Narcisse vous présente :

 

 

Genre : Aventure
Année : 2016
Pays : États-Unis
Réalisation : Andrew Tan
Scénario : Kacey Arnold
Production : Cella Duffy, Sarah Serata
Producteur exécutif : Julia Pistor
Musique : Toby Chu
Société de Production : Mattel Creations



Résumé de l’histoire :

Tout d’abord, je vous retranscris la narration de la voix off : « Il y a fort longtemps, dans une lointaine galaxie, les étoiles brillaient et tournoyaient dans le ciel. Elles répandaient la clarté et l’harmonie dans toute la galaxie. Mais d’après une prophétie millénaire, un jour, cette harmonie serait rompue. Les étoiles et les planètes cesseraient peu à peu de danser et finiraient par disparaître. Il ne resterait qu’une galaxie de ténèbres.
Pourtant, il y avait encore un espoir. Car cette même prophétie disait que quelqu’un serait capable de ramener l’harmonie entre les étoiles. Quelqu’un qui avait le cœur d’un chef. »

Dans cette aventure cosmique, mon amie Barbie vit paisiblement avec son père sur la planète Para-den, entourée de nombreux animaux tous autant extraordinaires, lorsqu’un jour elle est appelée par le roi Constantine de la planète Oppa-Irri (qui est persuadé d’être l’élu de la prophétie) pour intégrer sa spéciale équipe capable de sauver les étoiles.
Le roi a donc réuni cinq personnes possédant les pouvoirs et compétences nécessaires pour l’aider à sauver la galaxie : Barbie de Para-den, Leo de Kumaï, Sal-Lee de Plope, et les jumelles Sheena et Kareena de Tagra.
Ensemble, ils se lieront d’amour et d’amitié, traverseront tous les obstacles car ils sont prêts à tout affronter ; ils sont tous talentueux mais Barbie possède un pouvoir bien plus grand dont elle-même n’a pas encore conscience.
Elle finira par découvrir son fameux pouvoir en même temps que ses coéquipiers au moment de sauver la planète ; effectivement elle est la seule à pouvoir sauver la galaxie : elle est le sauveur au grand cœur dont parle la prophétie, c’est une petite étoile pleine de pouvoirs merveilleux et salutaires.



                                                   Présentation des personnages

 

Barbie est une jeune fille qui vit sur la planète Para-den en compagnie de son père et de son animal de compagnie Pupcorn.
Elle vit dans une réserve, entourée d’animaux de toutes sortes. Barbie aime profondément sa planète, la nature et les animaux avec lesquels elle fait corps, c’est un bonheur pour elle d’y vivre, elle est connectée à cet environnement qu’elle ne désire jamais quitter.
Elle a perdu sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant, elle vit depuis avec son père et Pupcorn dans une grande maison cosmique située tout en haut d’un arbre.
Si Barbie vit sur Para-den c’est parce que sa mère voulait vivre dans une réserve.
Les parents de Barbie se sont installés dans cet endroit avant la naissance de leur fille pour fonder leur famille dans un endroit calme et paisible. Cependant il ne l’est pas car il est animé par le bruit intempestif des animaux : les oiseaux pépient, les insectes grésillent, les animaux grognent.

Habituée à vivre en hauteur, elle n’a absolument pas le vertige tout au contraire. Elle saute de branche en branche et se déplace dans les airs en hoverboard (planche spatiale) qu’elle commande via son bracelet magnétique.
Barbie est très agile et sait très bien se battre : elle a eu le temps de devenir une combattante confirmée en s’entrainant régulièrement sur Para-den.
Concernant la nourriture, Barbie et son père sont habitués à souvent manger bio : énormément de légumes, salade, le tout assaisonné de spatio-vinaigrette (une vinaigrette cosmique).

Barbie est une fille de bonne humeur, rieuse, qui est d’un abord très facile.
Elle a le cœur sur la main et vient en aide à tous ceux qu’elle trouve en difficulté.
C’est une fille très intuitive qui ne réfléchit pas lorsqu’elle agit, elle ne suit pas les règles à la lettre, elle préfère se laisser guider par son intuition.
Elle est curieuse sans être indiscrète, elle a seulement soif de découvertes ; aucun rêve n’est inaccessible à ses yeux, elle va toujours au bout de ses idées et fait ce qu’elle croit être juste sans se soucier des qu’en-dira-t-on.
Barbie a pour défauts de ne pas être ponctuelle (elle est toujours en retard) et d’être peu sûre d’elle ; elle manque de confiance en elle, doute souvent d’elle, alors qu’elle est pleine de merveilleuses idées et qu’elle possède sans le savoir l’âme et le cœur d’un chef.

Barbie est une étoile dotée d’extraordinaires pouvoirs qui lui permettent d’être connectée aux animaux, de déplacer les objets, ralentir momentanément le temps pour sauver une personne…

Physiquement, elle porte habituellement une tresse nouée sur le côté gauche, un vernis à ongles couleur gris clair et un fard à paupières orange (à la nuance ventre de biche) ; souvent, elle a une mèche rose et ses cheveux sont parsemés de fils argentés.
Par ailleurs, elle joue d’un instrument de musique : la guitare acoustique.

Sans qu’elle ne le sache, un starlian (se prononce starliane) l’observe avec le sourire et la suit alors qu’elle chante et s’amuse avec les animaux et insectes qui l’entourent.
Barbie le voit soudainement alors qu’elle se déplace en hoverboard, elle est impressionnée et heureuse car il est rare d’apercevoir un starlian.
En route, elle a aidé un oiseau à reprendre son envol puis chute car le moteur de son hoverboard fonctionne mal : les réacteurs ont été obstrués par des plumes d’oiseau.
Son hoverboard dont le moteur s’est arrêté est sur un arbre, Barbie l’amène à elle par son pouvoir de la concentration et le répare en une « nanoseconde ».
Elle est en retard pour nourrir les animaux de la réserve mais la raison de son retard est louable : elle volait avec un groupe d’aras pèlerins lorsqu’elle a remarqué que l’un de leurs petits était seul derrière, alors elle est revenue pour l’aider, mais ses parents étaient là et ils n’étaient pas contents de la voir.
C’est Barbie qui se charge de nourrir, grâce à ses pouvoirs, les animaux des alentours : oiseaux et bêtes de toutes sortes.
Ils aiment Barbie, ils ne viennent jamais lorsque c’est son père qui veut les nourrir.
Barbie se concentre, ferme les yeux, et chantonne : tout d’un coup l’atmosphère se rosit, ses pouvoirs lui permettent de faire voler la nourriture jusqu’aux animaux.

 

La seule autre personne qui avait ce lien rare avec les animaux c’était la mère de Barbie, elle a hérité ce don magique de sa mère.

En rentrant chez elle, Barbie apprend que le roi Constantine constitue une équipe galactique pour l’aider à faire revivre les étoiles ; il cherche notamment deux bons surfeurs hoverboardistes (surfeurs de la galaxie) et ses conseillers ont choisi Sal-Lee et Barbie.
Barbie ne pensait pas une seule seconde être choisie, elle a fait très bonne impression aux championnats galactiques l’an dernier ; les messagers du roi l’ont repérée à cet instant, ils ont vu à quel point elle est agile sur son hoverboard (planche spatiale).
En apprenant que l’autre hoverboardiste choisie est Sal-Lee, Barbie est très heureuse, elle trouve cela fantastique.
Elle s’infériorise par rapport à la championne intergalactique Sal-Lee : « Qui suis-je comparée à Sal-Lee ? » dit-elle à son père, sans imaginer un seul instant qu’elle est bien meilleure que Sal-Lee.
Barbie n’a presque jamais quitté Para-den, elle est apeurée à l’idée de devoir quitter sa planète, elle se demande qui va s’occuper de son père, des animaux de la réserve, de Pupcorn.
Son père lui assure qu’ils se débrouilleront bien sans elle mais il lui appartient de décider si elle souhaite ou non relever sa mission.

Face au drame qui se profile (la disparition des étoiles), Barbie se dit que les étoiles ont peut-être oublié de danser.
Son père l’informe que sa mère disait que les étoiles ralentissent parce que les gens oublient de lever les yeux ; tout le monde est occupé et les étoiles n’ont personne avec qui danser.
Si l’on en croit la prophétie, il existe un être unique capable de les remettre en mouvement.
Son père ajoute que c’est peut-être le roi mais il pourrait avoir besoin d’aide.

Le soir Barbie regarde le ciel, elle n’imagine pas un monde sans étoile.
Elle s’assied pour ouvrir le médaillon de sa mère qu’elle porte toujours autour du cou ; lorsqu’elle l’ouvre, une berceuse s’enclenche et apparait l’image de sa mère portant Barbie dans ses bras lorsqu’elle était bébé. Dans les moments de doute, Barbie la regarde toujours pour puiser force et réconfort :

 

Barbie se sent perdue, ses sentiments sont confus.
Son père la rejoint : il lui apprend que la nuit où elle est née, il y a eu une magnifique pluie d’étoiles, les astres foisonnaient dans le ciel, ils dansaient et tournoyaient comme un ballet.
Son père n’avait jamais rien vu de tel.
C’est en raison de cet extraordinaire évènement que sa mère l’a surnommée « sa petite étoile ».
Barbie confie à son père qu’elle a très peur, il lui rappelle que sa mère lui aurait dit d’écouter son cœur et de suivre la voie qu’il lui indique jusqu’au bout car tout vient du cœur, c’est ce qui pousse les gens à nous suivre, ce qui nous donne du courage et de l’espoir.
Elle doit écouter son cœur et ainsi elle ne se trompera jamais : son père est certain que c’est ce que dirait sa mère.
Barbie lui répond que c’est exactement ce qu’elle dirait ; elle remercie son père de l’avoir réconfortée, guidée et éclairée.
Elle veut réinventer sa vie pour que ses rêves se réalisent, et elle suivra son étoile pour qu’à travers le monde la lumière rejaillisse, elle se dit que tout est possible, il lui suffira de suivre son étoile.

À son arrivée sur la planète du roi (Oppa-Irri), Barbie est impressionnée par la technologie ambiante et la profusion de personnes, elle n’est guère habituée à tant d’agitations.
Son père l’a accompagnée, il lui a mis une surprise en plus dans sa valise couleur argent et fuchsia : Pupcorn.
Il en profite pour lui offrir un cadeau : un hoverboard tout neuf couleur bleu et fuchsia.
Son père doit repartir sur Para-den, Barbie doit se préparer à sauver la galaxie.

En regardant Sal-Lee arriver, Barbie heurte un jeune homme (Leo), elle en a fait tomber son sac et il l’aide à le ramasser.
L’entente est immédiate, ils se sont plu au premier regard et s’adressent un sourire mais à cet instant, ils sont télétransportés dans leur chambre du château des étoiles.
Barbie n’est pas habituée aux technologies de cette planète : il suffit de pousser dessus pour que la porte magnétique de sa chambre s’ouvre.
Deux filles miniatures volantes lui souhaitent la bienvenue sur Oppa-Irri.
Barbie est invitée à la grande réception du soir qui aura lieu dans la grande salle de bal ; une fille lui dépose sa marque d’identification sur le poignet droit.
Elles lui présentent une carte qui lui montre où elle se situe ainsi que la grande salle de bal.
Cette carte lui indiquera comment rejoindre la grande salle.
Barbie est prévenue qu’il est interdit de courir dans les couloirs quelles que soient les circonstances ; et il ne faut jamais être en retard.

