Voici ma présentation du film Peau d’Âne dont l’histoire est plus fidèle au conte que le dessin animé que vous trouverez en cliquant ici




Narcisse vous présente :



Genre :Conte musical, Fantastique

Réalisation : Jacques Demy assisté par Alain Franchet et Jean Lefèvre

Scénario, dialogues et lyrics : Jacques Demy (d’après le conte de Charles Perrault)

Décors :  Jim Leon, réalisés par Jacques Dugied

Costumes : Augusto Pace, Gitt Magrini réalisés par Tirelli et Maria Gromstseff

Musique : Michel Legrand

Chorégraphie : Nicole Dehayes

Production : Mag Bodard

Sociétés de production :  Parc Film, Marianne Productions (Paramount)



Peau d’Âne est un film musical féérique inspiré du célèbre conte éponyme de Charles Perrault.




Résumé de l’histoire :


L’épouse du roi bleu, mourante, exige de son mari de lui jurer de ne se remarier qu’avec une femme plus belle et mieux faite qu’elle.

Le roi décidera d’épouser sa propre fille qui se confiera à sa marraine, la fée des Lilas, qui mettra en œuvre un plan imparable…..





DESCRIPTION DES SCÈNES DU FILM



Le film commence par le livre du conte qui s’ouvre et nous plongeons immédiatement dans la première page qui représente un château….


Le choix du roi : La reine est atteinte d’une grave maladie et en meurt après avoir obtenu le serment de son mari de n’épouser qu’une femme plus belle et mieux faite qu’elle, s’il désirait un jour se remarier. (Dans le conte, la reine lui fait prêter serment de se remarier avec une femme plus belle, mieux faite et plus sage qu’elle).

L’Etat réclame un prince héritier pour son repos et sa tranquillité, et presse le roi de se remarier. Après de vaines recherches et après avoir vu plusieurs portraits de femmes différentes, l’un des sujets présente au roi le portrait d’une jeune femme.

Le roi est ébloui et demande qui est cette beauté, on lui répond que c’est sa fille et qu’elle est plus belle que la reine.

Le roi regarde sa fille par la fenêtre et demande à la faire venir.

Cette dernière est surprise car son père l’évite et refuse de la voir depuis la mort de sa mère.

Le roi s’excuse, lui lit un poème qui lui a été donné par la fée des Lilas puis lui lit un poème sur le thème du mariage, déclare son amour à sa fille et la demande en mariage.

La princesse lui demande un temps de réflexion et son père lui donne jusqu’au lendemain.

Le roi va consulter un savant (un casuiste) en lui demandant si le fait de vouloir épouser sa fille est un sentiment coupable.

Le savant lui répond que toutes les petites filles à qui l’on pose la question « avec qui veux-tu te marier quand tu seras plus grande ? » répondent immanquablement « Avec papa ! ».

Le savant dit au roi que s’il avait une fille il l’épouserait surement, et le roi décide alors d’épouser sa fille.

La princesse sort du château pour rejoindre sa marraine la fée des Lilas…



Les trois robes : La fée des Lilas dit à la princesse qu’elle est au courant de tout.

La fée qui porte une robe jaune trouve qu’elle porte mal cette couleur et transforme sa robe en couleur lilas.

Elle rejoint la princesse et lui dit qu’il va falloir décourager le roi sans le contredire.

La princesse lui répond qu’elle aime son père et sa marraine lui dit qu’elle le sait mais que la princesse confond les amours.

La fée chante une chanson en lui disant qu’on n’épouse jamais ses parents, la progéniture en serait altérée et qu’elle a conçu un plan pour elle.

La fée suggère à la princesse de demander une fantaisie à son père : une robe de la couleur du temps. La fée dit que le roi ne pourra jamais l’obtenir.

Puis, la princesse dit à son père que s’il lui offre cette robe elle l’épousera.

Le roi lui demande quel temps ? Beau temps ? Mauvais temps ? Et la princesse lui dit « Beau temps ! »

Le roi offre cette robe à sa fille qui la montre à la fée qui en sera étonnée.

Suite au premier échec, la fée des Lilas suggère à la princesse de demander à son père une robe couleur de lune.

La princesse s’exécute et le roi parvient encore à lui offrir.

Suite à ce deuxième échec, la fée des Lilas suggère à la princesse de demander à son père une robe couleur du soleil.

La princesse la demande et son père lui offre une nouvelle fois ce qu’elle désire.



