la donne à Pinocchio comme s’il lui accordait un cadeau de grande valeur, il profite de l’innocence de Pinocchio lequel se réjouit de ce présent. Il annonce qu’il va rentrer chez lui pour le dire à son père et qu’il reviendra le lendemain matin.
À ces mots, Stromboli explose de rire et porte Pinocchio, lequel rit innocemment ne comprenant pas un seul instant que Stromboli compte l’enlever et l’empêcher de retourner chez lui.
Stromboli jette violemment le petit dans une cage qu’il referme aussitôt. Il crie à Pinocchio qu’il est à lui et qu’ils feront le tour du monde, Pinocchio gagnera de l’or pour Stromboli.
Le pauvre petit Pinocchio est effrayé, il réalise qu’il a été trompé. Stromboli ajoute que lorsque Pinocchio sera trop vieux, il en fera du bois pour le feu ; tout en proférant cette menace, Stromboli jette une hache sur le corps d’une marionnette en bois ce qui amplifie la frayeur de Pinocchio.
Paniqué, Pinocchio crie qu’il veut sortir et s’en aller ! Stromboli lui ordonne de se taire et saute sur le sol faisant trembler la roulotte. Il souhaite la bonne nuit à sa source de profits et s’en va en claquant la porte, laissant le petit Pinocchio seul dans le noir qui recommence à crier qu’il veut sortir. Il s’écrie : « Je le dirai à mon papa ! »
La roulotte de Stromboli se met en route. Pinocchio se souvient de sa conscience et appelle Jiminy Cricket en sifflant mais il n’apparait pas. Alors, suivant les recommandations de sa conscience, Pinocchio crie : « Jiminy Cricket ! » Un orage éclate, Pinocchio s’effondre en sanglots.
Se protégeant de la pluie grâce à son parapluie, Jiminy Cricket regarde la roulotte de Stromboli s’éloigner avec le petit Pinocchio. Il s’apprête à sortir de la vie de Pinocchio mais n’y arrive pas, il ne peut pas le quitter et se dit qu’il va aller le voir pour lui souhaiter bonne chance (évidemment le retour de Jiminy Cricket n’a pu se réaliser qu’en raison du repentir de Pinocchio qui a fait appel à sa conscience). Jiminy Cricket entre dans la roulotte, Pinocchio est heureux et soulagé de le voir ! Jiminy Cricket est alarmé de voir son petit protégé enfermé dans une cage et lui demande ce qui s’est passé !
Pinocchio lui répète tout ce que Stromboli a dit et fait. Jiminy Cricket tente de forcer la serrure en y pénétrant mais il n’y arrive pas. Il lui dit que seul un miracle pourrait le sortir de là.


Sous l’orage et la pluie battante de cette nuit, Geppetto recherche et appelle désespérément son fils.


Dans la roulotte, Pinocchio pleure en se lamentant de ne pas avoir écouté sa conscience.
Jiminy Cricket s’en veut, il regrette d’avoir laissé Pinocchio.
Pinocchio pleure en se demandant s’il reverra un jour son père.
Jiminy Cricket tente de consoler Pinocchio en lui tendant son mouchoir afin qu’il s’y mouche.
La pluie a cessé, une étoile se met à briller et s’approche en grandissant de façon lumineuse : la Fée Bleue arrive ! Pinocchio se demande ce qu’il va bien pouvoir lui dire ! Jiminy Cricket lui conseille de dire la vérité.
La Fée Bleue apparait et demande à Pinocchio la raison pour laquelle il n’est pas allé à l’école.
Pinocchio regarde sa conscience qui l’encourage à lui dire toute la vérité.
Pinocchio se tourne vers la Fée Bleue et confesse qu’il s’en allait à l’école et a rencontré deux messieurs. Jiminy Cricket est satisfait de Pinocchio mais plus pour longtemps car ce dernier se met à mentir !
Il prétend que ces deux messieurs étaient deux énormes monstres avec deux grands yeux verts.
Aussitôt dit, le nez de Pinocchio s’allonge. La Fée Bleue lui demande s’il n’a pas eu peur. Pinocchio persiste dans son mensonge en inventant qu’ils l’ont mis dans un grand sac.
Aussitôt, le nez de Pinocchio grandit encore et y pousse une plante verte.
La Fée Bleue lui demande où était messire Jiminy ? Ce dernier dit à Pinocchio qu’il ne veut pas être mêlé à son mensonge mais Pinocchio continue de mentir en disant que les monstres ont mis Jiminy dans un petit sac.
Aussitôt, son nez s’allonge de plus belle et des feuilles y apparaissent ainsi que des bourgeons.
Pinocchio assure qu’il dit vrai. Aussitôt, les bourgeons fleurissent.
La Fée Bleue continue de le tester et lui demande comment s’est-il enfui ? Pinocchio ment en disant qu’il n’a pas pu et qu’il a été coupé comme du bois. A ce mensonge, son nez s’allonge encore et un nid d’oiseau vient s’y loger.
Pinocchio ne comprend pas pourquoi son nez est devenu ainsi. La Fée Bleue lui explique qu’il a menti. Mais Pinocchio aggrave son cas en jurant qu’il a n’a dit que la vérité. Suite à ce serment mensonger, les feuilles se fanent et les oiseaux quittent leur nid.
Pinocchio se repent et implore l’aide de la Fée Bleue. Elle lui explique que c’est ainsi qu’un mensonge grandit, grandit, jusqu’à ce qu’il se voit comme le nez au milieu de la figure.
Jiminy Cricket s’approche de son protégé pour l’inciter à avouer toute la vérité.
Pinocchio promet de ne plus jamais mentir ; Jiminy Cricket implore la Fée Bleue de pardonner le péché de Pinocchio. La bonne Fée Bleue accepte de bon cœur de pardonner à Pinocchio et lui rappelle qu’un mauvais petit garçon pourra rester une simple poupée de bois.
Pinocchio et sa conscience promettent en chœur d’être bien gentils.
La Fée Bleue les prévient que c’est la dernière fois qu’elle les aide.
D’un coup de baguette magique, le nez de Pinocchio retrouve son apparence normale, la porte de la cage s’ouvre et la Fée Bleue disparait.



Pinocchio et Jiminy Cricket sortent de la roulotte de l’affreux Stromboli. Ils se cachent derrière un rocher ; soulagé, Jiminy Cricket souhaite ironiquement un bon voyage à Stromboli, Pinocchio s’écrie naïvement :

« Au revoir Stromboli ! » Jiminy Cricket lui conseille de se taire, ils doivent vite s’en aller avant qu’il ne leur arrive encore des ennuis !



Au bar Red Lobster Inn, Grand Coquin et Gedeon boivent en compagnie de Cocher, un horrible personnage.
Grand Coquin rit et raconte à Cocher comment il a réussi à embobiner Pinocchio.
De son côté, Gedeon fume un cigare et sort de sa bouche un nuage de fumée en forme de Donut. Il le trempe dans sa bière, le croque, le mâche et l’avale. Gedeon a donc un hoquet.
Grand Coquin brandit la petite bourse que Stromboli lui a donnée en échange de Pinocchio.
Il demande à l’infâme Cocher ce qu’il peut lui proposer.
Cocher commence par sortir une énorme bourse remplie de pièces d’or. Grand Coquin s’enthousiasme, il cherche à savoir quelle personne doit-il zigouiller pour obtenir telle somme. Cocher lui assure qu’il n’aura pas à tuer et lui fait une confidence : il ramasse dans tous les coins les méchants petits garçons, les désobéissants ou ceux qui font l’école buissonnière. Il chuchote la suite à l’oreille de Grand Coquin puis termine en disant qu’il les embarque pour l’île enchantée.
Grand Coquin commence à avoir peur que la police ne les découvre. Cocher lui assure qu’il n’y a aucun risque puisque ces garçons ne seront jamais plus des enfants ! Ce disant, le visage de Cocher devient monstrueux ! Grand Coquin et Gedeon tremblent de frayeur et se serrent l’un contre l’autre.
Cocher précise que sa voiture part à minuit, il leur ordonne de lui amener tous les mauvais petits garçons qu’ils pourront trouver. Grand Coquin et Gedeon coopèrent pour obtenir des sacs pleins de pièces d’or.