Barbie doit se changer pour aller au bal, heureusement que son père avait tout prévu : il a laissé un mot pour sa fille lui signifiant que sa mère aurait voulu lui laisser une robe de soirée qui lui appartenait, son père attendait une grande occasion pour la lui donner.
Barbie enfile cette robe argentée et parme au bustier incrusté d’étoiles fuchsias et violettes, mais elle est trop large, ce disant, la robe spatiale se met automatiquement à la taille de Barbie.
Pour l’occasion, Barbie porte ses cheveux en queue de cheval laissant apparaitre son épaisse mèche rose parsemée de fils argentés ; elle enfile aussi des bottines argentées sans oublier le médaillon de sa mère qu’elle porte autour du cou.
Elle entend soudain une musique triomphante : la soirée commence, elle est en retard !

Les volontaires venus de toute la galaxie, la dernière chance de sauver les étoiles, vont être présentés.
Robot Ragot est le présentateur exclusif de la soirée.
Barbie feint à toutes les règles : elle est en retard et court dans les couloirs.
Barbie de Para-den, la championne galactique de surf spatial, est appelée mais elle n’est pas là ; au second appel, elle surgit en trombe dans la grande salle, les invités échappent des cris de surprise.
Gênée, Barbie tente de repartir mais la porte ne s’ouvre pas, elle cherche alors à se cacher, le roi envoie donc l’un de ses robots pour la conduire jusqu’à lui.
Le robot annonce le nom de Barbie et la pousse dans le dos pour la faire avancer mais Barbie se dégage de lui et avance par elle-même jusqu’au roi.
Tous les habitants murmurent à son passage, ils la regardent avec sourire et émerveillement, elle se diffère des autres par sa tenue brillamment cosmique, son allure de princesse et par son statut de championne.
Barbie salue le roi en s’inclinant.

 

Mais le roi ne lui rend pas son salut, Barbie lui a fait mauvaise impression par son retard.
Après avoir salué le roi, Barbie se place à côté du jeune homme qu’elle a rencontré (Leo) qui en profite pour pouvoir enfin lui parler.
Barbie est impressionnée, elle n’avait jamais vu un château de l’intérieur.
Leo pensait qu’elle était une princesse, il lui demande si elle n’en est pas une.
Cette réflexion fait rire Barbie, elle lui demande si elle a vraiment l’air d’une petite noble dont le seul travail est de saluer les gens de la main.
Il lui demande de lui montrer comment elle salue ; elle imite alors une princesse et s’esclaffe en reniflant.
Ce n’est que lorsqu’il est appelé pour saluer le roi que Barbie découvre qu’il est prince, qu’il s’appelle Leo et aussi, qu’il fera partie de l’équipe galactique.
Au tour de Sal-Lee de saluer le roi, Barbie la trouve incroyable, elle la regarde surfer depuis des années, elle affirme qu’elle ne lui arrive pas à la cheville sans savoir qu’elle se trompe et qu’elle sous-estime ses talents.
Leo confie à Barbie qu’il se souvient d’elle au championnat galactique (c’est à cet instant qu’il l’a repérée et qu’elle lui a plu), il voit bien qu’elle se sous-estime et tient à lui affirmer de toute sa sincérité qu’elle mérite sa place, il lui demande de se détendre.

Le roi convie ses invités à s’approcher du banquet préparé en leur honneur.
Il prévient que l’entrainement de l’équipe commencera le lendemain matin.
Barbie est intimidée par Sal-Lee et se cache en la voyant ; celle-ci l’a remarqué et apparait devant elle en une fraction de seconde.
Barbie bafouille devant Sal-Lee ; maladroite et intimidée, elle dit à Sal-Lee en lui serrant la main : « Ravie de me rencontrer. Je veux dire te, de te rencontrer. »
Il n’échappe pas à Sal-Lee que Barbie est une fille intelligente et perspicace : elle a d’emblée compris que lorsqu’elle se déplace à vitesse maximale elle en devient invisible, détail que la plupart des gens mettent beaucoup de temps à comprendre.
Barbie est la deuxième surfeuse de la galaxie choisie après Sal-Lee, toujours aussi modeste, elle dit à celle-ci qu’elle n’est pas aussi rapide qu’elle, Barbie a gagné en régional.

Barbie fait aussi connaissance avec les gentilles jumelles Sheena et Kareena qui font partie de l’équipe galactique. Barbie comprend qu’elles communiquent entre elles par télépathie ; ayant passé beaucoup de temps avec les animaux sur sa planète, elle arrive à deviner lorsqu’ils dialoguent sans se servir de leurs voix.

Les membres de l’équipe se dirigent vers la table de diner qui leur est réservée. Toutes les places sont attitrées.
Sheena et Kareena sont tristes de ne pas être assises à côté, Leo est déçu de ne pas être assis à côté de Barbie.
Pour satisfaire les jumelles et Leo, Barbie a une idée : elle utilise ses pouvoirs pour intervertir les places de Leo et Sheena ; ainsi les jumelles se retrouvent côte à côte, et Leo vient s’asseoir à côté d’elle.
Sal-Lee, qui vient d’arriver à toute vitesse, demande à Barbie si elle a vraiment le droit de se servir de ses pouvoirs pour son profit personnel.
Barbie a de la répartie, elle lui répond : « Un peu comme si j’allais super vite pour prendre les gens par surprise ? »
Pour le diner, ils doivent choisir une couleur : rouge, vert ou bleu pervenche.
Barbie choisit le rouge (le rose étant une nuance du rouge, elle a pris la couleur qui se rapproche le plus du rose parmi celles proposées).
L’androïde fait alors tomber un tube rouge dans l’assiette de Barbie ; en appuyant sur le tube rouge, celui-ci fait apparaitre dans l’assiette un plat copieux.
Tout le monde est à l’aise et habitué excepté Barbie qui n’a jamais mangé de la sorte, elle ne connait pas ce système.
Le rouge lui donne un rôti saucé, accompagné de choux fleur vert, salade, pain et carottes.
Barbie ne cache pas être impressionnée, elle s’exclame que c’est bien mieux que ce qu’elle imaginait.
Sal-Lee lui demande s’il n’y a pas de nourriture là d’où elle vient.
Barbie affirme qu’elle a tout ce qu’ils ont sur Para-den mais se trahit en ne sachant pas comment se servir des couverts de cette planète.
À sa réaction, Sal-Lee lui répond : « Ça se voit »
Barbie lui demande si tout le monde est aussi moqueur là d’où elle vient, Sal-Lee répond par l’affirmative.
Pupcorn arrive à cet instant et rejoint Barbie à table qui en profite pour le présenter à Leo.
Leo et Sal-Lee préviennent Barbie que le roi a le zoo le plus grand de toute la galaxie, il est empli d’animaux exotiques, ils plaisantent en lui disant qu’il pourrait être intéressé par Pupcorn.

C’est l’heure du bal, la danse commence : c’est la Valse des Fleurs de Tchaïkovski.
Barbie s’ennuie, ce n’est pas le genre de musique sur laquelle elle aime danser.
Voyant que Leo n’arrive pas à danser, Barbie le rejoint pour lui apprendre, elle lui conseille de simplement sentir le tempo.
Toute l’assemblée interrompt sa danse de bal pour regarder Barbie danser au rythme du tempo de ses frappes de mains et de ses pieds ; tout le monde la suit pour battre des mains.
Le robot DJ galactique enclenche alors une musique rythmée (Boring Ball remix).
Leo danse avec Barbie, les jumelles et Sal-Lee les rejoignent.

 

Alors que le roi Constantine est de retour en salle, Leo qui ne l’a pas vu dit à Barbie que si Constantine les voyait il serait complètement hors de lui.
Ce n’est qu’en finissant sa phrase qu’il le voit, il tente d’avertir Barbie mais celle-ci s’exclame, au moment où le robot DJ cesse la musique, que ce n’est pas Constantine qui décide de leur façon de danser.
Lorsqu’elle se retourne, le roi se trouve derrière elle, l’a entendu et s’approche d’elle pour lui dire : « Ce n’est pas comme cela que l’on danse ! » Barbie tente de lui dire qu’il y a plusieurs façons de danser.
Le roi ordonne de faire reprendre la Valse des Fleurs et dit à Barbie que dans ce château c’est lui qui décide de tout.
Barbie ne cesse de lui faire mauvaise impression car ses façons de faire sont aux antipodes des siennes.

Ce soir-là, dans sa chambre avec Pupcorn, Barbie s’entretient par voie télévisée avec son père ; elle pense que le roi la déteste et cela l’attriste. Son père tente de la rassurer en lui disant que le roi ne pourrait la détester, elle vient à peine d’arriver.
Elle lui révèle qu’elle a fait une bêtise pendant le bal, elle a encore réagi sans réfléchir.
Son père lui rappelle le jour où elle a cru que le ketchup et la crème aigre iraient bien ensemble, il avait raison : le mélange donne un goût dégoutant.
Cependant en essayant ce mélange, elle a suivi son instinct et depuis elle mange du ketchup aigre à tous les repas.
Il lui rappelle que tout le monde fait des erreurs de temps en temps mais si elle est là, c’est pour une bonne raison.
Il lui demande d’avoir confiance en elle et elle fera les bons choix.

Après sa conversation, Barbie rejoint Sal-Lee qu’elle a aperçue au dehors en hoverboard.
Sal-Lee la prévient qu’elle préfère s’entrainer seule, Barbie ne le prend pas mal, elle lui répond qu’il n’y a aucun problème elle peut s’exercer de son côté.
Sal-Lee demande alors à Barbie de rester, elle va prendre une pause en sa compagnie.
Elles observent le ciel nocturne, Barbie dit à Sal-Lee que jamais elle n’aurait imaginé que les étoiles pouvaient disparaitre, elle veut tout faire pour les sauver, tout ce qu’elle peut.

Le lendemain, Barbie est en retard pour l’entrainement, elle a manqué le petit-déjeuner et rejoint l’équipe alors que le roi Constantine est en train de faire son petit discours. L’entrée tardive de Barbie ne lui échappe pas et il rappelle que cette mission requerra de la ponctualité !
Son robot Artemis répète que s’ils ne parviennent pas à faire danser les étoiles, elles s’éteindront et disparaitront. Barbie en a le souffle coupé.
Selon le plan du roi, l’équipe doit l’aider à se rendre au cœur de la galaxie sur la Planète Centrale.
Sal-Lee et Barbie voleront avec Sheena et Kareena à travers le champ de globes afin de leur dégager une trajectoire vers le cœur de la galaxie.
Le roi compte alors utiliser son appareil spatial pour assembler les étoiles et les uniformiser.
Barbie est certaine que cela ne fonctionnera pas (elle a entièrement raison !).
Leo fait ensuite rire Barbie en lui disant qu’il se demande si le roi va continuer à parler jusqu’au déjeuner.
Le roi les met donc tous deux sur le terrain pour un match d’échauffement.
Cette épreuve mettra à contribution leurs facultés de défense, leurs réflexes et leur agilité ; elle se terminera lorsque l’un d’entre eux sera totalement hors d’état de se battre, ou lorsque l’un d’entre eux sera tombé hors de l’aire de combat.
Lors de cet entrainement, Barbie porte un costume gris avec quelques rayures roses.
Leo et Barbie sont situés sur de hauts cubes magnétiques. Leo compte bien la ménager mais Barbie lui montre qu’elle est une combattante confirmée, elle ne lui fait pas de cadeau.
Elle lui explique qu’elle a disposé de beaucoup de temps pour s’entrainer sur Para-den.
Barbie prend le dessus sur Leo alors le roi complique l’exercice en déplaçant les cubes de sorte que Barbie tombe mais elle a agilement atterri sur un cube. Le roi met immédiatement fin à l’exercice, brillamment réussi par Barbie.