La fuite du château : La fée avait une autre idée : elle a ordonné à la princesse de demander au roi la peau du vieil âne de l’écurie. Or il s’agit de l’âne banquier du roi !

Le roi soupçonnera que c’est la marraine la fée qui a donné cette idée à la princesse.

Le roi accepte d’offrir à sa fille la peau de cet âne le soir même, il l’apporte dans la chambre de celle-ci qui fait semblant de dormir, il l’embrasse sur la joue et sort.

La fée rejoint la princesse qui ne comprend toujours pas la raison pour laquelle elle devrait refuser l’amour de son père.

La princesse demande à la fée pourquoi elle s’acharne tant contre le roi, la fée lui répond que son père n’a pas été très bien dans une affaire qui ne concerne qu’elle et lui, et qu’elle nourrit de la rancune à son encontre. La fée, amoureuse du roi, sert aussi ses propres intérêts en empêchant le mariage du roi bleu avec sa fille.

La fée conseille à la princesse de s’enfuir déguisée : elle l’enveloppera de la peau d’âne, et lui donnera une cassette contenant toutes ses affaires (rubis, miroir, habits) ainsi que sa baguette : en frappant la terre avec cette baguette, la cassette apparaitra en tout lieu dès que la princesse en aura besoin.

La fée salira le visage de la princesse afin qu’on ne la reconnaisse pas.

Un équipage blanc attendra la princesse devant la grille du parc et l’emportera au-delà des mers en lieu sûr.



Peau d’âne au village : Peau d’âne arrive dans un village où l’y attend une femme rousse. Celle-ci dira à peau d’âne qu’elle a besoin d’une souillon et qu’elle doit l’appeler « la vieille ».

Dans sa cabane, Peau d’âne fera apparaitre un beau lit avec la baguette ainsi qu’une chaise, une table, un miroir, un chandelier et sa cassette.

Elle se regardera dans le miroir en chantant la chanson qu’elle chantait au début du film : « Amour, amour je t’aime tant, je t’aime tant… ».

Pendant ce temps, le roi s’inquiète et fait tout fouiller pour retrouver sa fille : chaque village, chaque berger, chaque pré.

Peau d’âne travaille durement au village, et tous les villageois la regardent avec dégoût.

Certains lui disent de se cacher car le prince doit passer.

Peau d’âne court dans la forêt et souhaite rencontrer un prince charmant.



L’arrivée du prince : Le prince arrive avec son escorte, tous sont vêtus de rouge, Peau d’âne les voit.

Pendant ce temps, les villageois dansent en l’honneur du prince.

Le prince, attablé, confie croire aux fées et se lève en disant qu’il a besoin de calme.

Il rejoint la forêt, chante une chanson et il discutera avec une rose qui lui demandera s’il cherche l’amour. Il répondra oui et la rose lui conseillera de continuer son chemin.

Le prince verra la cabane de peau d’âne, s’y rendra mais heurtera un mur invisible, il regardera par la fenêtre et verra la princesse dans sa robe couleur soleil en train de peigner sa chevelure et chantant sa chanson d’amour.

La princesse verra le prince à travers son miroir, il s’en ira et elle le regardera par la fenêtre.

Le prince rejoindra le village et demandera à la vieille rousse qui est cette princesse qui vit cachée dans la forêt, celle-ci lui dira que c’est une souillon et qu’on l’appelle Peau d’âne.

Le prince dira que c’est un joli nom, il pense avoir trouvé l’amour.

Il rejoindra son château et refusera de quitter sa chambre et de manger.

Il désire épouser la princesse et veut la revoir, dans le cas contraire, il compte rester enfermé dans sa chambre.

Le prince demande à sa mère un gâteau fait par Peau d’âne.

Peau d’âne fera le gâteau après avoir revêtu sa robe couleur soleil (elle prend le soin de glisser sa bague dans la pâte).

La reine remettra le gâteau à son fils qui le mangera et s’étouffera après avoir mangé trop vite, il dira que ce gâteau est succulent.

Puis il sortira de sa bouche une bague (qui était dans le gâteau) et son « âme » sortira de son corps pour rejoindre Peau d’âne : ils seront vêtus de blanc, chanteront et s’amuseront.