De son côté, Pinocchio est décidé à devenir un petit garçon exemplaire. Il commence par aller droit à l’école. Il sera savant et surtout pas un acteur ! Jiminy Cricket se réjouit de ces bonnes résolutions.
Jiminy Cricket et Pinocchio partent en courant à l’école lorsque soudain, Pinocchio se fait tirer par la canne de Grand Coquin. Pinocchio lui répète que Stromboli a vraiment été très méchant, il l’a enfermé dans une cage mais Pinocchio assure qu’il en a retenu la leçon.
Grand Coquin entreprend d’embobiner une nouvelle fois l’innocent Pinocchio en lui disant qu’il fait une dépression nerveuse. Il sort ses lunettes, qualifie Gedeon de docteur et lui ordonne de prendre des notes. Gedeon sort un carnet et un crayon.
Grand Coquin donne un diagnostic farfelu en disant tout ce qui lui passe par la tête : contractions bucoliques, trapèzes volants semi-lunaires. Il regarde dans la bouche de Pinocchio et s’exclame : « blocage de la transmission du pandémonium doublée de percussion frénétique et désintégration spasmodique. »
Grand Coquin demande à Pinocchio de fermer les yeux, et lui demande s’il voit. Pinocchio répond qu’il ne voit rien. Grand Coquin place devant lui un tissu blanc de pois rouges, demande à Pinocchio d’ouvrir les yeux et lui demande ce qu’il voit à présent. Pinocchio répond qu’il voit des petits ronds. Grand Coquin écoute le cœur de Pinocchio et tape de sa canne une fenêtre en prétendant que c’est le son produit par le cœur de Pinocchio.
« Une syncope palpitante de la rate qui se dilate avec un étrange va-et-vient du flux et du reflux » diagnostique le renard roux.
Grand Coquin prend ensuite les notes de Gedeon qui ne sont en réalité que de grossiers gribouillis et assure à Pinocchio qu’il est allergique et qu’il n’existe qu’un seul remède pour le guérir : des vacances sur l’île enchantée ! Il lui invente que c’est le beau pays des enfants gâtés où chaque jour est un jour de fête. Pinocchio répond qu’il ne peut pas y aller et reprend le chemin de l’école. Grand Coquin le rattrape en lui disant qu’il pourra partir dès ce soir sur l’île et lui donne une carte de jeu en prétendant que c’est son billet.
Pinocchio le remercie poliment et compte refuser mais Grand Coquin ne le laisse pas parler et prétend qu’il fait passer sa santé avant tout.
Grand Coquin et Gedeon saisissent chacun un bras de Pinocchio et l’emportent.
Jiminy Cricket le suit en lui criant de revenir !


Minuit, l’heure du crime : l’affreux cocher fouette diaboliquement des ânes (les petits garçons désobéissants transformés ainsi) pour faire avancer plus vite sa voiture pleine de petits garçons. Pinocchio est installé à l’avant aux côtés d’un petit garçon roux, armé d’un lance-pierres, prénommé Crapule. C’est un petit brigand heureux de se rendre sur l’île enchantée pour échapper à l’école et à la police, il aime tout casser, il a hâte de ne rien faire, de manger et boire autant qu’il le veut gratuitement.
Les enfants embarquent dans un bateau qui prend le large pour les conduire à l’île enchantée. Les enfants entrent gaiement dans cet endroit plein de musique et tentations variées, sous les yeux diaboliques de Cocher.
Il y a des gâteaux, des bonbons, des glaces, des manèges et tout est gratuit.
Des garnements entrent dans la Maison des Durs, un endroit où ils peuvent s’adonner à la bagarre.
En compagnie de Crapule qui mange du poulet, Pinocchio déguste une tarte et une glace à la fraise (Miam !) Crapule incite Pinocchio à entrer avec lui dans cette maison de la bagarre. Crapule veut se bagarrer, Pinocchio lui demande pourquoi ? Crapule lui répond que « c’est pour se marrer » Pinocchio jette sa tarte et sa glace et joue au petit dur.


L’île enchantée comprend aussi une rue du tabac où ces garçons peuvent fumer des cigarettes, des cigares et du tabac à volonté.
Dans ce lieu de mauvaises tentations, ces enfants sont incités à manger et fumer jusqu’à en être malades, à se bagarrer, à tout casser !


Jiminy Cricket, qui s’était accroché à la voiture du Cocher puis avait rejoint le bateau et l’île, recherche Pinocchio parmi la foule. Tout ce que Jiminy Cricket voit ne lui semble pas très catholique, il est décidé à faire sortir son protégé de cet endroit malfaisant.


L’île enchanté contient également La Maison de la Destruction où l’on peut tout casser, fracasser, pulvériser.
À l’intérieur, Crapule enflamme son allumette en la grattant contre le tableau de la Joconde déjà saccagé par un garçon qui a dessiné un bonhomme dessus.
Hache à la main, Pinocchio trouve cela amusant de faire le méchant.
Crapule s’empare d’un pavé et le lance contre le vitrail pour le briser.


Cocher ordonne à ses hommes de fermer les portes de l’île enchantée, les enfants sont condamnés. Il a conduit tous ces mauvais garçons ici afin qu’ils s’adonnent à cœur joie à toutes les mauvaises tentations jusqu’à en devenir des ânes !


Quelques heures plus tard, Jiminy Cricket arpente toujours l’île à la recherche de Pinocchio, mais à présent, l’île est étrangement silencieuse. Jiminy Cricket se demande où sont passés les enfants.
Jiminy Cricket appelle Pinocchio dans cet endroit lugubre qui lui fait penser à un cimetière.


Pinocchio se trouve avec Crapule dans une salle de billard. Crapule y joue tout en sifflotant l’air ‘‘Hi-diddle di di’’ et fumant un cigare.
Affalé sur une chaise, Pinocchio fume un cigare en se demandant où sont passés tous les autres enfants. Crapule se moque de lui en lui disant qu’il fume comme sa grand-mère et lui montre comment faire : aspirer une grande bouffée.
Pinocchio suit ses conseils et en devient rouge écarlate, il avale la fumée et son teint devient violacé, ses yeux s’imbibent d’eau, l’eau sort de ses yeux et le visage de Pinocchio vire au vert.
Crapule lui demande de venir jouer avec lui au billard. Pinocchio s’exécute, toujours aussi vert et malade, et continue malgré tout à tenir son cigare en bouche.
Pinocchio est tellement malade qu’il n’arrive pas à viser la boule.
C’est alors que Jiminy Cricket entre dans le billard et y retrouve Pinocchio. Il lui fait la morale : comment deviendra-t-il un véritable garçon s’il fume et joue au billard ! Il lui ordonne de rentrer de suite à la maison !
Crapule repère Jiminy Cricket et le qualifie de sauterelle.
Pinocchio, qui a retrouvé son aspect normal avec l’arrivée de Jiminy Cricket, dit à Crapule que c’est sa conscience. Crapule insulte Jiminy Cricket de « sauterelle minable »
Jiminy Cricket lui conseille plutôt d’écouter sa conscience !
Crapule fait tomber Jiminy Cricket dans un trou de la table et rit avec insolence.
Jiminy Cricket veut le corriger mais Pinocchio lui demande de ne pas faire de mal à son meilleur ami. Jiminy Cricket est mécontent que Pinocchio ait de si mauvaises fréquentations, il prévient Crapule que la Fée le jugera et s’en va. Pinocchio lui dit que Crapule lui a appris qu’on ne vit qu’une fois. Jiminy Cricket sort de cet endroit.
Crapule conseille à Pinocchio de « laisser filer cet avorton » et remplit deux pichets de bière.


En route, Jiminy Cricket est en rogne contre Crapule ! Il rumine que Pinocchio n’écoute pas sa conscience préférant écouter la voix de cette Crapule. Jiminy Cricket en a assez et compte prendre le prochain bateau. En passant sous la porte de l’île, il découvre l’horreur :
Des tonnes d’ânes braient et sont mis en caisse sous la direction de Cocher.
Cocher les vend à un bon prix : certains sont expédiés pour les mines de sel, d’autres pour des cirques etc…
Pour vérifier que chaque enfant est complètement devenu un âne, Cocher leur demande un à un leur prénom. Lorsqu’ils braient, Cocher les expédie en caisse et lorsqu’ils sont encore doués de la parole, Cocher les laisse de côté. Il les menace de son fouet en les traitant de « sales mioches » A ces mots, Jiminy Cricket comprend tout : tous ces ânes sont les enfants de l’île enchantée. Jiminy Cricket s’affole pour son protégé et se précipite à le rejoindre pour le sauver.