Les quatre filles doivent passer un entrainement ensemble sur un circuit destiné aux courses de surf spatial que le roi a lui-même conçu.
Barbie et Sal-Lee devront user de leurs talents pour la course mais aussi des pouvoirs liés à la gravité de Sheena et Kareena.
Kareena est sur l’hoverbaord conduit par Barbie.
Ce parcours reproduit les difficultés auxquelles ils feront face sur la Planète Centrale. Des zones de super-gravité et d’anti-gravité, des labyrinthes d’astéroïdes, et des champs de globes qui flottent dans les airs.
La course est très rapide, Sal-Lee demande à Sheena de bien s’accrocher et de suivre ses mouvements tandis que Barbie demande à Kareena si tout va bien : on voit là leurs différences de comportement, tandis que Sal-Lee se comporte en meneuse solitaire, Barbie qui a le cœur d’un chef est soucieuse du bien-être de son équipe.
Barbie a pris la tête, pour la dépasser Sal-Lee passe au dessus d’elle et part au devant en oubliant le travail d’équipe ; Barbie l’appelle : il faut qu’elles s’entraident toutes les quatre pour passer les zones de turbulence.
Barbie lui dit qu’avec Sheena et Kareena ce parcours sera une promenade de santé.
La course reprend mais Sheena chute. Barbie trouve immédiatement une solution : elle prévient Sal-Lee qu’elles doivent lancer Kareena au secours de Sheena ; ainsi, en lançant Kareena, celle-ci sauve sa sœur grâce à Barbie.
Barbie a de bonnes idées instantanées pour se sortir des situations difficiles, elle aide son équipe, c’est un très bon chef de groupe.
Barbie pense que l’épreuve est terminée mais Sal-Lee n’a pas oublié la course et se précipite seule pour arriver la première, Barbie se lance aussi sur sa planche spatiale.
Sal-Lee est inattentive et jette un regard à Barbie sans voir qu’un obstacle se dresse prêt à la heurter de plein fouet. Barbie utilise alors ses pouvoirs pour sauver Sal-Lee : elle chantonne, se concentre et le temps se retrouve comme suspendu. Barbie pousse les cubes d’obstacle et sauve Sal-Lee.

 

Ainsi fait, les filles tombent mais Sal-Lee tombe un peu plus en avant que Barbie et atterrit sur la ligne d’arrivée. Elle est ainsi déclarée magnétiquement vainqueur de la course alors que c’est Barbie qui n’a cessé de triompher au cours de ces épreuves par son agilité, son intelligence et sa réactivité.
Sans oublier que Barbie a été fatiguée par son combat avec Leo, alors que les autres se reposaient, elle est la seule à avoir été soumise à deux entrainements consécutifs.
Les jumelles et Leo se précipitent pour aller voir Barbie, elle est aimée de tous.

En fin de journée, Sal-Lee remercie Barbie et lui signale que son Pupcorn a des moustaches qui poussent ; effectivement, quelques minutes après, il mute pour devenir un chat. Barbie le trouve encore plus mignon qu’avant et puisqu’il ne peut plus voler, elle a l’idée instantanée de faire appel aux deux filles miniatures du château des étoiles qui l’aident à fabriquer une machine à hélices permettant à Pupcorn de voler.
Pupcorn s’envole et Barbie lui court après dans les couloirs, elle rencontre alors le roi qui l’abreuve de remontrances : elle devrait être dans sa chambre comme l’indique le programme, elle ne profite pas d’une bonne nuit de sommeil alors que le lendemain elle doit sauver la galaxie. Il lui ordonne de retourner immédiatement dans ses appartements.

Le lendemain, l’équipe rejoint le vaisseau spatial du roi qu’il a conçu rien que pour cet équipage.
Une dernière épreuve est soumise à l’équipe par le roi avant d’aller sauver la galaxie : ils doivent se rendre sur l’une des planètes les plus désertes de leur galaxie ; sur place, ils devront chercher une créature connue sous le nom de starlian (se prononce starliane).
Le starlian n’est pas inconnu à Barbie : ces êtres venaient sur sa planète à une époque, et elle en a vu un il y a très peu de temps.
Le roi leur ordonne de capturer un starlian et de lui rapporter directement.
Barbie en demande la raison, Artemis allait la lui révéler mais le roi Constantine se fâche, il ne lui dira rien, elle doit se contenter d’exécuter ses ordres.
Barbie demande à Sal-Lee si le roi veut mettre le starlian dans son zoo, Sal-Lee pense que c’est possible.
Dans le vaisseau, prêt à décoller, Barbie a préparé tous les réacteurs et turbos.
La planète est un véritable désert, ils doivent attirer le starlian dans un piège ; lorsqu’il surgit, il est immédiatement attiré par l’hoverboard de Barbie qui l’égaye. Celle-ci a une idée : elle court rejoindre son hoverboard pour sentir le tempo et demande à ses amis de la suivre.
Le starlian grogne qu’elle ait repris l’hoverboard mais Barbie tambourine son hoverboard pour battre le tempo et établir un contact avec le starlian.
Sa méthode de connexion fonctionne, le starlian lui sourit. Il suit le rythme de Barbie en tapant des pattes.
Les autres membres de l’équipe se joignent à eux pour battre le rythme ; le starlian est apprivoisé grâce à Barbie. Il s’amuse avec Barbie et lui sourit, il la laisse s’approcher de lui mais les trois filles enclenchent le piège et le starlian est maintenu immobilisé par des lasers électriques, il gémit et adresse à Barbie un regard plaintif et suppliant.
Barbie n’est pas d’accord avec ces méthodes brutales du roi, elle ne veut pas piéger le starlian et l’emmener contre sa volonté.
Elle dit à ses amis que ce qu’ils font est mal, elle utilise ses pouvoirs, se concentre et chantonne pour libérer le starlian, elle le laisse partir et il s’envole aussitôt ; dans les airs, il se retourne pour regarder Barbie avec laquelle un contact a été irrémédiablement établi.

 

Au château des étoiles, le roi reproche à Barbie d’avoir désobéi à ses ordres. Barbie lui répond qu’un starlian ne survivrait pas dans un zoo.
Le roi s’énerve : le starlian ne se serait jamais retrouvé dans son zoo, il avait besoin d’un starlian pour les guider jusqu’au centre de la galaxie, c’est la seule créature capable de les protéger des orages magnétiques.
Barbie lui demande pourquoi ne l’a-t-il pas dit, elle n’aurait jamais fait cela s’il leur avait expliqué (elle aurait demandé au starlian de les suivre).
Sans le starlian, il n’y a plus rien pour les mener sains et saufs jusqu’au centre de la galaxie.
Barbie est donc relevée de sa mission par le roi ; sous le choc, elle part en courant, toute l’équipe est offusquée de son renvoi.
En larmes, Barbie remplit son bagage : elle pense avoir raté la mission, elle pensait avoir fait le bon choix mais elle a mis ses amis en danger, elle a mis toute la galaxie en danger.
Pupcorn saisit sa robe de bal et la dépose sur le lit lui signifiant qu’il ne veut pas partir.
Barbie aimerait rester mais elle ne sait plus quoi faire ; en prenant sa robe, le médaillon de sa mère tombe au sol et s’ouvre déclenchant ainsi la mélodie. Barbie s’en empare et regarde l’image de sa mère la tenant dans ses bras.
Sa mère lui aurait dit d’écouter son cœur. Barbie écoute alors son cœur et la solution lui apparait : elle va tout arranger en appelant à elle le starlian.
Elle s’envole très haut sur son hoverboard et utilise ses pouvoirs pour le faire venir jusqu’à elle.

Barbie fait son entrée dans la salle du roi et s’excuse pour le risque qu’elle a fait encourir, elle se rend compte qu’elle a commis une erreur, elle s’est fait des idées et les a tous mis en danger mais elle ne s’excusera pas d’avoir fait ce qu’elle croyait être juste car c’était mal de forcer le starlian à les aider alors qu’il suffisait de le lui demander.
Le roi affirme que c’est un animal sauvage, on ne peut lui demander de les aider comme à une personne.
Sur ce, Barbie fait entrer le starlian dans la salle, Sal-Lee en profite pour dire au roi qu’il doit laisser revenir Barbie.
Barbie calme le starlian qui s’est fâché et a menacé le roi qui s’est montré récalcitrant, le starlian fait un câlin à Barbie en ronronnant et souriant.
Le roi décide de revenir sur sa décision et réintègre Barbie au sein de l’équipe. Sal-Lee et Barbie en tournoient ensemble tant elles sont heureuses.
À présent, c’est Barbie qui dirigera le groupe.

Le soir venu, les cinq amis se réunissent. Le lendemain, c’est le grand jour, ils s’envoleront pour sauver la galaxie. Ils sont tous stressés et légèrement terrorisés.
Leo tend la guitare à Barbie pour qu’elle leur chante une chanson. Les filles approuvent, elles veulent entendre Barbie chanter.
Accompagnée de sa guitare acoustique, Barbie leur chante la chanson que lui chantait toujours sa mère lorsqu’elle avait peur quand elle était petite : ‘‘Suivre mon étoile’’ (la mélodie du médaillon).
Elle subjugue tous ses amis qui finissent par l’accompagner en chantant avec elle.
Sa chanson délivre un message : elle écoute son cœur lorsqu’elle a peur et ses craintes la quittent, il faut puiser la force au fond de soi et ne jamais abandonner, il faut repousser ses doutes et tracer sa voie.

Le lendemain, l’équipe enfile la tenue qu’elle portait à l’entrainement et se met en marche en direction du vaisseau spatial sous le regard des habitants. Ils sont tous unis et solidaires.
Le roi et Artemis les accompagnent. Ils s’amarrent au starlian et mettent le cap sur la Planète Centrale.
C’est Barbie qui commande l’équipage, elle leur demande de se préparer à la procédure d’atterrissage. Lorsque Sal-Lee commandait, elle leur parlait avec autorité tandis que Barbie leur parle en douceur.
Ils arrivent à la Planète Centrale, Leo trouve un endroit où atterrir car ils doivent faire le reste du chemin à pied.
Il faut traverser le plus dangereux des obstacles : le champ de globes roses. Ils ressemblent à des chewing-gums mais lorsqu’on les touche, ils provoquent une forte décharge électrique (320 volts).
Ils sont prêts : comme à l’entrainement, Sheena monte sur l’hoverboard de Sal-Lee, Kareena monte sur l’hoverboard de Barbie.
Quant à Leo, il voyage en se tenant à la corde de la machine de Pupcorn.
Tout se passe bien mais le roi provoque une réaction en chaine et les globes grouillent d’électricité.
Ils atterrissent sur une plaque (une porte sur le sol) et cherchent une sortie que Leo trouve en appuyant sur le bouton : la porte s’ouvre et ils tombent tous dans un tunnel lumineux dans lequel ils flottent.
Grâce aux pouvoirs des jumelles, ils descendent vers le centre de la planète.
Ils sont enfin au centre de la Planète Centrale, le cœur de la galaxie, et trouvent cela splendide, tout est plein d’étoiles colorées.
Le moment est venu de sauver la galaxie : le roi enclenche le réacteur de son appareil pour créer cette fameuse grille d’énergie à haute tension mais les étoiles et les astres s’éteignent.
Barbie avait raison : cela n’a pas fonctionné, ce ne sont pas les technologies qui peuvent refaire danser les étoiles mais un contact humain, fusionnel et magique.
Une petite étoile atterrit dans les mains de Barbie qui la serre, elle entend alors une musique provenant d’elle, une voix chantonne : c’est exactement la même mélodie que celle chantonnée par Barbie lorsqu’elle utilise ses pouvoirs.
Barbie s’avance au cœur de la galaxie, une étoile lumineuse s’approche d’elle ; grâce au pouvoir de Barbie, des jets de lumières aux diverses couleurs abondent et Barbie s’élève dans les airs avec les étoiles pour danser avec elles.
Une magnifique pluie d’étoiles foisonne, les étoiles tournoient, dansent et virevoltent comme un ballet avec Barbie, semblablement à la nuit de la naissance de celle-ci.
Les étoiles la revêtissent d’une robe de lumière (elle n’a plus sa tresse mais porte sa queue de cheval avec sa mèche rose aux fils argentés) et s’élèvent avec Barbie qui fait corps avec les étoiles.
Barbie a rendu les étoiles aussi scintillantes qu’elles ne l’avaient jamais été.
Ses amis et le roi assistent, pleins d’émerveillement, à ce spectacle impressionnant.
Barbie remet l’univers en marche, les étoiles et les astres se remettent en mouvement, les étoiles scintillent et les planètes tournoient.
Barbie était l’être unique capable de remettre les étoiles en mouvement, de sauver la galaxie.
Grâce à elle, les étoiles brillent et tournoient dans le ciel, répandant à nouveau la clarté et l’harmonie dans toute la galaxie.
Tous les habitants comprennent que la galaxie a été sauvée.
Le roi est fasciné, l’équipe acclame Barbie et la félicite, les jumelles la prennent dans leurs bras.
Barbie leur dit que la seule chose qu’ils avaient à faire c’était lever les yeux et danser.