L’épreuve de la bague : Les médecins diront que le prince se meurt d’amour et les parents iront voir leur fils qui dira qu’il épousera celle à qui la bague ira.
Le roi ordonnera que toutes les filles viennent au palais essayer la bague, celle à qui l’anneau ira tout juste épousera le prince.
Toutes les filles à marier feront en sorte d’amincir leur annulaire.
Le prince et ses parents recevront les jeunes filles, c’est le prince qui fera essayer la bague aux « demoiselles » (il y aura même une petite fille et une vieille femme).
Même les servantes seront appelées. On dira au roi que toutes les dames du royaume ont été présentées. Le prince dira que Peau d’âne, celle qui lui a fait un gâteau, n’était pas présente.
Le roi demandera à ce qu’on aille la chercher sur le champ mais elle arrivera à cet instant précis.
Le prince lui passera la bague au doigt qui lui ira ; c’est alors qu’elle enlèvera sa peau d’âne et qu’elle sera vêtue de sa belle robe couleur soleil.
Le prince lui prendra sa main et s’avancera avec elle en direction de ses parents.



Le mariage : La scène qui suit est celle du mariage de la princesse et du prince.
Tout d’un coup, un hélicoptère arrive : c’est le père de la princesse, le roi bleu, qui en sort en compagnie de la fée des Lilas, tous deux sont vêtus de blanc et se tiennent la main.
Ils rejoignent la princesse : la fée des Lilas lui dira que tout est arrangé, elle épouse le roi bleu !
Le roi rejoint sa fille pour l’embrasser.
Les fêtes de ce mariage durèrent près de trois mois.


Le film se termine en reprenant les derniers vers du conte de Charles Perrault :
« Le conte de Peau d’âne est difficile à croire,
Mais tant que dans le monde on aura des enfants,
Des mères et des mères-grands,
On en gardera la mémoire. »
Et le livre se referme.




L'avis de Narcisse :


J’aime bien ce film, surtout les scènes de magie !


Cependant, j’ai des reproches à formuler car certains aspects m’ont dérangée : Catherine Deneuve m’a semblée être bien trop moderne pour ce film.
Elle n’est pas mystérieuse, elle n’est pas assez représentative de l’esprit de ce conte et j’ai trouvé qu’elle n’habitait pas le rôle qu’elle interprétait, j’avais l’impression que tout était surjoué chez elle, que ce n’était pas sincère et qu’elle ne vivait pas le personnage.
J’aime énormément le conte et je ne retrouve pas l’ambiance du conte avec cette actrice.
J’ai décelé parfois un manque de concentration comme si elle voulait éclater de rire.
Et je ne me suis pas trompée, à l’occasion d’une interview, elle avouait avoir souvent éclaté de rire, que le tournage devait être interrompu, que dans certaines scènes du film on sentait qu’elle avait envie de rire, et qu’elle avait souvent un sourire en coin.
Du coup, cela donne un résultat peu réaliste au personnage qu’elle a interprété.
J’ai une nette préférence pour Josette Day, l’actrice qui joue le rôle de Belle dans le film la Belle et la Bête réalisé par Jean Cocteau, elle était magnifique et la magie était intense avec elle car elle possédait notamment cet aspect mystérieux indispensable pour interpréter ce genre de rôle.
Une actrice comme Isabelle Adjani aurait été, je pense, parfaite pour le rôle de la princesse dans Peau d’âne car elle possède ce côté très ancien, mystérieux et romancier nécessaire pour jouer un tel rôle.
Et malheureusement avec Catherine Deneuve, je n’ai pas ressenti de telles qualités.


Quant au prince charmant ! Une catastrophe ! Il n’est en rien un prince charmant, il n’a aucun charisme ! Il a plus l’allure d’un bouffon du roi ou d’un valet que celle d’un prince.


Mis à part ces éléments qui m’ont dérangée, j’ai énormément aimé le personnage du roi bleu. Jean Marais est vraiment exceptionnel et charismatique !
Il donne complètement vie au personnage qu’il incarne, et j’ai l’impression que c’est réel.
La fée des Lilas est aussi très bien, elle est parfaitement en adéquation avec le thème de la magie et du fantastique.
L’histoire est très belle et très agréable à regarder.
J’ai surtout aimé les premières scènes du film, lorsque la princesse est au château.
Les robes sont magnifiques !!


Par contre, la fin du film laisse à désirer : j’ai été horrifiée de voir la scène de l’hélicoptère ! J’ai détesté cet aspect moderne apporté au film, cela gâche toute la magie du conte pour moi.
C’était dommage car le film est bien.


Enfin, j’aime beaucoup la musique principale du film.





IMAGES



Créé le 13 décembre 2012

Écrire commentaire

Commentaires : 0