Crapule dit à Pinocchio qu’à écouter la sauterelle (c'est-à-dire Jiminy Cricket), on croirait que quelque chose de grave pourrait leur arriver. A cet instant, lui poussent des oreilles d’âne sans qu’il ne s’en rende compte. Pinocchio est effrayé et dépose aussitôt son pichet de bière.
Crapule se moque avec dédain de la conscience et s’abaisse pour jouer un coup de billard. Une queue d’âne lui sort du derrière. Horrifié, Pinocchio jette son cigare.
Crapule assure à Pinocchio qu’il ne sera jamais un vrai garçon et se retourne : son visage est transformé en celui d’un âne ! Il demande à Pinocchio pourquoi sa sauterelle a dit qu’il avait l’air d’un âne. Pinocchio répond en riant : « Parce que c’est vrai » Tout d’un coup, le rire de Pinocchio se transforme en un braiement. Crapule se moque de Pinocchio qui rit comme un âne et se met lui aussi à rire tel un âne. Crapule s’en effraie, il tâtonne son visage et se rend compte avec horreur que ce n’est plus son visage et qu’il a des oreilles étrangement longues. Il se précipite vers un miroir pour se regarder et constate avec terreur qu’il est devenu un âne !
Pris de panique, Crapule court dans tous les sens en appelant à l’aide, il supplie Pinocchio de l’aider et d’appeler sa sauterelle. Il saisit les bretelles de Pinocchio et ses mains se transforment en sabots. Crapule se transforme définitivement en âne et braie, il a perdu l’usage de la parole.
Crapule est anéanti, il rue dans tous les sens, brisant le miroir, déversant une table et une chaise.
Pinocchio est terrifié par ce spectacle ; tout à coup, des oreilles d’âne lui poussent. Pris de panique, Pinocchio crie puis une queue lui sort du derrière, Pinocchio la saisit avec terreur.
Pendant ce temps, Jiminy Cricket court le plus vite possible pour le rejoindre en espérant de tout cœur qu’il ne sera pas trop tard !
Jiminy Cricket déboule dans le billard ; à la vue de sa conscience, Pinocchio le supplie de l’aider. Jiminy Cricket lui dit que tous les enfants ont été changés en ânes et l’alerte de le suivre immédiatement avant que son cas ne s’aggrave !
Pinocchio et sa conscience se ruent au dehors, Jiminy Cricket a trouvé la seule solution pour fuir cette île du diable. Ils montent le plus vite possible tout en haut d’une falaise. Jiminy Cricket dit à Pinocchio qu’il faut sauter. Celui-ci écoute sa conscience et saute sans hésitation avec Jiminy Cricket dans l’eau.
Ils nagent jusqu’à atteindre la rive et rentrent à la maison.
Pinocchio appelle son papa en lui disant qu’il rentre pour toujours ! Mais Geppetto ne répond pas et n’ouvre pas la porte.
Etant donné que nous sommes en plein milieu de la nuit, Jiminy Cricket se dit que Geppetto est endormi. Il sautille à la fenêtre pour inspecter l’intérieur de l’atelier.
Jiminy Cricket demande à Pinocchio de le rejoindre : il lui montre le lit vide de Geppetto. Il est parti avec Figaro et Cleo.
Pinocchio se dit qu’il a dû se passer quelque chose d’affreux. Jiminy Cricket tente de le rassurer en lui disant qu’il n’est sûrement pas allé très loin.
Soudain, la Fée Bleue sous forme de colombe lumineuse vient déposer un mot à Pinocchio pour lui indiquer où se trouve son père.
Jiminy Cricket lit le message : Geppetto est parti à la recherche de Pinocchio et il a été avalé par une baleine qui s’appelle Monstro. Geppetto est toujours en vie dans la baleine au fond de l’océan. Pinocchio part aussitôt chercher son père. Jiminy Cricket lui demande s’il se rend bien compte que son père est dans la baleine ! Pinocchio est déterminé à aller chercher son père, c’est son devoir, il est prêt à braver tous les dangers pour sauver son papa.
Jiminy Cricket l’accompagne, Pinocchio a pris une courageuse et bonne décision digne d’un brave petit garçon.
Pinocchio attache une pierre à sa queue pendant que sa conscience le prévient que Monstro est une énorme baleine qui avale des bateaux entiers. Mais Jiminy Cricket soutient la bonne action de Pinocchio en lui tenant la queue à l’aide de son parapluie, cela aide Pinocchio à nouer sa queue autour de la pierre.
Jiminy Cricket lui dit que ce sera dangereux, Pinocchio lui tend la main en lui disant au revoir, mais sa conscience lui répond qu’il va peut-être droit à sa perte mais il vient avec lui !
Pinocchio et Jiminy Cricket sautent ainsi dans l’océan.
Pinocchio appelle son père, un poisson rouge femelle suit Jiminy Cricket qui lui demande de le lâcher. La maman du poisson vient aider son petit, Jiminy Cricket lui demande où peut-il trouver Monstro ce qui fait aussitôt fuir les deux poissons.
Des poissons de différentes sortes suivent Pinocchio, il leur demande où habite Monstro la baleine. Tous les poissons s’enfuient aussitôt.
Jiminy Cricket frappe sur une palourde et lui demande si elle connait Monstro la baleine. La palourde se referme aussitôt emprisonnant par là-même Jiminy Cricket. Heureusement que celui-ci s’en sort en flottant dans une bulle d’eau. Il rejoint Pinocchio.
Des hippocampes viennent à leur rencontre. Jiminy Cricket conseille à Pinocchio de les interroger. Lorsque Pinocchio leur demande s’ils savent où habite le dénommé Monstro, les hippocampes fuient.
Pinocchio et sa conscience continuent leur route à la recherche de la baleine.



À l’intérieur de la baleine bleue Monstro, Geppetto se trouve sur un bateau en compagnie de Figaro et Cleo. Son bateau a été aspiré par la baleine et cela fait plusieurs jours qu’ils n’ont pas mangés. Geppetto attend désespérément de pouvoir pêcher quelque chose à manger, s’il n’en trouve pas, ils ne pourront plus tenir longtemps. Geppetto n’aurait jamais imaginé finir ainsi en mourant de faim dans le ventre d’une baleine.
Geppetto pense à son pauvre petit Pinocchio qui était un si gentil petit garçon.
Il est désespéré, il ne reste plus un seul poisson, si le monstre reste encore longtemps endormi, Geppetto, Figaro et Cleo mourront.


Monstro se réveille, une nuée de thons s’approche de lui. Monstro s’éveille et passe à l’attaque. La baleine ouvre son immense gueule et avale les thons, Geppetto est ainsi sauvé ! Il profite de cette occasion inespérée pour pêcher autant de thons qu’il le puisse.


Les thons qui n’ont pas été avalés par Monstro fuient et passent près de Pinocchio.
Monstro attaque, Pinocchio nage le plus vite possible pour lui échapper.
La baleine est plus rapide : elle avale tous les thons ainsi que Pinocchio.
Jiminy Cricket cogne contre les dents de Monstro pour pouvoir entrer rejoindre son protégé.


Geppetto pêche un thon auquel s’accroche Pinocchio. Celui-ci appelle son papa qui continue à pécher, Geppetto lui répond : « Ah laisse-moi je n’ai pas le temps Pinocchio ! » avant de réaliser que son fils est bel et bien ici !
L’émotion est si forte que Geppetto se trompe et embrasse un thon à la place de son fils.
Geppetto lâche le thon et accueille son Pinocchio qui bondit dans ses bras.
Le père et le fils sont si heureux de se retrouver. Figaro vient faire un câlin à Pinocchio et Cleo saute de joie. Pinocchio lui fait une caresse. La famille est enfin réunie.
Pinocchio éternue, il est complètement trempé. Pour éviter que son fils s’enrhume, Geppetto prend une couverture pour y emmitoufler Pinocchio.
Geppetto retire le chapeau mouillé de Pinocchio et découvre qu’il a des oreilles d’âne. Pinocchio lui montre ensuite sa queue et se met à rire comme un âne.
Geppetto a compris que son fils a commis une bêtise et lui demande ce qu’il a fait.
Honteux, Pinocchio s’apprête à avouer la vérité mais Geppetto le stoppe, cela n’a pas d’importance pour lui, la seule chose qui lui importe c’est d’avoir retrouvé son petit garçon. Il le serre contre lui et frotte affectueusement son nez contre celui de son fils.