 

Dans le vaisseau, ils disent au revoir au starlian et le remercient.
Les orages magnétiques se sont désormais dissipés, l’espace et le ciel sont magnifiquement beaux et lumineux à présent.
Dans le vaisseau, le roi remercie Barbie d’avoir sauvé la galaxie, ils sont certes si différents l’un de l’autre mais il reconnait que ce n’est pas une si mauvaise chose. Le roi lui adresse enfin un sourire.

Au château, une grande fête est organisée en l’honneur de Barbie, l’humeur est à la joie et un feu d’artifice explose.
Barbie est en retard à sa propre fête tout comme Sal-Lee qui l’a attendue.
Elle porte pour l’occasion une robe argentée au bustier incrusté d’étoiles.
À son entrée, toute l’assemblée l’acclame et l’applaudit. Modeste, Barbie dit à ses amis que c’est toute l’équipe qui est applaudie.
Le père de Barbie est présent à la fête, elle lui saute dans les bras, si heureuse qu’il soit là.
Le roi a décrété que Barbie sera une Princesse : il lui en a donc conféré le titre, Barbie est désormais la Princesse des étoiles.
Le roi Constantine l’invite à vivre sur sa planète, Barbie ne sait pas si elle est prête, elle manque de discipline, elle agit toujours avant de réfléchir. Le roi la prie de réfléchir à sa proposition, il aura beaucoup de choses à apprendre d’elle.
Barbie lui propose alors de danser, le roi ne danse jamais, elle lui dit que c’est facile et que même Leo y arrive.
Barbie explique au roi qu’il suffit de sentir le tempo, la Valse des Fleurs de Tchaïkovski laisse alors place à une musique de dancefloor (Let Your Hair Down) et les couleurs de la salle de bal prennent l’aspect d’une discothèque.
Barbie danse avec le roi, Artemis, les jumelles Sheena et Kareena, Leo et Sal-Lee. Ils dansent joyeusement tous ensemble.

Élevée au rang de princesse, Barbie est une princesse à part entière, elle en possède désormais le titre et peut donc épouser le Prince Leo.

Finalement grâce à Barbie, qui était l’élue dont parlait la prophétie, tout le monde vécut heureux jusqu’à la fin de ses jours.


 

Cet homme est le père de Barbie (le film ne décline pas son identité). Avec sa femme, il s’est installé sur Para-den avant la naissance de sa fille mais son épouse est décédée alors que Barbie n’était qu’une enfant. Il a alors continué à l’élever seul et à s’occuper des animaux qui étaient si chers à sa femme.
C’est un homme calme, patient et compréhensif, c’est une personne affable. C’est un père jeune, tendre et aimant. Toujours à l’écoute de sa fille, il la connait, la comprend et sait trouver les mots justes pour la réconforter.

Comme l’espace est immense, il communique avec Barbie par bracelet électronique, il la bipe lorsqu’elle est en retard, ce qui lui arrive très souvent.
Il est émerveillé par les pouvoirs de sa fille, il sait qu’elle les a hérités de sa mère et qualifie sa fille de « diamant à l’état brut ».

Il a reçu un message du château des étoiles : le roi Constantine a choisi Barbie pour faire partie de son équipe qui fera revivre les étoiles.
Voyant sa fille inquiète et apeurée à l’idée d’entreprendre ce voyage, il lui assure qu’ils s’en sortiront sans elle, Barbie est la seule à décider si elle veut ou non honorer cette mission.

Il rappelle à sa fille que selon la prophétie, un être unique est capable de remettre les étoiles en mouvement.
Il ajoute que c’est peut-être le roi mais il pourrait avoir besoin d’aide, signifiant ainsi à Barbie qu’il aimerait qu’elle y aille.
Ce soir-là, il relate à sa fille le phénomène extraordinaire qui s’est produit la nuit où elle est née. Il n’avait jamais rien vu de tel.
Sachant que sa fille est effrayée de quitter sa planète, il lui rappelle les conseils de sa mère : il faut écouter son cœur.

Le père de Barbie l’accompagne sur Oppa-Irri ; attentionné, il a pris soin de lui glisser une surprise dans sa valise : Pupcorn.
Également, il lui offre un tout nouvel hoverboard.
Barbie va beaucoup lui manquer ; avant de partir, il lui dit : « Bonne chance ma petite étoile »

En plus de Pupcorn et de l’hoverboard, le père de Barbie a glissé une autre surprise à sa fille qu’elle découvrira une fois seule. Il s’agit d’une robe de soirée qui appartenait à sa défunte femme, il sait qu’elle aurait voulu l’offrir à Barbie, il attendait seulement une grande occasion pour la lui donner.

Le soir après le bal de bienvenue, Barbie et son père sont en contact télévisé. Barbie lui confie que le roi la déteste. Son père affirme que le roi ne pourrait la détester puisqu’elle vient à peine d’arriver.
Sa fille lui révèle qu’elle a fait une bêtise pendant le bal, elle a encore réagi sans réfléchir.
Son père lui rappelle le jour où elle a cru que le ketchup et la crème aigre iraient bien ensemble, il avait raison : le mélange donne un goût dégoutant.
Il prend cet exemple pour lui dire qu’elle a eu une idée et l’a essayée parce qu’elle est curieuse, elle l’a fait sans se soucier de ce que les autres penseraient d’elle ; elle a suivi son instinct et depuis elle mange du ketchup aigre à tous les repas.
Il lui rappelle que tout le monde fait des erreurs de temps en temps mais si elle est là, c’est pour une bonne raison. Il lui demande d’avoir confiance en elle et elle fera les bons choix.
Il sait comment lui remonter le moral, cette conversation a fait du bien à Barbie.

Le père de Barbie ne voulait pas rater la transformation de Pupcorn mais ce fut le cas : il a muté à Oppa-Irri, près de Barbie. Il le verra sous sa nouvelle forme à la fin du film au château des étoiles.

Il est présent à la fête en l’honneur de sa fille, il est très fier de sa princesse des étoiles qui était l’élue dont parlait la prophétie ; le père de Barbie savait que sa fille était à part, spéciale et magique.


 

Pupcorn est l’animal de compagnie de Barbie. Il est câlin, affectueux et joueur. C’est un être qui ne parle pas, il babille et couine mais il a le pouvoir de voler. Très attaché à Barbie, il la suit aussi souvent que possible.
Pupcorn ne va pas garder son apparence grassouillette, il va muter un jour d’un seul coup, pourra devenir n’importe quoi, et il restera tel qu’il sera : son nouveau physique sera définitif mais sa personnalité demeura inchangée.
Peu importe ce qu’il deviendra, Barbie l’aimera toujours autant, il sera toujours son Pupcorn.

Pupcorn fait la surprise à Barbie de l’accompagner sur Oppa-Irri : il a été glissé par le père de Barbie dans sa valise.
Barbie ne sera donc pas seule dans ce milieu inconnu, Pupcorn lui apportera compagnie, soutien et affection.

Pupcorn devait rester dans la chambre mais rejoint Barbie à table au diner de la soirée de bienvenue. Il est ainsi présenté par Barbie aux membres de l’équipe.
Le lendemain en fin de journée, Pupcorn se transforme à Oppa-Irri : il a des moustaches qui poussent et se met à miauler.
Barbie lui dit qu’elle l’aimera peu importe sa voix ou son apparence ; il éternue soudainement, des rayons lumineux turquoises et violets l’entourent et il mute, devenant ainsi un chat :


Barbie le trouve encore plus mignon qu’avant, elle est fière de le montrer aux autres.
Cependant, Pupcorn ne peut plus voler, c’est un chat à part entière.
Barbie a alors une idée en voyant les deux filles miniatures du château des étoiles : elles vont aider Barbie à confectionner pour Pupcorn une machine à hélices lui permettant de voler ; il est de plus doté d’un petit costume argenté et rose assorti à la tenue spatiale de Barbie.

Le jour de l’expédition pour sauver la galaxie, Pupcorn surgit dans le vaisseau à la grande surprise de Barbie.
Il miaule et ronronne en se blottissant contre Sal-Lee puisque c’est elle qui l’a amené dans le vaisseau.
À la planète centrale, l’équipe doit traverser le champ de globes roses, les filles sont en hoverboard mais Leo voyage en se tenant à la corde de la machine volante de Pupcorn ; ce petit chat a donc été bien utile lors de cette mission.

Pupcorn est présent à la fête au château des étoiles en l’honneur de Barbie, il est désormais le fidèle compagnon de la princesse des étoiles.


Leo est le prince de la planète Kumaï.
C’est un garçon talentueux, il est ingénieur, as de la voltige et du calcul. Leo est surnommé « l’oisillon » car c’est le pilote le plus rapide du royaume. C’est pour cela que le roi Constantine a fait appel à lui pour intégrer son équipe capable de sauver les étoiles.
Leo aura pour mission de piloter le vaisseau sur le trajet extrêmement dangereux qui les mènera au cœur de la galaxie sur la Planète Centrale, lieu où les étoiles doivent être sauvées.

Leo est un charmant garçon brun aux yeux bleus, il est galant, souriant et sociable. De nombreuses filles sont sous son charme.
Il est noble mais reste simple, très gentil et amusant. Malgré sa très haute position sociale et ses talents reconnus et respectés, il est sans prétention et très accessible.
Leo est très gourmand, il ne pense qu’à manger, il est toujours en train de grignoter quelque chose à n’importe quel instant de la journée.

Barbie lui a plu au premier regard : il l’avait repérée l’an dernier au championnat galactique, elle ne l’avait pas laissé indifférent.
Cette aventure sur Oppa-Irri va lui permettre de la découvrir ; dès son arrivée, il la heurte alors qu’il est en train de manger un fruit. Il lui adresse un sourire et l’aide à ramasser son sac mais ils sont automatiquement télétransportés dans leur chambre respective.

À la soirée qui a lieu dans la grande salle du château des étoiles, dès l’entrée de Barbie, Leo sourit.
Après avoir salué le roi, elle se place à côté de Leo qui en profite pour engager la conversation.
Leo est étonné que Barbie n’ait jamais vu un intérieur de château, il était certain qu’elle était une princesse et lui demande si elle n’en est pas une.
Sa réflexion fait rire Barbie, elle lui demande si elle a vraiment l’air d’une petite noble dont le seul travail est de saluer les gens de la main.
Il lui demande de lui montrer comment elle salue ; elle imite alors une princesse et s’esclaffe en reniflant. Leo est de plus en plus charmé par sa personnalité attachante.
Barbie lui demande qui est-il et à cet instant, il est appelé pour saluer le roi. C’est à ce moment uniquement que Barbie découvre qu’il s’appelle Leo et qu’il est prince.
À son passage, les filles et même quelques femmes s’exclament qu’il est mignon, elles s’extasient devant son agréable apparence physique d’autant plus que c’est un prince.
Le roi rend à Leo son salut.
À son retour, Barbie lui dit qu’il est noble, Leo lui répond qu’il l’est de naissance seulement et qu’il n’est pas aussi doué qu’elle pour saluer de la main.

Leo remarque très vite que Barbie se sous-estime face à Sal-Lee, il lui confie alors qu’il l’a vue pour la première fois au championnat galactique et qu’il se souvient d’elle, il lui affirme sincèrement qu’elle mérite sa place et lui demande de se détendre.
Galant, Leo fait signe à Barbie de se servir un hors d’œuvre.
Il tient ensuite à lui dire personnellement qu’il est ingénieur, as de la voltige et du calcul.

Au diner, les places sont attitrées et Leo est déçu de ne pas être installé à côté de Barbie ; il lui dit qu’ils peuvent se faire signe de la main en référence à leur conversation d’il y a quelques minutes.
Pour faire plaisir aux jumelles qui voulaient être assises côte à côté, Barbie utilise ses pouvoirs pour intervertir les places de Leo et Sheena ; ainsi les jumelles sont ensemble et Leo sera assis à côté de Barbie.
Il est impressionné par son pouvoir et ravi de s’asseoir à côté d’elle, il l’invite implicitement à diner chez lui en lui demandant de lui rappeler qu’il doit l’inviter à son prochain dîner interminable à son château.
Pour le repas, ils doivent choisir entre un tube rouge, vert ou bleu pervenche.
Leo est plutôt amateur de vert, en appuyant dessus, apparait dans son assiette un plat copieux : un poulet entier bien grillé accompagné de pommes de terre, carottes et choux de Bruxelles.

Au moment du bal, Sal-Lee invite Leo à danser mais il lui écrase le pied, il ne sait pas danser ; Sal-Lee s’en va et Barbie le rejoint à son grand plaisir.
Il n’a pas le sens du rythme mais Barbie lui conseille de simplement sentir le tempo. Leo danse avec elle sur une musique rythmée (Boring Ball remix) jusqu’à ce que le roi Constantine vienne les interrompre.

Le lendemain, a lieu l’entrainement de l’équipe. Leo porte un costume gris avec quelques rayures bleues.
Il est attentif à la moindre réaction de Barbie, il a saisi que la méthode conçue par le roi pour tenter de sauver la galaxie ne plaisait pas à Barbie. Pendant tout le discours du roi, il ne la quitte pas des yeux.
Pour l’égayer, Leo lui dit qu’il se demande si le roi va continuer à parler jusqu’au déjeuner ; il la fait ainsi rire et pour les punir, le roi les place sur le terrain pour un match d’échauffement.
Leo s’excuse auprès de Barbie ; le combat se terminera une fois que l’un d’eux sera tombé hors de la zone de lutte.
Leo veut rassurer Barbie, il ne compte pas lever la main sur elle, il ira doucement. Il ne s’attendait pas à ce que Barbie soit une combattante confirmée et très agile ; elle prend largement le dessus alors le roi met un terme au combat et dispense Leo du prochain exercice car il est seulement disposé à piloter pour cette mission.
Il regarde l’entrainement des quatre filles sur le circuit de course de surf spatial.
Leo observe la course en mangeant du pop-corn sous les yeux grimaçants du roi, un robot du roi lui confisque immédiatement le paquet.
Son regard est exclusivement centré sur Barbie qu’il rejoint aussitôt à la fin de l’épreuve pour voir si elle va bien (il était inquiet de la voir tomber).

Le lendemain, le groupe rejoint le vaisseau spatial du roi qu’il a conçu rien que pour cet équipage. La première chose que Leo recherche, c’est le réfrigérateur.
Leo devra piloter ce vaisseau jusqu’au centre de la galaxie mais avant, il devra le conduire jusqu’à une des planètes les plus désertes de la galaxie pour capturer un starlian.
Il a hâte d’emmener ce vaisseau à travers l’espace, il trouve irrésistible l’odeur d’un vaisseau neuf.
Le talentueux Leo est paré à décoller, il a hâte de voir ce que cette merveille de vaisseau a dans le ventre.
Sur place, la planète est un véritable désert, Leo se dit qu’heureusement qu’ils ont apporté de quoi grignoter.
Barbie lui demande s’il lui arrive de penser à autre chose qu’à manger ; il lui répond qu’il pense aussi à dormir pour pouvoir rêver de manger.
Lorsque le starlian surgit, Leo demande à Barbie s’il doit faire l’appât maintenant mais celle-ci apprivoise la créature ; Leo la suit en battant le rythme puis se plie à sa volonté de libérer le starlian. Barbie se fera renvoyer pour l’avoir libéré, Leo est le premier à protester contre la décision du roi : sauf son respect, il ne peut pas renvoyer Barbie, c’est elle qui fait d’eux une équipe affirme-t-il respectueusement.

Leo est très heureux de retrouver Barbie, ce n’était pas pareil sans elle lui déclare-t-il.
Les amis sont tous réunis la veille au soir du grand jour.
Ils sont tous stressés, Leo détend l’atmosphère en jouant de la guitare de Barbie et chantant, il ne sait ni jouer ni chanter et fait rire les filles ; il tend la guitare à Barbie pour qu’elle leur chante une chanson.
Il est subjugué par la mélodie de Barbie, c’est le premier à avoir chanté avec elle.

Le lendemain, Leo enfile sa tenue qu’il portait à l’entrainement et se met en marche en direction du vaisseau spatial pour sauver la galaxie.
En marche pour rejoindre le vaisseau, Leo adresse un grand sourire à Barbie et alors que l’on croit qu’il va lui adresser le signe de la victoire, il mord dans un fruit (il n’oublie jamais de manger) et fait rire ainsi la fille qu’il aime.
Dans le vaisseau, Leo active la distorsion, stabilise toutes les commandes, et s’envole. Il ralentit les réacteurs et doit trouver un endroit où atterrir sur la Planète Centrale, ils devront faire le reste du chemin à pied.
Sur place, Leo a touché un globe rose et a subi une forte décharge, mais il va bien.
Le roi vole sur son stat-o-tron, les filles sont en hoverboard et heureusement que Pupcorn est là : Leo voyage en se tenant à la corde de sa machine.
Les globes grouillent d’électricité à cause d’une réaction en chaine provoquée par le roi, ils atterrissent sur une plaque (une porte sur le sol) et cherchent une sortie. C’est Leo qui la trouve : il appuie sur le bouton et ouvre ainsi la porte. Ils tombent alors tous dans un tunnel qui les mènera au cœur de la galaxie.
Leo est émerveillé par Barbie qui s’avère être le sauveur de la galaxie, il a assisté à toute la danse qu’elle a effectuée avec les étoiles, elle a remis l’univers en marche sous ses yeux et il la félicite.

Leo est présent lors de la fête finale au château des étoiles. Il ne manque pas l’occasion de manger copieusement au banquet contenant des mets savoureux.
Enfin, il danse gaiement avec Barbie sur une musique rythmée et il a de quoi se réjouir : Barbie a obtenu le titre de princesse, il pourra donc l’épouser sans rencontrer aucun obstacle.



Sal-Lee est une championne intergalactique originaire de la planète Plope ; elle a remporté la médaille d’or aux jeux intergalactiques.
C’est une talentueuse et très populaire hoverboardiste (surfeuse de la galaxie) appelée par le roi Constantine pour faire partie de son équipe qui sauvera les étoiles.
Elle a le pouvoir d’être d’une rapidité extrême, elle est si rapide qu’elle en devient invisible lorsqu’elle se déplace à toute vitesse.
Sal-Lee a l’habitude de parcourir sans cesse la galaxie, elle voyage énormément.

Sal-Lee est une jeune fille affirmée et sûre d’elle, c’est une compétitrice consciente de sa popularité et de son talent, elle a l’habitude de s’offrir en spectacle, d’aller au devant de la scène, elle aime être acclamée et saluer les foules.
Elle est parfois un peu moqueuse, ils le sont tous de là où elle vient, mais cela reste gentillet sans enfreindre les limites du raisonnable.
Sal-Lee est travailleuse et impliquée, elle ne prend jamais le temps de s’amuser.
Malgré les apparences, Sal-Lee est solitaire, elle voyage beaucoup mais elle est toujours seule car elle n’a personne à qui se confier ; les étoiles ont toujours été ses compagnes et sa consolation alors elle se sent particulièrement concernée par cette mission de les sauver, elle fera tout pour que les étoiles répandent à nouveau leur clarté.

Physiquement, Sal-Lee a les yeux violets et de longs cheveux fins couleur violine qu’elle noue en queue de cheval, elle porte un rouge à lèvres et un fard à paupières couleur fuchsia.
Elle mâchouille très souvent un chewing-gum rose et ne manque pas de faire des bulles.
Associée principalement au violet, son hoverboard est de cette couleur.

La foule acclame Sal-Lee lors de son arrivée sur Oppa-Irri. Elle est habituée à saluer les foules et se prête fièrement à l’exercice.

Au château des étoiles, Sal-Lee se présente en survolant l’assemblée en hoverboard pour arriver jusqu’au roi. Elle est acclamée par la foule et par le roi lui-même qui lui réserve un accueil triomphal : il se lève pour elle, l’applaudit et encourage l’assemblée à scander « Sal-Lee ! Sal-Lee ! Sal-Lee ! » Elle est admirée et respectée par le roi.
Pour l’occasion, Sal-Lee porte une robe de soirée métallique et des sandales galactico-romaines assorties.

Les invités sont priés d’approcher le banquet préparé en leur honneur.
Lorsque Sal-Lee s’avance vers la table des hors d’œuvre pour se servir, elle remarque que Barbie s’est cachée en la voyant. Sal-Lee apparait alors devant elle en une fraction de seconde, elle lui parle avec gentillesse, elle veut faire connaissance avec Barbie.
D’emblée, Sal-Lee a remarqué que Barbie est une fille perspicace : la plupart des gens mettent beaucoup de temps à comprendre que lorsqu’elle se déplace à vitesse maximale elle en devient invisible, pourtant Barbie l’a compris immédiatement.

Au moment du bal, Sal-Lee prend les devants et invite Leo à danser mais celui-ci lui écrase le pied ; Sal-Lee en quitte la piste mais y retourne grâce à Barbie qui a conduit la foule à la suivre sur des pas de danse rythmés.

Ce soir-là, Sal-Lee s’entraine en hoverboard. Barbie la rejoint, Sal-Lee la prévient qu’elle préfère s’entrainer seule, Barbie allait s’en aller mais Sal-Lee s’en veut et demande à Barbie de rester, elle va prendre une pause en sa compagnie, cela fait déjà un moment qu’elle s’entrainait.
Sal-Lee sourit à Barbie et rit avec elle, elle l’apprécie.
Elles observent ensemble le ciel nocturne, et Sal-Lee se confie pour la toute première fois à quelqu’un : tout comme Barbie, elle est aussi venue pour les étoiles, quand on voyage aussi souvent qu’elle, on oublie sur quelle planète on se trouve mais les étoiles, elles, sont toujours là. Ce sont les seules choses sur lesquelles Sal-Lee a pu compter et elle fera tout pour qu’elles reviennent.