De son côté, Jiminy Cricket essaie toujours, sans succès, d’entrer dans la baleine. C’est alors que des goélands se mettent à l’attaquer, Jiminy Cricket se réfugie dans une bouteille en verre et la bouche à l’aide de son parapluie.


Geppetto explique à son fils qu’il est impossible de sortir d’ici, il avait pourtant tout essayé, il a même construit un radeau.
Pinocchio a une bonne idée : ils vont se servir du radeau et quand la baleine ouvrira la bouche, ils pourront sortir.
Geppetto a peu d’espoir car lorsque la baleine ouvre grand la bouche c’est uniquement pour se nourrir, tout rentre en elle mais rien ne sort.
Geppetto emmène Pinocchio pour faire un bon feu et cuire quelques poissons.
Cela donne une formidable idée à Pinocchio : il dit à son père qu’il faut amasser le plus de bois possible pour faire un grand feu. Pinocchio brise la torche enflammée sur le bois amassé.
Le plan de Pinocchio fonctionne : la fumée fait éternuer la baleine.
La famille, qui a embarqué sur le radeau, est expulsée de Monstro.
Ils doivent ramer le plus vite possible pour échapper à la baleine qui, folle de rage, est déterminée à les rattraper pour n’en faire qu’une bouchée (une baleine bleue peut nager à une vitesse allant jusqu’à 50 km/h).
Monstro est sur le point de leur assener un coup fatal en les frappant de son immense queue. Geppetto et Pinocchio n’ont d’autre choix que de plonger.
Geppetto est trop faible pour regagner la rive (il est précisé dans le conte qu’il ne sait pas nager), Pinocchio le rejoint, le sort de l’eau et nage de toutes ses forces et le plus vite possible pour regagner la rive avec son père.
Pinocchio nage avec toute son énergie pour pénétrer dans le creux d’un rocher, empêchant ainsi Monstro de les atteindre. Pinocchio a courageusement sauvé la vie de son père, il a décuplé ses forces pour le secourir réalisant ainsi un exploit surhumain (ou plutôt surmarionnette hi hi).
En heurtant le rocher, la baleine crée une immense vague qui permet à Geppetto de faire naufrage sur la plage. Cleo et Figaro le rejoignent sur le rivage.
Encore faible et ne réalisant pas qu’il est hors de danger, Geppetto dit à Pinocchio de se sauver et de ne pas s’occuper de lui.
Jiminy Cricket rejoint le rivage en appelant Pinocchio. Il se hisse sur un rocher et découvre Pinocchio le corps plongé dans l’eau, il est mort !



À son atelier, Geppetto pleure la mort de son brave petit garçon qu’il a allongé sur le lit.
Jiminy Cricket est effondré près de la chandelle. Figaro pleure à côté de Cleo.
Tout à coup, le corps sans vie de Pinocchio est éclairé par une lumière bleue. La voix de la Fée Bleue se fait entendre : « Prouve-moi que tu es brave, toujours franc, loyal et obéissant, et un jour tu pourras devenir un vrai petit garçon. Eveille-toi Pinocchio. »
La Fée Bleue transforme Pinocchio en véritable petit garçon, il a prouvé qu’il était franc, obéissant, courageux et bon. Pinocchio a suivi le Bien, la voie de la félicité, et il en est récompensé.
Pinocchio se réveille et demande à son père pourquoi pleure-t-il. Le visage enfoui sur le lit, son père lui répond que c’est parce qu’il est mort. Pinocchio lui assure qu’il n’est pas mort, il est bien en vie. Pinocchio réalise qu’il est devenu un vrai petit garçon, fait de chair et de sang.
Il s’écrie : « Je suis un vrai petit garçon ! » Jiminy Cricket se retourne et voit que son protégé est bel et bien vivant, il est si heureux !
Geppetto se relève et voit que son fils est vivant, et en chair et en os ! Il soulève son enfant et le tournoie. Jiminy Cricket, Figaro et Cleo sautent de joie. Figaro en embrasse même Cleo sur la bouche !
Fou de joie, Geppetto célèbre ce miracle : il actionne ses horloges à coucous et toutes ses boites à musiques. Geppetto danse avec son Pinocchio en jouant de l’accordéon. Figaro danse avec Cleo. Tout est bien qui finit bien.



Jiminy Cricket est fortement heureux, il se dirige près de la fenêtre.
Dans le ciel, l’étoile des vœux scintille. Jiminy Cricket ouvre la fenêtre, sort et la referme derrière lui.
En regardant l’étoile des vœux, Jiminy Cricket remercie la Fée Bleue de tout son cœur, il lui en est très reconnaissant.
Il est tout d’un coup illuminé par une lumière bleue et la Fée Bleue le décore d’une médaille en or massif de dix-huit carats. Jiminy Cricket est nommé : Conscience Officielle, il est ainsi récompensé pour son formidable travail.
Le souhait de Jiminy Cricket est exaucé, lui qui avait demandé d’être décoré d’un bel insigne en or. Il remercie la bonne étoile (la Fée Bleue), tient fièrement sa médaille, l’étoile des vœux cligne (c’est la Fée Bleue qui répond à ses remerciements) et on la voit se refléter dans la nouvelle médaille brillante de Jiminy Cricket.


Le film se termine sur la chanson ‘‘Quand on prie la bonne étoile’’: les rêves peuvent devenir réalité, il suffit d’y croire et de prier de tout son cœur.






PARTIE II : Résumé du conte Les aventures de Pinocchio

 


Narcisse vous résume le conte de Carlo Collodi :


Dans le conte, le personnage de Pinocchio est essentiellement un mauvais petit garçon, bravache, paresseux, têtu, insolent, arrogant et antipathique. Walt Disney n’aimait pas ce développement, alors il l’a changé intérieurement et physiquement pour en faire un gentil, naïf et innocent petit garçon.


Dans le conte, Geppetto ne fait pas le vœu d’avoir un petit garçon : c’est l’ami de Geppetto, Antonio surnommé Maître Cerise, qui lui offre un bout de bois qui parle. Geppetto taille ce morceau de bois pour confectionner une marionnette. C’est en la construisant qu’il se rend compte que cette marionnette parle. Pinocchio se montre très insolent (par exemple, il assène un coup de pied sur le nez de son père). A peine Geppetto eut-il fini de le construire que le polisson Pinocchio s’enfuit, c’est un policier qui le rattrapa et le rendit à son père. Mais ce dernier sera immédiatement conduit en prison à cause de Pinocchio qui refusera de marcher et rentrer à la maison. Les passants dirent malicieusement que Geppetto bat cette marionnette, c’est pourquoi elle refuse de le suivre. Le policier conduisit donc Geppetto en prison.
En rentrant à la maison, Pinocchio rencontre un grillon. Le petit insolent Pinocchio veut le chasser mais le grillon veut au préalable lui dire une vérité essentielle.
Pinocchio lui répond : « Bon, alors grouille-toi de me la dire. » Voyez un peu son langage effronté !
Le grillon le met en garde de ne pas désobéir, de ne pas se révolter contre son père, et lui conseille d’étudier. Pinocchio ne veut pas étudier. Le grillon le met en garde : s’il agit ainsi, il deviendra un âne. Il continue à le mettre en garde mais Pinocchio tue le grillon car il est agacé par ses conseils.
Walt Disney a décidé de faire de ce grillon la conscience de Pinocchio et un élément clé de l’histoire au lieu de le voir finir écrasé par un marteau.