Le lendemain, l’équipe est soumise à un entrainement de mise en condition.
Pour l’entrainement, Sal-Lee porte un costume gris avec quelques rayures violettes ; aussi, elle a une autre coupe de cheveux en cette occasion : cheveux plus courts et bouclés.


Pour accéder au cœur de la galaxie sur la Planète Centrale, Sal-Lee et Barbie voleront avec Sheena et Kareena à travers le champ de globes afin de dégager une trajectoire vers le cœur de la galaxie.
Les quatre filles doivent donc, lors de cet entrainement, affronter les difficultés auxquelles elles seront confrontées le jour J.
Sheena est sur l’hoverboard conduit par Sal-Lee.
La course est très rapide, Sal-Lee demande à Sheena de bien s’accrocher et de suivre ses mouvements, elle adopte une attitude de meneuse mais n’a pas l’âme d’un leader car elle n’est pas apte à diriger une équipe, elle ne sait pas comment mener car elle a toujours été solitaire.
Sal-Lee est trop sûre d’elle, pas assez méfiante, elle dit que même à cinq ans elle ne faisait qu’une bouchée de ce genre de circuits.
Elle ne pense qu’à doubler Barbie qui lui rappelle qu’il faut s’entraider car elle oublie le travail d’équipe ; or pour s’en sortir au cours de l’exercice, Sal-Lee doit justement faire preuve d’entraide.
Sal-Lee ne comprend pas la réaction de Barbie mais elle réalise immédiatement l’importance du travail de groupe, un cube allait lui tomber sur la tête et c’est Kareena qui le fait disparaitre de ses pouvoirs.
La course reprend mais Sheena chute ; grâce à l’idée de Barbie, Sal-Lee l’aide à lancer Kareena au secours de sa jumelle.
Ensuite, Sal-Lee s’élance seule pour arriver la première à la course ; sûre d’elle, Sal-Lee est inattentive aux dangers qui l’entourent, elle jette un regard triomphant à Barbie qui se situe derrière elle sans s’apercevoir qu’un obstacle se dresse devant elle.
Sans Barbie, Sal-Lee l’aurait heurté de plein fouet ; Barbie utilise ses pouvoirs pour sauver Sal-Lee, elle écarte les cubes d’obstacle. Sal-Lee est sauvée, les filles tombent mais Sal-Lee est propulsée un peu plus en avant que Barbie, ce qui la fait atterrir sur la ligne d’arrivée. Elle est donc déclarée magnétiquement vainqueur de la course. Sal-Lee sait très bien que tout le mérite en revient à Barbie qui aurait gagné si elle ne l’avait pas sauvée.
Elle voulait remercier Barbie mais n’ose pas le faire à la vue de tous ; elle lui dit en souriant qu’elle a fait une très belle course.
En fin de journée, Barbie et Sal-Lee se retrouvent seules, Sal-Lee en profite pour la remercier.

Le lendemain, l’équipe doit aller capturer un starlian, Sal-Lee prend l’initiative de diriger le groupe dans le vaisseau : elle ordonne le contrôle des commandes, l’activation de la navigation, elle ordonne à Kareena de mettre le cap en direction du système starlian, l’activation de la communication par Sheena, elle demande à Leo s’il est prêt à piloter cet engin, et à Barbie ce qu’il en est des réacteurs.
Sur place, elle se plie à la décision de Barbie qui libère le starlian mais cet acte noble et sensible lui vaudra son renvoi.
Sal-Lee demande au roi de réintégrer Barbie ; certes elle ne suit pas les règles à la lettre mais elle a une bonne intuition.
Le roi lui demande pourquoi défend-elle Barbie alors que c’est elle la championne, il assure que Barbie n’est pas à son égale. Sal-Lee lui répond que Barbie est meilleure qu’elle : Barbie sait commander, elle a un grand cœur.
Sal-Lee a reconnu que Barbie est meilleure qu’elle, elle est reconnaissante envers Barbie de l’avoir aidée à l’entrainement, en même temps elle a vu que Barbie a de très bonnes idées, elle aide son équipe et est le meilleur chef de groupe.

Barbie est parvenue à amener le starlian, Sal-Lee en profite pour dire au roi qu’il doit laisser revenir Barbie. Le roi est revenu sur sa décision, Sal-Lee en est très heureuse, elle tournoie de joie avec Barbie.
La nuit venue, les cinq amis se réunissent, Sal Lee se livre un peu au groupe ce soir-là : c’est comme le soir avant sa médaille d’or aux jeux interstellaires, elle a passé une nuit blanche. Elle avait tellement peur de perdre mais elle n’avait personne à qui parler. Barbie lui dit que maintenant elle n’est plus seule, Sal-Lee lui adresse un sourire amical et reconnaissant ; elle a en effet désormais des amis et cela lui réchauffe le cœur.
Elle accompagne ensuite Barbie en chanson, Sal-Lee a passé une très agréable et chaleureuse soirée.

Le lendemain, Sal-Lee enfile sa tenue qu’elle portait à l’entrainement et en adopte la même coupe : cheveux courts et bouclés.
Dans le vaisseau, Sal-Lee a préparé au démarrage tous les réacteurs et propulseurs, et y a apporté Pupcorn.
Arrivée sur la Planète Centrale, Sal-Lee s’attendait à quelque chose de plus joli et spectaculaire.
Comme à l’entrainement, Sheena monte sur l’hoverboard de Sal-Lee et l’équipe traverse le champ de globes roses.
Sal-Lee assiste ensuite comme les autres au spectacle fascinant de Barbie dansant et tournoyant avec les étoiles, elle découvre ainsi que Barbie est l’élue dont parlait la prophétie et acclame son amie qui les a tous sauvés.

Au château des étoiles, une grande fête est organisée, Sal-Lee y arrive en retard puisqu’elle a attendu Barbie. Sal-Lee s’y amuse et danse avec ses amis.
Grâce à cette expérience mémorable, Sal-Lee a appris à travailler en équipe et a découvert les joies de l’amitié.
Désormais, elle n’est plus seule, elle a des amis sincères auprès desquels elle pourra toujours se confier.



Sheena (à gauche de l’image) et Kareena (à droite de l’image) sont des jumelles qui viennent de la planète Tagra.
Sheena (se prononce Shina) a les cheveux fuchsia et la peau rose, et Kareena (se prononce Karina) a les cheveux bleus et la peau violette.
Lorsqu’elles rougissent, leur peau change de couleur : Kareena devient mauve et Sheena devient rouge.
Sheena a une petite étoile incrustée sous son œil gauche, celle de Kareena est incrustée sous son œil droit.
Ce sont de joyeuses jeunes filles au caractère identique, elles sont très sympathiques, énergiques et toujours de bonne humeur.
Elles sont complices, parlent très souvent en chœur, et communiquent régulièrement entre elles par télépathie. Inséparables, connectées et fusionnelles, elles ne supportent pas d’être séparées l’une de l’autre, même s’il s’agit d’une distance minime (par exemple, à table, elles ne peuvent pas supporter de ne pas être assises côte à côte).

Les jumelles possèdent le pouvoir de maîtriser la gravité : Kareena rend les objets plus légers et Sheena les rend plus lourds. C’est pourquoi le roi Constantine les a appelées pour qu’elles l’aident à sauver la galaxie.
Leurs mains s’illuminent lorsqu’elles utilisent leurs pouvoirs.
À Oppa-Irri, Sheena et Kareena n’arrivent pas à croire que le roi ait fait appel à leurs services et qu’elles se trouvent au château des étoiles, cet instant est galactiquement génial pour les jumelles.
Près du banquet des hors d’œuvres, elles font connaissance avec le reste de l’équipe, elles sont extasiées par la robe de Barbie, c’est la première réflexion dont elles lui font part en lui parlant pour la première fois.
Sheena et Kareena rougissent d’avoir impressionné Sal-Lee par leurs pouvoirs.

Pour le diner de cette soirée, les jumelles ont failli être séparées car les places sont attitrées : Sal-Lee doit être installée entre elles.
Heureusement, Barbie utilise ses pouvoirs pour intervertir les places, les jumelles se retrouvent assises côte à côte, elles se serrent dans les bras en s’exclamant : « Enfin réunies ! »
Les invités doivent choisir un tube de couleur pour diner : rouge, vert ou bleu pervenche. Les jumelles choisissent le bleu pervenche, c’est leur préféré.
Au moment du bal, Sheena et Kareena rejoignent Barbie sur la piste pour danser sur une musique rythmée, elles se stoppent aussitôt au retour du roi dans la salle qui exècre ce style de musique.

Le lendemain, à l’entrainement : Sheena porte un costume gris avec quelques rayures jaunes, et Kareena porte un costume gris avec quelques rayures oranges.
Elles doivent se mettre en situation car pour sauver les étoiles, il faudra accéder au cœur de la galaxie sur la Planète Centrale mais le trajet est semé d’embûches : Sal-Lee et Barbie voleront avec Sheena et Kareena à travers le champ de globes afin de dégager une trajectoire vers le cœur de la galaxie.
Le premier exercice d’entrainement est un combat entre Leo et Barbie, les jumelles soutiennent joyeusement Barbie.
Sheena et Kareena sont ensuite soumises à une course de surf spatial dans laquelle elles devront user de leurs pouvoirs liés à la gravité.
Sheena est sur l’hoverbaord conduit par Sal-Lee, et Kareena est sur l’hoverbaord conduit par Barbie.
Les filles sont prises dans une zone d’anti-gravité, elles s’envolent ; grâce aux pouvoirs de Sheena, les filles reprennent le contrôle des hoverboards.
Prises ensuite dans une zone de super-gravité, les filles peuvent facilement passer l’obstacle grâce aux pouvoirs de Kareena.
Un cube allait tomber sur la tête de Sal-Lee, c’est Kareena qui le fait disparaitre de ses pouvoirs.
Sheena fait ensuite une mauvaise chute et grâce à l’idée de Barbie, Kareena est lancée à son secours : elle rattrape sa sœur, les jumelles se maintiennent dans les airs en se tenant les mains et associant leurs pouvoirs.

Le lendemain, l’équipe doit s’envoler, à bord du vaisseau neuf qui leur est réservé, pour capturer un starlian sur une planète déserte.
Dans le vaisseau, Kareena active la navigation et met le cap en direction du système starlian, Sheena active le système de communication.
Sur la planète, les jumelles proposent joyeusement de se servir de Leo comme appât et lui courent après en riant mais le starlian surgit. Sheena et Kareena se joignent ensuite à Barbie pour battre le rythme et suivre le tempo. Le starlian est capturé mais libéré par Barbie, les jumelles se sont comme tous les autres pliées à sa décision.
Lorsque le roi renvoie Barbie, les jumelles lui disent qu’ils ont besoin d’elles mais le roi reste sourd aux suppliques de l’équipe.

La veille du grand jour, les jumelles retrouvent Barbie réintégrée à l’équipe, elles lui disent en chœur qu’elles sont si heureuses de la retrouver, puis l’écoutent chanter avant de se joindre à elle.

Le lendemain, les jumelles enfilent la tenue qu’elles portaient à l’entrainement et se mettent en marche vers le vaisseau en souriant à Barbie, comme tout le reste de l’équipe.
Dans le vaisseau, les jumelles activent le bouclier anti impact à haute vélocité.
Au moment de l’atterrissage, Kareena procède au passage des boucliers en mode décélération.
Sur la planète Centrale, Sheena monte sur l’hoverboard de Sal-Lee, Kareena monte sur l’hoverboard de Barbie, afin de traverser le champ de globes roses.
Les pouvoirs de Sheena et Kareena permettent de maitriser les zones de super-gravité et d’anti-gravité, elles dégagent ainsi le chemin mais le roi commet une erreur et une réaction en chaine se produit. Les globes sont tous dangereusement électrisés, heureusement que Leo trouve le bouton de sortie : ils tombent tous dans un tunnel lumineux dans lequel ils flottent.
C’est une zone sans gravité, les jumelles utilisent leurs pouvoirs pour les faire descendre vers le centre de la planète où elles assistent au merveilleux ballet entre Barbie et les étoiles. Elles félicitent leur amie pour avoir sauvé la galaxie et la prennent dans leurs bras.

Lors de la fête finale au château des étoiles, les jumelles dansent avec leurs amis sur Let Your Hair Down. Elles n’oublieront jamais cette expérience galactique qui a mis sur leur route de nouveaux amis.



Constantine est le roi de la planète Oppa-Irri.
Il est certain d’être celui qui sera capable de ramener l’harmonie entre les étoiles.
Malgré ses multiples tentatives et ses échecs tout aussi nombreux, le roi reste persuadé d’être l’élu, celui qui rendrait les étoiles aussi scintillantes qu’elles ne l’avaient jamais été.
Pour être aidé, il rassembla différents talents pour former une équipe de cinq personnes capable de sauver les étoiles. Il a choisi les plus talentueux dans leur spécialité, il tenait à engager des jeunes gens particulièrement doués pour l’aider à faire revivre les étoiles : Sal-Lee et Barbie (les deux meilleures hoverboardistes), les jumelles Sheena et Kareena (maîtrisant la gravité) et Leo (le pilote le plus rapide).
Le roi veut avoir les gloires liées au sauvetage de la galaxie, il aimerait que son nom soit inscrit dans l’histoire de l’humanité, il veut être le centre d’acclamations, il a même érigé une statue à son effigie.
Il aime collectionner des animaux en tous genres ; il possède le zoo le plus grand de toute la galaxie, il est empli d’animaux exotiques.

Le roi est strict, selon lui, il y a des règles et si les règles ne se sont pas respectées, les choses ne se déroulent pas comme prévu et si c’est le cas, ils échoueront.
Constantine est un homme aigrelet et rigide ; imperméable à tout autre avis que le sien, il dirige lui-même la vie du château des étoiles, il est très à cheval sur les codes de conduite et déteste que l’on arrive en retard ou que l’on court dans les couloirs.
Barbie lui a fait mauvaise impression dès son arrivée puisqu’elle était en retard à la soirée de bienvenue, il ne lui a donc pas rendu son salut.
Il n’a pas réservé le même accueil à Sal-Lee : il l’admire particulièrement, il se lève pour elle, l’applaudit et encourage la foule à scander son prénom.

Il est obligé de danser classiquement au château, comme Constantine l’exige, sur une célèbre musique classique : la Valse des Fleurs de Tchaïkovski.
Le roi a dû s’absenter un instant du bal, il entend tout d’un coup une musique rythmée et retourne à la salle où il découvre avec colère que l’assemblée danse sur une musique qu’il exècre.
Le robot DJ galactique stoppe immédiatement cette musique rythmée mais Barbie, qui n’a pas vu le roi, s’exclame que ce n’est pas Constantine qui décide de leur façon de danser.
Ce dernier ordonne de faire reprendre la Valse des Fleurs et rappelle à Barbie que dans ce château c’est lui qui décide de tout.
Barbie ne cesse de lui faire mauvaise impression car elle ne suit pas les règles, elle est l’antithèse de Constantine.

Le lendemain, Barbie est en retard pour l’entrainement alors que le roi Constantine est en train de faire son petit discours.
Le roi annonce à l’équipe qu’ils doivent donner le meilleur d’eux-mêmes pour cette mission qui requerra force, détermination, concentration et de la ponctualité (cette dernière précision étant destinée à Barbie).
Si les étoiles ne parviennent plus à danser, elles s’éteindront et disparaitront ; le roi affirme que fort heureusement il a conçu un plan qui leur assurera la victoire : il doit accéder au cœur de la galaxie sur la Planète Centrale. Comme il y a de nombreux obstacles sur le trajet, il va avoir besoin de Barbie, Leo, Sal-Lee et des jumelles pour son voyage.
C’est à ce cœur que le roi est persuadé d’être celui qui les sauvera tous.
Il possède un appareil : le stat-o-tron qui va créer une grille d’énergie à haute tension afin d’assembler les étoiles et de les faire avancer de manière uniforme. Il est persuadé qu’en suivant ce programme, il parviendra à être le sauveur des étoiles mais Barbie, elle, est persuadée qu’il se trompe.
Constantine va les soumettre à de rudes exercices d’entrainement pour mettre à l’épreuve leurs aptitudes de combat et leur équilibre.
Il décide de soumettre Leo et Barbie à l’exercice de combat pour les punir d’avoir ri pendant son discours. Barbie est largement victorieuse alors le roi met un terme à l’exercice et dispense Leo du prochain exercice car il est disposé à piloter.
Les quatre filles doivent passer un entrainement ensemble sur un circuit que le roi a lui-même conçu ; c’est un parcours qui reproduit les difficultés auxquelles ils feront face sur la Planète Centrale, à savoir : des zones de super-gravité et d’anti-gravité, des labyrinthes d’astéroïdes, et des champs de globes qui flottent dans les airs.
Le roi se dit qu’à présent ils vont savoir qui est la meilleure hoverboardiste (surfeuse spatiale).
Il est satisfait de leurs performances : elles sont prêtes à tout affronter.

La nuit venue, il sermonne à nouveau Barbie qu’il a rencontrée dans les couloirs alors qu’elle doit profiter d’une nuit de sommeil car le lendemain elle doit sauver la galaxie ; Barbie lui fait de plus en plus mauvaise impression car elle ne suit pas les règles et programmes qu’il met en place.

Le lendemain, l’équipe rejoint le vaisseau spatial du roi qu’il a conçu rien que pour cet équipage.
Une dernière épreuve est soumise à l’équipe par le roi avant d’aller sauver la galaxie, aucune erreur n’est permise : il leur ordonne de se rendre sur l’une des planètes les plus désertes de leur galaxie, de capturer un starlian et lui rapporter directement.
Barbie en demande la raison, Artemis allait la lui dire mais Constantine se fâche, il estime qu’il n’a aucune raison de lui expliquer ses motifs pour le moment, elle doit se contenter d’exécuter ses ordres.
L’équipe revient de sa mission sans le starlian car Barbie l’a libéré.
Au château des étoiles, le roi reproche à Barbie d’avoir désobéi à ses ordres.
Barbie lui répond qu’un starlian ne survivrait pas dans un zoo.
Le roi s’énerve, cet animal ne se serait pas retrouvé dans son zoo, il reproche à Barbie d’être certaine de tout savoir, il avait besoin d’un starlian pour les guider jusqu’au centre de la galaxie, c’est la seule créature capable de les protéger des orages magnétiques.
Le roi estime qu’il n’avait et n’a rien à leur expliquer, il est le souverain.
Sans le starlian, il n’a plus rien pour les mener sains et saufs jusqu’au centre de la galaxie. Il relève donc Barbie de sa mission et lui ordonne de disposer.
Malgré les protestations de l’équipe qui tient à Barbie, le roi affirme que lui n’a pas besoin d’elle.

Constantine cherche désespérément une solution pour atteindre la Planète Centrale sans le starlian, il propose diverses solutions :
- Contourner les orages magnétiques et se laisser dériver derrière une espèce de bouclier ; Artemis lui précise que la tentative a été effectuée et soldée par un échec il y a 102 ans.
- Couper le pilotage automatique et se guider grâce aux anciennes cartes intersidérales : Artemis lui précise que la tentative a été effectuée et soldée par un échec il y a 57 ans et c’est à cette époque que les premiers tests avec des starlians ont eu lieu.

Sal-Lee fait son entrée et demande au roi de réintégrer Barbie. Constantine lui demande pourquoi défend-elle Barbie alors que c’est elle la championne, il assure que Barbie n’est pas à son égale. Sal-Lee lui répond que Barbie est meilleure qu’elle : c’est Barbie qui sait commander et elle a un grand cœur.
Barbie entre dans la salle du roi, elle s’excuse pour les avoir mis en danger mais refuse de s’excuser d’avoir libéré le starlian, il ne fallait pas le capturer, il suffisait de lui demander de les aider.
Le roi s’offusque, il affirme que c’est un animal sauvage, on ne peut lui demander de les aider comme à une personne.
Sur ce, Barbie fait entrer le starlian dans la salle, il se dresse devant le roi au regard impressionné mêlé à une certaine peur face à la grandeur de l’animal.
Sal-Lee en profite pour dire au roi qu’il doit laisser revenir Barbie mais le roi s’énerve : il refuse qu’on lui dicte sa conduite, alors le starlian le menace du regard en s’approchant de lui et grognant.
Barbie calme la créature, le roi décide de revenir sur sa décision et réintègre Barbie au sein de l’équipe.
Sal-Lee dit au roi qu’à présent c’est Barbie qui dirigera le groupe, il n’y trouve rien à redire.

Le lendemain, le roi accompagne l’équipe dans le vaisseau pour entreprendre le voyage.
Il a hâte d’y être, il se dit qu’il faudra qu’on sache qu’il a sauvé la galaxie.
Une fois sur la Planète Centrale, le roi vole à bord de son stat-o-tron, impatient de sauver la galaxie.
Ils doivent traverser le plus dangereux des obstacles, le champ de globes roses, tout se déroule bien mais le roi commet une erreur : il assène un coup de pied à un globe qui le gênait ce qui provoque une réaction en chaine, les globes grouillent d’électricité. Heureusement qu’ils s’en sortent grâce à Leo qui a trouvé la sortie ; au cœur de la galaxie, le moment est venu de la sauver : le roi leur demande de s’écarter, il veut être l’homme de la prophétie.
Il enclenche le réacteur de son appareil pour créer cette fameuse grille d’énergie à haute tension dans le but d’assembler les étoiles et de les faire avancer de manière uniforme.
Mais le résultat n’est pas celui escompté, le roi pense qu’il faut plus de puissance mais il n’a fait qu’empirer les choses, c’est un échec cuisant : toutes les étoiles et les astres s’éteignent.
Le roi a mis en application ses règles et pourtant les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. C’est Barbie qui avait vu juste : son système ne fonctionne pas et c’est elle qui va sauver les étoiles sous les yeux du roi en formant corps avec elles.
Le roi est émerveillé et fasciné par ce spectacle magique, il n’avait rien vu d’aussi beau.
Constantine est heureux que la galaxie soit sauvée mais il est à la fois gêné que ce soit Barbie et déçu de ne pas être le sauveur dont parlait la prophétie.
Dans le vaisseau, il dit à Barbie que ce qu’elle a fait était insensé, irresponsable et dangereux ; il lui avait pourtant dit que ne pas agir comme prévu pouvait mener au désastre.
Cependant, grâce à elle, leur galaxie a retrouvé un avenir et pour cela, il l’en remercie.
Ils sont très différents elle et lui mais il reconnait que ce n’est peut-être pas une si mauvaise chose. Sur ce, il lui adresse un sourire, c’est la toute première fois que le roi lui sourit.