Pinocchio est seul et commence à avoir faim, il commence à regretter d’avoir mal agi et de ne pas avoir écouté le grillon. Il finit par s’endormir en posant ses pieds humides sur le brasero aux braises rouges, ses pieds brûlent et finissent réduits en cendre.
Son père revient à l’aube et lui offre son propre déjeuner (des poires). Mais Pinocchio fait la fine bouche et exige que son père les lui épluche. Après les avoir mangées, il reste sur sa faim et finit par engloutir les épluchures et les trognons.
Geppetto refait ensuite les pieds de Pinocchio qui lui a promis de bien se tenir et d’aller à l’école.
Geppetto lui confectionne ensuite des vêtements et vend son manteau pour pouvoir lui acheter un abécédaire. Pinocchio, qui a tout de même un bon cœur, saute au cou de Geppetto pour lui couvrir le visage de baisers.
Pinocchio prend le chemin de l’école, plein de bonne volonté et désireux d’avoir un métier qui rapporte. Il compte acheter un beau manteau pour son père, encore très ému par son sacrifice.
Tout à coup, Pinocchio entend une musique et décide de ne pas aller à l’école aujourd’hui. Il se retrouve sur une grande place où a lieu un spectacle de marionnettes. Pour y assister, Pinocchio vend son abécédaire alors que son père a sacrifié son manteau pour le lui acheter et grelotte désormais de froid !
Pinocchio est invité à monter sur scène par les marionnettes Arlequin et Polichinelle.
A la fin du spectacle, le marionnettiste Mangiafoco (rebaptisé Stromboli dans le Disney) veut se servir de Pinocchio pour cuire son rôti.
Contrairement au Disney qui en a fait un mauvais personnage, Mangiafoco n’a pas un mauvais fond dans le conte : lorsqu’on lui amène Pinocchio qui se débat en hurlant qu’il ne veut pas mourir, Mangiafoco se prend de pitié pour lui et renonce à le brûler.
Mangiafoco veut sacrifier Arlequin pour cuire son mouton mais Pinocchio implore à Mangiafoco la grâce de ce pauvre Arlequin, Mangiafoco refuse, alors Pinocchio est prêt à se sacrifier. Attendri, Mangiafoco embrasse Pinocchio et épargne Arlequin.
Touché par Geppetto qui a vendu son manteau pour offrir un abécédaire à son fils, Mangiafoco donne cinq pièces d’or à Pinocchio afin qu’il les porte à son père.


A peine a-t-il repris route que Pinocchio rencontre un Renard clopinant (Grand Coquin dans le Disney) accompagné d’un Chat (Gedeon dans le Disney).
Le Renard aborde Pinocchio qui lui apprend qu’il va acheter un beau manteau neuf pour son père avec ses cinq pièces d’or, ainsi qu’un abécédaire pour lui-même.
Le Renard et le Chat lui déconseillent d’aller à l’école. Un merle blanc conseille à Pinocchio de ne pas les écouter mais le Chat lui bondit dessus et l’avale.
Le Renard trompe Pinocchio en lui faisant croire qu’il pourra multiplier ses pièces d’or s’il vient avec eux au Pays des Nigauds. Pinocchio refuse, il veut retrouver son père mais Renard lui assure qu’il pourra transformer ces cinq pièces d’or en deux mille cinq cents pièces d’or.
Renard embobine Pinocchio avec une histoire abracadabrante en lui prétendant qu’au Pays des Nigauds, il existe le Champ des Miracles dans lequel on peut enterrer ses pièces, arroser la terre et le lendemain on retrouve un arbre chargé de sequins.
Embobiné, Pinocchio leur dit qu’il gardera deux mille pièces d’or et leur offrira les cinq cent autres restantes.
Le Renard et le Chat refusent cette offre en se faisant passer pour des êtres qui agissent uniquement pour enrichir les autres. Pinocchio les prend pour de braves gens et les suit.
A la tombée de la nuit, ils s’arrêtent à l’auberge de l’Ecrevisse Rouge dans laquelle le Renard et le Chat mangent copieusement.
Pinocchio s’endort et à minuit l’aubergiste, complice de Renard et Chat, le réveille pour lui dire qu’ils sont partis sans payer. Il prétend que le fils ainé du Chat est entre la vie et la mort, et l’informe que le Renard et le Chat l’attendent au Champ des Miracles.
Pinocchio règle tous les repas, il lui en coûte une pièce d’or.
Alors qu’il marche dans la pénombre, Pinocchio rencontre le fantôme du grillon qui lui conseille de faire demi-tour et porter les quatre pièces d’or à son papa qui pleure et se désespère de ne pas voir son fils revenir.
Le fantôme du grillon le met en garde contre les filous mais Pinocchio ne l’écoute pas et continue sa route.
Il se fait attaquer par deux bandits, la nuit l’empêche de voir qu’il s’agit du Renard et du Chat. Pinocchio parvient à s’enfuir après avoir coupé la patte du Chat en refermant sa mâchoire sur elle, mais les deux bandits le poursuivent. Pour leur échapper, Pinocchio frappe à la porte d’une maisonnée. Une jolie fillette aux cheveux bleu-nuit et au visage pâle comme une statue de cire apparait à la fenêtre et lui dit que tout le monde est mort dans sa maison ainsi qu’elle-même.
En réalité, cette fillette est une bonne Fée qui vit dans ce bois depuis plus de mille ans.
Walt Disney a préféré en faire une ravissante Fée prénommée la Fée Bleue qui apparait dès le début et exauce le vœu du bon Geppetto.
Dans le conte, la fée a les cheveux bleus, Walt Disney a décidé d’en faire une femme blonde nommée la Fée Bleue.


Le Renard et le Chat rattrapent Pinocchio et le pendent à une branche du Grand Chêne mais Pinocchio ne meurt pas. Cependant, un vent violent se met à le secouer et le nœud coulant enserre de plus en plus sa gorge.
La bonne Fée vient en aide à Pinocchio en ordonnant à un faucon de défaire le nœud et à un caniche de déposer délicatement la marionnette dans un carrosse pour l’amener jusqu’à elle.
Une fois Pinocchio arrivé chez elle, la Fée appelle des médecins composés d’un Corbeau, d’une Chouette et du Grillon-qui-parle (celui que Pinocchio a tué).
Le Corbeau diagnostique la mort de Pinocchio, la Chouette juge qu’il est vivant et le Grillon annonce qu’il connait cette marionnette désobéissante, polissonne, paresseuse et vagabonde.
Pinocchio se met à sangloter. Les trois médecins s’en vont, la Fée dissout une poudre blanche dans un verre d’eau et le tend à Pinocchio qui refuse de le boire car c’est amer.
La Fée lui précise qu’il aura un morceau de sucre dès qu’il aura bu, mais Pinocchio insiste pour manger d’abord son sucre et lui promet qu’il boira sa potion amère une fois qu’il aura mangé le sucre. La Fée accepte mais après avoir mangé son sucre, Pinocchio ne tient pas sa promesse et refuse de boire sa potion. Capricieux, Pinocchio invente des tas d’excuses pour ne pas boire sa potion (l’oreiller et la porte entr’ouverte le gênent, la Fée ôte l’oreiller et ferme la porte). Malgré les efforts de la Fée très patiente, Pinocchio refuse de boire. La Fée le met en garde : il pourrait mourir s’il ne la boit pas. Pinocchio assure qu’il préférerait mourir. Aussitôt, quatre lapins noirs entrent avec un cercueil pour emmener Pinocchio. Ce dernier panique et supplie la Fée de lui apporter le verre, il est prêt à le boire immédiatement.
Pinocchio prend le verre, le vide d’un trait et guérit aussitôt.
La Fée lui demande de lui raconter comment s’est-il retrouvé entre les mains de brigands.
Pinocchio raconte toute la vérité mais il ment en disant qu’il n’a plus aucune pièce d’or. Son nez s’allonge aussitôt.
Il ment une deuxième fois en disant qu’il a perdu ses pièces dans le bois. Son nez s’allonge encore plus.
La Fée lui dit qu’on les retrouvera donc dans le bois puisqu’on y retrouve toujours tout.
Pinocchio invente qu’il a finalement avalé les pièces d’or. Le nez de Pinocchio grandit tellement qu’il ne peut plus tourner la tête.
Pinocchio est désespéré, alors la Fée l’aide et son nez retrouve sa taille normale.
La Fée a fait avertir Geppetto de la présence de Pinocchio, et ce dernier s’élance à sa rencontre mais il doit d’abord traverser le bois.
Il retrouve le Renard et le Chat sans se douter qu’il s’agit de ses agresseurs (je rappelle qu’il faisait trop nuit pour que Pinocchio puisse les voir). Pinocchio remarque que le Chat a perdu une patte, le Renard lui invente que le Chat se l’est sectionnée pour l’offrir de bon cœur à un vieux loup qui mourrait de faim. Pinocchio le croit.
Le Renard incite Pinocchio à le suivre dans le Champ des Miracles pour y fructifier son argent. Le Renard et le Chat le conduisent dans une ville appelée ‘‘Attrape-nigauds’’ dans laquelle il y a une foule de mendiants et de pauvres.
Arrivé au champ et obéissant aux instructions de Renard, Pinocchio creuse un trou, y dépose ses quatre pièces d’or et arrose l’endroit. Pinocchio s’éloigne et doit revenir dans vingt minutes croyant trouver une quantité de pièces d’or.
Le temps écoulé, Pinocchio revient et ne trouve absolument rien. Un perroquet lui conseille de travailler de ses propres mains pour gagner de l’argent et l’informe que le Renard et le Chat se sont sauvés avec les quatre pièces d’or.
Pinocchio file en ville et entre au tribunal pour dénoncer au juge les deux brigands.
Le juge ordonne à ce qu’on jette Pinocchio en prison. Il y resta quatre long mois et il y serait encore resté s’il ne s’était pas produit l’événement suivant : l’empereur de la ville ordonna qu’on libère tous les voyous pour fêter l’une de ses grandes victoires sur ses ennemis.


Pinocchio se remet en route et court au plaisir de revoir son papa et la Fée, il entre dans une vigne pour cueillir quelques grappes de raisins mais tombe dans un piège posé par des paysans.
Le propriétaire du champ délivre Pinocchio mais pour faire pénitence, il devra être son chien de garde, remplaçant ainsi son chien mort.
Pinocchio aimerait recommencer tout à zéro, il regrette de s’être conduit comme un paresseux et un vagabond.
Quatre fouines, les voleurs et mangeurs de poulets, approchent Pinocchio dans sa niche et lui proposent de conclure le même marché qu’ils avaient conclu avec Mélampo, le chien de garde mort : les fouines volent une fois par semaine huit volailles, en mangent sept et donnent la huitième au chien.
Pinocchio feint de collaborer avec elles puis les enferme dans le poulailler. Il aboie comme un chien pour réveiller le fermier, celui-ci arrive et attrape les fouines.
Le fermier félicite Pinocchio qui se garde de lui révéler la tromperie de Mélampo par respect pour les morts qu’il vaut mieux laisser reposer en paix.
Pour récompenser Pinocchio, le fermier le libère.


Pinocchio retourne à la maison de la Fée et découvre qu’elle a été enterrée après être morte de chagrin suite à sa disparition. Pinocchio en pleura la nuit entière.
Un gros pigeon s’approche de Pinocchio pour l’informer que Geppetto traverse l’océan pour le retrouver. Le pigeon dépose Pinocchio sur la plage.
Il voit son père sur une chaloupe sur la mer déchainée. Pinocchio et son père se font des signes, mais Geppetto n’arrive pas à revenir puis il est submergé par une énorme vague et il disparait.
Pinocchio saute dans l’eau pour sauver son papa. Il nage comme un poisson ; après avoir nagé toute la nuit, il rejoint une île puis arrive dans un petit village nommé ‘‘Le Village des Abeilles Industrieuses’’ où tout le monde travaille honnêtement pour gagner sa vie.
Pinocchio refuse d’aider un homme à tirer sa charrette alors qu’il y aurait gagné quatre sous et qu’il meurt de faim. Il refuse ensuite d’accomplir un autre travail : aider un maçon à porter un sac de chaux.
Une gentille dame lui donne à boire. Elle lui propose de l’aider à porter l’une de ses jarres et en échange, elle lui donnera un bon morceau de pain. Puisque Pinocchio reste indécis, elle ajoute qu’elle lui donnera un bon morceau de pain accompagné d’un plat de choux-fleurs à la vinaigrette.
Pinocchio ne répond pas, la dame ajoute qu’elle lui donnera en supplément une dragée fourrée au rossolis. La promesse de cette friandise enthousiasme Pinocchio qui accepte de l’aider à porter une jarre.
Après avoir mangé, Pinocchio relève la tête et voit que la gentille dame est en réalité la Fée !
Pinocchio lui confie qu’il en a assez d’être une marionnette, il veut devenir un véritable être humain. La Fée lui précise que pour le mériter, il devra être un bon petit garçon.
Pinocchio lui jure de devenir un bon petit garçon qui fera la fierté de son papa.


Le lendemain, Pinocchio part à l’école : les enfants l’embêtent et se moquent de lui mais Pinocchio se fait rapidement respecter en leur réglant leur compte à coups de pied et coups de coude.
Pinocchio est un élève studieux et attentif. Son seul défaut était d’avoir des amis qui sont pour la plupart de véritables chenapans qui n’aiment pas travailler.
Son maître d’école et la bonne Fée le mettent en garde contre ces mauvaises fréquentations.
Un jour, sa bande de mauvais copains l’incita à faire l’école buissonnière pour aller voir un Requin à la plage.
Arrivé à la plage, il n’y a aucun requin, les sept camarades de Pinocchio lui ont menti, ils voulaient uniquement qu’il fasse l’école buissonnière, ils lui en veulent de leur faire de l’ombre en classe et le menacent de cesser d’étudier et d’être un bon élève.
Suite à une bagarre générale, l’un des garçons vise la tête de Pinocchio en lançant de toutes ses forces un livre qui atterrit sur la tête d’un autre voyou prénommé Eugène qui s’effondre aussitôt. Tous fuient excepté Pinocchio qui tente de le ranimer. Deux gendarmes arrêtent Pinocchio qui parvient à leur échapper. Mais les gendarmes envoient leur chien Alidor pour le rattraper. Pinocchio se jette à l’eau, le chien se noie et supplie Pinocchio de le secourir.
Pinocchio réplique : « Va te faire » (Voyez comme il est loin d’être l’agréable, l’innocent et si poli Pinocchio du Walt Disney).
Cependant, Pinocchio a le cœur sur la main, les cris déchirants du chien l’émeuvent et Pinocchio décide de le sauver à condition qu’il le laisse tranquille. Alidor le lui jure.
Pinocchio le tire jusque sur le sable sec du rivage puis retourne à l’eau.