Au château des étoiles, le roi Constantine organise une grande fête particulièrement en l’honneur de Barbie qui a sauvé la galaxie.
Le roi lui en est si reconnaissant, il lui doit tant, la respecte tellement, qu’il lui confère le titre de Princesse ; de plus, le roi sait que ce titre lui permettra d’épouser le prince Leo, il ne lui a pas échappé que ce dernier est amoureux de Barbie et les aide ainsi à s’unir pour la vie.
Désormais, lorsqu’il s’adresse à elle, le roi ne l’appelle plus Barbie mais Princesse des étoiles.
Il l’invite à vivre sur sa planète, il lui dit qu’elle lui ferait un immense honneur si elle restait sur Oppa-Irri, les habitants de la galaxie seraient ravis de la voir ici.
Barbie hésite, Constantine la prie de réfléchir à sa proposition, il aura beaucoup de choses à apprendre d’elle. Sur ce, Barbie lui propose de danser mais le roi ne danse jamais, il n’ose pas. Barbie lui assure qu’il suffit seulement de sentir le tempo. Constantine accepte que son affectionnée Valse des Fleurs de Tchaïkovski laisse place à une musique de dancefloor. Il danse en compagnie de Barbie, Artemis, les jumelles Sheena et Kareena, Leo et Sal-Lee.

Le roi était un homme strict, pincé et arrêté mais Barbie l’a tempéré, décontracté et déridé. Il était certain d’être le sauveur, cette expérience avec Barbie l’a rendu plus humble et l’a ouvert au changement.



Artemis est le gentil et fidèle robot du roi Constantine. Il reste constamment auprès du roi, il le suit là où il va et exécute tous ses ordres, c’est son sincère androïde de main. Il dessine même le roi en portrait.

Le jour de l’entrainement de l’équipe, Artemis est chargé de leur rappeler que leur galaxie n’est plus en harmonie avec l’univers. D’après la prophétie, s’ils ne parviennent pas à faire danser les étoiles, elles s’éteindront et disparaitront ce qui serait un désastre.
Il explique ensuite aux quatre filles que le circuit conçu par le roi est destiné aux courses de surf spatial et décrit les règles à suivre lors de l’exercice.

C’est aussi Artemis qui explique à l’équipe en quoi consiste leur dernière mission : se rendre sur l’une des planètes les plus désertes de leur galaxie pour y chercher une créature connue sous le nom de starlian.
Enfin, c’est lui qui explique au roi les raisons pour lesquelles ses solutions pour atteindre la Planète Centrale sans le starlian sont infructueuses.

Artemis accompagne l’équipage lors du voyage en vaisseau jusqu’à la Planète Centrale, mais il ne quitte pas le vaisseau.
Il participe à la fête finale au château des étoiles et danse sur Let Your Hair Down, il en fait même le grand écart.



Le starlian (se prononce starliane) est une grande créature verte à la crinière rose. C’est un être doux et gentil que l’on peut apprivoiser.
Cette espèce vivait sur la planète Para-den à une époque et désormais, il est extrêmement rare d’en trouver un. Cependant, on peut en voir un sur Para-den au début du film et cette espèce se trouve encore sur l’une des planètes les plus désertes de leur galaxie : endroit où doit se rendre l’équipe pour le capturer.
Le starlian est un être crucial : c’est la seule créature capable de protéger l’équipe des orages magnétiques pour les guider jusqu’au centre de la galaxie.
Sans lui, il n’y a rien pour les mener sains et saufs jusqu’à la planète Centrale.
Sur la planète déserte, un grondement se fait entendre, la terre tremble et le starlian surgit en rugissant mais il est inoffensif.
Il est immédiatement attiré par l’hoverboard de Barbie et s’approche curieusement de lui.
En le poussant, il est égayé par le bruit émis mais grogne lorsque Barbie reprend l’hoverboard ; toutefois, lorsqu’elle le tambourine pour battre le tempo et établir un contact avec le starlian, celui-ci lui sourit. Le starlian suit le rythme de Barbie en tapant des pattes : elle est parvenue à l’apprivoiser.
Il s’amuse avec Barbie et continue à lui sourire, il la laisse s’approcher de lui mais les trois filles enclenchent le piège et le starlian est maintenu immobilisé par des lasers électriques, il gémit et adresse à Barbie un regard plaintif et suppliant.
Barbie ne veut pas piéger le starlian et l’emmener contre sa volonté, elle décide de le relâcher en utilisant ses pouvoirs. Le starlian s’envole aussitôt ; dans les airs, il se retourne pour regarder Barbie avec laquelle un contact a été établi, il ne l’oubliera pas.
Ainsi, lorsque quelques heures plus tard elle l’appelle d’Oppa-Irri en utilisant ses pouvoirs, le starlian répond immédiatement à son appel.

Au château des étoiles, le starlian entre dans la salle du roi et se dresse face à lui. Il le menace du regard et s’approche de lui en grognant lorsque le roi se montre réticent à réintégrer Barbie sous prétexte qu’il refuse qu’on lui dicte sa conduite. Barbie calme le starlian, lequel lui fait un câlin tout en ronronnant et souriant. Grâce à l’exploit de Barbie d’avoir amené le starlian à elle seule, elle est réintégrée dans l’équipe.

Le lendemain, l’équipe s’amarre au starlian et met le cap sur la Planète Centrale.
Le starlian adresse un grand sourire à Barbie avant d’entamer la traversée. Il sera protégé lorsqu’ils passeront en vitesse lumière.
Le starlian leur permet de passer la zone des orages magnétiques en toute sécurité grâce à son bouclier protecteur ; sans lui, ils auraient été pulvérisés.
Grâce à lui, ils arrivent sains et saufs jusqu’à la Planète Centrale.
Une fois la mission terminée et pleinement réussie, l’équipe dit au revoir au starlian et le remercie ; celui-ci retourne alors vivre paisiblement sur sa planète.




L’avis de Narcisse :

Cette aventure spatiale est intéressante, elle est certes sans rebondissement et un peu rapide mais reste tout de même un bon film, l’esprit de Barbie est respecté ; jusqu’à présent, tous les films Barbie sont une réussite à mes yeux.

Barbie porte son propre prénom dans cette aventure où elle ne joue pas son propre rôle ; habituellement, elle se prénomme Barbie uniquement lorsqu’elle joue le rôle de Barbie Roberts, le sien.
Physiquement, Barbie ne ressemble pas vraiment à la Barbie habituelle ; de plus, les dents des personnages sont mal dessinées, ils ont tous les mêmes dents presque écartelées.

J’ai toujours du mal à m’adapter à la voix de la nouvelle doubleuse de Barbie (Helena Coppejans), elle ne colle pas à Barbie. Je suis habituée aux excellents doublages de Noémie Orphelin et Michèle Lituac qui étaient en harmonie avec le personnage de Barbie.
Julie Zenatti aussi avait réalisé une excellente performance dans Barbie au Bal des 12 Princesses et Barbie et le Cheval Magique. Elle était absolument parfaite.
Toutes les autres doubleuses avaient une voix en lien avec Barbie et tout ce qu’elle représente, mais la magie ne produit pas son effet avec Helena Coppejans.

Barbie campe le rôle d’un personnage attachant plein de bonnes ondes et de pouvoirs profitables.
J’aurais aimé en voir plus sur la mère de Barbie, au moins un flashback du père illustrant des souvenirs de jeunesse en sa compagnie.

Le lien entre les membres de l’équipe est charmant, ils se connaissent seulement depuis quelques jours mais ils se sont tous liés d’amitié, l’entente est parfaite, ils s’amusent tellement ensemble, se confient les uns aux autres, se soutiennent et se tirent vers le haut.
Barbie a trouvé l’amour, l’amitié et la portée de ses fabuleux pouvoirs grâce à cette expérience inoubliable.

J’ai cru que le roi serait le méchant de l’histoire mais je me suis trompée, c’est d’ailleurs l’un des rares films Barbie où il n’y a pas du tout de méchant.
Il y a eu une volonté de présenter un roi « coincé », arriéré et démodé qui est aux antipodes de Barbie.
Ce contraste est à mon avis symbolisé par l’opposition Ketchup/Crème aigre :
Pour rappel, le père de Barbie prend cet exemple pour rassurer Barbie qui pensait que le roi la détestait. Barbie a tenté ce mélange et mange depuis du ketchup aigre à tous les repas.
La métaphore Ketchup/Crème aigre fait référence au roi (crème aigre) et à Barbie (ketchup) pour montrer que les différences peuvent s’entendre et s’associer. C’est d’ailleurs la conclusion que le roi Constantine a tiré de cette expérience.

Leo et Barbie forment un très joli couple qui me plait.
C’est un beau et gentil garçon qui est tombé amoureux de Barbie au premier regard : il l’a repérée au championnat galactique et grâce à cette mission, ils ont pu créer un lien plus profond.
Du côté de Barbie, Leo lui a plu également dès qu’elle l’a rencontré, sans savoir qu’il était prince. C’est un amour sincère et désintéressé.
Ils se ressemblent : ils sont simples, sans prétention, gentils et aidants.
Leo ne cesse de la faire rire et elle tombe amoureuse d’un garçon qui ressemble un peu à son père physiquement.
Une symbolique des couleurs est présente lors du diner : Leo choisit le vert et Barbie le rouge.
Dans le cercle chromatique des couleurs, le rouge et le vert se situent à l’opposé l’une de l’autre mais le rouge est la couleur complémentaire du vert et inversement.
Barbie est une couleur chaude (rouge) et Leo est une couleur froide (vert) : ce symbolisme des couleurs établit que ce couple s’attire et se combine parfaitement.

Je préfère Pupcorn avant qu’il mute, je le trouve plus mignon ainsi bien qu’il le soit aussi en chat.
Je pense que pour l’idée de lui créer une machine volante, les scénaristes se sont inspirés du personnage d’Hélice du dessin animé Clémentine.

J’aime bien les jumelles, elles sont rigolotes et très gentilles.

C’est vraiment très beau lorsque Barbie danse avec les étoiles et que tout se remet en marche, elle est lumineuse dans cette scène.

Les musiques concordent bien avec l’ambiance du film et la personnalité de Barbie ; ‘‘Suivre mon étoile’’ est une jolie chanson agréable à écouter.

Dans ce film, on assiste à un clin d’œil au film Barbie Casse-Noisette : la musique de bal du roi est la Valse des Fleurs de Tchaïkovski (musique que j’aime beaucoup).
En l’entendant, Barbie s’exclame : « Comment peut-on danser sur une berceuse ? »
C’est une réflexion ironique lorsque l’on sait que Barbie, dans le rôle de Clara, a dansé sur cette même musique dans Barbie Casse-Noisette.
Nombreux sont les clins d’œil des films Barbie à Casse-Noisette, il a une valeur affective particulière puisqu’il est le tout premier film d’animation de Barbie.

Je regrette que ces derniers films Barbie ne se terminent pas avec une morale inscrite à la fin du générique comme pour tous les autres.
À présent, c’est toujours le même message qui figure en fin de film ce qui en devient impersonnel.
Pourtant il y a une morale, même plusieurs, dans ce film : quand on a peur ou qu’on hésite il faut toujours écouter son cœur, repousser ses doutes et tracer sa voie, cette histoire met en avant les bienfaits du travail d’équipe, l’entraide entre les amis…

Enfin, Barbie nous adresse le message suivant à la fin du film d’animation : « Ceci est notre histoire, quelle est la vôtre ? »


 

Créé le 22 octobre 2016

Écrire commentaire

Commentaires: 0