Pinocchio se retrouve dans une grotte, pêché dans un filet plein de poissons. Le pêcheur souhaite faire frire Pinocchio. Au moment où il est sur le point de le jeter dans la poêle, le chien Alidor fait son entrée : il attrape Pinocchio entre ses dents et sort de la grotte en un éclair.
Le chien reprend sa route pour rentrer et Pinocchio se dirige vers une chaumière dans laquelle il apprend qu’Eugène est en vie et qu’il est rentré chez lui.
Pinocchio finit par rentrer chez la Fée et lui jure qu’il se conduira bien.
Il tint parole toute une année et fut l’élève le plus récompensé de l’école le jour de la cérémonie de remise de prix.
La Fée est très satisfaite et promet à Pinocchio que le lendemain, il deviendra un vrai petit garçon.
Un grand goûter sera organisé le lendemain pour célébrer l’événement. Pinocchio se hâte de sortir pour inviter ses camarades après avoir promis à la Fée, qu’il considère comme sa maman, de revenir avant la nuit.
Son camarade de classe préféré s’appelle Roméo surnommé La Mèche, un paresseux et indiscipliné (rebaptisé Crapule par Walt Disney qui en a fait un personnage que Pinocchio rencontre dans la voiture menant à l’île enchantée).
La Mèche incite Pinocchio à venir avec lui dans la charrette qui part à minuit en route pour le Pays des Jouets (rebaptisé l’île enchantée dans le Walt Disney).
Le cocher conduisant la charrette séduit tous les enfants pour les emmener, (le cocher est un monstre, il a notamment cruellement arraché les oreilles d’un âne).
Pinocchio passe cinq mois à s’amuser au Pays des Jouets mais un matin, il se réveille avec des oreilles d’âne et regrette d’avoir suivi les mauvais conseils de La Mèche.
Pinocchio et La Mèche se transforment complètement en âne et sont vendus.
Pinocchio se retrouve acheté par le directeur d’un cirque et doit apprendre à sauter dans des cerceaux, à danser la valse et la polka debout sur ses pattes arrières, le tout en étant sauvagement fouetté.
Le jour du spectacle, Pinocchio reconnait la bonne Fée dans une loge du public mais à son grand désespoir, elle disparait.
Pinocchio devient boiteux après avoir chuté pendant le spectacle et se retrouve acheté sur le marché par un homme qui veut sa peau pour fabriquer un tambour.
L’homme jette Pinocchio à l’eau attendant qu’il se noie pour récupérer son corps inerte, mais la Fée envoie des poissons dévorer Pinocchio qui redevient une marionnette.
Quand l’homme remonte l’âne à la surface, il découvre une véritable marionnette bien vivante. Pinocchio s’enfuit en sautant dans l’eau et se fait aspirer par le Requin (la baleine Monstro dans le Walt Disney) dans le corps duquel Pinocchio retrouve enfin son père.
Appliquant l’idée de Pinocchio, Geppetto et son fils sortent de la bouche du Requin qui dort la bouche ouverte. Pinocchio nage très vite et son père, qui ne sait pas nager, se tient à cheval sur son dos.
Les forces de Pinocchio commencent à l’abandonner, il est sur le point de mourir noyé mais un thon les sauve et les dépose sur le rivage.
En chemin, Pinocchio et Geppetto rencontrent le Chat devenu aveugle et le Renard à moitié paralysé qui supplient Pinocchio de les aider, mais celui-ci a bien appris de ses erreurs et continue tranquillement son chemin avec son père après leur avoir rappelé qu’on paie toujours le mal que l’on fait.
Pinocchio rencontre le Grillon qu’il a tué, lequel lui apprend que la Fée est très affectée par sa disparition.
Pinocchio part travailler pour acheter du lait chaud à son père et rencontre l’âne La Mèche.
Durant cinq mois, Pinocchio travaille pour faire face aux dépenses domestiques. Il soigna aussi son père et mit également de l’argent de côté pour s’acheter un vêtement neuf.
En allant se l’acheter, Pinocchio apprend que la Fée est malade et gît sur un lit d’hôpital. Il renonce à s’acheter un vêtement et donne son argent pour qu’il soit porté à la Fée.
Cette nuit-là, Pinocchio voit en songe la Fée qui lui pardonne toutes les bêtises qu’il a faites car il a prouvé son bon cœur, s’est occupé tendrement de Geppetto et de la Fée (qui sont comme ses parents).
À son réveil, Pinocchio devient un véritable petit garçon en chair et en os aux cheveux châtains et aux yeux bleus, et trouve un costume neuf, un nouveau chapeau, une paire de bottines en cuir et un porte-monnaie contenant quarante sequins en or. Il est récompensé pour s’être comporté comme un petit garçon loyal, respectueux, bon et honnête.
Pinocchio retrouve son père en bonne santé qui exerce son métier de sculpteur sur bois.
La marionnette qu’il était est désormais assise sur une chaise, inanimée.
Pinocchio est très content d’être devenu un vrai et bon petit garçon.





L’avis de Narcisse :


Pinocchio est l’un des meilleurs Disney, c’est un classique touchant, inoubliable et indémodable.
Il fait partie des Disney qui m’ont le plus touchée d’autant plus que j’y suis fortement attachée puisque c’est notre Disney à ma mère et moi. Ma mère a d’innombrables surnoms dont ‘‘Papa Geppetto’’ : lorsque j’étais petite, elle me surnommait ‘‘Pinocchio’’ car c’est elle qui m’a fabriquée comme je suis hi hi. Ma mère est une formule 2en1, elle est à la fois ma maman et mon papa, c’était donc mon Papa Geppetto et elle l’est toujours ; quant à moi je suis toujours son petit Pinocchio…


Le conte est un livre sur la malice, la tentation, le bien, le mal et la morale, sur ce qu’il faut faire pour devenir un bon petit garçon.
D’un côté, le Walt Disney Pinocchio est fidèle à l’histoire originale et d’un autre côté Walt Disney l’a édulcoré, il l’a rendu meilleur, magique et fortement touchant avec de surcroit une grande richesse visuelle. Je préfère largement la version Disney au conte.
Le Disney a su être touchant, innocent et magique tout en gardant un côté sombre avec toutes ces choses mauvaises qui arrivent à Pinocchio car elles découlent des mauvaises décisions qu’il a prises.


Pinocchio est un petit que j’aime beaucoup, il est naïf, innocent, très mignon et très attachant, en permanence enthousiaste. Il ne comprend pas la menace que représentent tous ces sinistres personnages qui croisent sa route, et il se fait piéger par des gens peu scrupuleux.
Pinocchio est trop mignon à demander sans cesse : « Pourquoi ? », ce qui met en lumière sa naïveté et son innocence.
Lorsque Pinocchio chante ‘‘Il Faut Savoir Briser Ses Liens’’, il dit notamment ‘‘Je suis un affranchi’’ sans mesurer toute l’ironie que comporte ce mot : Pinocchio se croit libre mais en réalité il est devenu le prisonnier de Stromboli. Cela met une fois de plus en lumière sa naïveté.


Geppetto est touchant, il voulait tellement avoir un petit garçon, son monde de jouets et de marionnettes illustrent son désir d’avoir un enfant. Son désir est devenu réalité car il a été bon toute sa vie, c’est aussi cela la morale de ce Disney : il faut suivre le droit chemin.
Sa relation avec Pinocchio est si touchante, c’était très attendrissant de les voir dormir ensemble et c’est très touchant quand ils se retrouvent dans le bateau.
Le moment où Pinocchio sauve son père est fort, il a décuplé ses forces pour le secourir (je l’ai détaillé dans ma présentation du Disney) tout en maintenant la tête de son père hors de l’eau. Cette scène me marque, elle témoigne des liens puissants qui les unissent, Pinocchio était prêt à braver n’importe quel danger pour le sauver, et il a secouru son père au péril de sa vie.
C’est si touchant lorsqu’il devient un vrai petit garçon, l’émotion de Geppetto se transmet au spectateur, Pinocchio a illuminé sa vie, ce Disney est formidable.


Walt Disney a eu une bonne idée de créer les personnages de Figaro et Cleo.
Figaro est un mignon personnage qui a la personnalité d’un petit enfant gâté ; Cleo est féminine et réceptive à toute forme d’affection, ils forment une vraie petite famille avec Geppetto et Pinocchio.


Jiminy Cricket est un personnage très important. Ce petit grillon sympathique est un personnage moralisateur : c’est la conscience, l’acolyte, l’ami et le partenaire de Pinocchio, il a guidé Pinocchio vers le droit chemin, il fait partie de lui. Jiminy Cricket est le fruit d’une idée inventive et judicieuse de Walt Disney.
Ce personnage ajoute aussi une touche humoristique au film, il m’a notamment fait rire lorsqu’il était gêné par le son des horloges, chacun de ses yeux suivait une cadence différente des horloges ; lorsqu’il a pris appui sur le fessier d’une statuette, il s’est excusé en rougissant hi hi


La Fée Bleue est très jolie, c’est à mes yeux la plus belle fée de Disney !
Je trouve que Cendrillon a des faux airs de la Fée Bleue, mais la Fée est encore plus belle pour moi.
Sa robe bleue scintillante me plait beaucoup.
C’est un personnage apaisant, souriant, maternel, lumineux et aussi charmeur.


Pour moi, le plus grand méchant de ce Disney et l’un des plus grands méchants de Disney est incontestablement Cocher. Alors que Grand Coquin et Gedeon ne sont que des escrocs, Cocher, lui, est un monstre qui torture les enfants.
Cocher a une tête de diable, il me terrifiait lorsque j’étais petite.
L’une des scènes qui me faisait le plus peur dans les Disney est bien celle des enfants transformés en ânes, notamment la scène où Crapule se transforme en âne et s’affole en cassant tout autour de lui.
Ce qui est navrant, c’est que Cocher n’est pas puni et les enfants transformés en ânes ne sont pas sauvés ! Ces enfants transformés symbolisent notamment le fait qu’une fois que le chemin de la perdition (le mal) a été définitivement choisi, on en paie les lourdes conséquences.


Je ne suis pas très fan des musiques de ce film, je ne suis pas sensible au côté pittoresque des sons produits par les horloges, ni aux intonations de jazz et de blues de l’île enchantée.
Quant aux chansons, elles ne me plaisent pas particulièrement excepté ‘‘Quand on prie la bonne étoile’’ : c’est une mélodie touchante, c’est une chanson pleine d’espoir, j’adhère à son message, les rêves finissent toujours par se réaliser, il suffit d’y croire de tout son cœur.

 

 

 

 

Je vous fais partager quelques informations tirées des bonus de mon DVD :


- Pinocchio vient de deux mots italiens : pino qui veut dire pin, et occhio qui veut dire œil. Pinocchio veut donc dire ‘‘Œil de pin’’.


- Pinocchio a coûté 2,6 millions de dollars. C’est un des films les plus chers de son époque.
Walt Disney et son équipe disposaient d’un budget assez conséquent suite au succès de Blanche-Neige et les Sept Nains.


- L’artiste Gustaf Tenggren utilisa la ville bavaroise de Rothenburg ob der Tauber comme source d’inspiration pour sa représentation conceptuelle du village dans lequel vit Geppetto.


- Selon Eric Larson, l’animateur responsable de Figaro, Walt Disney aimait énormément le personnage de Figaro et voulait qu’il soit dans le film aussi souvent que possible.


- Walt Disney tenait à ce que le personnage de Jiminy Cricket soit mignon !
Ward Kimball, l’animateur de Jiminy Cricket, dessina d’abord ce personnage comme un véritable grillon avec des pattes velues et des antennes, mais cela ne plut pas du tout à Walt Disney.
Suivant les directives de Walt Disney, Ward Kimball dut faire de nombreuses corrections pour rendre le personnage mignon et arriver au dessin final de Jiminy Cricket.


- Les ingénieurs du son de Disney manipulèrent électroniquement la voix d’Evelyn Venable pour rendre son interprétation de la Fée Bleue plus éthérée.


- Walt Disney et son équipe ont réalisé de nombreuses séquences qui n’ont pas été retenues, c’est Walt Disney qui décidait des scènes qui allaient figurer et de celles qui seraient rejetées.
Concernant Pinocchio, nous pouvons citer trois séquences qui n’ont pas été retenues :
* L’histoire du grand-père arbre : après que Geppetto ait éteint le doigt en feu de Pinocchio, il le met au lit l’avertissant qu’il ne doit jamais jouer avec le feu parce qu’il est en bois.
Tandis que Pinocchio a du mal à accepter le fait d’être différent, Geppetto lui dit d’être fier car son grand-père était un noble pin. Geppetto raconte l’histoire du grand-père de Pinocchio, le monarque de la forêt, et on voit l’histoire à travers l’imagination de Pinocchio : le grand-père dominait le sommet de la montagne pendant plus de cent ans, son tronc immense était dirigé vers le ciel tel un puissant homme de bois. Les petits oiseaux lui rendaient visite.
Dans l’imagination de Pinocchio, ces oiseaux sont faits de bois comme s’ils avaient été sculptés par Geppetto.
Les oiseaux bâtissaient leurs nids dans les branches de l’arbre en chantant de joyeuses mélodies. Le grand-père de Pinocchio les protégeait quand venait l’orage. Il recouvrait ses amis de ses branches pour les garder au chaud et au sec.
Quand la foudre faisait trembler la terre, le grand-père présentait sa poitrine à l’éclair en disant : « Vas-y, frappe-moi. » Un éclair jaillit et le frappa par derrière déchirant son écorce comme un pantalon. Le grand-père essaya de voir si quelqu’un le regardait, il prit deux branches de son dos et les attacha comme un tablier.
Au milieu d’un millier d’arbres avec une montagne comme trône ; fort, grand, brave et bon, comme un roi il se tenait seul.
Geppetto termine ainsi son histoire, tandis que Pinocchio est presque endormi.
* Affamés dans le ventre de la baleine : Geppetto, Figaro et Cleo sont affamés dans le ventre de la baleine. Geppetto réussit à pécher quelque chose mais à sa déception, c’est un livre de cuisine.
Geppetto fouille le bateau à la recherche de quoi manger lorsque soudain, une corde lui tombe sur la tête. Geppetto est tellement affamé qu’il croit que c’est une saucisse, il la mord et se rend compte qu’il s’agit d’une corde. Il est pris d’hallucinations, prenant même l’os d’un poisson pour un poisson qui vient d’être frit.
Figaro est si affamé qu’il tente de pécher Cleo, Geppetto le stoppe et le réprimande avant de réconforter Cleo.
Profitant du sommeil de Geppetto, Figaro réitère son méfait mais Geppetto se réveille et l’arrête.
Profitant cette fois-ci de l’absence de Geppetto qui est monté sur le bateau pour taper la baleine qui ronfle trop fort, Figaro plonge sa patte dans le bocal pour attraper Cleo. Geppetto arrive à temps et l’en empêche.
C’est ensuite au tour de Geppetto de s’imaginer en train de manger Cleo ! Figaro et Geppetto s’approchent de la pauvre Cleo qui se réfugie dans sa petite maison.
Tout à coup, Geppetto et Figaro réalisent en même temps de l’horreur de leur intention et reprennent leurs esprits. Geppetto demande pardon à Cleo.
* Fin alternative (Pinocchio devient un vrai petit garçon) : C’est une conclusion plus simple que celle du film. La séquence commence avec le naufrage de Geppetto sur la plage.
Pinocchio se débat dans l’eau jusqu’à la taille. Cleo et son bol apparaissent sur le rivage.
Jiminy arrive en titubant sur la plage et découvre les autres. Pinocchio arrive sur la berge, secoue Geppetto et éclate en sanglots. Jiminy Cricket pleure. La lumière de la Fée Bleue apparait et Geppetto se réveille, remue et dit : « Sauve-toi Pinocchio. » Geppetto revient à la vie et découvre que Pinocchio est devenu un vrai petit garçon.
Geppetto et Pinocchio s’étreignent. Jiminy Cricket saute de joie, Figaro embrasse Cleo.
Le groupe s’éloigne en dansant sur la plage.
Jiminy Cricket remercie la bonne étoile et la voit se refléter dans sa nouvelle médaille brillante.


- L’acteur Christian Rub a servi de modèle vivant pour les animateurs qui travaillaient sur Geppetto, ils se sont inspirés de son physique pour dessiner le personnage de Geppetto.


- Les horloges à coucous présentes dans le film ont véritablement été montées permettant ainsi aux animateurs de voir leur fonctionnement en réel.


- ‘‘Quand on prie la bonne étoile’’ est devenue l’hymne de Disney car elle représente l’esprit de Disney : il faut croire en ses rêves.


- Pinocchio est le premier film de Disney à avoir remporté un Oscar dans deux catégories musicales : Meilleure musique originale et Meilleure chanson (il s’agit de ‘‘Quand on prie la bonne étoile’’).
Ils n’ont plus reçu cette double distinction jusqu’à Mary Poppins.

 

 

 


Créé le 9 décembre 2014

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    arthur (mercredi, 01 avril 2015 10:35)

    J'ai lu ce bel article hier soir, c'est très bien décrit et expliqué Narcisse. Je suis vraiment pas très Disney mais j'aime Pinocchio. Merci pour toutes ces infos et pour ce résumé du conte, très intéressant. J'étais plié en deux de lire que Pinocchio du conte dit Va te faire ! Je comprend le choix de Disney de changer tout ça.
    sympa cette petite anecdote sur ta maman alias Papa Geppetto.

    j'ai lu dans les commentaires de Mary Poppins que tu as accouché de jumeaux, toutes mes félicitations Narcisse, tes enfants ont de la chance d'avoir une mère qui aime de beaux da.

    ce week-end on a parlé de toi sur une soirée chatbox dans un forum de mangas où je suis inscrit. Hé t'es populaire pour ton sujet sur les cités d'or!
    j'ai un pote là-bas qui est bluffé par ta présentation d'Emi Magique avec en prime tous les cameos, il va t'envoyer un mp pour t'en dire tout le bien qu'il en pense.
    je la lirai bientôt, avec moi c'est simple, je suis fan de shôjo donc je lis tous les shôjos que tu présentes.

  • #2

    Narcisse (mercredi, 13 mai 2015 21:18)

    Merci pour tout Arthur, c’est très gentil !
    Pour les Mystérieuses Cités d’Or, il est vrai que je suis impressionnée par le nombre de visites et je suis très heureuse d’avoir des commentaires si élogieux.
    Je remercie ton ami pour Emi Magique, je suis ravie que ma présentation plaise autant.